Bon à savoir

Covid-19 : pourquoi les personnes de groupe sanguin O sont-elles moins contaminées ?

Selon FranceInfo : Une quarantaine d’études confirment aujourd’hui que les personnes du groupe sanguin O ont un risque plus faible de contracter le coronavirus. Cela donne même des idées à des chercheurs français.Une récente étude menée par des médecins espagnols sur un peu plus de 6 000 patients montre que les personnes du groupe O+ semblent mieux protégées du Covid-19. Quel que soit leur âge ou leur sexe, elles ont été moins souvent testées positives que les autres. Fin janvier, des chercheurs de l’Inserm et de l’université de Nantes ont même écrit dans la revue Virus "qu’un consensus général s’est dégagé, selon lequel les groupes O ont un risque plus faible de la maladie que les autres, entre 10 et 33% de risques en moins".

 

Cela ne veut pas dire que les personnes de ce groupe sanguin peuvent s’affranchir des gestes barrières. Les chercheurs mettent en relation la part des groupes sanguins dans une population et le rythme de l'épidémie. Par exemple, la Corée du Sud a un bon équilibre et a plutôt bien maîtrisé le virus. En revanche, à Manaus, au Brésil où un seul groupe sanguin est majoritaire, l'épidémie a fait des ravages. En fait, quand le virus vient frapper à la porte de votre organisme, il est marqué par le groupe sanguin de son hôte précédent.

Les groupes sanguins O se défendent mieux que les autres, parce qu'ils ont des anticorps naturels A et B. Alors que les A n’ont que des B et vice versa........................... Poursuivre sur : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/covid-19-pourquoi-les-personnes-de

Université : Emmanuel Macron assure n'avoir "jamais dit" qu'il voulait augmenter les droits d'inscription

Selon Orange.fr :

"Je défie qui que ce soit de retrouver cette phrase qui est sortie partout", a lancé le président de la République Emmanuel Macron lundi 24 janvier face à des jeunes dans la Creuse, au sujet de la polémique autour d'une hausse des droits d'inscription à l'université.

Emmanuel Macron veut-il une hausse des frais d'inscription à l'université et mettre un terme à la gratuité ? L'ancien président de la République est revenu sur la récente polémique durant son déplacement dans la Creuse lundi 24 janvier, face à des jeunes à Ahun.

«Je n'ai jamais dit ça» : Macron dément avoir souhaité la hausse des frais d'inscription à l'universitépar Le Parisien

Lire sur : https://actu.orange.fr/france/universite-emmanuel-macron-assure-n-avoir-jamais-dit-qu-il-voulait-augmenter-les-droits-d-inscription-

Covid-19 : la Cour de justice de la République classe sans suite près de 20 000 plaintes contre Jean Castex et plusieurs ministres

Selon FranceInfo.fr : Si elles ne visaient pas toutes les mêmes membres du gouvernement, ces plaintes avaient été rédigées "dans les mêmes termes" via un formulaire payant mis en ligne par un avocat, explique la CJR.

Elles accusaient les ministres d'"extorsion", de "discrimination", de "publicité mensongère" ou encore d'"abstention de combattre un sinistre". La commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR) a classé sans suite 19 685 plaintes contre Jean Castex, Olivier Véran, Jean-Michel Blanquer ou Jean-Baptiste Djebbari, annonce le procureur général près la Cour de cassation, lundi 24 janvier.

Ces plaintes avaient été "rédigées en termes identiques à partir d’un formulaire payant mis en ligne par un avocat", et ont donc été traitées conjointement, explique son communiqué. "Les faits dénoncés (...) ne sont pas de nature à caractériser un délit", tranche la CJR, seule juridiction habilitée à juger les actes commis par un ministre dans le cadre de sa fonction.

D'autres plaintes traitées individuellement.................

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-la-cour-de-justice-de-la-republique-classe-sans-suite-pres-de-20-000-plaintes-contre-jean-castex

Un anticyclone durable

Selon Météo France :

Hiver, Conifères, Le Coucher Du Soleil

Depuis maintenant plusieurs semaines, l’Europe de l’Ouest est protégée par un dôme de hautes pressions qui amène un temps calme. Cet anticyclone va toutefois légèrement faiblir et laisser rentrer des perturbations à partir de jeudi.

