Frontignan

Patrimoine - 38é journées européennes du patrimoine

14/09/2021

Le patrimoine de Frontignan la Peyrade se dévoile ce week-end A l’occasion des 38e journées européennes du patrimoine qui se déroulent les 18 et 19 septembre autour du thème : Patrimoine pour tous, la Ville de Frontignan la Peyrade et ses partenaires proposent cette année, outre les visites de lieux patrimoniaux incontournables de la commune (musée municipal, église Saint-Paul, maison Poulalion, hôtel de Ville, capitelles…), une série de balades, animations ou encore expositions..., à découvrir tout au long du week-end, voire plus.

Un patrimoine historique et culturel

Au-delà de son incroyable patrimoine naturel, entre garrigue, mer et étangs, parfois sauvage, parfois façonné par la main de l’homme au fil des siècles, Frontignan est une cité dont les origines remontent à la préhistoire avec des vestiges retrouvés en pleine Gardiole et dont les premières mentions historiques sont établies en 1030. Une riche saga qui court depuis l’église Saint-Paul, monument historique fortifié classé, construit entre les XIIe et XIVe siècle, jusqu’à la place Jean-Jaurès rebâtie après le bombardement des Alliés en 1944, en passant par l’Hôtel de Ville, témoin de l’architecture républicaine du XIXe, l’inclassable maison Poulalion, la chapelle des Pénitents (1642), devenue musée ou encore les boulevards aux maisons vigneronnes... Depuis toujours, Frontignan la Peyrade a su enrichir son patrimoine en favorisant de concert recherche archéologique et création contemporaine.

Un écomusée avant l’heure

Le Musée de Frontignan s’appuie, depuis 1974, sur un des principes fondateurs du label, l’esprit participatif. Il valorise et sauvegarde tout autant son patrimoine matériel qu’immatériel autour de son territoire et de sa population. Depuis 2016, cinq collections semi-permanentes, évolutives et numériques sont présentées :

Aussi bien maritime que nautique ou d'un passé industriel à un écoquartier, des salins ou encore de viticole et de tonneaux. 

Tous les évènements proposés sont gratuits.

Les journées européennes du patrimoine à Frontignan la Peyrade sont organisées selon les règlementations sanitaires gouvernementales en vigueur. Pass sanitaire obligatoire au musée et à la salle Jean-Claude-Izzo.

 En partenariat avec les amis du musée du vieux Frontignan, le CinéMistral et l’association les Arteliers (PAAF).

 Renseignements : 04 67 18 54 92

ProgrammeICI

+deFIRN>> Balade littéraire à vélo Samedi 11 septembre 2021, 9h30,salins de Frontignan,avec Jérémy Bouquin

 
  Jérémy Bouquin

 Pendant le week-end du Festival International du Roman Noir / FIRN, du 10 au 12 septembre prochain, profitez d’une nouvelle façon, exceptionnelle et intime, de rencontrer une œuvre, un auteur et un territoire : partez en balade littéraire sur le bassin de Thau avec les meilleurs romanciers du moment.

À pied, en vélo, dans les vignes ou au bord des étangs, dans la garrigue ou sur des friches industrielles, embarquez pour une promenade de quelques kilomètres, ponctuée de lectures par les auteurs puis d’une dégustation des produits du terroir et d’une séance de dédicaces.

Des rencontres exclusives et ouvertes à tous à ne pas manquer !

Les faits : Balade littéraire cycliste de 4,5 km dans les salins de Frontignan. Le lieu : Comme sur l’ensemble du littoral méditerranéen, l’histoire de Frontignan a été marquée par l’exploitation du sel sur les pourtours des milieux lagunaires. On en trouve trace dans des écrits de 1338 précisant qu’ils ont «toujours existé». Exploités jusqu’en 1968, ils ont compté jusqu’à 300 ouvriers et produisaient jusqu’à 10.000 tonnes de sel par an (équivalent à la production de Guérande actuellement) essentiellement utilisé dans l’industrie chimique. Aujourd’hui, entre Gardiole et Méditerranée, canal du Rhône à Sète et bois des Aresquiers, cette friche est devenue un espace naturel remarquable et classé de 2800 km2, abritant près de 350 espèces végétales dont certains protégés ou rares (linaire grecque, statice de Girard, iris maritime, althénies, characées, ruppias) et une faune variée (papillon Diane, flamants, canards, limicoles, sternes, anguilles, muges…). Propriété du Conservatoire du littoral gérée par la communauté d’agglomération, ses bâtiments (anciennes écuries, logements, stockage, atelier/forge) ont été rénovés en 2020 en vue d’une valorisation éco-touristique.

