Frontignan

Joël Bats pose ses Présences en coeur de ville

 
  Une Présence qui interpelle!

19/08/2021

Joël Bast pose ses présences dans le cœur de ville du 20 au 29 août.

C’est une soixantaine « d’individus » grandeur nature qui sera installée, une présence dans la vraie vie profondément humaine.

Ces Présences interpellent le badaud. Quand il découvre qu’elles ne sont pas réelles, comme il l’avait d’abord cru, il se met souvent à rire, prend une décharge de surprise et d’humour… D'autres en ont peur et gardent du ressentiment, leur en veulent de les avoir trompés !

Et Joël Bast, tranquille, discret, emporte ailleurs ses Présences décalées, parfois. Il les glisse dans une file qui avance, les assied sur un banc, les mêle à la foule.

Observateur fin et discret des gens, des lieux et des situations, il cherche avec constance à les placer là où on ne les attend pas…

Et cette présence extraordinaire de présences ordinaires emporte le badaud dans un univers parallèle de poésie, d’humour.

Une manière de renouer du lien après cette période d’isolement grâce à cette leçon humaniste.

Ses oeuvres seront visibles en journée dans le coeur de ville .

  • Le vendredi 20 août, de 14h à 20h
  • Le samedi 21 août, de 10h à 20h
  • Le dimanche 22 août, de 10h à 18h

 

Patrimoine frontignanais - Le hameau des capitelles à Rabassou

18/08/2021

Dossier Capitelles.

 

Introduction:

Les capitelles du XVIIIè siècle sont des constructions avec voûte en encorbellement, en pierre sèche de calcaire lithique, bâties sans liant, destinées à abriter le paysan qui travaille en garrigue. Il s’agit d’une technique de construction vernaculaire très ancienne, reprise de génération en génération. Les paysans défricheurs épierrent le sol puis entreposent les pierres en clôture des futures terres cultivables, des cabanes sont édifiées dans les " clapàs " pour entreposer les outils où se mettre à l’abriter.

Le tenement de Rabassou a conservé dans ses tas de pierres des ruines de cabanes de pierre. À titre personnel Maurice Vidal en 1994 fut parmi l’un des précurseurs de la restauration en remettant à leur place certaines pierres manquantes des capitelles.

L’association Culture Avenir Tradition (C.A.T.) sous la présidence de Paul Gonthier Maurin a décidé en 1998 de valoriser et de péréniser ces héritages de cabanes. Les premiers travaux de restauration ont été réalisés sur des ténements privés, les capitelles ont été baptisées du nom de leur propriétaire.

Par la suite l’association des Amis du Musée et du Vieux Frontignan (AMVF) sous la présidence de Marcel Weber a prise le relais de restauraton des capitelles sur des terrains communaux.

 

Les Secrets de la Gardiole

(Témoignage de Michel Campestre sur les restaurations des vestiges d’abris agricoles).

"Merci à nos aïeux frontignanais initiateurs, défricheurs et aux pionniers rénovateurs de « capitèlas » capitelles dans nos maquis".

André Coulet la mémoire du territoire a effectué des recherches cadastrales ainsi dans les archives municipales sur l’implantation des capitelles en garrigue frontignanaise. Une soixantaine de capitelles ont ainsi été recensées sur la commune de Frontignan.

" Ce mode de construction d’abris va réapparaître au XVIIIème et XIXème siècle lors des grands défrichements de notre garrigue. Ces lopins de terres incultes ont été distribuées ou achetées pour devenir cultivables, la garrigue a été colonisée. Tènements abandonnés sur les " bancaous où restanques".Le phylloxéra (pucerons) a décimé les vignes au XIXè siècle en suite, dans les années 50, le tracteur a pris la relève des chevaux, c’est l’exode vers les terroirs arables de la plaine plus faciles à cultiver et proches de la ville. La nature a reprise la possession des ces terres abandonnées ainsi que les chemins et drailles qui ne sont plus entretenues par les troupeaux de chèvres et de moutons, les derniers bergers gardiens de nos pâturages typiques ont disparus, la garrigue a perdue son âme".

