Bessan

Accélération de la rénovation énergétique des bâtiments communaux

La municipalité bessanaise a dernièrement engagé une nouvelle démarche pour développer la rénovation énergétique de l’ensemble des bâtiments communaux. Pour cela, elle a adhéré au programme d’Action des collectivités territoriales pour l’efficacité énergétique (Actée) mis en œuvre par le regroupement de communes au sein d’Hérault Energies.

L’objectif principal de cette initiative est de réaliser, dans un premier temps, un rapport technique afin d’établir une stratégie énergétique avec l’identification des projets de rénovation prioritaires. S’en suivent les études et l’obtention des subventions pour la mise en place, le plus souvent, des marchés publics. Hérault Energies est ainsi venue à Bessan pour visiter les bâtiments concernés.

Ils sont nombreux tant l’attention de la ville dans ce domaine est importante. On peut citer l’ancienne école maternelle, le centre social, l’étage de la cantine scolaire ou encore le centre de loisirs.

Des choix seront ensuite à faire pour mettre en œuvre un vrai programme de rénovation énergétique en lien avec les élus, dont Angel Millan, Philippe Marin et David Pourrat.

La cave coopérative poursuit sa route et engrange des médailles

 

La situation actuelle de la viticulture est pleine d’incertitudes. Les conséquences de la crise sanitaire et les inquiétudes à venir liées au récent épisode de gel catastrophique du début du mois d’avril sont dans toutes les têtes.

Tenaces, les coopérateurs bessanais ne se laissent pas abattre et il faut continuer à aller de l’avant, avec le soutien de nombreux partenaires.

Les récentes distinctions obtenues par les vins du Rosé de Bessan participent à conserver le moral. En effet, chaque année, le compteur s’affole et les médailles pleuvent pour les différents cépages de la cave coopérative. Malgré l’absence de grands concours en raison de la crise sanitaire, le palmarès 2021 pour les vins de la coopérative est conséquent.

On peut noter les médailles d’argent pour L’Exubérant et Arabesque obtenues au concours des Féminalies mais aussi une médaille d’or pour le Rébus et une d’argent pour le rosé de la Cuvé Spéciale au concours des œnologues de France, ou encore les vins en blanc, rosé et rouge conditionnés en bib, tous primés au Wine in box 2021.

Ces résultats sont fêtés quotidiennement au caveau qui reçoit toujours autant de visiteurs au fil du temps, dans une ambiance à la fois chaleureuse et familiale.

Tous les vins peuvent aussi être achetés via la boutique en ligne, récemment créée et accessible via le site : www.lerosedebessan.shop. De quoi participer à un avenir meilleur pour les vignerons qui le méritent amplement.

 

=>Le caveau est ouvert tous les jours sauf le dimanche, contact en appelant le Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">04 67 09 02 63.

Dans le cadre des expos mensuelles, en mai, il est également possible d’y admirer les tableaux de Christine Germant.

 

Un regain d’intérêt et de mobilisation pour les collectes de sang


L’amicale des donneurs de sang bénévoles de Bessan a toujours été très présente et active dans la commune.

Les résultats ont, eux, été quelquefois mitigés ces dernières années. En tous cas, ils n’étaient pas à la hauteur de l’investissement des responsables de l’association, lesquels se démènent inlassablement pour fidéliser les habitués et attirer les nouveaux donneurs.

Depuis quelques mois, certainement avec un mode de communication plus moderne et une diffusion des dates de collecte sur les réseaux sociaux, les collectes de sang bessanaises décollent. Peut-être aussi que les habitants ont été plus conscients des enjeux et, surtout, des besoins en sang des hôpitaux, ces derniers étant saturés par le contexte sanitaire.

Habituée à une cinquantaine de dons pendant longtemps, puis une soixantaine ces dernières collectes, l’amicale a eu le plaisir d’accueillir quatre-vingt-sept donneurs à la dernière collecte tenue à la salle des fêtes, en lien avec l’établissement français du sang.

Avec le soutien de la municipalité, un défi est lancé pour se rapprocher de la centaine le 2 juillet, date de la prochaine collecte.

 

La ville s’attaque aux branchements illicites d’électricité en zone agricole

La municipalité a récemment sollicité une rencontre avec la société Enedis et le syndicat public Hérault Energies face aux problématiques de branchements illicites d’électricité rencontrées en zone agricole et naturelle, notamment Natura 2000.

