Occitanie

30 start-ups de l’économie régionale du sport au Sportup Summit à Font-Romeu

Conférence

30 start-ups de l’économie régionale du sport au Sportup Summit à Font-Romeu

 

À la Maison Régionale des Sports,1039,RueGeorges Méliès à Montpellier (salle du rez-de-chaussée)

 

 

Organisée par l’agence de développement économique AD'OCC pour la Région Occitanie, la 6ème édition du SportupSummit aura lieu les 6, 7 et 8 octobre 2022 au CNEA de Font-Romeu.

 

1er concours national dédié à la filière de l'économie du sport, le Sportup Summit est le rendez-vous annuel annuel des acteurs de la sportech ...

 

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et l’agence de développement économique AD'OCC annoncent que la conférence de du Sportup Summit aura lieu vendredi30 septembre 2022  à 10h45 à la Maison Régionale des Sports de Montpellier.

 

En présence de:

 

JalilBenabdillah

Vice-Président de la RégionOccitanie, délégué à l’économie, à l’emploi, àl’innovationetlaréindustrialisation,

Présidentdéléguédel’agenceAD’OCC

 

KamelChibli

Vice-président de la Région Occitanie,délégué à l’éducation,à l’orientation,à la jeunesse et aux sports chargé des sports

 

CatherinePommier

Expertise FilièresAgence AD’OCC

 

 

 

Aides à ma mobilité

Mobilité Électrique, Voiture Électrique 

 

La Région Occitanie a adopté en décembre 2018 un plan d’actions en faveur de la mobilité, de l’environnement et du pouvoir d’achat, dans le prolongement de son engagement pour devenir la première Région à énergie positive. A ce titre, elle s’engage à poursuivre son soutien au développement des modes de déplacements doux : en premier lieu les transports en commun de son réseau liO mais aussi le vélo et l’usage de véhicules propres.

Ainsi des aides sont proposées à l’achat et à l’usage de ces véhicules. Par ailleurs, la Région Occitanie souhaite maintenir des gammes tarifaires attractives en autocars et en train liO pour des transports vraiment en commun.

A quelles aides puis-je prétendre ?

 
 
 

Zoom sur

Les aides à l’achat d’une voiture hybride rechargeable ou électrique

Dispositif "Eco-chèque mobilité" - Achat d’une voiture électrique ou hybride rechargeable d’occasion Dans le cadre du plan d’actions en faveur de la mobilité, de l’environnement et du pouvoir d’achat, la Région Occitanie a institué un dispositif d’aide financière pour inciter ses administrés à acquérir une voiture électrique ou hybride rechargeable. Le montant de (...)

Les aides à l’achat et à l’utilisation d’un vélo

Sommaire de la page Quelles sont les aides pour l’utilisation d’un vélo ? Présentation de l’écochèque mobilité pour l’achat d’un vélo à assistance électrique Présentation du Bonus Forfait Mobilité Durable Présentation d’aide à l’achat d’un vélo pliant - abonnés annuels Train liOQuelles sont les aides pour l’utilisation d’un vélo ? (...)

Les« Places du Taf – Près de chez moi » reviennent dans 12 villes.

 aaaaaacabCapture d’écran 2022-09-19 164522

 

La Région Occitanie et Pôle Emploi organisent la deuxième tournée des « Places du Taf – Près de chez moi » du 26 septembre au 11 octobre, sur l’ensemble du territoire. L’objectif ? Aller à la rencontre des publics les plus éloignés de l’emploi, avec des offres de recrutement en direct.

 

Avec l’ambition commune de se rapprocher encore plus des publics en recherche de formation et d’emploi, la Région et Pôle Emploi complètent l’offre d’information déployée avec les salons TAF dans tous les départements avec un dispositif souple et à ciel ouvert : les « Places du Taf ».Après la première tournée organisée en juin dernier, qui a accueillie plus de 2 000 visiteurs, 12 nouvelles dates sont prévuesen septembre et en octobre. Ces évènements se dérouleront sur des places, parkings, au pied des immeubles, dans des quartiers prioritaires de la ville et en zones rurales.

