Bessan

La municipalité met à l’honneur les femmes à l’occasion de la journée du 8-Mars

  

Au-delà de l’hommage rendu à Joséphine Baker, entrée dans la salle des portraits de l’hôtel de ville, la municipalité a récemment mis à l’honneur les femmes dans son journal d’informations municipales, dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes du 8-Mars.

En effet, le journal de la tuque a souhaité apporter un regard différent sur trois jeunes femmes bessanaises.

Ainsi, les métiers et les passions de Lucie, Chloé et Ophélie permettent de saluer le rôle des femmes dans la société.

Lucie est militaire dans l’armée de l’air et de l’espace.

Chloé, étudiante, vient d’écrire un premier recueil de poèmes qui sera disponible le 19 mars lors du marché aux livres sur la place de la Promenade.

Quant à Ophélie, infirmière-urgentiste, elle s’est tôt engagée au sein des sapeurs-pompiers.

Avec ces portraits, la municipalité a souhaité mettre en avant trois jeunes femmes d’ici en faisant rayonner leurs engagements très divers, et notamment le dévouement auprès des autres.

Avec l’issue annoncée et espérée de la crise sanitaire, Ophélie exprime parfaitement cette nécessité de reconnaissance envers les métiers médicaux et d’aide à la personne. Trois exemples pour toute la population.

Le grand Molière décliné au cœur d’un bel événement culturel en centre-ville

Il y a 400 ans, Jean-Baptiste Poquelin naissait à Paris.

L’année 2022 demeure l’année où Molière se doit d’être dignement honoré.

Ce vénérable écrivain, comédien, fin-observateur de l’homme et de ses relations sociales, reste tellement moderne dans ses écrits.

Deux associations locales, la bibliothèque Renée Petit et le Théâtre Illustré, ont décidé de le célébrer

le samedi 19 mars.

En lien avec la ville et de nombreux partenaires, le programme des événements proposés à cette occasion est particulièrement prometteur.

D’abord, un marché aux livres se tiendra sur la place de la Promenade, de 10h à 17h, avec l’association « La foire aux bouquins » sur le thème de Molière, les femmes et le théâtre.

Ensuite, la salle des fêtes sera le théâtre d’une succession de moments culturels.

A 14h, le conférencier Denis Népipvoda proposera de découvrir Molière, le Languedoc et Pézenas.

A 15h30, Olivier Cabassut et Alain D’Amato présenteront et dédicaceront la bande dessinée « Molière, l’impromptu de Pézenas ».

A 18h30, le Théâtre Illustré de Bessan contera sur le thème des héroïnes de Molière, mêlant un hommage aux femmes et à l’auteur.

A 19h30, le verre de l’amitié viendra clôturer cette journée intitulée « Molière chez nous » riche en événements culturels divers et variés.

Pour tous renseignements complémentaires et sur les rendez-vous de dernière minute, il convient de consulter la page Facebook de la bibliothèque Renée Petit ou de contacter le 06 75 04 08 35.

La solidarité avec l’Ukraine s’amplifie avec un centre de collecte à l’espace Ricard


Dès la déclaration de guerre de la Russie à l’Ukraine, la solidarité nationale s’est mise en marche.

A Bessan, très rapidement, une collecte a été initiée par les infirmières et notamment Marie-Josée Roux qui a impulsé le mouvement en lien avec la municipalité. Très vite, les Bessanais ont réagi positivement et les premiers dons de matériel médical ont été collectés en mairie.

Vu la quantité collectée, un premier dépôt a été fait au centre municipal de la ville de Béziers, lequel a chaleureusement accueilli les dons.

Face à l’ampleur de la générosité, la municipalité a décidé d’élargir les dons en créant un centre local pour faciliter les collectes de toutes sortes. Sous la houlette de Marie-Laure Lledos, première adjointe, il sera ouvert à l’espace municipal Paul Ricard.

En lien avec l’association des maires de France et de la protection civile, les habitants sont invités à privilégier les dons de produits d’hygiène, de matériel médical ou de vêtements.