Dans ces secteurs, le phénomène de cabanisation est accentué par des branchements effectués illégalement, au-delà de toutes les normes de sécurité.

Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, accompagné de ses élus respectivement chargés de l’environnement et des espaces naturels, Philippe Marin et Christophe Hyché, ont tenu à alerter Enedis sur ces situations à la fois préjudiciables aux paysages mais aussi aux dangers et aux responsabilités en cas d’une défaillance électrique.

Des actions vont être prochainement mises en œuvre, en respect de la légalité, pour assurer une désactivation électrique de ces branchements. Il faut dire que la commune amplifie son action dans la lutte de la cabanisation, renforcée par la mise en place d’une application informatique de l’Etat, expérimentée par Bessan et six autres communes de l’Hérault depuis le début de cette année.

Les efforts municipaux dans ce domaine sont significatifs ces derniers temps. Un jugement du tribunal de Béziers vient conforter la municipalité. Engagée en 2013, une procédure pour construction sans permis et stationnement illégal de caravanes en zone agricole a été jugée mi- avril.

La justice a condamné les contrevenants à 2.000 euros d’amende, à la destruction des bâtiments et des dommages et intérêts.

Des rendez-vous alliant patrimoine et nature au long du mois de mai

Plusieurs événements sont à noter dans les agendas bessanais en ce mois de mai, sous réserve de leur bonne organisation dans le cadre de l’évolution constante des consignes sanitaires.

D’abord, une visite guidée du centre historique, proposée par l’office de tourisme Cap d’Agde Méditerranée, ce mardi 11 mai, à 14h. Pour y participer, il suffit de contacter le 04 67 98 52 69, d’autant que les places sont limitées.

Les autres rendez-vous se concentrent à la fin du mois avec, notamment, des initiatives de l’agglo et de l’office de tourisme. Ainsi, l’agglo propose de découvrir le cours inférieur du fleuve abritant des poissons migrateurs amphihalins préservées : alose feinte, lamproie marine et anguille. Une après-midi à destination du grand public est prévue le dimanche 23 mai à destination du grand public, sur le fleuve et les poissons migrateurs. Pour s’inscrire, contacter le 04 99 47 48 49.

Enfin, le dimanche 30 mai, l’office intercommunal de tourisme invite les amoureux du patrimoine et de l’activité sportive à une promenade à vélo autour des moulins de l’Hérault, et particulièrement ceux du territoire intercommunal, comme celui de Bessan, le moulin bladier.

Toutes les informations et les réservations se prennent en contactant le 04 67 98 52 69.

Bruno-Victor et son Garde-Manger alimentent le commerce du centre-ville

Le commerce du centre-ville bessanais se renouvelle régulièrement au fil du temps, avec un certain dynamisme et des initiatives particulièrement prometteuses. Un exemple de plus vient de voir le jour avec l’ouverture, il y a quelques jours à peine, du Garde-Manger, sous l’impulsion de Bruno-Victor Vidal, jeune Bessanais bien connu dans la localité.

En lieu et place de l’ancienne supérette Chez Marie, au cœur de la place de la Mairie, Bruno-Victor Vidal propose un commerce à la fois innovant et assurément savoureux. On peut toujours y trouver les produits habituels d’une supérette et d’une épicerie traditionnelle, désormais associés à un nouvel espace entièrement consacré aux saveurs du terroir.

Le Garde-Manger a vocation de devenir un acteur commercial majeur en termes de produits locaux et régionaux.

Vins, bières artisanales, fromages affinés, charcuteries et rôtisserie y sont agréablement mis en valeur, aux côtés d’un indispensable étal de fruits et de légumes.

Le commerce est ouvert du mardi au samedi de 7h30 à 12h30 et de 16h30 à 19h30.

Le dimanche de 7h30 à 12h30. Tel : 09 83 06 55 09.

 

Restreinte mais émouvante cérémonie de fin de la seconde guerre mondiale

Malgré le déconfinement progressif, c’est encore une cérémonie en comité restreint qui a été organisée par la municipalité à l’occasion de la commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale. Aux pieds du monument du Souvenir, avenue de la Victoire, Stéphane Pépin-Bonet, maire, a accueilli les participants en respect du protocole sanitaire : seulement des élus et représentants patriotiques.