 

Sur chacune des 12 « Places du taf », les visiteurs pourront retrouver:

 

-Un espace d’information sur les formations et les métiers, avec des démonstrations ;

-Un espace jobdating pour rencontrer en direct des entreprises qui recrutent ;

-Un espace numérique avec mise à disposition de casques de réalité virtuelle ;

-Un espace de coaching, accompagnement et conseil.

 

Chaque étape, construite au plus près des territoires, associe des partenaires locaux (pôle emploi locaux, Maisons de ma région, municipalités, employeurs locaux, missions locales, Cap emploi, organismes de formation, entreprises, centres sociaux, associations de quartier…) qui travaillent au quotidien sur les questions de la formation et de l’emploi.

 

« Chaque habitant et habitante d’Occitanie, où qu’il vive, doit avoir les mêmes possibilités d’accéder à des informations sur les formations et les métiers, d’être écouté et conseillé. La lutte contre les déterminismes territoriaux et sociaux dans l’accès à l’emploi est l’une des priorités de la Région. Pour cette rentrée, nous renforçons notre action pour aller toujours plus près des personnes les plus éloignées de l’emploi. Le succès de la première tournée démontre qu’agir en proximité est la bonne méthode. Les Places du Taf s’inscrivent dans la dynamique que nous portons autour du Pacte pour l’embauche : proposer à chacun et chacune, partout en Occitanie, des solutions concrètes pour lever les freins d’accès à l’emploi et à la formation. Ainsi la Région, avec Pôle Emploi, agit pour que personne ne reste sur le bord du chemin, pour que chaque talent ait la possibilité de rencontrer des chefs d’entreprise et d’être recruté. C’est une action de justice sociale et de soutien aux entreprises.», a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

 

« Pôle emploi Occitanie se mobilise et continue de déployer des actions de proximité. Pour l’action « Place du Taf », nous avons travaillé avec la Région Occitanie Pyrénées- Méditerranée. Ainsi, avec cette initiative hors-les-murs, nous souhaitons, encore plus aujourd’hui qu’hier être auprès des plus éloignés de l’emploi et être un acteur toujours au plus près de nos publics : demandeurs d’emploi et employeurs dans les territoires », a expliqué Thierry Lemerle, Directeur régional de Pôle emploi Occitanie.

 

 

 

Calendrier de la deuxième tournée et informations pratiques

 

Accès libre et gratuit, de 13h à 17h, sur chaque Place du TAF.
Attention : horaires différents pour Millau et Cransac (voir ci-dessous)

 

26/09/2022 Saint-Gilles (30), Quartier Sabatot - rue Alexandre Girard 

27/09/2022 Montpellier (34), Esplanade Pierres Vives - 907 rue du Professeur Blayac

28/09/2022 Prades (66), Impasse du Foirail

29/09/2022 Muret (31), Square Maïmat

30/09/2022 Carbonne (31), Place de la République

03/10/2022 Moissac(82),Place des Récollets 

04/10/2022 Aussillon (81),Parc du château de la Falgalarié - 3, rue Jacques Maast

05/10/2022 Millau (12) de 13h30 à 16h30,Place de la Capelle

 

06/10/2022 Cransac (12)de 13h30 à 16h30, Salle d’accueil

 

07/10/2022 Gourdon (46), Place du Général de Gaulle

 

10/10/2022 Vic-Fezensac (32), Place du Cheval Blanc

 

11/10/2022 Argelès Gazost (65), Rue du stade

 

Retrouvez toutes les dates et informations sur : www.laregion.fr/TAF

Conférence de lancement d’EDEN : un écosystème partenarial au service de la réussite de Genvia

 

 

Vendredi 30 septembre, 14h, plaine Saint-Pierre, avenue Joseph Lazare, Béziers

 

