échos

Marché de Potiers : Marseillan accueille la 7ème édition.

 

 Les 18 juin et 19 juin 2022 Port de Marseillan de 9h30 à 19h L’exposition au bord de l’eau réunira 35 céramistes venus de toute la France qui présenteront leurs dernières créations. Ils ont été sélectionnés pour la qualité et l’originalité de leurs œuvres.

 

Ils proposeront des univers variés : art de la table, bijoux, objets de déco, sculptures... Mais aussi des techniques et des styles différents : Faïence, terre cuite et vernissée, grès, porcelaine, terre mêlée ou sigillée, raku... Tous ont un point commun : les potiers présents sont des professionnels des Métiers d’Art de la Terre, artistes et artisans, et leurs pièces sont réalisées dans leurs ateliers.

Tous sont des créateurs passionnés et talentueux et cette manifestation vous invite à la rencontre d’un savoir-faire artisanal, qui maîtrise avec magie les éléments : la terre, le feu, l’eau et l’air... 

 

 

Poterie, Artisanat, Céramique, Argile

 

Animations autour de la terre, ateliers d’initiation au tournage et au modelage gratuits pour enfants et adultes. Exposition de pièces uniques autour d’un thème « il y a le ciel, le soleil et la mer... » à la maison Noilly Prat. Concert irlandais le samedi et un le dimanche avec le duo « Looloo and the cocos ».

Une belle occasion aussi de (re)découvrir Marseillan, sa lagune, ses plages et sa gastronomie... Et peut-être une nouvelle passion !

METEO Sète prévisions sur les 3 prochains jours

Infographies sur https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/sete/34200

2022-05-18

Pour ce matin. A 8 heures, la pression atmosphérique au niveau de la mer sur la commune, est de 1019 hectopascals. Le soleil brille généreusement. Les températures avoisinent 19 degrés vers 8 heures. Vent faible. Pour cet après-midi. Beau temps sec et bien ensoleillé. Le thermomètre indique 29 degrés vers 14 heures. Petit vent de Sud généralement faible. Pour ce soir. Nuages masquant souvent le soleil. Les températures sont proches de 22 degrés vers 20 heures. Vent de Sud-Sud-Est assez faible.
 
Pour la nuit prochaine. Brume se dissipant en première partie de nuit, ciel encombré de nuages ensuite. Les températures sont proches de 18 degrés vers 2 heures. Vent faible d'Est-Nord-Est. Pour jeudi matin. Le soleil brille sans partage. Température : 19 degrés vers 8 heures. Petit vent de Sud-Est généralement faible.
jeudi après-midi. Beau temps sec et ensoleillé. Température : 26 degrés vers 14 heures. Vent de Sud-Est assez faible.
 
 
Pour vendredi matin. Éclaircies prédominantes. Températures minimales : 16 degrés. Vent d'Est faible à modéré. Pour vendredi après-midi. Ciel peu nuageux. Températures maximales : 27 degrés. Vent faible à modéré d'Est.
 
Pour samedi matin. Belles périodes d'éclaircies. Températures minimales : 16 degrés. Vent faible de direction variable. Pour samedi après-midi. Soleil et ciel bleu prédominent. Températures maximales : 29 degrés. Ces températures sont au-dessus des valeurs de saison. Vent faible de direction variable.
 
 

Inscription au lycée

 

 

À la fin du collège et après l'avis favorable du conseil de classe de 3e, l'élève peut poursuivre sa scolarité dans un lycée d'enseignement général et technologique ou un lycée professionnel. L'élève est en principe affecté dans le lycée de son secteur. Cependant, les parents qui le souhaitent peuvent demander une dérogation à la carte scolaire : Indique la localisation des écoles, collèges et lycées ainsi que les lieux de résidence des élèves correspondant à ces établissements. Elle est réalisée par les communes pour les écoles, par les départements pour les collèges et par les régions pour les lycées. Elle permet l'affectation des élèves..

Six questions clés sur l'affectation de votre enfant pour le lycée. Service-Public.fr vous répond à l’aide d’une infographie.