Les perturbations attendent la fin de semaine

Mardi et mercredi, le temps ne change pas vraiment de la semaine dernière. Les nuages bas sont nombreux au nord de la Loire jusqu’en vallée de la Garonne et l’Aude. Le soleil devrait tout de même parvenir à progresser jusqu’au sud de la Lorraine mais seulement pour la journée de mardi. Mercredi, l’humidité est plus tenace le long du Val de Saône. Dans ces conditions hivernales, les gelées sont fréquentes sur l’ensemble du territoire voire localement fortes entre le sud-ouest et le nord.

À partir de jeudi, une onde pluvieuse déborde sur les régions de l’extrême nord mais l’activité est très faible. Sur le reste du territoire, le soleil se réfugie des Pyrénées au Massif Central et les frontières suisses et italiennes. Vendredi, un bandeau essentiellement nuageux s’enfonce dans notre territoire et aura majoritairement pour conséquence de limiter les gelées.

 

Un anticyclone impartial

En hiver, anticyclone ne rime pas forcément avec ciel bleu et vous l’aurez sans doute remarqué, ce mois-ci, c’est surtout la moitié sud qui a profité d’un temps ensoleillé. Au nord, hormis ce lundi, il a bien fallu souvent composer avec des grisailles tenaces qui ne laissent pas de place au soleil. Dans ce contexte de France coupée en deux, l’ensoleillement est généralement peu significatif dans le nord voire légèrement déficitaire dans le nord-ouest alors que des ensoleillements remarquables ont été observés dans les régions du sud depuis le début du mois.

En savoir plus : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/previsions/un-anticyclone-durable

Les vacances d’hiver 2022 : les dates zone par zone

Chiens, Chemin, Neige, Se Promener

 

Écoles, collèges, lycées : les vacances scolaires d’hiver dépendent de la zone où se situe l’établissement scolaire, l’Outre-mer ayant par contre des dates spécifiques.

Les vacances scolaires d’hiver 2022 se déroulent du :

  • samedi 5 au lundi 21 février pour la zone B : Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen et Strasbourg ;
  • samedi 12 février au lundi 28 février pour la zone A : Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon et Poitiers ;
  • samedi 19 février au lundi 7 mars pour la zone C : Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse et Versailles ;

Les vacances débutent après la classe et la reprise des cours a lieu le lundi matin.

  À savoir : Les vacances en Corse sont identiques à celles de la zone C, soit du samedi 19 février au lundi 7 mars 2022.

Pour connaître les dates des vacances en Outre-mer, vous pouvez utiliser le simulateur du calendrier des vacances scolaires de Service-Public.fr.

Retour sur la vague de froid de janvier 1987

Route, Des Arbres, Neige, Du Froid

Il y a 35 ans, du 8 au 24 janvier 1987, la France connaissait une sévère vague de froid, qui se place au 3e rang des vagues de froid les plus intenses depuis 1947 (derrière février 1956 et janvier 1985). Ces niveaux de froid n’ont jamais été atteints par la suite et deviennent de moins en moins probables dans le contexte de changement climatique actuel.

Un froid « Moscou-Paris »

Le 7 janvier 1987, avec un anticyclone venant se centrer sur les Iles britanniques, un flux de nord se met en place sur le pays, véhiculant une masse d’air froid.

On observe des journées sans dégel dans le Nord-Est. Dès le 11 janvier, le froid s’intensifie. Entre des très hautes pressions sur la Scandinavie allant jusqu’à plus de 1045 hPa, et une dépression glissant de l’Italie vers les Balkans, le déferlement de nord-est d’air continental très froid débute sur la France. Le pic de froid est atteint le 12 janvier à l’échelle du pays.

Indicateurs quotidiens de température minimale et maximale agrégés sur la France en janvier 1987. © Météo-France

L’indicateur national de température maximale reste négatif du 11 au 21 janvier. La majeure partie du pays ne connaît pas de dégel sur cette période de 11 jours.

Jusqu’à -20 °C en plaine

Les températures minimales passent sous la barre des -20 °C en plaine. Le 12 janvier matin, on mesure -22,1 °C à la station de l’aéroport de Bâle-Mulhouse, -21,3 °C à Luxeuil. On mesure -15,4 °C à Clermont-Ferrand, -13,5 °C à Lyon-Bron, -13,3 °C à Lille, -12,1 °C à Paris-Montsouris, -11,2 °C à Rennes, -11,1 °C à Toulouse, -10,8 °C à Bordeaux, -10,1 °C à Marseille-Marignane.