Après les traditionnels dépôts de gerbes et allocutions, le maire a tenu à remercier les représentants des associations patriotiques locales (Fnaca, Unc et Souvenir Français) pour leur engagement en faveur du souvenir et du nécessaire devoir de mémoire. Malgré les difficultés liées au contexte sanitaire, ces derniers ont été toujours fidèles lors des différentes commémorations.

Les représentants de la fédération nationale des déportés, internés, résistants et patriotes ont eux-aussi été salués, notamment pour la récente exposition présentée en mairie sur l’enfer de la déportation.

Des événements tragiques de l’histoire du deuxième conflit mondial qui ont pris tout leur sens au cours de cette cérémonie très émouvante.

Des zones protégées pour les parcelles destinées aux semences de tournesol


Les semences produites en France sont réputées pour leur qualité qui résulte de l’application d’un règlement technique officiel et d’un grand savoir-faire de tous les acteurs de la filière.

L’Association nationale des agriculteurs producteurs de semences oléagineuses (Anamso) accompagne les producteurs dans l’exercice de leur métier.

Lorsqu’une parcelle de tournesol est destinée à produire des semences, elle est soumise à des exigences techniques officielles.

L’une des plus importantes est le respect absolu d’une distance minimum d’isolement vis-à-vis des autres tournesols ou plantes de la même espèce. Pour prévenir l’altération des semences ou des plants, des zones protégées de multiplication de semences ont été créées.

Le territoire de la commune de Bessan se trouve dans le périmètre de l’une d’elles. Conscients que l’existence de cette zone protégée est souvent méconnue des habitants, l’Anamso a créé un dépliant permettant à un public non professionnel de comprendre la multiplication de semences et les obligations qui incombent à ceux qui se trouvent dans un périmètre protégé.

 

=> Le dépliant de l’Anamso est téléchargeable à l’adresse mail suivante : zonesprotegees-tournesol.fr, rubrique ressources.

Une enquête de l’Insee sur l’emploi, le chômage et l’inactivité

L’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) effectue depuis de nombreuses années une importante enquête statistique sur l’emploi, le chômage et l’inactivité.

Cette enquête permet de déterminer combien de personnes ont un emploi, sont au chômage ou ne travaillent pas (étudiants, retraités…).

Elle est la seule source permettant de se comparer avec nos voisins européens. Elle fournit également des données originales sur les professions, l’activité des femmes ou des jeunes, les conditions d’emploi ou la formation continue.

A cet effet, tous les trimestres, un large échantillon de logements est tiré au hasard.

Sauf exceptions, les personnes de ces logements sont interrogées six trimestres de suite. La première interrogation se fait généralement par la visite d’un enquêteur de l’Insee au domicile, les suivantes se sont par téléphone ou sur internet.

La participation de tous, quelle que soit la situation du foyer, est fondamentale car elle détermine la qualité des résultats.

Un enquêteur de l’Insee est susceptible de prendre contact avec des Bessanais sélectionnés entre le 26 avril et le 16 mai 2021.

Cet enquêteur ou enquêtrice sera muni(e) d’une carte officielle l’accréditant.

Les réponses restent strictement confidentielles. Elles serviront à l’établissement des statistiques comme la loi en fait la plus stricte obligation.

Le rallye des associations prévu au printemps est reporté à l’automne

La date approche mais la Covid-19 est toujours présente et les règles sanitaires qui vont avec !

Comment organiser alors une balade conviviale favorisant la rencontre et le regroupement des associations locales ? Avec des masques et de la distanciation ? Pas vraiment heureux pour un rallye qui se veut une première.

Aussi, dans le contexte sanitaire actuel de ce troisième confinement, il n’apparait pas opportun d’organiser cet événement annoncé lors du précédent forum des associations en septembre dernier. Il sera donc reporté à l’automne en espérant des temps meilleurs. Joël Roux, élu municipal concepteur de ce projet, ne manquera pas d’informer les associations en temps voulu.

Dès que le contexte sanitaire le permettra, une réunion des associations bessanaises sera organisée afin de mettre au point le carnet des « questions - réponses » permettant aux randonneurs d’une matinée d’aller à la rencontre des participants au cœur d’un parcours pédestre en cours de préparation.

Pour tous renseignements, contacter le 06 68 54 79 96.

