Bessan

Des containers à ordures ménagères intégrés en centre-ville

 

La préoccupation des élus était : comment intégrer les containers à ordures ménagères en centre-ville afin d’allier esthétique et efficacité ? A la suite d’échanges entre le Sictom chargé de la collecte et la ville, les partenaires ont fait le choix d’installer des cache-containers dans le centre historique.

Beaux, soignés et pratiques, les deux premiers cache-containers construits par la société Sigma ont été ont été mis en place près de la porte Saint-Pierre et rue de la Muraille. Et petit-à-petit, d’autres quartiers en sont équipés, accueillant des containers collectifs destinés aux habitants ne disposant pas de la place nécessaire pour avoir des bacs individuels dans leur logement.

La propreté et l’aspect visuel au quotidien sont une priorité pour rendre attractif le centre-ville, ses commerces et ses services publics.

Quelques jours à Bessans pour les jeunes

 

Le petit village de Bessans, en Savoie, dans la Haute-Maurienne, avant son jumelage prévu avec le Bessan héraultais, a reçu un petit groupe d’ados bessanais du Point Jeune et leurs animateurs pour quelques jours durant les vacances de février.

Les jeunes méridionaux, chaleureusement accueillis, ont eu la chance de profiter d’une neige abondante, qui leur a permis de réaliser le programme chargé prévu pour eux : sorties en raquettes, ski de fond, rencontres avec les écoliers de Bessans, balades dans la montagne, découverte de la vallée…

Bientôt, afin de conjuguer la neige et la montagne en Savoie, le soleil et la mer dans l’Hérault, sera crée un jumelage, qui sera signé officiellement à Bessan le 6 août pendant la fête de St Laurent, et à Bessans durant la fête locale le 15 août.

« Project Rescue Ocean » pour la protection des milieux marins

 

Le Bessanais Benoît Schumann, pompier professionnel et passionné depuis toujours de la mer, multiplie les actions de sensibilisation à sa protection. Son association « Project Rescue Ocean » dont les ambitions sont de faire prendre conscience de la fragilité des océans, de préserver la qualité des eaux des milieux marins, de respecter la nature et la vie animale qui souffre du comportement humain.

Ce dimanche, il a lancé un appel sur les réseaux sociaux pour le nettoyage de la plage des Orpellières à Valras, et a été rejoint dès le matin par plus de 400 personnes conscientes de la nécessité de sauvegarder la mer. A eux tous, ils ont récolté plus de 3 tonnes de détritus les plus divers rejetés par la mer après les tempêtes de l’hiver, détritus que les plus motivés ont ensuite trié afin de recycler ce qui pouvait l’être.

Mais son engagement ne s’arrête pas là, puisque Benoît fait en plus des nettoyages de plages ou des bords de divers cours d’eau, de la sensibilisation dans les écoles du Biterrois, des conférences, des expositions… L’association commence à être connue et reconnue au niveau national. A l'image des courageux « nettoyeurs » bénévoles de Valras, beaucoup de personnes prennent conscience l’enjeu majeur de la préservation de l’environnement.

Comme elle vit essentiellement de la participation du public, l’association « Project Rescue Ocean » propose aussi des produits dérivés sur le site : www.project-rescue-ocean.com.

Installation officielle du Glaive de la Défense du Vin

 

« Parti de la Foire Internationale de la Vigne et du Vin de Montpellier et y revenant tous les ans, ce glaive symbolique détenu chaque année par une confrérie vineuse nouvelle, ira de par le monde affirmer la volonté de la viticulture d’assurer contre tout et contre tous son destin. »

Ce Glaive, qui restera exposé dans l’ancienne salle du conseil de la mairie jusqu’en octobre, est confié cette année par l’Ordre Universel des Chevaliers du Cep à la confrérie de la Croustade et du Rosé de Bessan. Il vient d’être officiellement mis en place en présence du Grand Maître et du Grand Maître honoraire de la confrérie des Chevaliers du Cep, de la plupart des membres du la confrérie bessanaise, du conseiller départemental, du maire (également membre de la confrérie), ainsi que d’élus municipaux, au cours d’une cérémonie que Gaby Tissot, Grand Maître de la confrérie de la Croustade et du Rosé de Bessan a ouvert en remerciant le maire d’avoir accepté d’accueillir ce glaive dont il fait l’historique dans l’enceinte de la mairie.