Dans un contexte de crise énergétique sans précédent, Genvia constitue plus que jamais un objectif majeur de souveraineté énergétique, tant nationale que régionale.Conscient de ce potentiel, l’Etat et la Région Occitanie ont souhaité réunir l’ensemble des partenaires impliqués autour d’un comité de coordination commun « EDEN (Ecosystème Durable et Energies Naturelles) », afin de d’œuvrer ensemble au développement de Genvia et de son écosystème. Hugues Moutouh, préfet de l’Hérault, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, en présence de Florence Lambert, présidente de Genvia et de Luc Mas, directeur du site de Cameron Schlumberger, tiendront vendredi 30 septembre prochain une conférence de presse depuis le site de Genvia à Béziers, pour détailler les objectifs et les contours de cette nouvelle organisation.

 

Né d’un partenariat public privé unique, Genvia porte l’industrialisation à grande échelle de la technologie innovante d’électrolyseur permettant la production massive et à des coûts compétitifs d’hydrogène vert décarboné, dans le but notamment de participer aux enjeux de décarbonation de l’industrie et de souveraineté énergétique régionale et nationale.

 

Destiné à devenir un pôle à grande échelle, rassemblant sous-traitants, pôle de formation et d’innovation, entreprises, organismes de recherche, etc, Genvia doit dès aujourd’hui faire l’objet d’une réflexion coordonnée sur l’organisation et l’accompagnement de la montée en puissance de son écosystème.

 

C’est là tout l’objet de la création du comité de création EDEN, véritable task force qui rassemblera l’ensemble des partenaires -Etat, Région, industriels locaux, institutions de recherche françaises, autorités locales, etc- tous les 6 mois, afin de définir conjointement des priorités nécessaires à la mise en œuvre des filières des nouvelles énergies en Occitanie, capables d’accompagner Genvia dans sa croissance.

 

Appel à Manifestation d’Intérêt - Offres de Bons Plans jeunesse "Carte Jeune Région"

Depuis le 1er septembre 2022, La Région Occitanie a ouvert un portail de dépôt d’offres "les bons plans 100% Occitanie" à l’attention des 250 000 jeunes inscrits au dispositif Carte Jeune Région dans les domaines du sport, de la culture et du tourisme.

Cet appel à manifestation d’intérêt est ouvert à tous les acteurs du territoire pour valoriser des offres attractives auprès de notre jeunesse et relayer vos évènements.

Se renseigner : https://www.laregion.fr/AMI-Bons-Plans-Jeunes?fbclid=IwAR3ARWJ8PK1Q72p-

Souveraineté énergétique : l’Occitanie met les bouchées doubles

La Région amplifie son action en faveur de l’autonomie énergétique de l’Occitanie. Elle lance l’acte II de sa stratégie REPOS en stimulant, notamment, le développement des énergies renouvelables. Présentation.

À Targasonne (66), la centrale Thémis est un centre de recherche et de développement consacré à l’énergie solaire

Permettre à l’Occitanie de produire autant d’énergie qu’elle en consomme d’ici 2050, tout en luttant contre le changement climatique : c’est l’objectif de l’acte II de la stratégie REPOS de la Région.
Lancé sous la forme d’un plan en 10 actions doté de 200 M€, il vise à poursuivre et amplifier l’action de la Région, pour que chacun - citoyen, élu local, chef d’entreprise, responsable d’association, agriculteur - participe à la transition énergétique de l’Occitanie.

Nous avons tous un rôle à jouer. Tout l’enjeu est de devenir plus indépendants et de protéger notre environnement et notre pouvoir d’achat.

Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie

Pas d’écologie punitive donc, mais une écologie populaire, avec des solutions concrètes, qui bénéficieront au plus grand nombre.