 

Guerre en Ukraine : les livraisons d'armes de la France vont gagner "en intensité", a assuré Emmanuel Macron à Volodymyr Zelensky

Selon Orange.fr :

Le président ukrainien a notamment demandé une augmentation des livraisons de carburant. Les deux dirigeants ont également "évoqué les garanties de sécurité que la France pourrait apporter à l’Ukraine.

Un nouveau soutien au pays en guerre. La France va intensifier ses livraisons d'armes à l'Ukraine "dans les jours et semaines qui viennent", a promis mardi 17 mai, le président Emmanuel Macron à son homologue Volodymyr Zelensky, confirmant les engagements annoncés fin avril. Le chef de l'Etat a "confirmé que les livraisons d’armes par la France se poursuivront et gagneront en intensité dans les jours et semaines qui viennent, de même que l'acheminement d’équipement humanitaire", a expliqué l'Élysée.

 

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/monde/guerre-en-ukraine-les-livraisons-d-armes-de-la-france-vont-gagner-en-intensite-a-assure-emmanuel-macron-a-volodymyr-zelensky-magic-CNT000001N5UNf.html

Un mardi de tradition qui honore Poussan et son « Histoire »

      

traditionIMG_20220517_220858  traditionIMG_20220517_210814

    Cliquez sur les photographies pour les agrandir.

(Dès que possible)

 

Pour les enfants, en ce Mardi 17 mai, le rendez-vous avait été fixé à 18 h, devant la Mairie.  L’on en était au 4ème jour de Carnaval, un carnaval presque estival, et ce 4ème jour est par tradition synonyme de traditions, de retour vers un passé qui nous a laissé un patrimoine culturel.

Et de nombreux Poussannais apprécient cette journée car ils apprécient de pouvoir partager leur amour pour un village dont l’histoire remonte à plus de 1000 ANS autour de son église

Et pour cette année 2022, alors que les jeunes danseurs du Branle de la chemise allaient être soit des petits de la Maternelle soit de l’élémentaire, et même des plus jeunes très en forme cette année, 8 groupes étaient présents pour le chevalet, des élèves de niveau CM1 venant des deux écoles : 3 de l’une et 5 de l’autre, des formations entraînées par des spécialistes de ces danses traditionnelles  A Véronique Hébert  Michel, Maxime et l’enseignante avaient joué les professeurs, tandis qu’aux Baux, Séverine et Michel s’étaient impliqués. Les beaux chevaux étaient prêts, les outils aussi car pour la fête, les enfants étaient bien motivés.      

Un beau ciel bleu, du soleil comme s’il en pleuvait, il faisait chaud, tout était OK, pour une belle soirée…

Les candidats au fameux branle de la chemise, le tube de la soirée, étaient en plus très  nombreux par rapport aux précédentes éditions et ils avaient répondu présents, assurant la relève devant un public toujours plus impressionnant et participatif.  Tous se sont rassemblé pour prendre le départ d’un défilé ludique et jovial mais contrôlé car il n’était pas question de déroger à la tradition qui se perpétue depuis des décennies.  La plupart des danseurs du « Branle de la chemise » avaient un peu répété la chorégraphie avec son saut particulier quand leurs parents la connaissait et si ce n’était pas le cas, il suffisait d’observer et de garder le rythme.

En présence de la Reine du Carnaval 2022, Tiphany Alibert, et de ses deux dauphines biren motivées, avec José Paras, Maître de cérémonie, en première ligne,  suivi par Séverine Campagna,  a lancé les festivités qui ont pu commencer rapidement. Et la soirée a débuté, sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

Sous la houlette de plusieurs adultes , une belle chenille a pris forme. Pas de bougies, mais des enfants suivant tant bien que mal le rythme imprimé par la dizaine de musiciens sur l’air du : « Diga-me Jacou, Diga-me Margarita, per de qu’aves mes la camisa poulida? ». Tous sentaient qu’ils vivaient un moment important, au cœur de la tradition poussannaise et prenaient du plaisir, encouragés par des spectateurs qui partageaient sans retenue ces instants uniques. Tous étaient concentrés pour suivre le rythme répétitif  et surtout rester attachés à ceux qui les précédaient. Souriants et naturels, ils ont déambulé avec sérieux et organisation. Les candidats à la danse se sont faits de plus en plus nombreux. Habillés de blanc, même pour les plus petits, ils n’avaient pas tous la tenue réglementaire. Leurs ancêtres les pardonneront, ils préfèrent que des jeunes soient prêts à prendre le relais ce qui est bien nécessaire.