Périodes de destruction de cabanes de pierre sèche.

Les vagues d‘extensions constantes de l’usine pétrolière de Frontignan (dépôt de stockage, unité de raffinage et plateforme ferroviaire) qui passe de 4 à 65 hectares ont contraint un débordement sur l’étang d’Ingril. Cela a nécessité le remblaiement de la lagune côté ouest par l’apport de gravats, de terres et de pierres. La société de raffinage étant en recherche de terre a sollicité les propriétaires de vignes et des "hermes". Ils ont été séduits afin de pouvoir se débarrasser des amas de pierrailles et de terres encombrantes pour agrandir leur vignoble. Malheureusement ces apports divers dans l’étang ont laissé des troues béants dans des parcelles qui sont devenues des décharges que l’on distingue encore de nos jours ainsi que la destruction de nombreux clapàs et de capitelles ancestraux.

Réédification d’une capitelle pour perpétuer l’héritage du patrimoine local.

     
   Embryon d’édification d’une cabane de pierre sèche au mois de juin. Un vrai challenge, les lopins de terre sont impénétrables aujourd’hui. 
  • Nos vaillants amis motivés après avoir débroussaillaient et dégageaient un monticule d’éboulis d’un clapàs dans lequel est adossée l’empreinte d’une « hutte de pierre sèche séculaire. Sur l’emplacement de cette capitelle effondrée ils effectuent un marquage au sol pour sa reconstitution.

Guy Xuéreb, supervise le chantier en cours. Une fois le linteau acheminé laborieusement sur la luge, Marcel Weber et Michel Campestre harassés soufflent et se reposent tandis que jean Alingrin manipule une énorme pierre plate pour supporter la future voûte. 

  • L’équipe volontariste sélectionne les pierres avant de commencer l’édification de la cabane, le sol est arasé, la canicule d’Hélios, le mistralou d’Eole et les culicidés moustiques sont encore de la partie aujourd’hui. Par leurs travaux les ventres bleus dévoués et passionnés de pierres sauvegardent ces petits trésors de nos garrigues pittoresques laissés en désuétudes. « La technique de construction consiste à superposer les pierres légèrement inclinées vers le bas, tout en les calant avec des cailloux sans mortier », Le linteau pièce maîtresse incontournable, celui-ci a une dimension d’environ 2m de long, il supportera la masse de pierre du futur « capèl » chapeau et assurera le passage d’accès l’intérieur de l’abri. A droite : Jean Alingrin, Jean Pierre Alibert, Marcel Weber, Guy Tacaille et Michel Castrex.

Ce linteau a été récupéré au environ du chemin de Poussan et véhiculé par fourgonnette jusqu’au chemin de Rabassou (Hameau des Capitelles). 

Installé sur une brouette spéciale réalisée par Jean Pierre Alibert pour gravir un dénivelé important. Le lourd bloc de pierre est tiré à l’aide d’une corde par un homme placé à l’avant de la brouette et un autre à l’arrière qui soulève l’engin par les poignées et le duo charrie péniblement ce roc en crapahutant à travers la rocaille, impossible de poursuivre avec la brouette.

Ce linteau est transféré sur une luge réalisée par le " capitelliste" JP. Le traineau est tiré à l’aide d’un cordage par un trio d’amis placés en enfilade à l’avant, qui se relais pour l’acheminer sur le site séculaire d’une capitelle en cours de restauration située sur un raidillon. (capitellistes : bâtisseurs de capitelles expression locale).

Enfin sur place, sous la direction de Guy Tacaille à gauche, le linteau sera hissé via la « chèvre » palan manuel pour être mis dans son emplacement méthodologiquement avec habileté par les artistes jean Pierre au chapeau et Jean le virtuose pour soutenir la future coupole dans une ambiance sympathique, à droite Marcel Weber assure la sécurité de la manœuvre du chantier.