Stéphane Pépin-Bonet, après quelques mots de bienvenue aux participants, affirme avec conviction : « Fier d’être Bessanais, je suis preneur de toute initiative faisant la promotion de Bessan et de sa cave, et l’honneur de recevoir ce Glaive est une très belle reconnaissance de notre amour du bon vin et de la promotion efficace que nous lui faisons ».

Bernard Huchet, Grand Maître des Chevaliers du Cep, annonce que le Glaive restera à Bessan jusqu’à la foire de Montpellier 2017, date à laquelle il sera remis à une autre confrérie vineuse.

Puis Gaby Tissot fixe sur le trophée la plaque de cuivre portant l’inscription « Croustade et Rosé de Bessan. 2016-2017 », et invite l’assemblée à déguster le fameux rosé de Bessan et autres les meilleurs vins de la cave, ce qui est fait avec empressement.

Changer l’image de Bessan avec un site internet attractif

Le site internet actuel ne répondant plus aux attentes de la municipalité en termes d’image et de service, un appel à concurrence vient d’être lancé pour refonder entièrement le site internet de Bessan, afin qu’il permette à chaque service de la ville de fournir directement des informations sur ses activités, développer les relations avec la population. Et un accès rapide aux « e-services » sera mis en place.

Les sociétés spécialisées ont jusqu’au 3 mars pour déposer leur candidature à la mairie. Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 04 67 00 81 89.

Nouvelles fouilles archéologiques à la Monédière

 

Cet été, de nouvelles fouilles archéologiques vont avoir lieu sur le site de la Monédière, durant près de 5 semaines. Une excellente nouvelle pour les amateurs de patrimoine archéologique.

Le site, identifié dès 1934, et bien connu des initiés, a fait l’objet en 2014 de fouilles préventives partielles dirigées par Alexandre Beylier lors de la création de logements dans le secteur. Ces fouilles ont déjà permis de recueillir des données importantes sur ce site protohistorique, mettant en évidence un fossé défensif, des vestiges de bâtiments et des fondations de murs en pierres, des foyers et des restes de sols d’occupation.

Cette fois, les fouilles seront d’une portée différente, programmées et s’inscrivant dans un schéma de programmation scientifique pluriannuelle. Et c’est à nouveau Alexandre Beylier, docteur en archéologie et chercheur au sein d’une unité de recherche régionale, qui va porter le projet, en collaboration avec les instances faisant autorité dans le domaine de l’archéologie.

La ville de Bessan, dans le but de découvrir toute l’histoire de la Monédière, a acquis une parcelle de terrain jouxtant le précédent lieu de fouille, afin de le vouer entièrement à ces recherches scientifiques.

Côté pratique, pour permettre un accueil dans des conditions optimales de la future équipe, composée d’une trentaine de personnes, les organisateurs recherchent un lieu d’hébergement sur Bessan ou à proximité pour le groupe, du 23 juin au 2 août prochains.

Ce pourrait être une maison avec cuisine et salle d’eau, ou plusieurs maisons assez proches, avec au moins 3 chambres, disposant d’un terrain arboré et/ou d’un jardin pour le campement d’été.

Les personnes disposant d’un bien adapté à la location sont invitées à contacter Emilie Feliu, conseillère municipale déléguée au patrimoine, à la mairie ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Inédit à Bessan : concert de chansons corse

 

Le samedi 11 mars, à 21 heures, dans l’église Saint Pierre de Bessan, l'association « Bessan SLA » organise au profit de la recherche sur la maladie de Charcot , un concert de chansons corses par le groupe Accentu.Ce groupe de trois musiciens issus d’horizons musicaux différents et bien connus du monde professionnel, mélangent avec bonheur tradition et modernité au travers d’arrangements audacieux chargés d’émotion, révélant ainsi une Corse intense et chaleureuse.

Entrée 15 €, et gratuite pour les moins de 15 ans. Pour réserver les places, tel au 06 03 45 70 77.

Le Printemps des Poètes explorera l’Afrique

 

Le Printemps des Poètes organisé par la bibliothèque Renée-Petit, qui se déroulera cette année du 1er au 31 mars, aura pour thème « Afrique(s) ».

Ce thème invite à explorer le continent méconnu de la poésie africaine, le chant multiple des Afriques du nord et du sud, sans oublier les voix des Antilles, de la Guyane, de Madagascar et de Mayotte. Cette intense production poétique caractérisée par l'oralité portée par les griots, offre des chemins neufs sur les terres du poème.