Le centre de l’espace Paul Ricard est ouvert du lundi au vendredi, de 18h à 19h30 et le samedi de 10h à 12h. Attention, l’opération est provisoire alors il ne faut pas tarder pour agir.

 =>Toutes les infos sur le centre de collecte à l’espace Paul Ricard sur

www.bessan.fr ou en contactant le 04 67 00 81 81 ou 06 60 04 43 97.

Avec Bao, l’école élémentaire devient pilote en France face aux risques sur le net

Voilà deux ans que l’académie de Montpellier développe, dans le cadre d’un échange européen, le jeu intitulé Bao dont l’objectif est de sensibiliser les élèves d’école élémentaire et de 6e aux usages et pratiques sur internet.

Ce jeu interactif visant à sensibiliser les enfants a été réalisé en partenariat avec l’école de Bessan.

Une centaine d’écoliers de cet établissement, pilote en France, s’est impliquée avec parents et enseignants.

Bao a été développé à Bessan par Harold Eucar, enseignant spécialisé dans la scolarisation des élèves en situation de handicap.

L’ensemble des partenaires, réunis dernièrement en mairie pour une présentation à la presse, a permis de contribuer à son bon développement et, actuellement, parents comme enfants utilisent sa version définitive. Car cet outil s’adresse autant aux enfants qu’aux parents, invités à l’utiliser en famille pour mieux aborder ces sujets.

Née en 2020 d’une initiative dans le cadre du programme Erasmus avec la Suède et l’Angleterre, la version bêta a depuis été améliorée grâce aux retours de 130 enfants issus de cinq classes de Cm1 et Cm2.

Au final, ce jeu est l’aventure d'un panda (prénommé Bao) qui se veut être un grand aventurier et se lance dans la jungle d’internet.

Différents thèmes sont proposés aux joueurs : les usages des réseaux sociaux, le cyberharcèlement, le partage de l’information et la notion d’ami.

Après sa présentation officielle au salon numérique d’Ax-les-Thermes, en mars prochain il le sera au Bett Show de Londres, salon de référence sur le secteur de l’e-éducation à l’international.

Le lien du jeu est le suivant : https://play.adeptly.ai/internet-safety-fr.

Un retour d’expérience est le bienvenu via :

https://www.ac-montpellier.fr/article/projet-bao-be-aware-online-123790.

Ainsi, les données récoltées contribueront à la préparation du salon londonien.

Joséphine Baker entre officiellement dans la salle des portraits de l’hôtel de ville

Il y a quelques années, le conseiller municipal Ronny Despature a voulu redonner une nouvelle dimension à l’ancienne salle du conseil municipal, située à l’étage de l’hôtel de ville.

Depuis la création d’un nouvel espace, plus spacieux et plus accessible au rez-de-chaussée de la mairie, cette salle était quelque peu tombée en désuétude. Après des travaux de rajeunissement, elle a trouvé une autre utilité.

Consacrée principalement à des expositions artistiques, l’élu chargé de la valorisation culturelle lui a donné une autre vocation avec l’installation de portraits des grands et grandes de France.

L’histoire du pays y est ainsi résumée au travers des grandes figures de la nation et nombreuses sont les scolaires d’y venir pour mieux connaître celles et ceux ayant contribué à la nation.

Au final, le lieu a pris le nom de salle des portraits Paul Salvy, en mémoire d’un ancien premier adjoint au maire.

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le portrait de Joséphine Baker a été officiellement accroché par la municipalité. Il faut dire que les femmes sont peu nombreuses et que l’événement revêtait un caractère symbolique.

Désormais, Joséphine Baker, actrice, chanteuse et ancienne résistante, trône aux côtés de Simone Veil, Simone de Beauvoir, Louise Michel ou encore Coco Chanel et Marie Curie.

En l’absence du maire, Emilie Féliu et Ronny Despature ont présidé la sobre cérémonie, laquelle a rassemblé des amoureux de la culture, satisfaits de voir une nouvelle femme en bonne place dans cette salle très appréciée.