Lieu idyllique et luxuriant à découvrir à Rabassou.

Le HAMEAU des CAPITELLES - 

La Capitelle « la Rabasse » ancrée dans notre terroir truffier.

 Un travail remarquable a été réalisé qui embellit et redonne une âme à l’environnement du Pioch Michel sur le massif de la Gardiole. L’équipe dynamique des capitelles est fière d’avoir remise en valeur ces fleurons de l’Occitanie sous les stridulations où "cymbalisations " des chants nuptiaux des cigales mâles qui sont le prélude à l’accouplement des femelles depuis le lever au coucher du soleil. Dans ces lopins de terre nos ancêtres cultivaient du lavandin, du cade, du blé, vignes, amandes, figues, olives…

Musée municipal de Frontignan " Les pierres murmurent entre les murs "

Sur les traces du passé, la mémoire de nos collines.

Exposition initiée en 2012 par la ville avec le concours de l’association des Amis du Musée et du Vieux Frontignan, qui a réalisé une capitelle éphémère avec des pierres biscornues en un temps record.

« Picard » La première Capitelle restaurée officiellement en 2001 par l’association Culture Avenir Tradition dans le tenement viticole de la cible propiété de la famille Picard. Elle se situe route de Balaruc proche du moto-cross.

« GARRIGUAIRE » La dernière Capitelle restaurée en 2018 au hameau des capitelles dans un cadre bucolique de Rabassou par l’équipe des Amis du Musée et du Vieux Frontignan.

Une partie des ambassadeurs de l’équipe des capitelles

1èr rang à droite: Pierre Forestier, André Coule, Guy Tacaille, Michel Sala (ancien conseiller municipal dédié au patrimoine), Gérard Lefrou, Jean Pierre Alibert, Guy Xuereb, Michel Castrex.

2ème rang supérieur : Jean Noël Louison, Michel Campestre, Armand Aguillar, Marcel Weber, Michel Houplon

L’humble équipe est épuisée l’âge venant, certains ayant disparu, elle décide d’arrêter son défi.

****

Ces travaux remarquables de restauration ont été réalisés par des profanes issus de différentes professions avec des outils rudimentaires. Ils ont excellé dans leur prodigieuse mission de sauvegarde de notre patrimoine local. Ces cabanes rescapées de pierres sèches édifiées, jadis, dans la sueur par de pauvres paysans autochtones.

Félicitations aux émules de (C.A.T & A.M.V.F) qui se sont relayés pendant environ une génération sur ces opérations de reconstitution de cabanes sur le massif de la Gardiole, ainsi que des bénévoles occasionnels. 

C'est maintenant aux nouvelles générations de perpétuer cette passionnante mission de sauvegarde des joyaux de notre sublime Gardiole frontignanaise.

MC/AS

Cadre de vie - Lancement d’une campagne d’effarouchement des étourneaux

 

A compter de ce mardi 17 août et pour une semaine, une campagne d’effarouchement acoustique des étourneaux est programmée tous les soirs entre 20h et 22h dans certains quartiers de la ville.

Des agents des services techniques de la ville, accompagnés de la police municipale vont mener une campagne d’effarouchement des étourneaux qui, par leurs rassemblements, provoquent de nombreuses nuisances sonores, olfactives et polluantes.

Ces opérations, effectuées tous les soirs entre 20h et 22h par tir de balles traçantes et sifflantes, sont susceptibles de surprendre les habitants des secteurs concernés. La Ville de Frontignan la Peyrade remercie donc par avance l’ensemble des riverains pour leur compréhension.

