Au collège Via Domitia de Poussan, lutter contre le harcèlement scolaire est une priorité, et cela fonctionne, à priori

Au collège Via Domitia, lutter contre le harcèlement scolaire est une des  priorités.

  ababacademieCapture d’écran 2022-11-10 211215

D’ailleurs, le collège teste depuis deux ans le programme pHARe destiné à lutter contre le harcèlement scolaire et donc dans l’établissement un système en réseau est déjà en place pour lutter contre ce harcèlement.

A l’occasion de la Journée Nationale contre le harcèlement, ce 10 novembre 2022,  Madame la Rectrice de l’académie de Montpellier et de la région académique Occitanie, chancelière des universités, était présente pour assister à deux séances relatives aux activités pour lutter contre le harcèlement ainsi que pour remettre des prix à des collégiens ayant participé à un concours de dessins sur ce sujet.

Instaurée en 2015, la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire se déroule chaque année le premier jeudi qui suit les vacances scolaires de la Toussaint. Cette journée est l’occasion pour les communautés scolaires et leurs différents partenaires d’organiser diverses manifestations au sein des écoles, des collèges et des lycées ou plus largement à l’échelle locale : conférences, séances de sensibilisation, expositions, jeux de rôles, ateliers de coopération, présentations d’ouvrages dans les CDI. Les établissements mettent en place des actions variées. 

Cette journée de mobilisation constitue l’un des temps forts du programme de lutte contre le harcèlement à l’école, pHARe, déployé cette année dans toutes les écoles élémentaires et tous les collèges. Elle prend appui sur le clip national de sensibilisation tourné avec les élèves lauréats du jury des professionnels de la communication du prix Non au harcèlement, qui est diffusé dans un format court dans les médias, et mis à la disposition des établissements dans un format long, avec un livret pédagogique.abayIMG_20221110_151527

La réussite de la lutte contre le harcèlement repose également sur l'engagement des élèves. Les collégiens et lycéens ambassadeurs sont formés pour sensibiliser leurs camarades grâce à des outils qui leur sont mis à disposition. 

Outre la lutte contre le harcèlement, ce dispositif permet de valoriser le rôle des élèves et de leur donner des responsabilités au sein de leur établissement.

Le dispositif des ambassadeurs "Non au harcèlement"

Phare : programme de lutte contre le harcèlement entre élèves

pHARe est un programme global de prévention du harcèlement. Expérimenté de 2019 à 2021 dans six académies, il achève cette année sa généralisation à toutes les écoles élémentaires et tous les collèges publics. Il poursuit trois objectifs principaux : doter toutes les écoles et collèges d’un plan de prévention structuré et efficient, sécuriser les équipes pédagogiques en garantissant la traçabilité et la prévisibilité de l’action publique, et permettre la création d’une communauté protectrice formée et pleinement engagée dans la lutte contre le harcèlement.

100% des écoles élémentaires et collèges publics engagés à la rentrée 2022

Le programme pHARe est progressivement déployé sur tout le territoire national en 2021, pour atteindre 100% des écoles élémentaires et collèges publics engagés à la rentrée 2022. Cette nouvelle étape permet ainsi de mieux structurer l’action publique en matière de lutte contre toutes les formes de harcèlement, dont le cyberharcèlement, pour mieux prendre en charge ces phénomènes et améliorer durablement le climat scolaire.

ababacademieCapture d’écran 2022-11-10 211119

A priori au Collège Via Domitia ce système opérationnel depuis deux ans fonctionne et permet d’éviter des problèmes de harcèlement  qui pourraient prendre de l’ampleur.

Car au collège Via Domitia, élèves et enseignants travaillent aussi avec l’association ASTREE sur le projet «Attentifs aux autres».

« Attentifs aux Autres » s’inscrit dans le cadre du « mieux vivre ensemble » au collège mais aussi dans le cadre des actions « Éducation, Santé ».

Ce programme est constitué de deux temps forts : la sensibilisation des élèves dans les collèges, et la mise en place d’un système d’accompagnement volontaire de jeunes par les autres élèves.

L’Association Astrée a été sollicitée au sein du collège, et les équipes de cette dernière sont intervenues auprès des professeurs et auprès du Comité d’Éducation Citoyenneté, afin que tous les encadrants soient partie prenante.

L’établissement  s’est engagé alors sur plusieurs années et une fois l’accord passé, la 1ère étape a été la mise en place d’une sensibilisation de l’ensemble des élèves de 4ème  à l’écoute et à l’attention aux autres. Cette sensibilisation vise à développer une culture de l’empathie auprès d’un maximum de jeunes. Elle favorise un changement de regard sur les autres, plus positif, plus compréhensif, notamment sur les plus fragilisés. Il s’agit aussi de les aider, en cas de situation difficile identifiée par eux, à savoir vers qui faire le relais.

 abayIMG_20221110_145827

Chaque année des volontaires réfléchissent à la manière dont ils peuvent assurer leur rôle. Ils travaillent également à discerner les situations et savoir jusqu’où aller, de quelle manière agir et où arrêter leur intervention pour se protéger eux-mêmes. Ensuite vient la mise en place avec l’équipe éducative du collège, des modalités d’accompagnement d’un élève en difficulté  par un pair de 3ème et le suivi des élèves accompagnateurs par l’équipe éducative et l’Association...

Quant aux AMBASSADEURS, il faut savoir que ce dispositif National permet de donner un rôle social aux élèves et de les rendre citoyens responsables afin de contribuer à prévenir les situations de harcèlement.. Il s’agit d’associer les élèves à la cause du harcèlement entre pairs ce qui est est déterminant. Les élèves sont les premiers spectateurs de ces situations, ils jouent alors un rôle central. Selon leur position et leur adhésion à ces violences répétées, les conséquences du harcèlement sur la cible des attaques seront plus ou moins dramatiques.abayIMG_20221110_145218

« La sensibilisation aux phénomènes de harcèlement, par la transmission des valeurs de respect et de tolérance, va permettre aux élèves d’adopter les bonnes postures consistant à se positionner aux côtés de l’élève-victime, à alerter les adultes pour se mettre sous leur protection. Cette sensibilisation par les élèves a vocation à engager une démarche réflexive avec les potentiels témoins et écarter les risques de rejet de certains camarades.

Être témoin de harcèlement est fréquent, et il n’est pas toujours facile de trouver les gestes, les mots, les postures qu’il faut lorsque l’on a connaissance d’une situation : ce sont des choses qui s’apprennent.

Il convient d’agir sur l’attitude des spectateurs, en développant, chez les élèves, un certain nombre de compétences, qui rejoignent des compétences psychosociales telles qu’elles sont définies par l’Organisation mondiale de la santé, et que l’on retrouve dans le domaine « formation de la personne et du citoyen » du socle commun afin rendre les élèves capables :

  • de veiller à la qualité des relations interpersonnelles ;
  • d’être responsables du groupe ;
  • de prendre les initiatives qu’il faut pour soutenir, aider,
  • consoler ceux de leurs pairs qui sont victimes ;
  • de raisonner ceux qui sont auteurs de harcèlement. »

 

 Avec des élèves ambassadeurs et confidents et des adultes référents : s’engager pour les autres, aider, avec des outils et des savoir-faire pour agir, ce n’est que du positif…
 
 
abayIMG_20221110_152736

 

Victime ou témoin de harcèlement ?
Des numéros gratuits pour vous écouter
3020 pour signaler une situation de harcèlement
3018 pour signaler une situation de cyberharcèlement
Ensemble pour dire NON au harcèlement à l'école.