Les balades du point jeune rythment les vacances du centre de loisirs

A chacune des vacances scolaires, le service jeunesse municipal multiplie ses actions en faveur des enfants et adolescents de la commune.

Pour chaque âge, il y a une activité adaptée entre le centre de loisirs et le point jeune.

Les deux structures sont complémentaires et les initiatives sont rythmées par des activités sur place au centre de loisirs, situé route de Montblanc ou lors de balades bien agréables.

Ainsi, il y a quelques jours, grâce au temps clément pour ces vacances d’hier, le point jeune a décidé de se lancer dans une promenade cycliste autour de Bessan.

La sortie vélo a permis de faire un passage à la manade Lopez et ses impressionnantes bêtes, puis de prendre la direction du littoral agathois. Après la Tamarissière, le petit périple a emmené jusqu’à Farinette et les écluses du Libron.

La pratique du géocaching a même permis au groupe de trouver une balise.

Le géocaching est un loisir consistant à utiliser la technique du Gps pour rechercher des caches.

Généralement, il s’agit d’un petit contenant étanche et résistant, comprenant un registre des visites et parfois un ou plusieurs trésors symboliques.

Tous les jeunes souhaitant rejoindre le point jeune tout au long de l’année sont les bienvenus. 

=> Pour tous renseignements sur le service jeunesse, le point jeune et le centre de loisirs, il convient de suivre l’actualité sur le site internet accessible via celui de la ville : www.bessan.fr.

Il est venu le temps des inscriptions scolaires pour la rentrée de septembre

Afin d’éviter les déplacements aux familles pour inscrire leurs enfants dans les écoles à la rentrée de septembre 2022, la mairie de Bessan renouvelle les modalités à distance.

Les documents nécessaires à l’inscription doivent être adressés à l’adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Pour ceux qui ne peuvent le réaliser sur le net, les documents sont à déposer dans la boite aux lettres de la mairie.

A réception de ces documents, les services municipaux préparent un bon d’admission, lequel sera signé par l’élue en charge des affaires scolaires et transmis directement aux familles ainsi qu’au directeur de l’école maternelle ou de l’élémentaire selon le cas. Ceux-ci, contacteront les familles en temps voulu pour communiquer les modalités de la rentrée scolaire 2022-2023.

Les pièces à joindre sont les suivantes :

-copie des pages du livret de famille,

-copie des vaccins du carnet de santé,

-justificatif de domicile de moins de trois mois,

-certificat de radiation en cas de changement de commune si l’enfant est déjà scolarisé.

Cas particulier : jugement de divorce (parents divorcés), jugement du juge aux affaires familiales (parents séparés).

Dans tous les cas, chaque famille doit bien préciser l’adresse et le téléphone de chaque parent avec indication du nom et prénom de l’enfant et du niveau de classe souhaité.

A noter que pour les inscriptions en petite section de maternelle, seront acceptées uniquement les enfants nés en 2019.

Pour tous compléments d’informations, ne pas hésiter à contacter

les directeurs ou la mairie au 04 67 00 81 81.

Des ateliers de bien-être au centre de loisirs municipal Emile Lognos

La crise sanitaire que nous vivons depuis deux ans désormais malmène les plus jeunes.

Aux côtés des élus de la commune, les familles, les animateurs comme les enseignants observent des difficultés de concentration chez certains d’entre eux. Voire même de l’anxiété et de la peur qui peuvent venir freiner leur épanouissement et leurs apprentissages. 

Afin d’accompagner les petits bessanais à gagner en sérénité, des ateliers de bien-être sont proposés durant les vacances d’hiver au centre de loisirs Emile Lognos par le service jeunesse municipal qui met les jeunes qu’il accueille au cœur de ses préoccupations.

Dispensés par une professionnelle agréée, ces rendez-vous détente s’intituleront « Mon Moment Magique ».

Encadrés par leurs animateurs, les jeunes fréquentant le centre de loisirs pour les vacances bénéficieront ainsi d’une parenthèse de douceur pour bien prendre soin d’eux.

Ces moments seront avant tout une source de découverte ludique du développement personnel et permettront de mener les enfants sur le chemin de leur bonheur.