Les principaux lieux :

  • Square de la Liberté
  • Boulevard Gambetta
  • Place de l’Hôtel de Ville
  • Place Jean-Jaurès
  • Quai Voltaire (statue du jouteur)
  • Cour des écoles Anatole-France et Lavandins
  • Place Gabriel-Péri

Ces lieux sont susceptibles de varier en fonction du déplacement des étourneaux.

Marché gourmand

LE 19 AOÛT 2021 DE 19H00 À 23H00, la Ville en partenariat avec la Chambre d’agriculture organise un MARCHÉ GOURMAND, avec la présence du CPIE du bassin de Thau

Déguster les produits de nos producteurs dans une ambiance festive et conviviale. 

De 19h à 23h, square de la Liberté.

 

Les lundis - C'est Ciné plein air.

 

Ainsi du 12 juillet au 16 août – Dans divers lieux comme le jardin du CinéMistral, dans le parc Victor-Hugo, à Frontignan la Peyrade les soirées cinéma en plein air vous sont offertes !

Des soirées à passer en famille, entre ados, des films tout publics pour profiter des nuits estivales et des moments de partages à Frontignan la Peyrade.

Pour ce lundi 16 août la projection aura lieu dans le jardin du la cour de l'école "Les Lavandins" ave du stade à la Peyrade

  • 21h30
  • Ecole "Les Lavandins"
  • Gratuit

Rens: www.cinemistral.fr

Tel: 04.67.18.31.61

Muscat - Les vendanges ont débuté

C’est l’heure de la récolte sur le terroir du muscat de Frontignan. Les vendanges ont commencé, ce vendredi 13 août, comme chaque année au domaine de la Plaine, donnant le coup d’envoi d’un mois de récolte sur l’ensemble du territoire muscatier.

 
  photo - ville FRontignan

Alors que le mois d’août sent encore les vacances sur le littoral frontignanais, on s’active un peu plus dans les terres… Depuis le13, au pied de la Gardiole, le bruit sec des sécateurs accompagne le chant des cigales…. et c’est du côté du Domaine de la plaine, comme souvent, que l’on rencontre les premiers vendangeurs de la saison. Niché entre Frontignan et Vic-la-Gardiole, c’est en effet à l’extrême Est du terroir que les vendanges débutent et que l’on récolte presque traditionnellement les précieuses grappe de muscat petit grain.

C’est un terroir d’exception, cultivé depuis des siècles autour de ce cépage unique, duquel les viticulteurs font naître aujourd’hui plus de 70 vins différents. Ce vignoble, qui façonne les paysages, constitue un véritable atout touristique et économique de la commune. Il s’étend sur un terrain aride, calcaire et caillouteux, dans un climat doux et sec en été, exposé au soleil du midi abrité des vents du Nord en hiver par les collines du massif de la Gardiole. C’est grâce à ces conditions que la maturité du raisin ne peut qu’être précoce, aromatique et excellente. Ce nectar, plus ancienne AOP muscat de France, s’est élevé au rang des plus prestigieux vins doux naturel du monde.

Bien que Frontignan la Peyrade soit la capitale mondiale du Muscat, on y trouve également 8 caves où il est possible de se procurer, certes, d’excellents muscats, mais aussi des vins rouges, rosés ou blancs issus d’autres cépages, de la région et d’ailleurs.

Patrimoine Souvenir - La Gourmande Confrérie de la Brasucade de Moules de Mer et d’Escargots de Terre

13/08/2021

il y a 20 ans naissait une confrérie culinaires de la (mytilida) moule, Michel Campestre nous relate son avènement et ses péripéties.

Historique:

Au cours d’une savoureuse brasucade de moules élaborée par un binôme de ventres bleus Guy et Michel dans le cadre des fêtes du Centre Nautique de Frontignan en saison estivale, le 5 juillet 1996 l’idée germe dans leur tête de créer une association culinaire de la moule.

L’aventure commence le 7 juillet 2001 dès la publication de l’annonce légale au journal officiel de la République, de la « La Gourmande Confrérie de La Brasucade de la Moules de Mer et d’Escargots de Terre ».