Le coupable : Natif de St Amand-Montrond (Berry), éducateur à la protection judiciaire de la jeunesse puis cadre de la fonction publique en Touraine rurale, Jérémy Bouquin écrit comme il mitraille sur tous les petits travers de la société et remplit toutes les marges avec les armes de la littérature de genre, polar, SF ou érotika. Animateur radio, activiste associatif (président des Tontons filmeurs), documentariste politique, réalisateur de courts et moyens métrages, scénariste de bande dessinée, il est aussi très actif dans l’e-édition et sur les réseaux sociaux où il publie des histoires très courtes et très noires (série #96mots) qu’il vient de rassembler en recueil. En 2020 et 2021, il a publié quatre romans ou novelas, Moktar (Cairn éditions), Maurice (In8), Colère jaune (In8) et Tableau noir du malheur (Caïman) qui tous mettent en scène, à la ville comme à la campagne, une jeunesse désemparée dans cette société fragmentée.

Les preuves : « La campagne, un eldorado pas cher, la vie éloignée de tout. Il faut à chaque fois prendre sa voiture ; pour aller au lycée, prendre le bus le matin très tôt. Tout cela pour un peu de calme, des loyers pas chers. Sandrine ne s’est jamais imaginé passer sa vie en ville. Les rayons du supermarché sont vides, on est mardi. En règle générale, ils sont livrés le mardi, les promotions démarrent le mercredi. Le parking est bondé. Sandrine croise certains regards, elle reconnaît des Gilets Jaunes de son rond-point. Les salutations sont rapides. C’est bien la première fois qu’on lui fait un signe. » (Colère jaune, In8, 2021)

La rentrée des Archers du Soleil de Frontignan

Le club des Archers du Soleil prépare sa rentrée et s’organise pour que tout se passe au mieux dans un contexte contraint.

Afin de faire découvrir le tir à l’arc au plus grand nombre, l’association organise une journée portes ouvertes le samedi 11 septembre de 10h30 à 16h00 à la salle Soubrier, avenue des Carrières.

L’accès à la salle sera limité aux personnes détentrices d’un pass sanitaire.

Plus d’informations sur les Archers du Soleil sur le site internet du club :

http://archersdusoleilfrontignan.fr

Visite inaugurale des Travaux de protection du Lido et de mise en valeur des Salins de Frontignan

adevIMG_20210907_151946Ce mardi 7 septembre était un jour de double visite inaugurale à Frontignan où deux projets environnementaux menés par Sète agglopôle méditerranée sont arrivés à leur terme : la protection du Lido et la valorisation du patrimoine des Salins.

  Protection et de mise en valeur du Lido de Frontignan
et projet de conservation du patrimoine des Salins de Frontignan

Peut être une image de 6 personnes, personnes assises, personnes debout et plein air

 

Le territoire de Sète agglopôle méditerranée est un éco-territoire de 37 000 hectares, interface entre la terre et la mer, dont près de 90% sont constitués d’espaces non urbanisés - classés en zone naturelle ou agricole.

Ces espaces, complémentaires au territoire urbain avec lequel ils interagissent en permanence, occupent un rôle environnemental et social : espaces lagunaires et maritimes et zones humides ont des enjeux similaires de préservation de la biodiversité et des écosystèmes. Ils sont à la fois porteur d’identités, cadre de vie pour les habitants et facteur d‘attractivité. Ils font partie des paysages patrimoniaux qui dessinent notre territoire.

 C’est ainsi que le Lido de Frontignan a été proposé par Sète agglopôle méditerranée dans sa candidature 2021 à la Capitale française de la biodiversité, sur la thématique « Eau et Biodiversité ».

Malheureusement, ils sont également les premiers impactés par les effets du changement climatique, et il est de la responsabilité de l’agglopôle d’innover pour qu’ils deviennent des vecteurs d’adaptation à des phénomènes naturels plus récurrents et plus violents.