S’inscrire et donner procuration pour les élections régionales et départementales

Les élections départementales et régionales doivent se dérouler les dimanches 20 et 27 juin prochains, sous réserve des décisions gouvernementales à venir.

Pour participer à ces deux scrutins, il est avant tout nécessaire d’être inscrits sur les listes électorales de la commune. Chaque citoyen a jusqu’au 7 mai pour s’inscrire.

Sont concernés : ceux qui n’ont jamais été inscrits à Bessan, les nouveaux arrivants et les électeurs ayant changé de domicile à l’intérieur de la commune.

En effet, afin d’éviter toute radiation, il est impératif de signaler tout changement d’adresse au sein même de la commune, même si on est déjà inscrit. Ces opérations peuvent se faire en mairie ou en ligne via service-public.fr.

Pour cela, il suffit de se munir d’un titre d’identité en cours de validité et d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois (facture d’eau, d’électricité, avis d’imposition…).

Pour tous renseignements complémentaires, le service des élections de l’hôtel de ville est à disposition

de tous les administrés au 04 67 00 81 80.

Du côté des procurations, il est désormais possible d’établir une demande de procuration de façon partiellement dématérialisée, avec à la clé un gain de temps important aussi bien pour les électeurs que pour les services municipaux.

Toutes les informations sur ce nouveau dispositif national sont disponibles sur le site de la préfecture de l’Hérault ou sur le site spécialisé : maprocuration.gouv.fr.

La commune s’engage dans la transition énergétique et la mobilité durable

Parce que l’électromobilité est l’affaire de tous, la ville propose aux conducteurs de véhicules électriques une borne de recharge au chemin de la Croix de Redon, près du cimetière communal.

Cette borne fait partie du réseau Reveo, plus grand réseau de bornes publiques de l’Occitanie et du département, créé par plusieurs syndicats d’énergie dont Hérault Energies situé à Pézenas.

Consciente du rôle des collectivités dans le développement d’une mobilité durable, la municipalité s’est engagée dans une transition énergétique favorisant les véhicules propres et participe au développement des énergies non polluantes. En transférant la compétence à Hérault Energies, la mairie profite d’un déploiement et d’une mutualisation des coûts d’installation, de gestion et de maintenance.

Cette opération a été réalisée avec le concours financier des investissements d’avenir de l’Etat, confiés à l’Ademe et d’Hérault Energies. Désormais, la ville participe annuellement aux charges de fonctionnement.

La borne bessanaise est alimentée en énergie verte, c’est-à-dire par une source d’énergie renouvelable. Elle est géolocalisable par les conducteurs sur le site www.reveocharge.com.

A noter que la municipalité s’engage également dans la réduction de son propre impact environnemental puisqu’elle s’est mise, elle-même, au vert en s’équipant il y a quelques mois d’un premier véhicule électrique pour les services techniques municipaux.

Le service de l’éclairage public roule à l’électricité : il suffisait d’y penser !

Le service social municipal mobilisé pour la vaccination des plus fragiles

Au-delà des sessions réussies de vaccination des pensionnaires et des personnels de la maison de retraite déjà évoquées dans ces colonnes, le centre communal d’action sociale est pleinement mobilisé pour accompagner les habitants concernés par les différentes campagnes de vaccinations, entièrement organisées par l’État.

En effet, la mairie ou le centre communal d’action sociale ne sont pas les décideurs dans ce domaine.

Ils restent toutefois très présents pour guider au quotidien les personnes concernées, actuellement celles de 55 ans et plus, et notamment les plus âgés et fragiles. Il faut dire que le calendrier des vaccinations et les personnes prioritaires évoluent au fil des jours.

Les procédures mises en place au niveau national sont souvent difficiles à comprendre, aussi certaines personnes ont besoin de conseils.

La municipalité indique qu’il ne faut pas hésiter à se renseigner pour soi-même ou pour une personne âgée de son entourage.

Le centre communal d’action sociale est là pour vous, pour eux, pour tous.

Le numéro de téléphone de contact est unique : tel. 04 67 00 81 85.