Sa Composition :

  • Les dignitaires
  • Guy Forestier Grand Maître.
  • Michel Juaneva Grand Chevalier, maître des sauces.
  • Les grands Amis
  • Les personnes intronisées. 
 
Guy Forestier Grand Maître  

Michel Juaneva Grand Chevalier

 
  Blason de la confrérie

Objet de la confrérie:

Partager autour de la brasucade, un moment d’amitié et de convivialité, en faisant mieux connaître Frontignan la Peyrade et ses moules de mer.

Brasucades:

La célèbre « Sauce », Michel Juaneva fut le créateur de cette potion magique que l’on verse sur les moules de Mer en fin de cuisson. Cet élixir particulier est gardé (secret) par le druide Michel, mais des intrus ont "espinché" espionné et découvrent qu’il se compose en partie d’huile d’olive, vin muscat sec, fenouil, thym, romarin, ail …

 Académie des Confréries

« En Languedoc et en Roussillon, il y a, environ,  80 confréries qui sont les ambassadrices du bon goût, bien boire et bien manger avec de la qualité dans la convivialité ». La confrérie frontignanaise en fait partie.

Bannière de la Confrérie Guy FORESTIER Michel JUANEVA Le Grand Maître Le Grand Chevalier

Repas champêtre en Gardiole Superbe Brasucade de haut de gamme réalisée par la Confrérie.

Guy le Grand Maître du feu et Michel le Grand Chevalier de la sauce sont en plein travail culinaire .

Depuis l’antiquité l’or jaune sous une coquille noire la « musculus » est dégustée. Les Brasucades de moules sont devenues un rituel autour du Bassin de Thau. Les particuliers, associations, les villes, la confrérie de la Brasucade organisent des dégustations et des concours.

Pour exemple « TOTAL MUSCLUM » qui attire un grand nombre de concurrents et de dégustateurs locaux où touristes.

Origine : Brasucade (grillade de châtaignes)

MC/AS

 

Inscription/ Réinscription au Conservatoire

Bientôt la rentrée pour le Conservatoire à Rayonnement Intercommunal de Sète agglopôle méditerranée !

 Credit Photo - Agglopôle

Les réinscriptions et les demandes d’inscriptions pour l’année scolaire 2021/2022 se font exclusivement en ligne. Le CRI, classé établissement d’Enseignement artistique spécialisé musique et art dramatique, accueille plus de 1 300 élèves/étudiants et 68 enseignants. Il propose une programmation riche et diversifiée (concerts, spectacles, auditions, master-class, conférences…) dans et hors les murs, afin de proposer une offre pédagogique, artistique et scénique variée et collabore notamment avec les acteurs artistiques, culturels et institutionnels du territoire et de l’Occitanie.

Réinscriptions du 16 au 25 août

Permanence téléphonique (tous sites) au 04 99 04 76 30 de 9h à 16h (CRI fermé au public) Inscription en classes de formation musicale en ligne du 6 au 8 septembre

Pré-inscriptions du 30 août au 10 septembre

  • Au sein du CRI de Sète => http://Sete.Rdl.fr
  • Au sein de l’antenne de Frontignan => http://Frontignan.Rdl.fr
  • Au sein de l’antenne de Mèze => http://Meze.Rdl.fr

Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h à 16h selon les sites :

  • Sète : 04 99 04 76 30
  • Frontignan : 04 99 18 54 27
  • Mèze : 04 67 43 80 75

 

Renseignements et Tarifs 2021 2022 DU CRI

ICI

Les EMMUSCADES - Le cinéma dans les vignes, sous les étoiles

Pour fêter la 15éme édition des Emmuscades, les Hallucinés en partenariat avec les domaines viticoles et la ferme des Aresquiers, vous accueillent sur la thématique de la comédie autour d’une table dans les vignes pour fêter la joie de vivre et la légèreté.