 =>Pour tous renseignements sur cette activité et sur les autres rendez-vous du centre de loisirs pendant les vacances, consultez le site de la ville :

www.bessan.fr, rubrique jeunesse et portail familles.

Joséphine Baker va entrer dans la salle des portraits de l’hôtel de ville

Depuis plusieurs années, dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, célébrée dans le monde tous les 8 mars, la municipalité souhaite mettre à l’honneur des femmes de la commune ou du pays à travers différents événements.

Après avoir baptisé le centre social au nom de la bessanaise Claire Estournet, cette année le choix a été fait d’honorer la plus française des américaines : Joséphine Baker.

A la fois chanteuse, danseuse, actrice et résistante, toute sa vie aura été un long combat pour faire accepter dans ce monde la différence.

Issue d’une famille très pauvre du Missouri, elle quitte l’Amérique à cause du racisme dans les années 1920.

Elle arrive en France en 1925 et se fait remarquer grâce à ses danses et à ses grimaces. Elle devient alors une célèbre vedette des années folles.

Attachée à la France comme s’il s’agissait de son propre pays, elle s’engage pour la France Libre en chantant pour les soldats sur le front de la seconde guerre mondiale.

En 1939, elle devient une espionne pour le compte des Français en se rendant notamment en Afrique du Nord.

Le 30 novembre dernier, elle est devenue la sixième femme à faire son entrée au Panthéon.

Pour marquer sa panthéonisation et la journée des droits des femmes, la ville a décidé d’accrocher le portrait de cette icône incontestable dans la salle des portraits Paul Salvy de l’hôtel de ville aux côtés des grands noms du pays qui y trônent déjà.

Une symbolique cérémonie s’y tiendra en son honneur le dimanche 6 mars, à 11h30.

Les Bessanaises et les Bessanais sont invités à y assister.

Le monde du commerce local en deuil avec la disparition de Gladys Garcia

C’est avec beaucoup de peine que les Bessanais ont dernièrement appris le décès de Gladys Garcia, au début du mois de février.

Propriétaire de la boucherie Garcia dans la Grand’rue aux côtés de son époux Christophe, Gladys avait toujours le sourire.

Elle accueillait ses clients avec sympathie et professionnalisme.

La maladie aura été trop forte et l’emporte à seulement 48 ans.

Récemment, au nom des Bessanais, le maire et son équipe municipale ont présenté leurs condoléances attristées à son époux, sa famille et ses proches face à cette dure épreuve.

 

Les anciens combattants de Bessan et de Vias réunis sous la bannière de l’Unc

Depuis plusieurs années, l’Union nationale des combattants (Unc) porte le flambeau commun des adhérents de Bessan et de Vias. C’est donc en présence des maires des deux cités, respectivement Stéphane Pépin-Bonet et Jordan Dartier, que s’est tenue l’assemblée générale de l’association. C’est à Vias qu’elle a eu lieu sous la présidence de Guy Ivanès, en présence du représentant bessanais Henry Galland.

En présence de nombreux adhérents, la section a été saluée par le représentant national et départemental, Michel Cottignies, lequel a rappelé les initiatives de l’Unc, notamment en matière de reconnaissance des anciens combattants.

Après un rappel des événements de l’année écoulée, les rapports moral et financier, dressés par Jacques Campos et Gérard Gadavois, ont été adoptés.

Après les mots de soutien du maire de Bessan et de son homologue, diverses récompenses ont été remises aux épouses des combattants.

Des médailles ont également été décernées à plusieurs récipiendaires dont trois Bessanais :

Yvan Bossa, Emmanuel Garcia et Henry Galland.

La Marseillaise a été entonnée par les participants avant de partager un moment convivial au sein de la halle de sports viassoise.

 

Un nouvel appel à candidatures pour la gestion des puces des Peupliers

La ville de Bessan dispose de l’espace de loisirs Victor Goudou, appelé familièrement Les Peupliers, situé route de Marseillan, près du centre historique.

Composé du boulodrome municipal et d’un espace pour les jeunes, il accueille également depuis quelques années une brocante et des puces.