L’après-midi, le mercure atteint seulement -14,9 °C à Langres, -12,1 °C à Bâle-Mulhouse, -10,7 °C à Lyon-Bron, -13,1 °C à Besançon, -8,0 °C à Paris-Montsouris, -7,5 °C à Rennes...............

Aller plus loin : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/magazine/

franceinfo junior. En quoi consiste la semaine olympique et paralympique ?

Selon FranceInfo : Marie Barsacq, directrice "impact et héritage" au sein de Paris 2024, répond aux questions des enfants.

Jeux Olympiques, Jeux Olympiques De Rio

Aller plus loin :

En 2024, Paris sera ville hôte des Jeux olympiques, avec une Semaine olympique et paralympique organisée par le ministère de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports en partenariat avec le mouvement sportif français. Cette année elle se déroule du 24 au 29 janvier dans les établissements scolaires, sur le thème "le sport pour l’environnement et le climat". 

Marie Barsacq, directrice "impact et héritage" au sein de Paris 2024, répond aux élèves de la classe de CM1 de l’école élémentaire Eustache Varet de Violaines dans le Pas-de-Calais. "J'ai entendu dire qu'il y aurait un défi. Quel est ce défi et qui l'a lancé ?" demande tout d'abord Eline, 9 ans.

"Quelle est la différence entre les disciplines olympiques et paralympiques ?"

Covid-19 : sept questions pratiques sur le pass vaccinal, entré en vigueur aujourd'hui

Passeport Vaccinal, PandémieSelon France INFO : Après la validation du Conseil constitutionnel vendredi, le pass vaccinal vient remplacer, lundi, le pass sanitaire dans une majorité de lieux où il était requis.

Un nouvel outil contre l'épidémie de Covid-19, en particulier contre le variant Omicron. Le pass vaccinal entre en vigueur lundi 24 janvier, remplaçant ainsi le pass sanitaire dans la plupart des lieux où il était demandé. L'essentiel des dispositions du projet de loi instaurant ce pass, adopté définitivement le 16 janvier, ont été validées par le Conseil constitutionnel. "Le pass vaccinal change la donne et va permettre de reprendre à nouveau des activités normales", a défendu dimanche Jean-Baptiste Lemoyne, ministre délégué aux PME et au Tourisme, sur Europe 1.

Critères pour l'obtenir, lieux où il est requis et exceptions, contrôles et sanctions… Franceinfo répond à sept questions sur l'entrée en vigueur de cette nouvelle mesure.

1Qu'est-ce que le pass vaccinal ?

Désormais, une preuve de test négatif de dépistage du Covid-19 ne suffira plus pour accéder à certains lieux : le pass sanitaire devient ainsi, dans ces cas, le pass vaccinal. Pour obtenir ce nouveau pass, il faut avoir un schéma vaccinal complet, c'est-à-dire deux doses ou une seule (selon le vaccin), puis une dose de rappel "dans le délai imparti", explique le gouvernement.................................

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/pass-vaccinal/covid-19-sept-questions-pratiques-sur-le-pass-vaccinal-

Covid-19 : "Les enfants étaient debout sur une chaise", quand les contractuels appelés en renfort dans les écoles sont dépassés

Pour faire face aux absences des enseignants, le gouvernement a annoncé un renfort de 3300 contractuels, après la grève très suivie du 13 janvier dernier. Si l'appel à ces non-fonctionnaires n'est pas nouveau, ça se passe parfois dans des conditions compliquées.

Selon FranceInfo  :

C'était une promesse après la grève très suivie du 13 janvier dans l'Education nationale qui manifestait contre les protocoles sanitaires changeants : le ministère de Jean-Michel Blanquer a annoncé un renfort de 3300 contractuels dans les écoles pour faire face aux absences des enseignants.

Au départ, cette directrice d'une école parisienne était heureuse de voir arriver deux personnes pour remplacer des collègues malades, atteints par le Covid-19, mais elle a très vite déchantée. "On est intervenus plusieurs fois où les enfants étaient debouts sur une chaise, qui se jetaient au sol les uns sur les autres..."