Car si la légende veut qu’il y a des siècles, des Poussannais, lassés par les exigences de leur seigneur, se présentèrent un soir devant le château, affublés d’une chemise de nuit en attestant qu’ils n’avaient plus rien, ils doivent être fiers que Poussan ne les ait pas oubliés.

Une très belle chenille a traversé le Riverain pour rejoindre le Foyer des campagnes qui les attendait.

Pas question de se séparer sans quelques rondes et farandoles toujours sur des airs de notre beau Languedoc ou de la Provence toute proche. Des enfants qui ont fait honneur à cette danse ancestrale en terminant par une belle ronde. Ils étaient même félicités par les musiciens car ils ont tenu le coup bien longtemps sans faiblir, toujours motivés.

 Les meneurs de ces derniers étaient  Jean-Michel et Marie-Josée Lhubac, formés par des Poussannais comme Fabien Martinez, Messieurs Larose et Patissier. Eux qui n’oublient jamais ce rendez-vous étaient sur scène pour assurer l’accompagnement musical. Ils avaient invité des amis et rajoutaient même des paroles à leurs interprétations musicales.traditionIMG_20220517_210424

 

D’autres de Pézenas, de Lézignan la Cèbe, de Montpellier et de Saint Pons avec fifres, clarinettes et hautbois, tambours traditionnels et boudègues viennent nombreux en général pour réveiller dans son château, l’esprit de ce seigneur.

 Vu la saison les hautboïstes n’avaient pu se libérer, ils reviendront en 2023 avec plus de plaisir..

En attendant, un foyer des campagnes très bien rempli, accueillait avec chaleur et ferveur les danseurs en herbe.

Soudain, le calme se fit, les spectateurs rassemblés côté scène et certains assis, laissant libre le centre du Foyer : les 8 groupes d’interprètes du chevalet allaient se succéder, réunis 2 par 2, pour une danse rituelle qui chaque année fait honneur aux chevaux et à tous les métiers qui s’y rattachent.

C’était parti, l’on prenait du plaisir et l’on appréciait la synchronisation des danseurs qui assureront plus tard s’ils le souhaitent le respect de la tradition. De longs applaudissements les remerciaient puis tous défilèrent comme des « pros », heureux d’avoir fait eux aussi honneur à Poussan souvent devant leurs familles attentives. Un grand succès qui prouve la bonne santé de cette danse traditionnelle.

Le 1er Acte de la soirée c’était déroulé de  a meilleure des façons. On se préparait déjà pour le second.

Avant que les adultes ne se rassemblent vers 20 h 45, il faisait bon partager un dernier repas tiré du sac. Une ambiance calme pour commencer, mais le cœur y était et  les corps et les cœurs commençaient à monter en rythme a l’issue de ce repas convivial réunissant des passionnés, des carnavaliers et les musiciens.          La musique permettait aux initiés de se préparer et aux hautboïstes de s’entraîner activement…

Le Branle de la chemise prenait sa source au centre du Riverain.

 traditionIMG_20220517_210800

 Les musiciens mettaient toute leur énergie pour rassembler les volontaires, la famille « chemise blanche » était au complet mais elle aussi avec autant de membres que lors des dernières éditions, dans les 160 personnes. (au plus fort de la déambulation)

(Cliquez sur les photos pour les agrandir.)

A 21 h, à partir des Halles, puis du café Beauséjour qui fut envahi rapidement et visité dès le départ, une théorie de silhouettes blanches s’est formée avec l’accompagnement motivé des musiciens qui s’étaient rassemblés.     

Une fois accrochés les uns aux autres, les sauteurs-danseurs, derrière José, Séverine C, ainsi que derrière les dauphines les Reines du Carnaval, se sont engagés dans les ruelles du Centre Ancien à la  lueur des flambeaux et des lanternes.

 

Ils ont longé l’église et le château Montlaur, déambulé à travers les rues, allant narguer le fantôme du Seigneur qui avait fait souffrir leurs ancêtres, ont exploré le haut centre ancien puis  le Peyrou tout en chantant et en prenant leur temps..

