Bessan

En avant pour la fête locale de la Saint-Laurent autour de l’âne de Bessan


Le programme de fête locale 2022 s’avère être particulièrement copieux autour des traditions et de la réputée convivialité bessanaise. Du samedi 6 au mercredi 10 août, Bessan sera en fête.

Demandez le programme ! Ouverture des festivités le samedi 6 août à 17h pour la première sortie de l’âne et du petit âne avec la peña dans les rues du village. A 22h, bal avec Extravaganza sur la Promenade.

Dimanche 7 août, vente de fougasses par la jeunesse en matinée ; à 10h, bénédiction de l’âne suivie de la messe en l’église ; à 12h, réception de l’âne par la municipalité autour de la cérémonie des bouquets sur la Promenade ; à 19h, démonstrations de danse et de gymnastique rythmique avec les associations As en danse et Club gym Bessan et à 22h, bal avec l’orchestre No Name sur la Promenade.

Lundi 8 août, à 11h30, apéritif de l’âne avec les commerçants, artisans et entreprises à l’espace municipal Paul Ricard ; à 15h, concours de pétanque au boulodrome avec la Boule bessanaise. ; à 16h30, loto de l’ASB Football sur la Promenade ; à 19h45, apéritif concert avec l’orchestre Mistral et à 22h, bal avec l’orchestre Mistral sur la Promenade.

Mardi 9 août, vente de fougasses dans les quartiers en matinée ; à partir de 10h, bodega de l’AS Bessan tambourin au terrain Ernest Coste avec matchs, animations, restauration ; à 16h30, loto du comité des fêtes sur la Promenade ; à 18h, balade commentée en canoë au départ de la Guinguette ; à 20h, démonstration de danses avec Fuego Andaluz et à 22h, bal avec l’orchestre Franck M sur la Promenade.

Mercredi 10 août, à 7h30, départ des cyclistes pour Bessans ; à 9h, balade nature et patrimoine avec la Guilde ; de 9h à 12h, pêche à la truite avec la Gaule bessanaise ; à 12h, bénédiction de Saint-Laurent sur la place de la Mairie ; à 15h, concours de pétanque avec la Boule bessanaise ; à 18h30, apéritif concert avec l’orchestre Alméras ; à 19h45, apéritif de clôture avec le petit âne et à 22h, bal avec l’orchestre Alméras sur la Promenade.

 

=> Le programme complet avec tous les détails et les informations pratiques de la fête locale est téléchargeable sur le site internet de la ville : www.bessan.fr ou sur simple demande en mairie.

L’espace Louis Baldy indispensable et incontournable pour le centre-ville


Il est devenu, au fil du temps, un outil indispensable et incontournable pour l’attractivité du centre-ville de Bessan. Cela se confirmera, une nouvelle fois, à l’occasion de la prochaine fête locale de la Saint-Laurent du 6 au 10 août. L’espace Louis Baldy, entièrement réhabilité l’an dernier par la municipalité, offre des atouts majeurs.

Les Bessanais ne s’y trompent pas. A chaque événement majeur dans le centre-ville ou, tout simplement, pour accéder aux commerces ou aux marchés, ils décident de stationner à proximité du centre-ville, à l’espace Louis Baldy, dont l’accès est possible par la route de Marseillan et le boulevard Jean Moulin. Une utilisation facilitée avec les derniers aménagements réalisés.

Mail piétonnier, espaces verts, revêtements facilitant l’infiltration des eaux de pluies, liens avec la maison de retraite, les jardins familiaux et le boulodrome… les avantages sont nombreux. Pour la fête locale de la Saint-Laurent, l’espace sera même sensiblement augmenté pour permettre à encore plus d’utilisateurs de l’occuper en tout sécurité.

Consciente de tous ces privilèges pour le bien-être et le développement du centre-ville, la municipalité envisage désormais de pouvoir y placer des ombrières photovoltaïques, après un appel à projet.

Si l’aboutissement de cette initiative sera long, il facilitera encore l’attractivité de l’espace en apportant une ombre bienveillante aux véhicules stationnés.

Le 22e forum des associations bessanaises se prépare activement dès aujourd’hui

Le prochain forum des associations bessanaises se tiendra le dimanche 4 septembre, à partir de 9h, sur la place de la Promenade.

Afin de s’y inscrire, les présidents d’associations ont récemment reçu un courrier à retourner rapidement en mairie.

Vu le nombre croissant de participants chaque année, il est important à chaque responsable associatif d’anticiper leurs demandes pour assurer la meilleure organisation de ce rendez-vous très apprécié, dont il sera fêté la 22e édition.