Libérer le développement des EnR sur les territoiresSponsored image

Si la Région n’a pas attendu pour agir en mettant sur pied, dès 2016, une stratégie pour devenir la 1re région à énergie positive d’Europe, elle met aujourd’hui les bouchées doubles.
À la poursuite ou au renforcement des dispositifs existants, notamment en faveur du bois énergie, des réseaux de chaleur ou de la géothermie, la Région en ajoute de nouveaux.

S’agissant du solaire, outre l’aide à l’autoconsommation totale à partir d’installations solaires photovoltaïques, elle crée « Prête-moi ton toit », une bourse de « mise à disposition de toitures » pour y installer des panneaux.

Pour le biogaz, l’objectif est d’atteindre une production régionale de biométhane égale à 20 % de la consommation régionale de gaz d’ici à 2030. Pour ce faire, le soutien de la Région sera renforcé via la mise en place de nouvelles mesures, en concertation avec les acteurs de la filière.
Depuis 2016, la Région a déjà financé 14 unités de production de biométhane, contribuant à la dynamique régionale de la filière méthanisation qui devrait prochainement représenter l’équivalent de 7% de la consommation régionale de gaz.

 

Pas de souveraineté énergétique sans l’implication des habitants. Le soutien aux projets citoyens d’énergies renouvelables est ainsi renforcé, en vue d’atteindre 500 projets et 100 000 citoyens actionnaires à l’horizon 2030.
Pour y parvenir, la Région a créé un fonds de financement pour les projets inférieurs à 500 kW et portés à 100 % par des citoyens et / ou des collectivités locales. Elle a lancé en complément un Appel à manifestation d’intérêt pour les projets citoyens de plus grande puissance. Ces outils contribueront à accélérer la dynamique enclenchée par la Région : depuis 2014, plus de 25 projets citoyens d’énergies renouvelables ont vu le jour, tandis qu’une soixantaine sont en cours de développement.

En complément, la Région organisera fin 2022 les premières Assises régionales de la jeunesse, point de départ d’une concertation avec les jeunes sur les thèmes de la transition énergétique et du changement climatique en 2023.

Mettre les agriculteurs au centre de la transformation énergétique

 

Agrivoltaïsme, méthanisation : les agriculteurs seront accompagnés par la Région dans leurs projets

Concernant l’agriculture, la Région favorisera le déploiement de projets de méthanisation et d’agrivoltaïsme. Pour les premiers, elle soutiendra la réalisation d’études amont, destinées à faciliter la concertation avec les différentes parties prenantes et à dimensionner l’installation au regard des gisements mobilisables : la souveraineté énergétique au service de la souveraineté alimentaire de l’Occitanie.

Même approche pour l’agrivoltaïsme : la Région accompagnera les projets où la production d’électricité d’origine photovoltaïque servira les productions agricoles et le développement territorial.

La Région organisera des temps de travail avec les professionnels agricoles et elle mobilisera l’Agence Régionale Énergie Climat pour mettre en place une feuille de route Agriculture à Énergie Positive.Sponsored image

La transition énergétique étant une opportunité pour réindustrialiser l’Occitanie, la Région conjugue son action avec les plans développés par Derbi, Cemater et Wind’Occ, trois partenaires reconnus par l’écosystème régional des énergies renouvelables. Objectif : enraciner sur son sol une nouvelle filière industrielle innovante et compétitive.

L’acte II de la stratégie REPOS comprend ainsi la poursuite de la construction d’une filière innovante et compétitive de l’éolien en mer flottant, l’implantation d’une Méga Factory de panneaux solaires photovoltaïques en Occitanie, le lancement du Fonds OCCIGEN pour la transition énergétique, et la poursuite du développement de la filière Hydrogène vert où la Région est déjà leader, avec notamment le Technocampus Hydrogène vert.

Canal du Midi : parcourez l’Occitanie au fil de l’eau !

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le Canal du Midi traverse plusieurs départements d’Occitanie. La Région et ses partenaires ont engagé depuis 2016 des chantiers pour préserver et valoriser cet ouvrage d’exception.