Au programme :

Mercredi 1, jeudi 2 et vendredi 3 mars, exposition des travaux d'élèves des écoles, de la maternelle au collège, dans la salle du conseil municipal. Cette exposition est ouverte au public et aux classes pendant les horaires d'ouverture de la mairie.

Jeudi 2 mars, à 18h, salle Raymond Devos, spectacle « Afrique, conte-moi », par la classe de CM2 et le staff du Théâtre Illustré.

Samedi 4 mars, à 18h, salle Raymond Devos, soirée poétique musicale proposée par la troupe du Théâtre Illustré.

Vendredi 31 mars, à 18h30, salle Raymond Devos, lecture de poèmes et musiques africaines sur diaporama de photos du Soudan (livre de Jean-Pierre Ribière) suivi de deux moments de contes dits par les stagiaires de l'atelier « Deux mains, des mots ». Soirée initiée par la bibliothèque et l'association « Ensemble, nous pouvons ».

La bibliothèque montre sa volonté de fédérer les associations du village, en fonction du thème choisi, autour de ce grand projet qu'est le Printemps des Poètes. Cette année, les participants sont : « Le Théâtre Illustré », « Ensemble, nous pouvons », « Deux mains, des mots », les trois groupes scolaires, Maryse Lange, enfant du village et peintre très appréciée, et pour la partie musicale, Franck Bosca et Anne Lesure.

Les murs de clôture non crépis encore trop nombreux

Une première action a été engagée il y a quelques mois par la municipalité pour prévenir par courrier les propriétaires concernés, et leur demander d’agir dans les meilleurs délais. Le résultat a été positif, et de nombreux Bessanais ont engagé les travaux nécessaires, avec parfois l’appui du service urbanisme.

Cependant, il reste encore trop de propriétaires (*) qui ne l’ont pas fait, et la ville va prochainement les rappeler à leurs obligations… avant des actions contraignantes et pénalisantes.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 06 22 44 26 90.

(*) Ces propriétaires sont, la plupart du temps, en contravention avec le code de l’urbanisme puisque les permis de construire délivrés stipulent l’obligation légale de crépir les murs des habitations.

Nouvelles dispositions nationales pour les cartes d’identité

 

Conformément aux instructions préfectorales et au décret du 28 octobre dernier, la mairie de Bessan ne pourra plus recevoir les demandes de renouvellement de cartes d’identité à compter du 6 mars 2017. Aucun dossier ne pourra plus être accepté en mairie au-delà de cette date.

Seules les communes d’Agde, Pézenas et Béziers, équipées de dispositif de recueil numérique permettant la numérisation des pièces justificatives et la prise des empreintes, sont autorisées à traiter ces demandes dans le secteur. Les administrés Bessanais devront, selon leur choix, se rendre dans l’une de ces communes pour y déposer leur dossier (les formulaires sont disponibles sur internet « service public ».

Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, tient à indiquer que cette décision gouvernementale est contraire au rôle de proximité des mairies : « Tout est malheureusement fait aujourd’hui pour éloigner le citoyen des services publics de proximité et c’est fort regrettable ! ».

Les registres d’état civil numérisés

 

Désormais, grâce à la numérisation, il n’est plus nécessaire à Bessan d’ouvrir un ancien registre pour délivrer une copie d’acte d’état civil : en effet, la mairie vient de se doter d’un outil moderne et performant concernant à la fois la conservation et la délivrance de ces actes.

La numérisation permet d’abord une recherche rapide et simplifiée, donc un gain de temps pour les agents administratifs, fréquemment sollicités par les études notariales pour des copies d’actes, en cas de vente immobilière notamment ; mais aussi une meilleure conservation des registres qui ne sont désormais manipulés que lors de l’apposition de nouvelles mentions.

Désormais, 17 registres des actes de naissances, mariages et décès, à partir de 1941, sont numérisés afin d’être consultables et imprimables instantanément par les officiers de l’état civil. Avec la création d’un nouveau site internet, bientôt les demandes de copies d’actes d’état civil pourront même se faire en ligne.

Une faible collecte de sang

Les donneurs réguliers sont trop peu nombreux. De manière générale, les collectes de sang organisées trimestriellement par l’Etablissement Français du Sang à Bessan reçoivent en moyenne entre 40 et 60 dons, ce qui est déjà peu élevé en comparaison du nombre d’habitants… Et l’on sait que les besoins ne cessent d’augmenter : 100 000 dons de sang par jour sont nécessaires pour les malades et les accidentés.