 Ils sont alors redescendus vers le foyer en décrivant de joyeuses arabesques sur les Boulevards Prosper Gervais et René Tulet.

De plus en plus forte, la musique a alors entraîné les danseurs dans une queue leu-leu se transformant en farandole, en escargot puis en ronde, les musiciens se joignant alors aux danseurs, pour mieux les motiver.

Un moment inoubliable pour eux comme pour les musiciens heureux de partager leur passion. Le tout s’est terminé par un petit colimaçon bien sympathique, les danseurs remerciant leurs accompagnateurs du soir.

Danses occitanes et provençales ont encore permis au public et à certains danseurs de découvrir une infime partie de ce patrimoine culturel qu’essayent de valoriser Jean-Michel et Marie-Josée Lhubac .  Une bonne participation et ce moment ludique fut très apprécié…

Mais déjà, les équipes qui allaient interpréter le  chevalet dans les  règles de l’art se présentait :  Maurice Bousquet, au Cheval, Jérémy Galindo , Kévin Cabanac, Jérémie Garcia Terry Adgé et Olivier Bernabeu l’accompagnant. Maurice faisait son grand retour après l’avoir dansé il y a plus de trente ans. Ils furent longuement applaudis avant de revenir à cinq, laissant Maurice Bousquet savourer le plaisir de les avoir rejoints. Ils sont alors apparus très motivés, et leur danse fut  appréciée par le public avec une motivation sans limites suivant une chorégraphie de légende. Ils donnaient le meilleur d’eux-mêmes.

Et comme en 2019 un autre groupe allait lui aussi assurer un maximum, un groupe féminin : l’idée avait germé en 2018, elle se réalisait en 2019 et se ré-éditait en 2020 avec bonheur, en revenant en 2022 avec au cheval, Séverine Campagna, entourée par Laure Artières,  Gaëlle Guénal, Sophie Souverain et Fleur Boédot… Ce fut une très belle interprétation qui fit sensation d’autant que garçons et filles dansèrent ensuite en commun…

 traditionIMG_20220517_215344

Il fallait tout de même se séparer après avoir profité des groupes, enfants et adultes, qui ont dansé ce chevalet. Quelques carnavaliers poursuivaient la soirée par des danses traditionnelles qui résonnaient encore beaucoup plus tard dans les cœurs et dans les corps et même dans les rues. Si le chevalet allait rendre visite au café Beauséjour, ce qui est devenu une coutume,  c’était pour poursuivre ce carnaval et finir en beauté cette belle soirée. Des moments de tradition vécus et revécus par des passionnés. Que du bonheur pour ceux qui aiment la Région, le Languedoc et bien-sûr Poussan.

La soirée avait tenu ses promesses, calmement, avec sagesse mais avec plaisir, toujours avec ferveur et passion.

Ils sauront profiter de cette joie intérieure jusqu’à ce que Paillasse ne soit jugé ce mercredi.

L’esprit de Poussan était bien passé sur le village,  en cette belle soirée  de partage et en souvenir de ceux qui ont permis à la cité de perdurer, il y a des siècles et des décennies…


Elisabeth Borne nommée à Matignon : pour Emmanuel Macron, le choix de la continuité et du moindre risque

Après plus de trois semaines de réflexion, Emmanuel Macron a choisi la ministre Elisabeth Borne comme Première ministre. Un choix logique qui s'est imposé face aux autres prétendants et qui ne devrait pas faire de l’ombre au président.

Selon France Info :

"On revient au choix initial." Après trois semaines de bruits de couloirs, Emmanuel Macron a finalement choisi de confier Matignon, lundi 16 mai, à Elisabeth Borne. Son nom circulait sur les boucles Telegram et dans les médias depuis déjà plus de trois semaines, même s'il n'a pas toujours suscité l'enthousiasme des ténors de la macronie. "Les Français l'ont trop vue en tant que ministre et elle est trop technique", piquait un chef de file LREM au soir de la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle.