Site emblématique de notre territoire, le Canal du Midi se situe à cheval sur les départements de l’Hérault, de l’Aude de la Haute-Garonne, auquel s’ajoute le Tarn pour les rigoles d’alimentation.Nature, France, Aude, Canal Midi

Construit au XVIIe siècle par Pierre-Paul Riquet, le Canal du Midi est un des sites les plus emblématiques d’Occitanie. Il s’étend sur 240 kilomètres et relie Toulouse à la Méditerranée. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996, cet ouvrage d’exception a fait l’objet de nombreux travaux financés par la Région et ses partenaires [1].

 Un site touristique d’exception

Symbole de notre région, le Canal du Midi est avant tout une prouesse technique, qui relie l’Atlantique (par la Garonne) à la Méditerranée. Le Canal comporte plus de 300 ouvrages majeurs, dont les 9 Écluses de Fonséranes à Béziers. De belles étapes attendent ainsi les visiteurs qui partent à la rencontre du patrimoine de l’Occitanie !

Le Canal du Midi regorge de sites incontournables à découvrir à ses abords, parmi lesquelles la Cité médiévale de Carcassonne, la cathédrale Sainte-Cécile à Albi… 7 d’entre eux sont d’ailleurs classés Grands Sites Occitanie Sud de France [2] : Canal du midi - Béziers, Agde-Pézenas, Narbonne Méditerranée, Carcassonne et les Citadelles du vertige, Aux sources du canal du Midi (à cheval entre Haute-Garonne et Tarn), Toulouse, et Albi, vallée du Tarn.
   Pour découvrir le Canal du Midi, les touristes peuvent opter pour la croisière fluviale en bateau, ou emprunter les voies vertes pour des balades à pied, à vélo ou même à roller ! Dans l’Aude et dans l’Hérault, plusieurs chantiers sont en cours de réalisation. Démarrés en 2019, les travaux de la voie verte "Canal du Midi-Montségur" qui reliera le Canal du Midi à Bram à Lavelanet (Ariège) seront terminés en 2023. Le nouveau tronçon entre Argeliers et Argens-Minervois devrait, quant à lui, voir le jour dès 2022.


Pleinement investie dans la préservation du Canal, la Région a investi plus de 2 M€ pour financer des travaux sur des sites emblématiques : fiabilisation et mise en valeur de l’écluse ronde d’Agde (Hérault) et des 6 écluses de Castelnaudary (Aude), réalisation de travaux d’urgence et protection du site éclusier de Montgiscard (Haute-Garonne), mise en valeur patrimoniale de l’Aqueduc des Voûtes à Renneville (Haute-Garonne)…

Pour veiller à l’intégrité et à la propreté du Canal du Midi, les Agences de l’eau Adour-Garonne et Rhône-Méditerranée-Corse ont élaboré dès 2017 un programme de suivi de la qualité de l’eau. Plusieurs campagnes de prélèvement et analyses sont effectuées tous les ans. La mise en place de stations permettant le dépotage des eaux usées des péniches et bateaux qui sillonnent le Canal est également à l’étude.

  Autre menace qui pèse sur l’environnement du Canal du Midi, le chancre coloré du platane. Découverte en 2006 dans l’Aude, cette maladie décime les arbres qui bordent le canal. Pour endiguer sa propagation, l’abattage, puis la replantation des platanes, est nécessaire. Une opération délicate, qui nécessite de protéger les berges menacées d’effondrement lors de l’abattage et de préserver la biodiversité qui s’y niche. Depuis 2016, la Région soutient le programme annuel de reconstitution de la voûte arborée, conduit par Voies Navigables de France.Canal Du Midi, Bateau, Péniche, Eau

Le tourisme fluvial en Occitanie

Destination privilégiée du tourisme fluvial, le Canal du Midi attire chaque année environ 70 000 touristes fluviaux par an, dont 70% proviennent de l’étranger. Ils dépensent en moyenne 21 € par jour. A ces touristes fluviaux, il faut aussi ajouter ceux qui longent le Canal par le biais des voies vertes. Ces derniers dépensent en moyenne 60 à 70 € par jour. Les retombées économiques du Canal sont estimées à 70 M€ par an (source : CCI Occitanie).