Ce mois-ci, alors que la collecte se tenait pendant les vacances scolaires et dans la salle du conseil de la mairie à cause des travaux en cours dans l’habituelle salle des fêtes, ce sont seulement 20 donneurs qui s’y sont présentés.

La présidente de l’Amicale des donneurs de sang bénévoles Hélène Grenouillet et son équipe communiquent pourtant largement, soit dans les journaux locaux, soit par affichettes, soit sur les réseaux sociaux. Que se passe-t-il ? Les Bessanais, réputés cependant généreux, ne se sentent-ils pas concernés par ce don qui sauve des vies ?

La prochaine collecte se tiendra le vendredi 23 juin prochain, dans la salle des fêtes. Si chacun se mobilise, relaie l’information autour de lui, mobilise familles, voisins et amis, les dons seront plus nombreux, à la hauteur des qualités humaines des Bessanais.

Une sensibilisation ludique au développement durable

 

Ce dimanche 26 février, de 14h à 17h, dans la salle du conseil municipal de la mairie, des activités à la fois très sérieuses et très ludiques sont proposées gratuitement aux jeunes Bessanais par le conseil municipal des jeunes (Cmj) sur le thème du développement durable et de préservation des ressources de la planète, sujet important qui tient particulièrement à cœur à l’équipe actuelle. Ce moment de détente sera animé par les membres du Cmj, avec l’aide d’élus particulièrement concernés.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter Marie-Laure Lledos au 06 60 04 43 97.

L’habitat et la politique de la ville en question

 

Présidée par Stéphane Pépin-Bonet, maire de la ville et vice-président chargé de l’habitat à l’agglomération, s’est déroulée à Bessan une réunion organisée par la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée.

En présence des services de l’Etat et de nombreux partenaires, conseillers régionaux et départementaux, maires…, le service habitat a présenté l’ensemble des études qui seront menées en 2017 pour définir et amplifier le projet de la politique de la ville et de l’habitat visant à une meilleure qualité de vie, la mixité sociale, et le développement harmonieux des vingt communes de l’agglo. Les bureaux d’études choisis pour ce travail ont parlé successivement du programme local de l’habitat intercommunal (Plhi), de l’étude pré-opérationnelle sur le parc privé, des multiples dispositifs sur le centre ancien d’Agde ; et des échanges fructueux ont eu lieu sur les contenus, méthodes, enjeux, coordination et objectifs.

Une démarche qui va déterminer dès les prochains mois la politique à mener pour l’habitat dans les 20 communes de la communauté d’agglomération.

Permanence de février du Sictom

La prochaine permanence mensuelle du Sictom à Bessan aura lieu dans les locaux de la mairie, le lundi 20 février, de 14h à 17h. Les usagers pourront s’y informer et poser toutes les questions relatives à la gestion des déchets (collectes, conteneurs, etc…).

Pour tous renseignements, tél : 04 67 98 45 83.

La maison de retraite médicalisée va fêter ses 15 ans

Ouverte en 2002, la maison de retraite de Bessan, accueille 56 résidents en majorité Bessanais, dont 6 au Cantou, secteur protégé destiné aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Et 27 personnes sont actuellement en attente d’admission.

Elle est dirigée par François Costalat, et emploie une cinquantaine d’agents : infirmières, aides-soignants, médecin coordonnateur, agents sociaux, animatrice, agents de restauration et technique, comptable, psychologue… Dans quelques semaines, les 15 ans de l’établissement seront dignement fêtés avec le soutien de nombreux partenaires, dont l’association de bénévoles « Sourire des Tuileries » qui participe à la qualité des animations proposées. En attendant ce rendez-vous, un site internet vient d’être mis en ligne pour mieux connaître cette activité sociale : www.jardinsdestuileries.fr.

Chaque année, l’EHPAD, géré par le centre communal d’action sociale et qui demeure le moins onéreux du secteur pour les familles, est classé parmi les meilleures de la région, pour l’ensemble des services rendus aux résidents, ses efforts constants d’investissement, et surtout pour son plan de modernisation et de développement numérique à la pointe des nouvelles technologies dont la télémédecine, ce qui lui confère une solide notoriété.