La ville de Bessan, composée à ce jour de 5.200 habitants environ, compte plus de 90 associations actives et dynamiques. Le petit événement annuel est l’occasion pour le riche tissu associatif local de se faire connaître et pourquoi pas de recueillir de nouveaux membres.

Comme à l’habitude, la matinée se clôturera par un moment convivial sur la place de la Promenade.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez Eric Millan, adjoint au maire, au 06 16 63 68 34 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Dix animaux totémiques de l’agglo animent la salle d’exposition de l’hôtel de ville


La salle des portraits Paul Salvy, salle d’exposition de l’hôtel de ville ouverte en libre accès aux horaires d’ouverture des services, continue sa programmation dans le cadre des « Vernissarts » voulus par la municipalité.

Après les photographies de Lucien Chauffard et les aquarelles de Nick Poullis, l’expo présentée par Emilie Féliu, adjointe au maire chargée de la culture, demeure originale et d’actualité autour des animaux totémiques de l’Hérault, et plus particulièrement de l’agglo.

L’objectif est de mieux prendre connaissance de la culture occitane à travers dix figurines d’animaux totémiques réalisées par l’artiste piscénois Gérard Garcia. Celui-ci a d’ailleurs été présent lors du récent vernissage où Emilie Féliu et Stéphane Pépin-Bonet, maire, ont rappelé ces légendes et leurs ferveurs populaires dans les villes et villages. Les figurines, souvent caricaturales, avec toujours une courbe légère, allient humour et poésie et retracent ce beau patrimoine culturel immatériel.

En plein cœur de la fête locale, l’âne de Bessan est bien sûr à l’honneur avec l’exposition de l’âne totem lui-même, une occasion pour certains de réaliser des selfies.

En présence de Anne-Marie Rouillé présentant son ouvrage sur les légendes des animaux totémiques, le vernissage a permis au public présent de mieux appréhender les histoires (vraies ou non) sur ces totems, véritables racines, qui accompagnent les populations lors des traditionnelles fêtes populaires. 

 => La collection de l’agglo comporte dix animaux totémiques : le Chivalet de Florensac, le Cheval-sirène d’Agde, le Chien de Saint-Pons de Mauchiens, la Chenille de Pinet, le Poulain de Pézenas d’Adissan et de Saint-Thibéry, la Chèvre de Montagnac, la Loche de Nizas et l’Âne de Bessan.

 

Patron du village, Saint-Laurent sera honoré et béni en cœur de ville

Comme chaque année, la fête de Bessan, appelée fête de la Saint-Laurent, est aussi l’occasion de saluer le saint patron du village.

Pour la première fois, il sera honoré le 10 août, jour où il est célébré dans le calendrier. Mais qui était-il ?

Laurent de Rome serait né vers 210 ou 220 à Huesca, en Aragon, en Espagne. Il est mort martyr sur un gril, en 258 à Rome. Afin de compléter ses études, il aurait été envoyé, tout jeune encore, dans la ville de Saragosse, où il fit la connaissance du futur pape Sixte II. Ce dernier le charge de la garde du trésor de l’église, missionné d’en distribuer les revenus aux pauvres.

Sa mort fut un martyre. Laurent aurait reçu des coups de fouet, puis étendu et attaché sur un gril, de manière que les charbons placés au-dessous et à demi allumés ne devaient consumer sa chair que peu à peu. Lors de son agonie, on lui prête les paroles suivantes : « Voici, ce côté est maintenant bien rôti, retourne-moi, pour que l'autre cuise aussi ». C’est vraisemblablement pour ces paroles qu’il est considéré dans le monde de l’église catholique comme un personnage à l’esprit particulièrement subtil et fin. Si la paroisse l’honore lors de la messe de la fête, un événement particulier est organisé cette année.

En effet, lors des travaux d’aménagement de la place de la Promenade, une niche a été découverte dans le bâtiment situé face à l’hôtel de ville. L’idée est venue de pouvoir y intégrer une statue représentative de Saint-Laurent. Ronny Despature, conseiller municipal délégué à la valorisation culturelle, a alors demandé à l’association « Terres de Touroulle » de réaliser une statue du saint, gril en mains pour retracer son martyr.

L’installation et la bénédiction de cette représentation auront lieu le mercredi 10 août, à 12h, en présence du maire et du père Barthès.

La Guinguette séduit toujours pour ses atouts culinaires et ses activités fluviales

Depuis les premiers jours du mois de juin, la saison estivale bat son plein à la base de loisirs de la Guinguette, laquelle reste ouverte jusqu’à la fin du mois de septembre.