En savoir plus

La Région proposera la candidature de Philippe Malagola à la présidence du Conseil d’administration de l’Etablissement Public Régional Port Sud de France

 

 

Alors que la présidence de Jean-Claude Gayssot prend fin, la Région proposera prochainement la candidature de Philippe Malagola, précédemment directeur d'Enedis Hérault et actuel président du conseil de Polytech, pour intégrer et présider le Conseil d’administration de l’Etablissement Public Régional (EPR) Port Sud de France en charge du port de Sète-Frontignan.La Commission permanente de la Région Occitanie, qui se réunira le 19 octobre prochain, se prononcera en effet sur le remplacement de Jean-Claude Gayssot par Philippe Malagola au sein du Conseil d’administration, en tant que personnalité qualifiée, pour siéger aux côtés des 4 autres personnalités et des 6 élus régionaux désignés en 2021. La première réunion du Conseil d’administration du port se tiendra le 19 octobre.

 

« Philippe Malagola, par son engagement, son parcours professionnel et sa connaissance du territoire a toutes les compétences pour assurer cette fonction et prendre le relais de Jean-Claude Gayssot. Dans ses missions de service public, il a toujours œuvré pour la transition écologique, pour le développement des mobilités électriques et des énergies renouvelables tout en accompagnant l’essor économique des entreprises régionales.Nous le savons, les enjeux sont nombreux pour l’avenir du port. Attractivité, développement économique et emploi, transition énergétique et souveraineté, autant de défis qui nécessiteront de poursuivre notre feuille de route pour la croissance durable du port.Philippe Malagola aura notamment la charge de traduire l’ambition portée par l’ensemble du Conseil d’administration depuis plusieurs années, celle de faire de Sète-Frontignan un port méditerranéen de référence en France et à l’international » a notamment déclaré Carole Delga.

 

Et la présidente de Région de souligner le travail accompli par Jean-Claude Gayssot durant sa présidence :«Depuis sa nomination en 2017 à la tête du port de Sète-Frontignan, Jean-Claude Gayssot a porté haut et fort les intérêts et les qualités de ce port engagé dans la transition écologique et énergétique, pour lequel nous partageons la même ambition, la même vision de ce que doit être le port du 21e siècle. Malgré un contexte inédit, marqué notamment par la crise sanitaire, il a su engager le port dans la voie d’une croissance durable, levier de développement et créatrice d’emplois pour le territoire. Aujourd’hui, le port a renoué avec la croissance, son chiffre d’affaires progresse et de nombreux projets aboutissent.Je pense notamment à la plateforme ferroviaire achevée en 2021, à l’arrivée de l’opérateur de fret maritime DFDS ou encore au maintien de l’entreprise Saipol, et de la centaine d’emplois qu’elle représente, pour lequel il s’était fortement mobilisé. Je tiens à saluer et à remercier Jean-Claude Gayssot pour son engagement et sa mobilisation au service du port, de la communauté portuaire et du territoire. »

 

Depuis la reprise du port par la Région en 2008, 460 M€ ont été investis pour les ports de commerce, de pêche et de plaisance afin de soutenir l’émergence de projets et en faire un port plus durable, attractif et innovant (150 M€ investis par la Région, 90 M€ par Port Sud de France et 220 M€ par les partenaires privés).

 

Avec LOGIN, l’Occitanie en pointe sur la logistique de demain

La Région accompagne Daher, avionneur et équipementier industrie et services, dans le lancement de LOGIN. Cette plateforme d’accélération, de développement technologique et d’innovation collaborative, basée à Cornebarrieu, est inaugurée ce 19 septembre.