Les derniers travaux et chantiers terminés ou en cours ces derniers mois : extension de l’espace protégé, mise aux normes de la centrale d’incendie, réfection de l’étanchéité et travaux de sécurisation de la toiture, remplacement du matériel médicalisé, acquisition de matériel de télémédecine, création d’une salle pour le personnel…

Nouvel article de Francis Delmas sur le patrimoine

Les patientes recherches de Francis Delmas ont cette fois porté sur le moulin du mont Ramus. L'article sur ce nouveau témoignage du passé bessanais se trouve d'ores et déjà sur Agde-infos Bessan, rubrique patrimoine.

L’office de tourisme découvre le centre historique de Bessan

 

L’équipe du « Pôle Patrimoine » du tout nouvel office de tourisme « Cap d’Agde Méditerranée », reçue par la conseillère municipale Emilie Féliu, est venue visiter Bessan. L’objectif de cette journée était de faire connaître à l’équipe le centre historique, de lui présenter les actions menées par la ville et l’association locale de défense du patrimoine « La Guilde 2 Bessan », ainsi que les projets à venir.

L’attention s’est notamment portée sur l’église Saint-Pierre et son périmètre de protection, mais aussi sur la préparation des journées des moulins, les visites guidées de l’été, et les fouilles archéologiques de la Monadière. Le projet de réhabilitation de la chapelle Saint-Laurent de Touroulle, dont le chantier devrait débuter cette année, a également été évoqué.

Comme le patrimoine est au cœur de la politique bessanaise, la rencontre a été riche en découvertes et en échanges constructifs permettant de conforter la collaboration entre les différents partenaires : municipalité, pôle Patrimoine, association locale du patrimoine.

***

Tout récemment restructuré, le Pôle Patrimoine, dirigé par Sophie Banny et basé à Pézenas, se compose de Christine Catala, animatrice du pays d’art et d’histoire et directrice adjointe ; Denis Nepipvoda, Anita Franco et Arnaud Sanguy, guides-conférenciers ; Katia Capus et Cathy Dupuy de la Grandrive pour la partie administrative et communication.

Quel avenir médical pour Bessan ? Une situation préoccupante

 

Organisée par le maire Stéphane Pépin-Bonet, et ses adjointes Laurence Thomas et Gisèle Soulié-Lognos, une réunion a réuni un bon nombre des acteurs du monde médical de la ville : médecin, infirmières, orthophonistes, kinésithérapeutes, pharmaciennes, ambulanciers… Le sujet ? Celui auquel sont confrontés un grand nombre de villages et de bourgs ruraux : l’avenir médical et paramédical de Bessan, la future pénurie de médecins généralistes et celle déjà actuelle de certains soignants.

Un échange sur cette question a débuté la séance, et le « diagnostic » porté sur la situation est sans équivoque : Bessan depuis quelques années ne compte plus que trois médecins, dont l’un devrait prendre sa retraite prochainement ; les orthophonistes locales sont à la recherche -vaine - d’un confrère. Malgré l’attractivité du village, les difficultés prévisibles surviendront rapidement, d’ici quelques mois ou quelques années.

Différentes pistes ont été évoquées afin de permettre la venue d’au moins un nouveau médecin, dont la mise en place de protocoles de coopération. Le maire de son côté a décidé de saisir l’Agence régionale de santé (Ars) pour mieux appréhender la situation.

Les différents partenaires ont convenu de se réunir à nouveau au mois de mars.

Conférence sur les phénomènes météo méditerranéens

 

Loïc Spadafora, Alexandre Broussin et Christophe Ferré, formateurs en prévention secours et ingénieurs dans la gestion des risques naturels, ont rencontré à Bessan un public intéressé auquel ils ont, durant deux heures environ, donné en détail des informations sur les phénomènes météorologiques méditerranéens intenses.

Leur objectif était surtout, avec ces explications précises, la sensibilisation au nécessaire besoin d'anticiper ces phénomènes pour assurer la protection des populations lors des inondations torrentielles fréquentes à Bessan comme sur tout le bassin méditerranéen. Un message que ces trois spécialistes, très applaudis, ont su faire passer à l’assistance, séduite par leurs méthodes et leurs projets.

Ils ont présenté pour terminer « Météo Languedoc », un programme qu'ils ont créé, diffusé sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter ou Instagram) qui assure une information fiable sur ces phénomènes principalement dans l’Hérault et le Gard, et déjà suivi par plus de 100 000 personnes.