Les lieux demeurent le pôle touristique le plus attractif de la localité. Sous une terrasse ombragée et confortablement installés, il est possible de déguster des formules repas en faisant un choix dans une carte particulièrement gourmande et créative. Pierre Valette et son équipe proposent des assiettes pleines de fraîcheur et d’originalité.

Pour les loisirs et afin de découvrir les richesses du fleuve Hérault, l’activité fluviale, associée aux lieux depuis quelques années maintenant, séduit de plus en plus les locaux comme les touristes. Canoë, paddle, kayak, pédalo… il est possible de partir en balade sur le fleuve avec « Bessan Aventure ». Faune, flore, patrimoine et autres jeux à thème sur l’eau sont appréciés. Seul ou en famille, en mode initiation, découverte ou randonnée, ces activités sont ouvertes dès l’âge de 4 ans autour de Corentin et son équipe.

 

=> Pour contacter la base de loisirs de la Guinguette, lieu municipal situé chemin de l’Allée, contacter le 04 67 77 43 93. Pour la partie « Bessan Aventure », contacter le 06 04 49 76 54.

La sécurité demeure une priorité lors des cinq jours de la fête locale

Comme de coutume, la municipalité a dernièrement invité l’ensemble des acteurs de la fête locale afin de préparer le volet « sécurité » des festivités ayant lieu du samedi 6 au mercredi 10 août.

L’habituel succès de la traditionnelle fête de la Saint-Laurent passe par la bonne organisation des services de sécurité et de secours, garantissant des moments conviviaux et familiaux pour tous. Aux côtés du maire, de nombreux animateurs de la fête étaient présents, ainsi que la gendarmerie et la police municipale.

Un tour d’horizon complet des actions visant à assurer une parfaite sécurité des cinq jours de fête a été effectué. On peut ainsi noter la présence quotidienne de la police municipale, renforcée certains jours par des agents de la police municipale d’Agde grâce à une convention signée avec l’agglomération, ou encore l’appui des sapeurs-pompiers et de la Croix-Rouge Française. Chaque acteur va retrouver les configurations habituelles en centre-ville après deux années perturbées par la crise sanitaire.

Les cafetiers et le comité des fêtes se sont également engagés en signant une charte permettant de déterminer les conduites à tenir, avec toujours le même objectif : continuer à rendre encore meilleure la sécurité des habitants et des touristes fréquentant les activités proposées.

La mairie a rappelé qu’il fallait s’engager plus encore pour que la fête demeure synonyme de moment privilégié autour des traditions. Il a été rappelé que des contrôles routiers seront organisés tous les soirs autour de la ville par la gendarmerie.

 

Les informations pratiques de la fête locale de la Saint-Laurent

 

  • Fête foraine et bals

La fête foraine, avec les traditionnels manèges pour enfants, se situe en centre-ville, autour de la place de la Promenade, la Grand’rue, la place Sébastopol et la route de Marseillan. Elle est ouverte tous les jours à partir de 17h. Par ailleurs, tous les bals de la fête locale sont gratuits et débutent à partir de 22h30 sur la place de la Promenade. Ils sont placés sous l’égide du comité des fêtes.

 

  • Stationnement

L’espace municipal Louis Baldy, de plus de 300 places, est ouvert en libre accès pour accéder et stationner de manière privilégiée en centre-ville (accès par le chemin de Saint-Bernard près de la maison de retraite « Les Jardins des Tuileries » ou du côté de la route de Marseillan). Ce parc de stationnement est surveillé par des agents de sécurité tous les soirs de la fête locale.

 

  • Jeunesse et fougasses

La jeunesse locale est mobilisée afin de proposer une fête populaire et de qualité. Soutenez-là dans toutes ses actions. Les chefs de jeunesse et les demoiselles d’honneur 2022 sont Mathieu Bouissou, Léo Corzo, Léane Esteva, Naïs Khattab et Charlotte Khun-Weber. A l’occasion de la vente des fougasses, ils invitent les Bessanais à remettre leur argent uniquement aux responsables de caisse.

 

  • Périmètre sécurisé

En raison du plan Vigipirate et de l’obligation faite à la ville de créer des périmètres sécurisés (protection contre les voitures béliers), de nombreuses rues sont complètement fermées à la circulation dès le mercredi 3 août. Même si tous les riverains ont été informés, les services de la mairie restent à disposition pour des compléments d’information.