LOGIN est une plateforme d’accélération pour la logistique du futur.

Fondé en 1863 à Tarbes, le groupe familial Daher, à la fois avionneur, constructeur d’équipements et de systèmes aéronautiques et logisticien, se place à la pointe de la logistique industrielle de demain, avec sa nouvelle plateforme LOGIN (LOGistique INdustrielle). Cette plateforme d’accélération, de développement technologique et d’innovation collaborative de 400 m2 était inaugurée ce lundi 19 septembre par Carole Delga, à Cornebarrieu.

LOGIN offre un « entrepôt-laboratoire » pour les entreprises du territoire, alors que la crise sanitaire a souligné le rôle stratégique de la logistique industrielle. Concrètement, LOGIN accompagnera les changements liés à l’évolution des métiers, impactés par l’arrivée de technologies numériques et robotiques : intelligence artificielle, data, objets connectés, cobotique [1]… De nombreuses formations vont être mises en place en 2023 et 2024. Cette plateforme se veut aussi un lieu expérimental et innovant pour les PME et startup gravitant autour de la logistique et des services de la filière aéronautique.

 

Binaire, Un, Cyborg, Cybernétique

Un projet qui correspond au plan de transformation de l’économie régionale

Le projet s’inscrit dans les ambitions du plan de transformation de l’économie régionale : diversification des acteurs, sécurisation de la chaîne de valeur, programme Industrie du Futur. Autre intérêt de LOGIN, il répond aux ambitions de la stratégie REPOS et du Pacte vert. En effet, une logistique industrielle efficiente améliore la performance environnementale. Les marges de progrès existent, car le secteur est consommateur d’espace, et encore peu rationalisé.

LOGIN prend place au sein du projet Corlog, centre d’excellence de logistique 4.0 de 18.000 m2, aux portes de Toulouse. Ce projet, chiffré à 21,3 millions d’euros, est financé par Daher, la Région et Bpifrance, dans le cadre d’un accord de cinq ans. La Région intervient à travers ses dispositifs de soutien à la R&D (AMI Readynov), d’emploi (Innov’emploi expérimentation) et de formation (Innov’emploi recrutement).

Daher dépend à 80 % du secteur aéronautique, et à 60 % du groupe Airbus. Basé à Tarbes, il emploie 3.000 salariés pour un chiffre d’affaires de 1,2 milliards d’euros.

[1La cobotique est le domaine de la collaboration homme-robot.

Gratuité des trains liO pour les jeunes : je voyage +, je paie 0€ !

 

Après le lancement de l’expérimentation de la gratuité pour les jeunes de 18 à 26 ans sur son réseau de trains liO, la Région Occitanie confirme la généralisation de ce dispositif inédit sur ses 13 départements. Le principe de ce dispositif s’appuie sur un système de compte mobilité : plus je voyage, moins je paie, jusqu’à voyager totalement gratuitement dès 11 allers-retours par mois.

Un panel de 2000 jeunes entre 18 et 26 ans a été sélectionné pour tester le dispositif du 1er avril au 31 août 2021.
Fort de son succès, depuis septembre cette offre s’adresse maintenant à tous les jeunes de 18 à 26 ans !

Un dispositif né d’une belle idée…

+=0 est, en fait, le résultat d’une belle idée : aider les jeunes à retrouver le chemin de la liberté, à l’issue du premier confinement qui les avait durement affectés.

 
L’objectif de cette mesure unique en France est de proposer aux usagers âgés de 18 à 26 ans de voyager gratuitement dans une logique de contrat de fidélité sans engagement. Nom de code : « + = 0 », je voyage plus, je paie 0. Cela se matérialise par la création d’un « compte mobilité » crédité de chaque voyage effectué.

La gratuité : comment ça fonctionne ?

