Les Salins d'Aigues Mortes

Les Salins du Midi s’étendent sur une bande côtière du Gard et des Bouches du Rhône, de 10  000 hectares, ce qui équivaut à la superficie intra-muros de Paris. Ils fournissent «l’or blanc», le sel, pour l’industrie chimique, l’agriculture, ce qui comprend la production pour le dégèlement des routes, et pour le secteur alimentaire. Depuis l’Antiquité, l’exploitation du sel se fait selon des procédés mécaniques naturels. La circulation de l’eau à travers les bassins, le chargement en sel de l’eau et son évaporation sur  les cristallisoirs, n’ont besoin d’aucune énergie autre que les dénivellation de terrain, le vent et le soleil. A ces alliés naturels s’ajoutent bien sûr le savoir-faire des saliniers et leur technicité qui s’est perfectionnée au cours des siècles.
Le site est exceptionnel à plusieurs titres, il est protégé de toute pollution, il offre un havre de paix pour toutes sortes de faune, et en premier lieu les flamands roses, il constitue ainsi un réservoir tout à fait singulier pour la biodiversité.  les salins d’Aigues Mortes abritent plus de 150 espèces d’oiseaux protégés et une flore riche et variée Il présente également des paysages étonnants par l’étendue et la diversité des couleurs. Le rouge rosé qui colore les eaux basses des bassins est dû aux algues qui s’y développent : lorsque l’eau atteint son taux de salinité le plus fort, la micro-algue, à l’apogée de sa croissance, acquiert ainsi une vitalité telle qu’elle s’épanouit en colorant l’eau d’un rose rouge étonnant. Les flamands sont friands de cette algue. La végétation est extrêmement variée et offre toute une palette de couleurs.
Les Salins d’Aigues Mortes peuvent se visiter, le parcours de cette immense réserve étant riche d’informations et de découvertes.

» pour en savoir plus : site des salins d'Aigues-Mortes

cliquez sur une image pour l'agrandir