 

LE LIDO DE FRONTIGNAN


Le lido de Frontignan s’étend sur environ 8 km : 6 km fort urbanisé du port de pêche à la « Dent creuse » et 2 km d’une zone plus naturelle sur le secteur des Aresquiers. Les tempêtes exceptionnelles de 1982, 1997, 1999… ont été révélatrices de sa fragilité et des conséquences à long terme d’une érosion grandissante (risques de submersion des habitations, destruction à court terme de la RD 60 et de la piste cyclable sur le secteur des Aresquiers, disparition de la plage, du cordon dunaire et recul progressif du trait de côte…).

Il était urgent d’intervenir à hauteur des besoins, fort d’une expérience menée avec succès il y a quelques années par Sète agglopôle méditerranée sur le Lido de Sète à Marseillan. Ce sont ainsi 15,4M€ d’investissements qui ont été réalisés sur la partie frontignanaise.

Pendant très longtemps, le trait de côte a été protégé contre les assauts de la mer par des structures en dur, des digues aménagées à terre ou immergées. Les épis perpendiculaires au rivage permettaient de capter le sable issu de la dérive littorale.

La généralisation à l’ensemble des côtes du phénomène d’érosion, aggravé par l’élévation du niveau des mers liée au réchauffement climatique, ont conduit l’Etat à se doter d’une stratégie nationale de gestion du trait de côte qui s’impose aux collectivités locales. La doctrine change, elle passe du « tout protection » à l’adaptation aux phénomènes naturels.

Et comme la nature aura toujours le dernier mot, au lieu de se protéger, il a fallu s’adapter à la nouvelle donne. C’est dans ce cadre que le projet du lido de Frontignan tranche 2 a été repensé : une gestion souple - cordon dunaire et rechargement en sable - restaurant les équilibres naturels afin de laisser un espace de mobilité suffisant au trait de côte.

 L’originalité du projet repose sur le fait, qu’au-delà de la dimension technique, il a fallu composer avec la dimension « acceptabilité » du projet par les riverains.

En effet, l’urbanisation de front de mer occupe ici 6 km sur les 8 que compte le lido. Ce dernier était déjà en partie protégé par 61 épis aménagés par les riverains eux-mêmes dans les années 60-70 pour – déjà à l’époque - se protéger de l’érosion. Certains épis, dans la partie Ouest du Lido ont également été couplés à des brise-lames en charge de contenir la submersion marine, conférant aux épis en question un design un peu particulier en « T » ou en « L ».

Cette phase de 8,7 millions € a été rendue possible, comme tous les grands projets littoraux, grâce aux partenaires qui ont accepté d’accompagner SAM dans l’aventure :

 

Lorsque Sète agglopôle méditerranée a démarré les études, la « stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte » faisait son apparition, imposant aux maîtres d’ouvrages un changement de paradigme : les solutions de protection « en dur » déployées largement sur les côtes françaises pendant des décennies, devaient désormais laisser la place à des solutions « douces », des solutions résilientes fondées sur la nature.

Pour la partie urbanisée du lido, les réflexions ont très vite orienté le projet vers la reconstitution d’un cordon dunaire d’arrière plage et un rechargement massif en sable qui permettait de reconstituer le stock sableux largement déficitaire dans les petits fonds. Le cordon dunaire assurait un double rôle de réservoir à sable pour les plages et de protection contre les houles hivernales.

Toutefois, l’étroitesse des plages - 40 à 45 m de profondeur après rechargement - ont contraint à implanter le cordon dunaire dans un espace réduit et à en faire un cordon « fusible » qui n’offrira qu’une protection très relative aux houles décennales. Il a également fallu rogner sur sa hauteur pour le limiter à 2,75 m NGF et ne pas totalement occulter la vue sur mer aux riverains de première ligne.

Aux Aresquiers, dans la partie naturelle du lido, l’ambition a été de protéger, quelques temps encore, la route départementale.

Aussi, les solutions mises en oeuvre ont été plus « dures » que dans la partie urbanisée : création d’un cordon de galets de 3,5 m NGF de haut sur 700 m de long, rechargement de la plage par des galets et construction de 3 épis supplémentaires dans la continuité de ceux existants.

Les entreprises CAZAL – RODHE NIELSEN – PHILIP’FRERES – VINCI ont réalisé le chantier dans des conditions particulièrement difficiles.

Les travaux avaient démarré depuis seulement 2 mois, lorsque le 1er confinement a été décrété, en mars 2020. Le chantier s’est arrêté du jour au lendemain et le repli des installations s’est fait dans l’urgence : les travaux de dragage et de rechargement des plages avec 200 000 m3 de sable prélevés sur la flèche de l’Espiguette venaient  juste d’être terminés. Les travaux n’ont repris que fin avril avec des protocoles sanitaires particulièrement stricts et contraignants.