Cette activité étant commerciale, comme pour la base de loisirs de la Guinguette, la municipalité a décidé de la mettre en gérance, permettant de développer l’attractivité printanière et estivale du centre-ville.

Suite à l’arrêt de la sympathique Laetitia Planchand qui officiait jusqu’à présent, l’exploitation commerciale du site est à renouveler. Elle devra se dérouler les samedis et/ou les dimanches, pour une période allant du 1er avril au 30 septembre 2022.

Les personnes intéressées sont invitées à déposer leur candidature auprès de la mairie.

Les offres devront comporter une lettre de motivation, un descriptif du dispositif d’exploitation et de communication, un cv des qualifications et l’expérience du candidat…

Tous renseignements complémentaires peuvent être obtenus en contactant :

Virginie Poulsen en mairie, au 04 67 00 81 66.

Le site des Peupliers peut également être visité au préalable en contactant  :

Thierry Bosc au 06 76 53 81 56.

Toutes les candidatures peuvent se faire par voie postale ou par mail, à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Toutes les candidatures doivent impérativement être déposées avant le 20 mars prochain.

Avant la population, les écoliers découvrent la cloche de l’hôtel de ville

    

C’est un moment symbolique qu’ont vécu plusieurs classes de l’école élémentaire Victor Hugo, dernièrement dans la cour des ateliers des services techniques municipaux.

Les écoliers, encadrés par leurs enseignants, ont pu découvrir la cloche de l’hôtel de ville qui a récemment été descendue de son campanile, celui-ci étant concerné par un grand rajeunissement.

En effet, les travaux en cours de réfection du beffroi de la mairie, ont nécessité de retirer la cloche de son support habituel. Aux petits soins d’une entreprise spécialisée et des agents des services techniques, elle va se refaire une beauté. Et comme elle est désormais à portée de mains, le maire a souhaité permettre aux enfants de mieux la découvrir… et de la faire sonner !

Installée vers 1850 lors de la construction du beffroi, elle est datée de 1844. C’est dire que la voir de près a été un vrai privilège car l’occasion ne se représentera pas de sitôt après sa rénovation.

Les enfants ont pu également apercevoir la croix du Languedoc, créée par Philippe Barral, qui sera installée au sommet du campanile, comme pour rappeler l’identité méditerranéenne et bessanaise.

Devant l’engouement des enfants, les élus vont permettre à tous les habitants, eux-aussi, de mieux la découvrir.

Juste avant d’être replacée, elle sera visible sur la place de la Promenade les samedi 26 et dimanche 27 février prochains.

Le 27, au cœur du marché, à 11h, les élus salueront ce moment unique autour du verre de l’amitié, ouvert à tous.

Une végétalisation qui prend racine avec le soutien du département

Comme de nombreuses communes de l’Hérault, Bessan participe à l’opération « 8.000 arbres » du conseil départemental, visant à doter en arbres les villes et villages qui le souhaitent, afin de développer la végétalisation de leurs espaces publics.

Dernièrement, une soixantaine d’espèces a ainsi été livrée et plantée sous la houlette de Joël Roux, conseiller municipal, des services techniques et du professionnel bessanais Yannick Buil.

Le projet a pris racine avec des essences principalement choisies pour leur grand intérêt mellifère. La municipalité a privilégié une démarche d’aménagement d’espaces publics contribuant à la végétalisation, mais aussi à l’amélioration de la qualité de l’air (les arbres fixent notamment le Co2), à la réduction de la pollution et au renforcement de la biodiversité. Pour Philippe Marin, adjoint au maire, « tout ceci concourt au bien-être des habitants ».

De nombreux secteurs du village ont été concernés par ces diverses plantations : terrain de tambourin Ernest Coste, centre de loisirs Emile Lognos, différents bassins de rétention, quai Marius Mage, jardins familiaux, espace Louis Baldy, cours des écoles maternelle et élémentaire…

Au final, les savonniers, frênes à fleurs, arbres impériaux, oliviers et autres micocouliers vont désormais s’enraciner en terres bessanaises.