>> Les réactions à la nomination d'Elisabeth Borne, le gouvernement attendu dans les prochains jours... Retrouvez les dernières informations dans notre direct

"Elle coche la case compétence, la case loyauté. Mais pour gérer une majorité, ce n'est pas si facile, il faut un peu de pâte humaine", ajoute un ministre. Durant les jours qui ont précédé la nomination, Emmanuel Macron a étudié les diverses possibilités, mais sans trouver la perle rare. Le nom de la sarkozyste Catherine Vautrin a été envisagé, mais il a provoqué une fronde de certains historiques de la majorité devant un profil jugé trop à droite. "Il pense à Elisabeth Borne depuis plusieurs jours, mais il a regardé s'il pouvait y avoir d'autres options", estime François Patriat, chef de file des sénateurs LREM........

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-d-elisabeth-borne/elisabeth-borne-nommee-a-matignon-pour-emmanuel-macron-le-choix-de-la-continuite-et-du-moindre-risque_5143147.html

Vous roulez à vélo électrique ?

Vous roulez à vélo électrique ? Si vous êtes tenus de respecter les règles qui s’appliquent à tous les cyclistes, voici quelques conseils spécifiques pour vous assurer une conduite sécurisée.

 

Ce qu'il faut savoir avant d'acheter un vélo !

Le vélo est un moyen de transport très apprécié des Français, dont l'usage est en pleine expansion depuis plusieurs années et particulièrement dans le contexte de la crise sanitaire. Mais pouvez-vous obtenir des aides financières pour acheter votre vélo ? A quoi devez-vous faire attention avant de faire votre choix ? Et sur la route, quelles règles devez-vous respecter ? On fait le point.

Comment financer l'achat d'un vélo ?

Bénéficiez des aides pour l'achat d'un vélo

  • Si vous achetez un vélo à assistance électrique, vous pouvez, sous conditions, bénéficier d'une aide de l'État : le bonus vélo à assistance électrique.
  • Vous pouvez aussi bénéficier d'une aide régionale dans certaines régions (par exemple en Ile-de-France, en Occitanie, en Corse ou dans les Pays-de-la-Loire, mais de plus en plus de régions proposent ce type d'aide). Les montants s'échelonnent généralement de 150 € à 600 € selon la région, la subvention ne dépassant jamais la moitié du prix du vélo. Renseignez-vous auprès de votre conseil régional pour savoir comment en bénéficier.
  • Vous pouvez aussi profiter des aides au niveau municipal. Par exemple, la ville de Paris propose une aide pour l'achat d'un vélo électrique ou vélo cargo. Quel que soit votre lieu de résidence, renseignez-vous auprès de votre commune pour savoir si une aide de ce type est proposée.

Bénéficiez de l'aide de 50 € pour la réparation de votre vélo

Vous êtes déjà propriétaire d'un vélo mais vous souhaitez le remettre en état de marche ou tout simplement procéder à des réparations ?

 

 

Que faut-il vérifier avant d'acheter un vélo ?

  • La bicyclette doit toujours être accompagnée d’une notice imprimée.
  • Elle doit être vendue montée, et réglée, sauf s’il s’agit de la pose des roues, du gonflage des pneumatiques, du montage des pédales ou de la pose des dispositifs d’éclairage. Le cas échéant, le commerçant doit alors fournir les outils spécifiques nécessaires à ces opérations.
  • Le vélo doit avoir un avertisseur sonore constitué par un timbre ou un grelot dont le son peut être entendu à 50 mètres au moins. L'emploi de tout autre signal sonore, comme le klaxon, est interdit.
  • Il doit être équipé de deux systèmes de freinage indépendants agissant chacun sur une roue différente.
  • La bicyclette doit posséder des dispositifs d’éclairage et de signalisation visuelle.

Quelles règles sont obligatoirement à respecter sur la route en vélo ?

Au-delà du respect du code de la route, 2 obligations sont importantes à connaitre :

  • Le port du casque est recommandé pour tous et obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, qu'ils soient conducteurs ou passagers, sous peine d'amende.
  • Le port du gilet rétro-réfléchissant pour le cycliste qui circule la nuit ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante est obligatoire.

Lire aussi : Garantie des vices cachés : à quoi ça sert, comment la faire jouer ?

Publié initialement le 18/12/2017

Les conseils pour l'achat d'un vélo et les règles à respecter sur la route
Ce que dit la loi sur les règles de conduite à tenir en vélo

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon