agglo bassin de Thau

La semaine européenne de réduction des déchets s'est achevée dans la fraîcheur venteuse

La semaine européenne de réduction des déchets s'est achevée dans la fraîcheur venteuse, ce vendredi sur notre territoire.
Nos médiateurs de l'environnement ont bravé les conditions météo peu clémentes pour accueillir dans la bonne humeur les usagers des déchetteries (ils étaient ce vendredi 26 novembre, encore à Bouzigues, Frontignan et Montbazin) et leur distiller quelques conseils pratiques pour consommer responsable.
Un questionnaire leur a été également proposé afin de mieux évaluer leurs habitudes, avec pour objectif de parvenir à terme à une gestion optimale des déchets sur l'agglomération.Peut être une image de 3 personnes et plein air

CONTRAT DE GESTION INTÉGRÉE ET DE TRANSITION ÉCOLOGIQUE DU TERRITOIRE DE THAU (2020-2025)

Ce contrat, le 5ème du nom, perpétue une action mise en place dès les années 90. Voici brièvement l'histoire d'une gestion environnementale ô combien essentielle et si préoccupante :

1990 1995 - Suite à une crise environnementale majeure sur la lagune de Thau, l’État élabore le 1er Schéma de mise en valeur de la mer (SMVM) et le 1er Contrat de Thau avec une vocation prioritaire accordée à la pêche et à la conchyliculture. Un vaste chantier d’assainissement débute.
1998 2003 - Le 2ème Contrat de Thau poursuit les travaux d’assainissement.
2005 2009 - Le SMBT est créé pour piloter le 3ème contrat Qualité pour la lagune de Thau qui s’engage dans une gestion plus intégrée.

Sur ces vingt premières années, 135 M € ont été mobilisés.


2012 2018 - 4ème génération de contrat, le 1er contrat de gestion intégrée du territoire de Thau (CGITT) est trois fois plus ambitieux que les précédents. Il permet d’engager 131 actions avec à la clef un investissement de 560 millions d’euros et un taux de réalisation de 80 %.
2020 2025 - Le Contrat de gestion intégrée et de transition écologique (CGITE) a vu sa signature, prévue en 2020, repoussée de quelques mois en raison de la crise sanitaire. Il est résolument tourné vers l’innovation et la participation citoyenne.

 

27 communes du bassin versant de Thau concernées

 

 

Agde • Aumelas • Aumes •
Balaruc-le-Vieux • Balaruc-les-
Bains • Bouzigues •
Castelnau-de-Guers •
Cournonsec •
Cournonterral • Fabrègues •
Florensac • Frontignan •
Gigean Loupian •
Marseillan • Mèze •
Mireval • Montagnac •
Montbazin • Pinet
Pomerols • Poussan •
Saint-Pargoire • Saint-
Pons-de-Mauchiens •
Sète • Vic-la-Gardiole •
Villeveyrac.

 

Le discours d'Yves Michel, président du Syndicat mixte du bassin de Thau (SMBT) :

Avec ce nouveau contrat de gestion intégrée, nous confortons nos actions dans la voie de la transition écologique et la résilience territoriale. Cinquième contrat de Thau, il fonde le devenir de notre territoire en prenant en compte l’aménagement, l’économie littorale et la gestion environnementale. Porté jusqu’en 2017 par François Commeinhes, aujourd’hui vice-président, il se construit à l’échelle des 27 communes qui composent notre bassin de Thau pour promouvoir des projets d’intérêt communal et intercommunal. Il dote le territoire de moyens supplémentaires considérables et offre aux acteurs publics locaux un soutien conséquent pour mener à bien leurs projets.
Placé sous le signe de l’innovation et de la participation citoyenne, ce Contrat de Gestion Intégrée et de Transition Écologique nous engage. Il nous place au cœur de notre mission de service public : améliorer la qualité de vie, favoriser l’emploi et protéger les populations des risques liés au changement climatique. Ce contrat est fort prometteur pour notre avenir et celui des générations futures, à l’échelle du territoire et bien plus !

Le CGITE en chiffres

6 ans, durée du contrat - Près de 600 M € - 7 principaux financeurs : Europe, État, Région Occitanie, Agence de l'Eau RMC, le département de l'Hérault, la Banque des Territoires, l'ADEME - 500 actions dont certaines issues du milieu associatif et des citoyens - 57 fiches actions - 190 000 habitants répartis sur 4 agglomérations concernées : Sète Agglopôle Méditerranée, Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, Montpellier Méditerranée Métropole et Communauté de communes de la Vallée de l’Hérault.

Crédit photos : SMBT

Une opération de Police de l’Environnement sur l’espace naturel protégé du Lido de Thau

aaaabrhCaptureUn oiseau protégé abattu, un délit relatif à la pêche maritime et une verbalisation au titre de la règlementation chasse : tel est le bilan de l’opération de police de l’environnement menée ce samedi 20 novembre sur l’espace naturel protégé du Lido de Thau.

 

Entre Sète et Marseillan, ce domaine du Conservatoire du littoral, incluant les anciens Salins du Castellas et de Villeroy, abrite une biodiversité et des paysages remarquables. La gestion de ce site est assurée par Sète agglopôle méditerranée et le Cen Occitanie qui mènent de nombreuses actions de prévention pour préserver ce patrimoine naturel commun. Une équipe de 6 gardes champêtres et 3 gardes du littoral, tous assermentés, veille sur le terrain, 24h/24h. Ce samedi matin, ils étaient sur le terrain pour rappeler les règles en termes de protection de la faune aviaire notamment.

 

11 agents de police de l’environnement dépendant de plusieurs services (gardes du littoral, gardes champêtres, office français de la biodiversité, brigade territoriale de gendarmerie de Marseillan) se sont ainsi retrouvés dès 5h du matin pour procéder au contrôle des activités nocturnes de chasse au gibier d’eau.

 aaaabrhjkCapture

Parmi les 16 chasseurs contrôlés dans leurs huttes de chasse, l’un d’eux a été verbalisé (135 €) pour emploi de munitions interdites pour la chasse du gibier d'eau (plomb). Les agents ont procédé également à 5 rappels de la réglementation pour défaut de présentation du permis de chasse, du carnet de prélèvement, et du cahier de détention des canards appelants.

Un harle huppé, espèce protégée rare, venant hiverner en région méditerranée a été retrouvé mort à proximité d’une installation de chasse. Le cadavre, ainsi que le cadavre d’un Grand cormoran (espèce protégée aussi) ont été confiés au Centre de soin de la LPO Occitanie situé à Villeveyrac pour radiographie et autopsie.

Un pêcheur de loisir a également été contrôlé en infraction pour non-respect de la réglementation relative au marquagedes poissons.

 

Rencontres d'archéologie Pyrénées-Méditerranée au Musée Villa-Loupian

Peut être une image de 8 personnes et personnes debout
 Ces 18 et 19 novembre, se sont tenues au musée Villa-Loupian, les XVIIes Journées d'étude sur le monde rural à l'époque romaine, Circa Villam.
 Ce séminaire annuel avait pour thème, "Les travaux récents sur les campagnes de la Narbonnaise, de la Tarraconaise et de l'Aquitaine".
 
Des chercheurs et des archéologues de l'UMR 5140 CNRS Archéologie des Sociétés Méditerranéennes de Montpellier, de l'Université de Pau, du Laboratoire d'Archéologie de l'Université de Girona et du groupe archéologique de Banyoles ont ainsi pu présenter et échanger fructueusement sur leurs recherches concernant les villae, le peuplement des campagnes ou encore la via domitia...
 
 Cette initiative, débutée il y a 18 ans, est réalisée avec le soutien de Sète agglopôle méditerranée et de l'association Archéofactory.

Les médiateurs de l’environnement vous accueillent lundi 22 novembre de 14h à 16h, dans les déchetteries de Mèze et de Balaruc

Les médiateurs de l’environnement vous accueillent lundi 22 novembre de 14h à 16h, dans les déchetteries de Mèze et de Balaruc.
A l’occasion de la semaine Européenne sur la réduction des déchets, ils sont présents pour vous donner des conseils et répondre à toutes vos questions sur le sujet.
Vous pourrez également les retrouver demain dès 9h, dans les déchetteries de Marseillan et de Sète. Toutes les dates et horaires sont à retrouver sur notre site www.agglopole.frPeut être une image de 2 personnes, personnes debout et plein air

Signature du règlement d’usage de l’eau pour l’irrigation du vignoble de Listel à l’eau usée traitée de la STEP de Marseillan

C’est une grande première en matière de développement durable pour notre agglomération : notre premier projet de réutilisation des eaux usées traitées est lancé !
 
De par sa situation, le vignoble de Listel qui exploite 246 ha de vignes cultivées sur une bande de sable entre Sète et Marseillan, et entre l’étang de Thau et la mer, est très sensible aux conditions météorologiques, notamment en matière de pluviométrie. Ces vignes font partie du patrimoine de la région depuis 1883 (date de création de l’entreprise).
 
C’est pourquoi, un projet de réutilisation des eaux usées traitées par la station d’épuration de Marseillan « Pradels » est lancé, à des fins d’irrigation du vignoble du Listel, tout en préservant les enjeux écologiques de ce site emblématique.

Ce projet a fait l’objet d’un travail collaboratif entre le Conservatoire de l’Espace Littoral et des Rivages Lacustres (CELRL), propriétaire des Salins et du canal de circonvallation, les Grands Domaines du Littoral (GDL), propriétaire du vignoble voisin, Sète agglopôle méditerranée (SAM), maître d’ouvrage de la station d’épuration des Pradels située sur la commune de Marseillan et gestionnaire des Salins pour le compte de CELRL, ainsi que le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Occitanie, co-gestionnaire des Salins associé à SAM pour le compte du CELRL.
 
Cette démarche de concertation a été formalisée dans un dispositif conventionnel complet, engageant sur 20 ans et s’articulant autour d’un Règlement d’usage de l’eau.
 
La signature du règlement d’usage de l’eau et des conventions associées aura lieu mercredi 24 novembre 2021, à 11h, Château de Villeroy, route d’Agde (RN112) à Sète

 

Les Raisins, Fruit, Vignes, Cépages, Vin

La piscine Joseph Di Stefano à Frontignan (Chemin de la Calade) sera exceptionnellement fermée au public le dimanche 21

La piscine Joseph Di Stefano à Frontignan (Chemin de la Calade) sera exceptionnellement fermée au public le dimanche 21 novembre, en raison de l'organisation ce jour-là d'une compétition de natation.
Elle rouvrira ses portes le mardi à 12h (le lundi étant avec le vendredi un jour de fermeture hebdomadaire en période scolaire). Horaires et tarifs à découvrir sur https://bit.ly/3Anqmm5Peut être une image de 16 personnes, intérieur et piscine

ète agglopôle propose un service de location de vélo à assistance électrique

Sète agglopôle propose un service de location de vélo à assistance électrique, longue durée, à destination de toutes les personnes de plus de 16 ans qui résident dans l’une des 14 communes du territoire (réservation sur https://www.levelosam.fr/ ).
Plusieurs formules de location sont proposées avec frais d’assurance et antivol inclus. Une nouvelle manière de se déplacer, beaucoup plus respectueuse de l’environnement et très économique.
Pour vous aider à mieux comprendre son fonctionnement, voici une petite vidéo tutoriel du VéloSAM sur la chaîne Youtube de SAM.