Finances et nouveau vice-président lors du conseil d’agglomération bessanais

C’est à Bessan que s’est tenue la première séance de l’année du conseil communautaire Hérault Méditerranée, sous la présidence de Gilles D’Ettore, maire d’Agde.

La cinquantaine d’élus communautaires a été accueillie par le maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet, par ailleurs vice-président de l’intercommunalité en charge de l’administration générale et des finances.

Justement, les questions budgétaires et comptables ont rythmé la réunion avec l’approbation, à l’unanimité, du rapport des orientations budgétaires de l’année 2022. Une occasion pour Stéphane Pépin-Bonet de revenir sur les résultats financiers 2021 et de mettre en relief les grandes lignes du futur exercice de l’agglo, avec un montant d’investissement estimé à 21 M€.

Lors de cette même séance, le 10e vice-président de la structure, jusque-là détenu par le maire de Pinet, Gérard Barrau, non reconduit dans ses fonctions lors de récentes municipales partielles, a été attribué au maire de Saint-Thibéry, Jean Augé. Il va désormais se voir déléguer les questions relatives aux espaces verts et à la propreté voirie.

Accueil chaleureux en mairie pour Fernand Sofio, nouveau centenaire bessanais

Il a régné une sympathique effervescence, il y a quelques jours, dans l’ancienne salle du conseil municipal de l’hôtel de ville.

Le maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet et deux de ses élues, Marie-Laure Lledos et Laurence Thomas, ont accueilli les membres des familles Sofio et Cayla autour d’un café matinal.

Au centre de cette conviviale rencontre : le Bessanais Fernand Sofio qui fêtait, le jour-même, son centième anniversaire.

Venue d’Agde, du Vaucluse ou de l’Isère, toute la famille ou presque était là pour honorer Fernand Sofio, né officiellement le 19 février 1922 à Bessan. Et lui-même de raconter au maire : « En fait, je suis né la veille dans la nuit. Mais c’était un dimanche et comme la mairie était fermée, mes parents m’ont déclaré le lendemain matin ! ». Celui qui vit chez lui dans le centre-ville n’a pas manqué aussi de rappeler son parcours et sa vie durant la seconde guerre mondiale « libéré par des Russes ».

Justement, en amie, la section locale des anciens combattants de la Fnaca était présente, drapeau en tête, pour remercier Fernand de sa fidélité. Entouré de ses proches, le tout jeune centenaire a reçu des fleurs et des présents pour marquer cet événement. Stéphane Pépin-Bonet a clôturé les interventions en ayant une pensée pour son épouse Solange. Le couple avait fêté il y a quelques années ses 70 ans de mariage en mairie à l’invitation du club du 3e âge.

Coup d’envoi des nouveaux vestiaires du stade municipal Francis Casalta

L’an dernier, deux projets concernant le stade municipal Francis Casalta avaient été adoptés par le conseil municipal.

Il y avait, d’abord, la rénovation énergétique de l’éclairage du terrain d’honneur laquelle devenait indispensable pour le confort des sports et les économies sur la facture énergétique. Ensuite, il s’agissait de la création de nouveaux vestiaires.

Ces deux projets sont désormais en voie de finalisation.

Si la réhabilitation de l’éclairage s’est concrétisée le mois dernier, le coup d’envoi du chantier de construction des nouveaux vestiaires a été donné il y a quelques jours.

En effet, les locaux existants ne répondaient plus aux différentes normes des fédérations sportives ni à celles d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Durant plusieurs mois, jusqu’en septembre environ, les travaux vont permettre de réaliser des vestiaires dignes de ce nom dans le cadre d’un projet créé par l’architecte biterrois Philippe Ferrières, aux côtés des élus et des services municipaux pilotés par Vincent Ricard et Thierry Bosc.

Si la région Occitanie a déjà participé au financement, département et Etat devraient également y contribuer.

 

Il ne reste que quelques jours pour s’inscrire sur les listes électorales

Les élections présidentielle (10 et 24 avril) et législatives (12 et 19 juin) auront lieu en 2022.