Tarifs : 13€/6€ au – de 10 ans ( 1 assiette de brasucade de moules + 1 verre de muscat+ un film)

A noter : 1€ sera reversé à l’association SOS Méditerranée

Soirée à partir de 19h30 – Brasucade à 20h30 – Projection du Film vers 22h00

Réservation obligatoire auprès de l’office de Tourisme de Frontignan

Tel : 04.67.18.31.60 / Pass sanitaire obligatoire

 Frontignan-tourisme.com

   

LE FILM DU MERCREDI 11 août 2021

RIEN SUR ROBERT

Au Domaine de la PLaine

 

Réalisation - Pascal Bonitzer

Acteurs principaux

Fabrice Luchini / Sandrine Kiberlan / Valentina Cervi

France, 2018  1h43 min.

Synopsis :

A la suite d'une critique qu'il n'aurait pas du écrire sur un film bosniaque qu'il n'a pas vu et d'une dispute avec son amie Juliette, Didier va voir sa vie changer et ses repères s'effondrer. Juliette le quitte pour un autre.

Il rencontre une jeune fille étrange, Aurélie, ainsi qu'un certain Jérôme, qui est peut-être son double. Au bout du chemin, il lui faudra découvrir qu'on n'écrit pas et qu'on n'aime pas impunément.

 

Pêche au gros - La 33é Canne d’or n’a pas trouvé son vainqueur.

09/08/2021

Le thon Club a organisé deux compétitions sous l’égide de la fédération des pécheurs en mer (FFPM) , le 33é challenge de la canne d’or et le 8é trophée de la ville.

 Le TIMO, Yannick OLIVET son capitaine, vainqueur du 8é trophée de la ville

Des épreuves de pêche en mer qui se sont déroulées du jeudi 05 au dimanche 08 août 2018 au large du port de Frontignan durant 4 jours, la journée du 05 étant consacrée essentiellement à l'accueil et au briefing des capitaines.

 
Le SAUVAGE, 2é de ce concours   Le MAR'LO s'octroie la 3é place

Pour cette cérémonie de remise des trophées, pass sanitaire obligatoire à l’entrée.

85 participants répartis dans 24 bateaux ont pris le large, pour l’essentiel issus du cru, pour certains des ports voisins comme Palavas, dans l’espoir pour chacun ramener un cyclopéen de 100kg et plus qui leur permettrait de figurer parmi les prétendants du précieux trophée de la canne d’or.

Si le requin est bien présent en Méditerranée, par contre le thon se fait rare, la météo capricieuse du moment n’étant certainement pas étrangère à cet état de fait car seulement 16 pièces ont été pêchées durant ces 4 journées.

Le grand vainqueur de ce challenge est le bateau TIMO avec Yannick Olivet son capitaine qui remporte le 8é prix de la ville.

Le SAUVAGE se place second et le MAR’LO s’octroie la 3é place.

A noter que 3 petits centimètres séparent le 3é du 4é.

le podium de ce 33é trophée de la canne d'or et 8 trophée de la ville 2021

Pour la 3é saison consécutive le 33é trophée de la canne d’or n’a pas trouvé son vainqueur, aucun poisson pêché n'a atteint les 100kg et c’est Jean Louis Molto délégué à la plaisance qui a remis le trophée de la ville à l’équipage du Timo.

« On vient pour la pêche naturellement, mais surtout pour l’ambience formidable , pour tout cela ; merci Marc. » conclura le Président Palavasien.

Comme de coutume après la remise des prix, Marc Mauran, le président du Thon club a convié l’assistance à partager ce moment autour d’une collation, le tout en musique avec Patrick Ginestet aux commandes.

Nota:

Pour être parmi les prétendants à la canne d’or le poids minimum du poisson est fixée à 100Kg,

Pour le trophée de la ville il s’agit d’une maille évolutive dont la base de départ est fixée à 1m40

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).