 

  • Sécurité publique

Une présence policière est permanente pour que les festivités se déroulent dans de bonnes conditions, avec un renfort de la police municipale d’Agde sur certaines soirées. Des contrôles d’alcoolémie seront effectués aux abords de Bessan par les forces de gendarmerie. Par ailleurs, un point d’assistance est assuré par les sapeurs-pompiers et la Croix-Rouge, place de la Mairie.

 

  • Programme de la fête

Le programme officiel des festivités a été dernièrement distribué dans toutes les boites aux lettres de la localité. Il est disponible, sur simple demande, en mairie et dans tous les commerces du centre-ville. Il reste également consultable à tout moment sur le site internet de la ville : www.bessan.fr. La rubrique « Agenda » détaille tous les rendez-vous du 6 au 10 août.

La fête locale ancestrale repose sur la légende toujours vive de l’âne totem

A Bessan se déroule, depuis fort longtemps, un rituel autour d’un âne totem pouvant paraître curieux.

Les Bessanais d’origine connaissent les légendes de cet animal mais, la commune s’enrichissant de nouvelles âmes, il semble opportun de les partager. Il persiste plusieurs légendes, mais une d’elle semble la plus plausible. Les anciens du village parlent d’un marché aux ânes s’accompagnant d’une tradition qui voulait que l’on décore le plus beau des ânes de la foire, puis qu’on le promène dans les rues pour l’honorer. Un jour, l’âne se serait échappé de la foule pour se réfugier dans l’église.

Les archives ne semblent pas préciser la tenue d’un marché aux ânes à Bessan mais évoquent toutefois une grande foire à l’époque de la Saint-Laurent, créée par François Ier.

Pour faire revivre cette légende, les Bessanais auraient alors fabriqué un âne factice, qu’ils auraient fait défiler dans les rues du village, puis le faisant bénir par le curé. Peu importe sa naissance, il est devenu un des emblèmes du village et les habitants sont très fiers de ce qu’il symbolise aujourd’hui. Sa représentation actuelle est une charpente en bois, couverte de toile de jute et décorée d’une multitude de fleurs en crépon de toutes les couleurs. De part et d’autre de ses flancs, la tuque est représentée ainsi qu’un magnifique coq.

La tête, grâce à laquelle on reconnait l’identité du quadrupède, est une sculpture peinte, fabriquée à partir de mousse polyuréthane. La queue de l’animal est une véritable queue de cheval ornée d’un gros nœud aux couleurs du drapeau français. Chaque année, l’âne est orné par la jeunesse locale selon leur goût et l’année est apposée sur le dos. Bien en amont de la fête, les préparatifs débutent par l’élection de chefs de jeunesse et demoiselles d’honneur. Ces jeunes ont la responsabilité de représenter la jeunesse locale et de contribuer à une fête populaire et de qualité. Les traces de cette tradition remontent à 1788 où deux jeunes hommes furent chargés d’organiser un bal pour la Saint-Laurent.

En 1958, apparaissent à leurs côtés, trois filles, appelées initialement « cheftaines ». La tradition se perpétue depuis, même si elle évolue un peu avec l’apparition d’un petit âne, du drapeau occitan et du fait que les jeunes filles sont appelées demoiselles d’honneur. L’âne totem permet ainsi aux plus jeunes de se rassembler autour des mêmes valeurs lors de la fête de la Saint-Laurent (toujours autour du 10 août) alliant générations, traditions et fierté d’être originaires d’une même cité, que l’on y soit né ou pas.

La municipalité, très attachée à la valorisation de l’animal emblématique, soutient avec force et intérêt toute initiative mettant en valeur l’âne. Outre une aide financière aux associations chargées d’organiser l’évènement, la municipalité est un des acteurs principaux de ce rendez-vous cher à la population. Sans se l’approprier ni imposer, elle se positionne aux côtés des porteurs de la tradition locale, soutien et encourage la verve populaire, expression de l’identité locale. Sen de Bessan !

 

Baby d’Oc inaugure la crèche César et Capucine et s’ancre dans le territoire

Il y a quelques jours, la micro-crèche César et Capucine, du groupe Baby d’Oc, a été officiellement inaugurée par le maire de Bessan Stéphane Pépin-Bonet, le président de l’agglomération Gilles D’Ettore et le conseiller départemental de l’Hérault Sébastien Frey. Les autorités, les familles et le personnel de la structure ont été accueillis par Frédéric Réginard, président de Baby d’Oc et toute son équipe.

Implantée au cœur du parc d’activités économiques Héliopôle, la micro-crèche est ouverte depuis septembre 2021 mais l’inauguration n’avait pu se dérouler en raison du contexte sanitaire. L’atout de cet établissement pour la petite enfance est son positionnement dans un parc d’activités économiques majeur, son amplitude horaire, ses services ou encore sa proximité avec les familles.

Autant d’avantages qui ont été mis en avant lors de l’inauguration par les élus, félicitant le groupe Baby d’Oc qui s’ancre de plus en plus dans le paysage de l’Ouest Hérault et du territoire de l’agglomération Hérault Méditerranée. Puisque déjà huit structures sont ouvertes à Gigean, Nézignan l’Evêque, le Cap d’Agde, Saint-André de Sangonis, Brignac, Péret, Bessan et Plaissan.

A l’issue des interventions, Stéphane Pépin-Bonet, ravi de cet événement, a rappelé que Bessan devait se doter de tous les outils d’une commune en développement : « cette micro-crèche est complémentaire des structures publiques existantes dont l’écolo-crèche de Bessan. Elle rend un service de qualité au cœur d’un parc d’activités, et l’agglo est à remercier pour innover dans ce domaine ».

LE FESTILANE 5 EME EDITION C EST A BESSAN LE 23 JUILLET 2022!!

 

Après deux (longues) années blanches en raison de la crise sanitaire, le Festilane fait son grand retour le samedi 23 juillet à Bessan de 15 h à 02h.

Toujours sur le magnifique site Victor Goudou (avenue de Marseillan), en plein air et à l’ombre des peupliers, mais avec un tout nouveau programme.

Un festival porté avec enthousiasme par une équipe impatiente de retrouver le public et d’offrir un évènement festif et familial. Et gratuit !

En effet, l’association milite pour rendre accessible la culture à tous sans faire de compromis quant à la qualité des intervenants.

A lecture de la programmation, le pari semble gagné !

Des concerts, un village d’enfant, un marché des artisans et créateurs, de l’art de rue, des spectacles, un défilé de mode, des animations et encore de belles surprises à découvrir le jour J.

Tout d’abord, la musique avec 5 concerts sur la scène principale du festival.

Une ligne artistique survoltée aux couleurs swing-manouche, ska-balkanique, cumbia, rock aux influences latines, rap, éléctro dub, chanson française, rock…Un joyeux mélange pour vous assurer de danser et de passer un moment inoubliable.

Avec La Porteña y los Piratas, c’est Barcelone qui débarquera à Bessan le 23 juillet.

Métissé à l’image de la capitale madrilène et composé de musiciens des 4 coins du monde : Chili, Brésil, Argentine, Japon, Pérou, hollande (et France !) le groupe d’électro Cumbia rock va assurer le spectacle et vous entrainera sans aucun doute sur la piste.

Namaz Pamous, avec leurs 6 musiciens et leurs 18 instruments, c’est la certitude de donner une couleur épicée et intensément festive au Festilane. Une musique enivrante qui entraine (parfois malgré eux) les membres et l’esprit aux rythmes de chansons alternatives aux couleurs swing manouche et ska-balkanique.

Salomé vous proposera un cocktail Pop rock mélodique où rythmiques acérées et riffs de guitares puissants laissent la part belle aux ambiances plus atmosphériques, oscillant entre Pink Floyd et Genesis période Peter Gabriel.

Longhorn est un groupe de rock français, qui chante en français mais qui est résolument influencé par Foo Fighters, Nirnava, Neil Young et dont l’album est masterisé par Jim Diamond himself, oui oui White Stripes.

La clôture du festival sera assurée par le duo de DJ Toulousain surdoué Winston Dub Project qui fêtera son 10ème anniversaire sur la scène électro du Festilane. Duo qui a assuré, sur sa route jusqu’à Bessan, la première partie de Asian Dub Foundation.

Le Festilane c’est aussi un festival dans le festival pour les enfants. Avec son programme et ses concerts et ses animations.

Toujours gratuit mais à destination exclusive des enfants : de l’accrobranche, de la slackline, des structures gonflables géantes, tir à l’arc, des spectacles et des ateliers.

L’artiste Montpelliéraine Kooky Lycot entrainera les enfants dans un univers enchanté et acidulé où chacun pourra participer à créer des chansons et apprivoiser les instruments de musique.

Art et Sun (Pézenas) initiera les jeunes et les moins jeunes à l’art de rue : atelier de street art et création urbaine. Et vous repartirez avec votre œuvre !

Léa’rt Déco (Pézenas) sensibilisera les enfants aux gestes écocitoyens à travers des ateliers créatifs où les techniques de détournement d’objet du quotidien pour leur donner une seconde vie n’auront plus de secret pour nos enfants ! Un spectacle de danse concocté tout spécialement par As en Danse. Le reste sera à découvrir le 23 juillet.

Le Festilane, ce sera l’occasion de découvrir les artisans et les créateurs de notre région à travers un marché artisanal de près de 50 exposants, en journée et en nocturne.

Et aussi un défilé de mode : un voyage dans le temps qui vous fera (re) découvrir 3 décennies à travers la mode et la musique. Un vrai spectacle qui vous plongera dans les années 60’, 70’ et 80’. Orchestré par l’Ananas Vintage (Tourbes), qui réconcilie (enfin) mode, plaisir et éthique. La fin de la fast fashion au profit d’une démarche écologique et sociale. Mais toujours avec le look !

La Mojito Academy nous fera aussi l’immense plaisir de vous initier à la Salsa et à la Bachata. La température montera à coup sûr !

Une exposition géante d’œuvres de Bano, l’artiste du Festilane, qui transformera le site en une exposition à ciel ouvert !

Le rendez-vous festif et familial de cet été est à Bessan, le samedi 23 juillet !

Retrouvez le programme sur Facebook, Instagram, Youtube et sur www.festilane.com.

Avec le soutien de la ville de Bessan, la radio RTL2, l’implication d’associations locales et les entreprises partenaires.

La petite histoire de la cloche du beffroi de l’hôtel de ville bessanais

Antoine Iniguez, membre de l’association patrimoniale « La Guilde 2 Bessan » vient de mettre en avant la petite histoire de la cloche du beffroi de l’hôtel de ville, bien moins connue que celle qui trône au sommet du clocher de l’église Saint-Pierre, la plus ancienne du département de l’Hérault datant de 1388.

En effet, avec la récente réhabilitation du beffroi de l’hôtel de ville, chacun peut admirer la qualité de la réalisation du campanile, descendu et modernisé par la même occasion.

Avec cette rénovation, les membres du groupe « Patrimoine » de la Guilde 2 Bessan en ont profité pour réaliser, dans un souci de devoir de mémoire à partager par tous, une fiche technique détaillant les éléments composant ce campanile.

Beffroi, campanile et cloche font donc désormais partie des documents que l’association produit, et archive, lesquels serviront à augmenter les prochaines productions des ouvrages réguliers du groupe, intitulés « Histoires de Bessan ».

La cloche est en fait le timbre de l’horloge de l’hôtel de ville installé au-dessus de la maison commune en 1853, en référence aux délibérations municipales.

Auparavant, l’horloge était installée sur le clocher de l’église, depuis avant 1642. Mais cette cloche suscite bien des interrogations.

Un relevé des bandes portant les inscriptions et les décors ont été analysés, et une hypothèse est mise en exergue sur son installation sur le beffroi de notre cité. Une (petite) histoire à suivre…

Eclectiques et rassembleurs, les événements culturels séduisent de plus en plus

Les rendez-vous culturels proposés par la ville comme par les associations locales connaissent de plus en plus de succès, signes de la richesse culturelle de la cité.

Dernièrement, par exemple, Daniel Villanova a été l’invité d’honneur de la bibliothèque Renée Petit. Quelle belle soirée placée sous le signe de l’humour, du rire, de l’ironie de situation… du vrai Villanova !

Le public nombreux et enthousiaste a pleinement savouré le moment proposé par les bénévoles de la bibliothèque dans la salle des fêtes Aimé Péret.

Dédicace et buffet campagnard se sont poursuivis et ont clôturé cette soirée si conviviale. Une occasion de rencontrer et d’échanger avec Daniel Villanova, bessanais d’origine, toujours fidèle à ses racines.

Autre volet culturel, la lecture et les ouvrages sur le village. Pour son nouveau livre sur Bessan, Michel Sabatéry, historien local, collecte des photos.

Les personnes souhaitant y apparaitre, en famille ou amis, peuvent le contacter directement au n°3 du boulevard de l’Egalité. Il scanne et rend les originaux.

L’ouvrage comptera un millier de pages et plus de deux mille clichés. Un joli ouvrage en perspective.

 

Les cyclistes locaux vont relier Bessan l’Héraultaise à Bessans la Savoyarde

Le mois d’août approche et il risque d’être particulièrement chargé pour les cyclistes bessanais engagés dans le sympathique défi sportif lancé autour de Lucien Chaumarat, co-président du comité de jumelage de la Tuque Endiablée, et de ses partenaires, dont l’association « Bessan Sport et Nature ».