Dans les vignes bessanaises pour constater les dégâts considérables du gel

David Civale, président de la cave coopérative « Le Rosé de Bessan », ne peut que constater les dégâts considérables après le récent épisode de gel survenu dans le vignoble bessanais. Marie-Christine Fabre de Roussac et Sébastien Frey, conseillers départementaux, Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, et ses élus Marie-Laure Lledos et Joan Soliva, ce dernier étant lui-même viticulteur bio, se sont rendus au chevet des vignes fortement impactées.

Selon les premières estimations, 80 à 100 % de la plaine et 50 à 70 % des côteaux ont été impactés sur les différents tènements de la commune, tous cépages confondus.

La situation est véritablement catastrophique et laisse présager des difficultés à venir pour les coopérateurs. Si chaque année, la cave coopérative produit environ 60.000 hectolitres de différents produits, la récolte 2021 devrait avoisiner au mieux 20.000 hectolitres. Pas suffisant pour le seul caveau de vente.

La solidarité nationale est désormais attendue et les élus locaux et départementaux présents n’ont pas manqué de souligner qu’ils avaient déjà engagé des actions visant à soutenir la filière viticole, et au-delà les maraichers et autres producteurs agricoles du territoire. Au même titre que les parlementaires, ils sollicitent avec insistance le gouvernement pour que des mesures adaptées soient prises sans délai face à cette situation à la fois désastreuse et inédite.

 

Les écoliers découvrent les richesses patrimoniales du moulin bladier

A l’initiative de Céline Sanchez, adjointe au maire chargée de l’éducation, accompagnée d’Emilie Féliu, adjointe au maire chargée de la culture, une journée de sensibilisation à la découverte du moulin bladier a été programmé avec la classe de Ce2 de Corinne Vernière, juste avant la fermeture des établissements scolaires en raison du contexte sanitaire. 

L’originale découverte s’est déroulée en deux temps : le matin, une présentation en classe sur l’histoire du moulin et son fonctionnement à l’aide de films et de photos ; l’après-midi, les écoliers ont pu se rendre sur place afin d’appréhender l’édifice, de mesurer l’importance et la qualité architecturale de ce moulin fortifié du XIIIe siècle.

Grâce à un atelier de production écrite, les enfants ont été invités à imaginer le moulin tel qu’il devait être à l’origine et d’en rappeler les reconstructions possibles.

A cette journée, s’est greffé un volet intergénérationnel, puisque quatre ainés ont pris part à cette initiative. Celle-ci ayant soulevé un bel enthousiasme, elle sera reprogrammée avec d’autres classes dès le retour de conditions sanitaires adaptées. 

 

Les services de l’agglo aux petits soins de la propreté quotidienne du village

La propreté, c’est l’affaire de tous ! Ce slogan est une réalité quotidienne pour celles et ceux qui participent à la propreté des espaces publics.

Particularité du territoire Hérault Méditerranée, ce n’est pas la ville mais l’agglomération qui assure les missions de propreté de la voirie et de l’entretien des espaces verts. Ainsi, élus et agents de l’agglo ont dernièrement fait le point.

Stéphane Pépin-Bonet, maire et André Albertos, élu en charge des espaces verts, de la propreté et de la gestion des déchets, ont rencontré Alain Barba et Gilles Blaya sur le terrain. Les deux responsables de service de l’agglo ont soulevé les problématiques rencontrées, la plupart liées aux incivilités de quelques administrés peu enclin à respecter les règles.

Propreté du centre-ville avec le Glouton, entretien des espaces verts, passage de la balayeuse, problématique des déjections de pigeons, enlèvement des encombrants… tous les sujets ont été passés au crible. Après un cheminement dans le village et des rencontres constructives avec des citoyens, les élus ont souligné la qualité des actions effectuées par l’agglo.

Bessan est propre et accueillant grâce à eux.

Les travaux d’aménagement de l’espace Louis Baldy vont bon train

 

Ils étaient particulièrement attendus ces travaux. L’espace de stationnement de la route de Marseillan, créé il y a une quinzaine d’années par la ville, fait peau neuve. Dénommé depuis peu en mémoire de Louis Baldy, ancien président-fondateur du conseil des sages, cet espace municipal avait bien besoin d’une remise en état car il s’était dégradé au fil du temps.

Depuis la mi-mars, la municipalité a engagé son aménagement visant à proposer une nouvelle organisation de ce lieu très utilisé pour accéder et stationner avant de se rendre dans le centre-ville, via la place de la Promenade. Au programme de ce chantier de plus de 700.000 euros, la réfection de la partie stationnement (plus de 300 places) et la création d’un chemin piétonnier et d’espaces verts.