Pour pouvoir voter, il faut être impérativement inscrit sur les listes électorales de sa commune de résidence.

Pour l’élection présidentielle, cette inscription peut être réalisée jusqu’au 4 mars.

Plus précisément jusqu’au 2 mars par téléservice sur internet ou jusqu’au 4 mars par le biais du formulaire papier.

Mais comment procéder exactement ?

Pour l’inscription en ligne, il suffit de se connecter au téléservice disponible via le site www.service-public.fr sur présentation d’un justificatif d’identité et d’un justificatif de domicile numérisés. La mairie enregistre ensuite votre demande ou vous sollicite en cas de précision ou de document manquant.

L’inscription peut également se faire directement en mairie, sur présentation d’un justificatif de domicile, d’un justificatif d’identité et de la demande d’inscription dûment remplie.

Cette procédure peut aussi se réaliser par courrier adressé en mairie, en joignant un justificatif de domicile, un justificatif d’identité et la demande d’inscription téléchargée sur internet.

Et si un électeur ne sait pas dans quelle commune il est véritablement inscrit, il est conseillé de le vérifier via la rubrique spéciale du site www.service-public.fr.

Dans tous les cas, le service des élections de la mairie de Bessan reste à la disposition du public pour tous renseignements.

Pour le contacter, composer le 04 67 00 81 80, du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h.

De nouveaux panneaux de libre expression pour éviter de souiller l’espace public

Jusqu’à présent, les panneaux favorisant la libre expression publique étaient réduits dans la commune.

Anticipant les effets des colleurs d’affiches des campagnes électorales en cours et à venir, la municipalité vient de remplacer le panneau existant et d’en poser un nouveau.

Désormais, centre-ville et quartiers bénéficient de ce dispositif évitant l’apposition d’affiches sauvages.

Récemment installés à l’espace de loisirs Victor Goudou des Peupliers et à l’avenue Condorcet près du stade municipal, ils permettent aux partis ou autres syndicats de faire connaître leurs positions en toute légalité.

Ces panneaux ne remplacent pas ceux habituellement disposés pour les prochaines élections mais ils contribuent à l’expression de toutes les formations.

Avec cette installation, la municipalité rappelle que toute affiche posée sur d’autres supports (abribus, transformateurs électriques, feux tricolores, arbres, bâtiments publics…) aura pour conséquence une plainte systématique et leur enlèvement par la brigade du Sivom du canton d’Agde aux frais des personnes concernées.

Pour la mairie, c’est ainsi que l’on contribue pleinement au cadre de vie.

 

Les chenilles processionnaires arrivent et avec elles leur lot de désagréments

Les chenilles processionnaires du chêne et du pin sont arrivées dans certains secteurs. Et avec elles, les désagréments liés à leurs poils urticants se détachant facilement lors d’un contact ou sous l’effet du vent.

- Les risques pour la santé sont d’importance :

- réactions allergiques au niveau des yeux ;

- rougeurs et démangeaisons sur la peau ;

- difficultés respiratoires…

Le règlement sanitaire départemental précise que chaque propriétaire est tenu d’entretenir ses arbres afin de ne pas laisser proliférer les insectes.

Face à la recrudescence de problèmes (notamment avec des animaux de compagnie), la mairie a pris un arrêté municipal il y a quelques années obligeant les personnes concernées à prendre les mesures qui s’imposent pour éviter ou éradiquer ce phénomène.

Cet arrêté est affiché en mairie et préconise des solutions de traitement.

La population intéressée est également informée de l’existence d’un site internet intitulé « France Chenilles » et consultable à l’adresse suivante : http://chenilles-processionnaires.fr.

Il s’agit d’un annuaire de professionnels donnant de multiples conseils et permettant d’y trouver leurs coordonnées.

Il est rappelé que les espaces boisés situés dans le domaine public font l’objet de traitement en lien avec les services de proximité de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée.

Pour tous renseignements complémentaires, ne pas hésiter à contacter Philippe Marin, adjoint au maire chargé de l’environnement et du développement durable au 06 24 36 11 39.