En effet, un groupe d’une quinzaine de cyclistes va prendre la route pour Bessans… en Savoie !

Soutenu par la municipalité et les membres du comité de jumelage, le groupe de sportifs prendra le départ le mercredi 10 août dans le cadre de la fête locale de la Saint-Laurent. S’ils avaient déjà réalisé le trajet en sens inverse en 2018, cette fois-ci, il va falloir grimper certains cols significatifs des Alpes et de la Haute-Maurienne en particulier. Pour les encourager, les Bessanais sont invités à les soutenir.

En effet, le départ sera donné le mercredi 10 août, dès 7h30, de la place de la Fontaine où un café-croissant sera offert par la municipalité.

Ensuite, sur leurs vélos, jeunes et moins jeunes pourront les accompagner pendant les premiers kilomètres.

Leur arrivée est prévue le lundi 15 août, en pleine fête locale de Bessans en Savoie cette fois.

L’âne de Bessan sera même sur place pour chaleureusement les recevoir.

Des bornes de recharge pour les véhicules électriques de plus en plus utilisées

La mise en place du réseau d’infrastructures de recharge dans les territoires est indispensable au passage à la mobilité électrique, tant pour les particuliers que les professionnels.

Depuis quelques années, Hérault Energies exerce cette compétence sur le domaine public héraultais. Pour y parvenir, ce syndicat a participé à une démarche collective avec un réseau régional baptisé Reveo.

Bessan a adhéré à cette démarche dès sa mise en œuvre avec l’installation en 2017 au niveau du chemin de la Croix de Redon (près du cimetière communal) d’une borne de recharge accélérée de 22 kw. Les résultats de la borne bessanaise font apparaître une forte croissance avec un total de 165 charges en 2021, soit le triple des années précédentes.

Une deuxième borne de recharge dite rapide de 50 kw, propriété de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, a été installée au parc d’activités économiques Héliopôle, à moins de 900 mètres du péage autoroutier. Elle permet la charge d’un véhicule en moins de 30 minutes et a enregistré 934 charges en 2021.

Ces deux bornes complémentaires contribuent efficacement au développement de la mobilité électrique et à la transition énergétique et font de Bessan une commune active, sachant que les pouvoirs publics souhaitent produire deux millions de véhicules électriques d’ici 2030. Il faudra donc créer 7 millions de points de charge publics et privés d’ici 2030 afin de répondre à cette ambition.

Une nouvelle centenaire à la maison de retraite des Jardins des Tuileries

 

Il y a encore quelques années, fêter un centenaire dans une localité était un sacré événement.

S’il reste évidemment important, ce type de rendez-vous se reproduit régulièrement grâce à l’allongement de la durée de vie.

Ainsi, Bessan compte plusieurs centenaires à la fois dans les murs et hors de la maison de retraite municipale des Jardins des Tuileries.

Après Fernand Sofio, il y a quelques mois, lors d’un accueil en mairie, et après Clotilde Bouissou dans la maison de retraite à l’occasion du premier mai, une nouvelle centenaire a été fêtée dans l’établissement pour personnes âgées dépendantes, géré par le Centre communal d’action sociale (Ccas).

Un joli moment a été réservé à Solange Chassagnard.

Au-delà de toutes les gentillesses reçues par le personnel de l’établissement et les bénévoles du « Sourire des Tuileries », Solange Chassagnard a eu la visite de Laurence Thomas, représentant le maire et de Danièle Cambra, administratrice représentant le Ccas.

De sympathiques fleurs et des messages de félicitations ont suffit à la résidente pour savoir qu’elle était au centre de toutes les attentions.

 

Groupe de jeunes archéologues fouillent le site de la Monédière

Depuis quelques années, l’été rime avec fouilles archéologiques. Celles organisées sur le site de la Monédière, en lien avec la mairie, ont repris il y a quelques jours.

Une équipe de trente archéologues et étudiants archéologues est réunie autour d’Alexandre Beylier, responsable de l’association « Archéologie des sociétés méditerranéennes », pilote des campagnes de fouilles programmées depuis juillet 2017.

La jeune et dynamique équipe a investi les lieux pour plusieurs semaines.

L’ambition est toujours la même : récolter le plus grand nombre de données pour comprendre ce site majeur de la basse vallée de l’Hérault. Ce chantier demeure l’un des plus importants dans le département autour de l’âge du fer, de ses richesses cachées et de l’envie d’en savoir plus à chaque session.