Soutenu financièrement par le département de l’Hérault et la région Occitanie, le chantier devrait durer jusqu’à l’été.

Pour permettre un accès sécurisé en centre-ville, un parking provisoire a été aménagé pendant cette période à l’espace de loisirs des Peupliers Victor Goudou, seulement situé à quelques mètres de là.

Un besoin pour la vie locale et notamment le commerce de proximité.

Une troisième vague de vaccinations à la maison de retraite


Pour la troisième fois, une série de vaccinations des pensionnaires et des personnels de la maison de retraite « Les Jardins des Tuileries » vient d’avoir lieu avec succès.

Durant deux jours, de nouvelles personnes consentantes ont été vaccinées, sous la responsabilité de Ninou Chelala, directrice de l’établissement, avec l’appui de tous les personnels médicaux et paramédicaux de la structure.

Comme pour les précédentes séances, les protocoles de l’Agence régionale de santé ont été pleinement respectés.

Au-delà des vaccinations à l’Ehpad, le centre communal d’action sociale est pleinement mobilisé pour accompagner les habitants concernés par les campagnes de vaccinations, organisées par l’État.

En effet, si la mairie et le Ccas ne sont pas les décideurs en la matière, ils sont présents au quotidien pour guider les personnes âgées concernées, actuellement celles de 70 ans et plus.  Il faut dire que le calendrier des vaccinations évolue au fil des jours et les procédures sont souvent complexes.

Toutes les personnes ayant des interrogations sur le sujet ou des difficultés pour se faire vacciner peuvent entrer en contact avec le centre communal d’action sociale en composant le 04 67 00 81 85.

A noter que les services sociaux de la mairie ont pris l’initiative de ne pas jeter des doses de vaccins restant à l’issue de la campagne de vaccination de l’Ehpad. Des habitants à la santé fragile ou de plus de 90 ans ont pu en profiter, évitant de se déplacer dans un centre de vaccinations.

La fourrière animale assure le bien-être des animaux abandonnés


Depuis de nombreuses années, la commune de Bessan participe à la gestion de la fourrière animale intercommunale, propriété du Sivom du canton d’Agde, un regroupement de communes.

La fourrière animale est située sur la commune de Vias et dessert une vingtaine de communes autour d’Agde et de Pézenas, jusqu’à Paulhan.

Le site est composé de vingt boxs avec une capacité d’accueil d’environ trente animaux, principalement des chiens. Un espace est également aménagé pour recevoir les chats.

Son fonctionnement est très simple : lorsqu’un animal est capturé en train d’errer sur la voie publique, il est pris en charge par les agents de la fourrière.

Si aucun propriétaire n’est retrouvé après le délai de garde, les animaux, considérés légalement comme abandonnés, sont tous adoptés par des associations.

Contrairement aux idées reçues, ils ne sont pas euthanasiés.

La fourrière animale est au service de tous, joignable au 04 67 21 79 46.

Par ailleurs, elle communique les photos des animaux via le site www.sivom-agde.fr ou sur sa page Facebook.

La Gemapi de l’agglomération soigne les cours d’eau du territoire

Depuis 2018, la loi a attribué le bloc de compétences relatif à la Gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (Gemapi) à la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée.

Le territoire de l’agglo, dont Bessan, est exposé à un double risque : d’inondation avec un riche réseau hydrographique dont le fleuve Hérault et son bassin versant et de submersion marine.

L’agglo a mis en œuvre des programmes importants d’études, de travaux et d’entretien. Il faut dire que depuis de nombreuses années, l’intercommunalité intervient déjà sur la gestion de nombreux ruisseaux.

Désormais, les actions s’étendent à des linéaires bien plus conséquents. Au fur et à mesure du déploiement de la compétence, l’ensemble des cours d’eau à enjeux environnementaux et de protection des biens et personnes font l’objet de plans de gestion.

C’est ainsi que l’équipe du service Gemapi est intervenue avec efficacité à Bessan sur les cours d’eaux suivants : Négacots, Laval, Tuileries, Cros… Enlèvement des éventuels blocages de branchages et autres coupes sont réalisés en sécurité et efficacité.

Cette action d’entretien participe pleinement à la lutte contre les inondations.