Ces contractuels n'ont visiblement aucune expérience dans le métier : la directrice prévient sa hiérarchie, l'inspection académique, qui dépêche des conseillers pédagogiques. Mais impossible de rattraper toute une formation d'enseignant. "Ils ne connaissaient pas les programmes des enfants. Ça fait plus de 20 ans que j'enseigne. Je n'ai jamais vu ça".

L'ambiance est habituellement chaleureuse dans cette école dynamique d'un quartier populaire de Paris. Mais voir une situation si chaotique écoeurent rapidement les autres enseignants.........

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-les-enfants-etaient-debout-sur-une-chaise-quand-les-contractuels-appeles-en-renfort-dans-les

La Région : Recrutement de médecins et infirmiers dans les déserts médicaux

Pour l’accès à des professionnels et professionnelles de santé pour tous les habitants d’Occitanie.

 

Vous êtes médecin déjà diplômé, ou interne en médecine générale, ou même en second cycle d’études de médecine ?

Vous êtes infirmier ou infirmière, diplômé.e d’un IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) ou en cours de formation et intéressé.e par les pratiques avancées ?

Vous êtes sage-femme ou maïeuticien intéressé.e par les soins ambulatoires ?

Participez au projet de la Région Occitanie

Les objectifs :

  • Construire ensemble une Occitanie plus inclusive.
  • Lutter contre les « déserts médicaux », restaurer et maintenir un accès à un médecin généraliste proche de son domicile, partout en Occitanie, idéalement à moins de 15 minutes.
  • Faciliter l’exercice coordonné dont pluri-professionnel, quels soient les modes d’exercice – salariat ou libéral - car seuls le service et le résultat pour les patients comptent.
  • Offrir aux professionnels et professionnelles des conditions d’exercice en adéquation avec leurs aspirations, dans des lieux adaptés et des Territoires qui vous attendent les bras ouverts.

En pratique :

La Région impulse la création d’un service public partenarial pour recruter et salarier des médecins généralistes pour exercer dans des centres de santé qui seront aménagés dans les territoires les plus en manque de médecins en Occitanie, là où le secteur libéral est insuffisamment développé.
En fonction des besoins pourront aussi être embauchés et salariés des infirmier.es, dont en pratiques avancées, et des sages-femmes.

Concrètement la Région va créer d’ici mi 2022, en partenariat notamment avec des collectivités locales, les départements universitaires de médecine générale ou encore la Fédération Occitanie Roussillon des Maisons de Santé (liste non exhaustive, préfiguration en cours) une structure dédiée, employeuse qui sera un Groupement d’Intérêt Public.

Bon à savoir

Le Groupement d’Intérêt Public sera chargé de :

Recruter, employer et donc rémunérer les professionnels et professionnelles de santé,

Porter dans les territoires en manque de médecins, la création ou/et la transformation/pérennisation, puis la gestion de centres de santé.

Découvrez ce que la Région Occitanie vous propose : https://www.laregion.fr/Recrutement-medecins?fbclid=IwAR1a83

Mort de Thierry Mugler, grand couturier de la pop-culture

Selon Orange.fr

Le créateur français Thierry Mugler, qui avait régné sur la mode des années 1980 et continuait de ravir des stars internationales avec ses tenues spectaculaires aux silhouettes marquées, est décédé dimanche à 73 ans de "mort naturelle", a annoncé son attaché de presse à l'AFP.

"Nous avons l'immense tristesse de vous faire part du décès de Monsieur Manfred Thierry Mugler survenu dimanche 23 janvier 2022", est-il également écrit dans un communiqué publié sur le compte Facebook officiel du créateur. "Que son âme repose en paix."

Selon son attaché de presse Jean-Baptiste Rougeot, la mort du grand couturier, qui se faisait désormais appeler Manfred Thierry Mugler, est survenue de façon inattendue dimanche après-midi. Il avait encore des projets et devait annoncer de nouvelles collaborations en début de semaine, a-t-il indiqué.

Les premiers hommages sont arrivés dans la nuit des Etats-Unis............ Lire sur https://actu.orange.fr/france/mort-de-thierry-mugler-grand-couturier-de-la-pop-culture-CNT000001J4Zp0/photos/le-createur-de-mode-thierry-mugler