Il y a quelques jours, le groupe a été amicalement reçu à l’espace de loisirs des Peupliers en présence d’Emilie Féliu, adjointe au maire chargée de la culture et de la Guilde 2 Bessan, association partenaire, laquelle a offert un repas à l’ensemble des archéologues.

Mathieu Laval-Mas, son président, a redit son plaisir de voir ces jeunes participer à une meilleure connaissance du passé de Bessan.

Une dernière séance pour les élus du conseil municipal avant la pause estivale

Sous la présidence du maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet, les élus municipaux vont se réunir en séance publique ce jeudi 21 juillet, à 18h30, dans la salle Etienne Petit de l’hôtel de ville.

Une séance particulièrement chargée avec une vingtaine de questions à l’ordre du jour.

L’ordre du jour complet est affiché en mairie et accessible sur le site internet de la ville : www.bessan.fr.

Les élus traiteront notamment de l’adoption d’une nouvelle nomenclature budgétaire en 2023, d’une demande de subvention pour les études visant à lutter contre le gaspillage alimentaire en milieu scolaire, de la rénovation du moulin bladier, de l’attribution d’une aide exceptionnelle au Stade Bessanais rugby, de la signature d’une nouvelle convention avec l’association Papillons contre la maltraitance.

On peut aussi noter l’adoption d’une convention avec Enedis pour les travaux de réhabilitation d’une partie de la chaussée de la route de Béziers, des servitudes conventionnelles d’ancrage pour l’éclairage public, la signature de la charte « Routes propres » avec le conseil départemental de l’Hérault ou encore de nombreuses délibérations relatives au personnel municipal.

Le conseil citoyen a présenté son bilan et son projet d’escape game patrimonial

Piloté par Marie-Laure Lledos, adjointe au maire chargée de la citoyenneté, le conseil citoyen participatif a tenu sa dernière réunion de la saison à la base de loisirs de la Guinguette.

Un peu de travail dans un cadre particulièrement agréable annonçant les vacances. En présence de nombreux élus, les membres de cet organe participatif associé à la ville ont pu présenter le bilan de leurs activités.

Un point particulier a été effectué sur l’organisation de la fête de la musique. Très réussie, celle-ci a permis de fédérer de nombreux groupes musicaux du village autour d’une scène ouverte sur la place de la Promenade. Après le rappel des actions dans les différents groupes de travail, Marie-Laure Lledos a laissé la parole à Marie-Paule Guittet, membre du conseil et Mathieu-Laval Mas, président de la Guilde.

En effet, les deux groupes travaillent ensemble, avec d’autres partenaires, dans la réalisation d’un escape game patrimonial pour la saison prochaine.

Ce jeu, via son smartphone, permettra aux Bessanais et aux touristes de mieux découvrir les richesses patrimoniales du village grâce à des énigmes à résoudre en un temps permettant de visiter le centre historique.

Une belle initiative citoyenne à suivre de près.

Marilou Fabre élue Miss Bessan 2022 lors d’un spectacle de toutes beautés

Pour la neuvième fois, la municipalité a proposé l’élection de Miss Bessan, en plein air, sur une place de la Promenade pleine à craquer.

Il n’y avait plus de chaises pour assister au spectacle de plus de deux heures d’une exceptionnelle qualité grâce à l’intendance, toujours parfaite, du comité Miss Languedoc-Roussillon, avec le soutien logistique de la ville.

Comme de tradition, les défilés en tenue de soirée, en tenue balnéaire et leur présentation au public ont permis de mieux découvrir les neuf candidates. Entre chaque prestation, chansons et danses ont ravi l’assistance : le show des miss régionales sur le thème du cirque, la chanteuse Stefanny et les formidables tableaux de la revue parisienne Funky Sofa.

Le jury a eu grand mal à départager les candidates. Composé d’élus et de la bessanaise Brigitte Juana, partenaire du comité Miss Languedoc-Roussillon, il a désigné Marilou Fabre, 18 ans, laquelle succède à Célia Pouget. De leurs côtés, Léonie Petitcolin s’empare du titre de première dauphine et Alice Malbrin celui de deuxième dauphine.

Une nouvelle fois, la soirée d’élection bessanaise a eu un incroyable succès avec la volonté de la municipalité d’offrir un spectacle de qualité, entièrement gratuit, le jour de la fête nationale.

Les organisateurs ont d’ailleurs tenu à remercier l’ensemble des partenaires de la soirée, pleinement mobilisés pour ce qui fut une réussite.

Le rendez-vous est pris en 2023 pour la 10e élection.