En 2021, les tensions internationales du marché du bois ont allongé les délais de livraison de 4 à 12 semaines : le chantier a dû se prolonger jusqu’en juillet alors qu’il devait s’achever au 30 avril 2021.

Et du bois, il en a fallu beaucoup pour le chantier : 28 km de ganivelles, 50 escaliers, 9 rampes pour les personnes à mobilité réduite, 5 platelages pour les véhicules de secours.

Aujourd’hui, les riverains ont un ouvrage de franchissement du cordon tous les 100m à peu près, soit 50m à marcher derrière la dune pour accéder à la plage. Toutefois, ces travaux de protection n’auront qu’un effet partiel et temporaire, car on passe du « tout protection » à l’adaptation aux phénomènes naturels, à travers une gestion souple qui restaure les équilibres naturels afin de laisser un espace de mobilité suffisant au trait de côte. Pas toujours acceptable pour les riverains !

Le réchauffement climatique et l’élévation du niveau de la mer, sont devenus des certitudes dans leur survenance, seules l’ampleur et le timing du phénomène demeurent incertains. Aussi, quand l’Etat est venu proposer à SAM d’être territoire expérimental pour la recomposition spatiale, avec la ville de Frontignan, la réponse a été positive, immédiatement ! Devant l’inévitable, mieux vaut se préparer et anticiper.

La recomposition spatiale d’un territoire pour ce que l’on commence à en comprendre, sera un travail de très longue haleine qui demandera d’avancer par étapes et à des échelles spatiales différenciées. Ce que l’on fera dans les 10 ans à venir permettra de préparer le travail des 10 ans qui suivront. Un vrai défi pour les exécutifs locaux qui comme chacun sait n’ont pas le temps long devant eux !

15,4 M€ ont été tout d’abord investis en deux phases pour lutter contre l’érosion, aux côtés de l’Europe, l’Etat, la Région et le Département. adevIMG_20210907_160011

 810 000 € ont été également consacrés à la mise en valeur du passé salinier de la commune à travers un programme écotouristique comprenant 3 axes d’intervention (avec la participation du Conservatoire du Littoral, de l’Europe, de la Région et du Département) : la réhabilitation de 5 bâtiments, le réaménagement des entrées du site des Salins et la mise en place d’une scénographie pour raconter l’histoire du lieu.


LES SALINS DE FRONTIGNAN


Autre site, autre ambiance et une entrée dans l’histoire : celle du passé salinier de Frontignan et du territoire dans son ensemble.

Les Salins de Frontignan, propriété du Conservatoire du littoral, sont véritablement une interface de la terre et de la mer, bordée par le massif de la Gardiole au nord et par l'étang d'Ingril au sud.

Désormais, espace naturel protégé à la grande richesse patrimoniale, Sète agglopôle méditerranée en est co-gestionnaire avec l’EID.

Depuis 2018, un important programme de valorisation écotouristique du site a été engagé par Sète agglopôle méditerranée avec la participation du Conservatoire du Littoral, de l’Europe (FEDER), de la Région Occitanie et du Département de l’Hérault, d’un montant total de 810 000 € HT.

Ce programme s’inscrit dans le plan de gestion du site et répond à 2 enjeux fondamentaux :

  • La mise en valeur du passé salinier ;
  • La protection des milieux naturels et remarquables ;

Avec pour objectifs l’amélioration des conditions d’accueil touristique et la valorisation du patrimoine naturel et culturel des anciens salins.adevIMG_20210907_160431

Entièrement dédiés à la production du sel jusqu’en 1968, les Salins de Frontignan sont, depuis 1989 et l’action du Conservatoire du Littoral, un espace naturel protégé dont les richesses naturelles et la forte identité liée à son passé salinier en font un espace d’une grande richesse patrimoniale.

Le site se caractérise par une diversité de milieux : zones humides douces ou salées (sansouires, anciennes tables salantes, canaux, roselière…), interface avec la lagune, pelouses, boisements de pinède des Aresquiers…

Ce sont plus de 340 espèces végétales qui ont été répertoriées sur le site, parmi lesquelles 14 espèces patrimoniales recensées. Parmi ces espèces, on retrouve, au nord du site, les steppes salées méditerranéennes abritant un cortège de saladelles protégées. Enfin, certains bassins et canaux sont le lieu de développement annuel de très rares herbiers aquatiques : althénies, characées, ruppias…

Les Salins de Frontignan constituent également un véritable lieu de prédilection pour des centaines d’oiseaux : flamants, canards, limicoles et autres sternes trouvent ici tour à tour un lieu d’hivernage, de reproduction ou de halte migratoire.

Le projet d’amélioration des conditions d’accueil et valorisation touristique du patrimoine naturel et culturel des anciens Salins de Frontignan s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du plan de gestion du site naturel protégé des Salins de Frontignan. Il répond à deux enjeux fondamentaux du site que sont la mise en valeur du passé salinier et la protection des milieux naturels et remarquables. Il doit répondre à deux objectifs : l’amélioration des conditions d’accueil touristique et la valorisation du patrimoine naturel et culturel des anciens Salins.

 

Ce projet global se décline en trois axes :

 Requalifier et mettre en valeur des éléments bâtis

8 bâtiments sont présents sur le site des Salins. 5 d’entre eux ont été réhabilités et restaurés.

Ces travaux ont démarré en 2018 pour être entièrement finalisé en 2019.

Les gardes du littoral en assurent l‘entretien (débroussaillage des abords, nettoyage…).

 Réaménager requalifier les entrées du site pour améliorer les conditions d’accueil du public

3 entrées de site sont concernées :

  • l’entrée par le plan du bassin (centre-ville de Frontignan) qui devient l’entrée principale pour le grand public. Cette entrée longe le canal du Rhône à Sète et permet d’accès au centre du site par le bord du site en longeant l’étang d’Ingril,
  • l’entrée par les Pielles, seule entrée carrossable qui permet d’accéder au cœur du site et également de rejoindre le bois des Aresquiers. C’est l’entrée de service pour la gestion du site. Cette entrée carrossable est accessible par tous,
  • l’entrée piétonne par le Bois des Aresquiers, qui fait le lien avec le site voisin du bois des Aresquiers.

Deux carrefours sont également réaménagés dans le site pour faciliter la gestion et l’orientation des visiteurs. Les principaux travaux réalisés portent sur la canalisation du public par la pose de ganivelles et de potelets en bois, la création de murs en pierre sèches, renouvellement des barrières… 

Les travaux se sont déroulés de janvier à avril 2021 pour un montant total d’environ 200 000€ HT.

L’ensemble de ces aménagements n’auraient pas été possible sans la confiance et le soutien des partenaires financiers : l’Union européenne, le Conservatoire du Littoral, la Région Occitanie et le Département de l’Hérault.

 

  1. Conserver les traces de l’activité salinière par la mise en valeur du patrimoine bâti et raconter l’histoire du passé saulnier par une scénographie

C’est la dernière étape du projet et non des moindres ! La nouvelle entrée principale du site – côté plan du Bassin, offre au visiteur qui l’empruntera la vue sur des cabanes de pêcheurs et des bateaux colorés amarrés le long du quai. Une fois le pont passé, le bruit urbain s’estompe…le rideau s’ouvre sur le site, le canal, les étangs et leur biodiversité incroyable. On pénètre dans un autre univers !

La scénographie qui viendra habiller les Salins devra définir un parcours de visite permettant la gestion des flux sur le site et ses abords : lecture de paysages, approche sensorielle basée sur les 5 sens, approche expérientielle et approche didactique autour de thématiques porteuses de sens que sont le patrimoine paysager, le patrimoine culturel lié à la saulnerie et le patrimoine naturel.

L’aboutissement de ce projet de requalification du site marque l’achèvement des dernières actions du plan de gestion validé en 2009.

Celui-ci a été évalué en 2021 et sa mise à jour débutera en début d’année 2022 avec l’ensemble des acteurs du site.

 

Coût des travaux et partenaires financiers : 810 142 € HT

 

 

 

 

 

Une Journée des associations pour avancer, pour aller vers l’avant.

05/09/2021 AS

Événement très attendu synonyme de reprise qui rassemble chaque année un grand nombre de Frontignanais(es), mais pas seulement, autour de la richesse de la vie associative locale.

Ce dimanche 5 septembre 2021 dans la salle de l'aire et au plan du bassin une centaine d’associations a répondu présent. Une date importante, après une suppression de l’édition 2019 pour cause de pandémie, pour tous ceux qui souhaitent s’inscrire à leur activité préférée, se renseigner sur les différentes disciplines et activités existant sur la commune, et faire des découvertes et des rencontres passionnantes !

120 associations étaient représentées, (seulement si on peut dire) sur les quelques 320 recensées sur la commune, attendaient les visiteurs, confortablement installées derrière leur stand.

Malgré les contraintes sanitaires et le pass exigé à l’entrée, le public était bien au rendez-vous, certes moins nombreux que par le passé, mais en nombre tout de même de quoi satisfaire les organisateurs de cette journée.

Que ce soit dans le domaine culturel, sportif, de l’entraide, du caritatif, de la danse, de la pêche, de la plongée, du 3é âge, du modélisme ou encore du cinéma avec la présence du ciné Mistral, ces associations œuvrent tout au long de l’année au dynamisme de la vie locale.

Chaque visiteur pouvant se renseigner, s’inscrire ou même proposer un peu de son temps ou assister à des démonstrations de se soit dans le domaine de la danse, boxe, de la country ou des arts martiaux.

Les clubs seniors, quant à eux, étaient présents au grand complet pour proposer un vaste choix d'activités allant de la marche, à la zumba en passant par le chant et l'aquagym, et encore pour les plus calmes, cartes, bridge, lotos, poésie, peinture de quoi satisfaire toutes les envies.

Michel Arrouy, maire de la cité, accompagné quelques élus locaux, sur les lieux dès 10h du matin, pour un tour des stands.

Nul besoin de s’éloigner de Frontignan la Peyrade, pour se trouver de l'occupation et le bonheur, les nombreuses associations, structures et infrastructures en place permettent un large éventail de pratiques pour que chacun y trouve son bonheur, les 6000 adhérents inscrits aux diverses associations sur la ville ont trouvé le leur.

A noter la présence d'un stand du comité des fêtes avec buvette et plateau repas.

Au final, malgré le contexte actuel, la journée des associations 2021 aura été un bon cru.

24e Festival International du Roman Noir / FIRN

Des Villes et des champs… les géographies du roman noir

Du 10 au 12 septembre 2021

Nouvelles dates, nouveau lieu, nouvelle organisation… Non, le FIRN ne change pas, il se réinvente et s’adapte aux nouvelles formes culturelles et à la diversité des publics.

 

Nomade à l’année sur son territoire de Thau et au-delà où il bat ruelles et chemins avec les balades littéraires, les résidences d’auteurs et les ateliers d’art et d’écriture, il propose un événement à taille humaine et le situe au bord du canal de Frontignan, en avant-garde de la reconquête urbaine et culturelle à venir.

Une édition 2021 qui rassemble trente auteurs venus de toute la planète polar pour débattre de ces géographies particulières du roman noir, friches et bas-fonds des mégapoles, marges des périphéries rurbaines ou étrangetés des campagnes, lors de tables-rondes, de rencontres, de dédicaces, de balades, de lectures, d’ateliers, d’expos, de soirées ciné et musique…

Un cocktail détonnant à déguster en famille et une vraie fête pour tous les amateurs de livre et de culture populaires et ceux qui veulent le devenir.

Le FIRN est organisé selon les règlementations sanitaires gouvernementales en vigueur au moment du festival.

A Noter - Pendant le festival, une tente sera installée sur le site du lycée professionnel Maurice-Clavel, proposant des tests antigéniques, le vendredi 10/09 toute la journée et le dimanche 12/09 le matin.

   ICI Programme complet

Rentrée Scolaire - Retrouver ses copains et porter le masque.

Après deux années scolaires marquées par la crise sanitaire, cette rentrée 2021 est encore placée sous le signe de la plus grande vigilance. En présence du nouvel inspecteur de circonscription, Mickael Dutrueil, le maire, Michel Arrouy, accompagné de Claudie Minguez, première adjointe déléguée à la ville éducatrice, et de Georges Moureaux, maire-adjoint délégué à la jeunesse et à l’égalité femmes/hommes, a tenu à faire le tour de tous les établissements scolaires de la commune pour y réaffirmer l’entier soutien de la Ville aux enseignants, personnels et élèves.

Membre du réseau associatif international des villes éducatrices depuis 2014, la Ville place la réussite éducative tout au cœur de ses priorités. Plus que jamais déterminée à garantir l’accès de tous les enfants aux apprentissages scolaires mais aussi aux activités sportives, culturelles et citoyennes, la municipalité poursuit son engagement sans faille pour une école inclusive et ouverte, avec tous les acteurs du service public de l’éducation (Éducation nationale, CAF, direction départementale de la cohésion sociale/DDCS, CCAS, Département…) ainsi que les familles et les associations, autour des principes de citoyenneté, laïcité et égalité des genres.

« Je souhaite à l'ensemble de nos jeunes concitoyens qu'ils soient écoliers, collégiens, lycéens ou étudiants mais aussi aux équipes enseignantes, aux ATSEM, animateurs périscolaires, aux éducateurs sportifs, aux personnels administratifs, d'entretien et de restauration des différents établissements scolaires de notre Ville une excellente rentrée 2021ainsi qu'une bonne année scolaire 2021/2022. Je tiens à leur assurer que la Ville continuera de tout mettre en œuvre pour améliorer et moderniser les établissements scolaires afin que chaque enfant et chaque jeune puisse s’épanouir et réussir » a déclaré le maire, Michel Arrouy.

Claudie Minguez, première adjointe déléguée à la ville éducatrice a tenu à accueillir les « nouveaux ». « Je souhaite la bienvenue à tous les nouveaux enseignants, directeurs et directrices, au nouvel inspecteur de circonscription, aux nouveaux agents ainsi qu’aux nouveaux élèves. Et bien sûr, je souhaite une bonne année scolaire à toutes et tous. La Ville sera, plus que jamais, au plus près de chacune et chacun pour que chaque enfant, chaque jeune et chaque enseignant puisse atteindre ses objectifs ».

Chiffres clés :

  • ► + de 2180 élèves en primaire : 1963 dans 10 écoles publiques (6 élémentaires - Anatole-France 1et 2/ Les Lavandins / Les Crozes / Marcel-Pagnol / Terres-Blanches - et 4 maternelles -Anatole-France Terres-Blanches/ Les Crozes / Les Lavandins) + 221 dans 1 école primaire privée (Sainte-Thérèse) subventionnée en partie par la Ville.
  • ► 81 classes : 52 élémentaires (dont 3 classes apparentés au dispositif ULIS) et 28 maternelles (dont le dispositif pour les enfants de moins de 3 ans) + 1 classe d’unité d’enseignement élémentaire autisme (UEEA).
  • ► + de 1600 élèves dans les collèges : 2 publics (Les 2 Pins et Simone-de-Beauvoir) et 1 privé (Sainte-Thérèse)
  • ► Environ 300 élèves au lycée d’enseignement professionnel agricole privé Maurice-Clavel
  • ► + de 200 agents municipaux des services éducation-animation, restauration-entretien, régie de recettes, jeunesse et éducation artistique

Guichet unique éducation : 04 67 18 54 21

Dimanche 5 Septembre - Journée des associations!

 

Annulée l’année dernière pour cause de Covid-19, la journée des associations fait son grand retour en cette rentrée 2021/2022. Près de 120 associations seront présentes ce dimanche 5 septembre dès 10h, sur le plan du bassin et dans la salle de l’aire, pour répondre aux questions du public, faciliter les inscriptions, proposer des démonstrations. Un vrai temps fort qui unit la Ville et les associations.

Frontignan la Peyrade accueille un grand nombre d’associations dans tous les domaines, témoin de l’engagement et du dynamisme des bénévoles qui les animent au quotidien. Toujours à leurs côtés, la Ville soutient cette richesse et cette diversité associative en mettant à leur disposition ses locaux et équipements. Elle apporte aussi une aide logistique et matérielle indispensable au bon déroulement des activités courantes, comme des petites ou grandes manifestations organisées par les associations tout au long de l’année. La Ville leur attribue également un financement transparent et équitable, qui peut être renforcé par la signature de contrats d’objectifs, amenés à se développer. En 2021, il s’élève à 508 739€

Avec près de 350 associations recensées sur le territoire de la commune en 2021, le rendez-vous de ce dimanche 5 septembre permettra de constater le dynamisme et la richesse de la vie associative qui contribue, tout au long de l’année, à tisser le lien social de la ville, tout particulièrement en cette période de crise sanitaire. Une vitalité que les Frontignanais.es pourront (re)découvrir cette année où près de 120 associations seront présentes. Un monde associatif qui rassemble environ un tiers des habitant.e.s et participe à la vie de la cité d’une manière indispensable.

Cette journée révèle une fois de plus l’énergie de tous les bénévoles, La Ville présentera à cette occasion la nouvelle édition 2021-2022 du guide des associations, véritable sésame pour une vie associative à Frontignan la Peyrade.

Pour respecter la règlementation en vigueur, le port du masque sera obligatoire sur le site (comme sur l’ensemble du territoire), et un pass sanitaire sera exigé à l’entrée.

UNE RENTRÉE SPORTIVE AU JUDO KWAÏ FRONTIGNAN TANT ATTENDUE

 

Aux derniers Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, le Judo Français a brillé tant au niveau individuel que par équipe remportant une magnifique médaille d’or contre l’équipe du Japon, le pays du judo. Félicitations à tous ces athlètes qui ont redoré l’image de notre sport en grande difficulté suite au contexte sanitaire.

Il faut maintenant démarrer cette saison 2021/2022, très importante pour le JKF, car ce sera le 30ème anniversaire de la création du club. Le comité directeur travaille déjà pour fêter cet évènement comme il se doit, avec tous les adhérents, petits et grands, du judo, en passant par le baby judo et le ju-jitsu.

Afin que cette reprise, prévue le Lundi 06 Septembre 2021, dans la salle de sports Jean-Louis Chabanon, avec le cours de Ju-Jitsu, se fasse dans de bonnes conditions, le club frontignanais vous informe que le Pass Sanitaire est obligatoire pour les majeurs, accompagné des consignes sanitaires en vigueur. À compter du 30 Septembre 2021, le Pass Sanitaire sera obligatoire pour les mineurs âgés de 12 à 17 ans.

Vous pourrez rencontrer les dirigeants le Dimanche 05 Septembre 2021, à la Salle de l’Aire, lors de la Journée des Associations, organisée par la Ville de Frontignan.

À très bientôt sur le tatami frontignanais, pour plus de renseignements :

 www.judokwai-frontignan.com ou 06 20 62 54 62

Visite des chantiers d’été scolaires et sportifs.

31/08/2021 AS

Ce mardi, la municipalité avait convié la presse locale à une visite des chantiers d’été des écoles et des équipements sportifs. Pour cela la municipalité avait mis les moyens, car c’est en minibus que cette tournée a eu lieu.

Le Maire et les élus concernés par ces travaux étaient présent, dont Claudie Minguez, 1er adjointe pour la partie éducation, Jean Louis Patry pour la partie patrimoine communal et Caroline Sune pour la partie sportive.

C’est donc par une première halte au groupe scolaire Anatole-France que cette tournée a débuté, ou une réfection de 150m2 de toiture à a été effectuée, la cour de l’établissement a hérité d’un aménagement calme et végétalisé (bancs, tables, chaises, jardinières etc…) ainsi que du marquage d’un plateau sportif.

En suivant aux Terres Blanches, c’est d’une remise en peinture dont il s’agissait, à noter le remplacement de la clôture de la cour par des panneaux plein, donnant sur le parvis de l’avenue Jean Moulin.

C’est par l’école des Crozes que la visite s’est poursuivie ou il s’agissait de la réhabilitation de la maison des jardiniers d’une surface de 40m2 pour étendre l’accueil périscolaire, un chantier réalisé en partie par des jeunes d’implication locale d’insertion. 

 Le collège des Deux Pins a bénéficié d’un réfection complète de son parvis et de ses abords et du repositionnement de son transformateur qui se situait sur le parvis. A noter l’utilisation d’enrobés perméables, qui sert de test, ainsi que la plantation d’arbres et le reverdissement côté Calmette et l’augmentation des places de stationnement et la suppression du tourne à droite ainsi que du rond-point situé au nord, (évènement peu courant, car de coutume on est plutôt dans une logique de création que de suppression).

Pour la partie sportive le gymnase Alexandre Soubrier a fait l’objet d’une reprise du sol intérieur et d’une mise en conformité de l’armoire électrique.

Les terrains de tennis de la Peyrade sont dotés de deux courts en gazons synthétiques type terre battue, et d’un remplacement de l’éclairage existant par des leds.

Cette visite a pris fin à la salle omnisport Henri Ferrari ou le club house a été réaménagé et les 681 coques de salle ont été changées.

A l’issue de cette tournée une conférence de presse a été organisée

Cout approximatif de l’ensemble de ces opérations ;

860 300€ dont 312 000€ de subvention.

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).