Plus je voyage, moins je paie…

  • De 0 à 10 trajets : l’usager jeune bénéficie de la tarification à - 50% automatiquement, sans autre engagement nécessaire de sa part ;
  • Du 11 à 20 trajets : l’usager voyage gratuitement  ;
  • De 21 à 30 trajets : l’usager voyage toujours gratuitement et sa « cagnotte » est alimentée pour lui servir à régler ses 10 premiers trajets le mois prochain. Résultat : dès lors que le jeune fait un minimum de 30 trajets par mois, il voyage gratuitement toute l’année.

Voyager avec +=0 : comment ça fonctionne ?

Une application : simple et sans engagement…

Une application dédiée, disponible sur Android et iOS, se charge de comptabiliser les trajets effectués grâce à la géolocalisation obligatoire pour que le système fonctionne.

Dénommée FAIRTIQ Rouge, l’application est ainsi capable de détecter que son utilisateur est dans une gare, qu’il prend une ligne liO Trains et qu’il descend plus loin. Son algorithme, fondé sur l’Intelligence artificielle, prend en compte les itinéraires empruntés et les vitesses de déplacement.

… L’application FAIRTIQ Rouge : comment ça fonctionne ?

Ce dispositif permet de se déplacer partout en Occitanie, sans limitation sur l’origine-destination.

En savoir plus

Un stage pour tous les 3e en Occitanie

Parce qu’elle agit concrètement pour l’égalité des chances, la Région s’engage à faciliter la recherche d’un stage en entreprise pour les élèves de 3e d’Occitanie. Un dispositif complet d’accompagnement pour toutes les familles.

Pour aider chaque élève de 3e à trouver un stage, la Région mobilise son réseau et une appli.

Pour beaucoup de jeunes, le stage d’observation de 3e - obligatoire - représente souvent la première rencontre avec le monde du travail. Une rencontre pas toujours facile à organiser sans réseaux…
C’est pourquoi la Région s’implique et vient en aide aux élèves de 3e (60 000 en Occitanie) et à leurs familles. Pour donner les mêmes chances à toutes et tous et éviter que la recherche de stage ne tourne au parcours du combattant, elle propose un accompagnement complet à chacun.

Beaucoup de familles peinent à trouver un stage en 3e pour leurs enfants. Les agents de la Région sont là pour les accompagner dans cette recherche, dans tous les départements avec, en plus, une application numérique très simple d’utilisation, explique la présidente de Région Carole Delga.

Un réseau et une appli

Pour assurer cette mission, les agents de la Région dans les Maisons de l’Orientation basées à Toulouse et Montpellier, et les Maisons de la Région présentes dans les 13 départements d’Occitanie accueillent les familles qui ont besoin d’accompagnement pour trouver un stage. Elles informent et conseillent sur l’orientation, les formations et les métiers.

En parallèle, la Région met à profit les outils numériques pour faciliter la recherche d’employeurs d’accueil. La solution « Anie », déjà lancée par la Région pour connecter les apprentis et les stagiaires de la formation professionnelle avec des entreprises, a ajouté une nouvelle corde à son arc. Ouverte aux élèves de 3e à la rentrée 2020, elle a attiré plus de 2 500 candidats et mobilisé plus de 1 000 entreprises, malgré le contexte de crise.

« Anie » est à la fois un site web et une application gratuite, qui peut s’utiliser sur ordinateur, tablette et téléphone. Son utilisation est simplissime : l’élève sélectionne dans « Anie » des souhaits de métiers, de secteurs d’activité et de localisation géographique. L’application fait automatiquement la connexion entre ces souhaits et les structures occitanes prêtes à accueillir des stagiaires de 3e. Les résultats sont proposés à l’élève qui peut solliciter la ou les entreprises qui l’intéressent. Puis c’est au tour de l’entreprise choisie de confirmer sa volonté d’accueil. Des échanges avec l’établissement permettent enfin de bien définir le projet du jeune, qui sera définitivement validé via la signature d’une convention.

En savoir plus