Artiste du mois

PIERRE MARIE BRISSON expose à Sète à partir du 19 juin

                                « Même pour le simple envol d’un papillon tout le ciel est nécessaire. » Paul Claudel


« Car la beauté, ce serait cette tension, ce chemin, cette générosité, cette espérance, peut-être. La beauté au bon vouloir de qui ne la perd pas de vue. »


Extrait de la préface de Jean Rouaud, écrivain, Prix Goncourt 1990, Pierre Marie Brisson Traces.brissBONNE NUIT-200x200cm-2020-PIERREMARIEBRISSON(C)

 

La Galerie Yves Faurie présente l’artiste-peintre

PIERRE MARIE BRISSON

Exposition « Tout le ciel est nécessaire »

du 19 juin au 30 septembre 2021

Tous les jours de 12h à 19h

Galerie Yves Faurie
6 quai Léopold Suquet – 34200 Sète

 

Artiste de renommée internationale, Pierre Marie Brisson réside désormais en Camargue, proche de son élément la Mer Méditerranée qui marque définitivement son oeuvre et ses techniques - entre peinture, grattage, collage : des lumières nouvelles, chaudes et douces, des courbes mouvantes, organiques et vivantes, un air pur et des émotions charnelles signent un élan nouveau.

Pierre Marie Brisson, artiste peintre de renommée internationale, naît à Orléans le 11 juin 1955.

Enfant, il se passionne pour la préhistoire et la peinture. Dès l’âge de 14 ans, il compose ses premiers tableaux. En 1972, il rencontre le peintre Bernard Saby, qui l’encourage. En 1975, à 19 ans, il réalise sa première exposition au Musée Charles Péguy d’Orléans. Il expose ensuite à la Galerie Lucette Herzog en 1978 et s’initie à la gravure dans l’atelier Pasnic à Paris, en 1979. En 1980 a lieu sa première exposition à New York.

brissPastedGraphic-5À partir de 1981, il expose régulièrement en France, en Allemagne, en Suède, au Japon, aux Philippines, en Corée du Sud, au Canada et aux États-Unis, où il est reconnu comme un artiste majeur. En 1994, il quitte Paris pour vivre entre le sud de la France et la Californie. Se rapprochant enfin de son élément : la mer ; il s’installe en Camargue où il réside aujourd’hui. Son oeuvre est présente dans les collections des Musées de New York, Los Angeles et San Francisco… des musées en France, en Allemagne, en Suisse…

Sources d’inspiration Pierre Marie Brisson a toujours nourri une grande passion pour l’héritage et les traditions de l’art et de la civilisation en Occident ; son travail a fait sien tout le registre de l’art occidental, depuis les peintures rupestres et les fresques antiques, jusqu’à l’art de la Renaissance et des premiers maîtres modernes des XIXe et XXe siècles.

 Puisant son inspiration dans l'art rupestre et la fresque antique, il s'est attaché à en reproduire les échos oniriques et poétiques. A travers sa technique si caractéristique, entre grattage et collage, son travail privilégie la matière et la couleur. Ses décors, qui tiennent à la fois du théâtre et du cirque, sont bravés par des funambules, des amants, des oiseaux, des alpinistes impliqués dans des rêves-poursuites d'une sensualité éphémère.

 

Des pans de mémoire venus de tous les horizons nous convient à d'insolites voyages en Camargue, à Pompéi, au Maroc et au Japon, et nous plongent dans l'univers fascinant des cultures ancestrales, à la découverte de ces « traces laissées par les hommes ».

Sa profonde admiration pour Henri Matisse, devenue de plus en plus croissante ces dernières années, transparaît dans ses compositions rythmées et dans ses configurations abstraites, aux couleurs exubérantes. Pierre Marie Brisson ne se contente pas de suivre les traces du maître français, ni de lui rendre hommage, il tend vers les vérités essentielles de l’art de Matisse et les transcende. Il en a créé un riche répertoire de poses, de corps, de gestuelles et d’humeurs, dont la présence esthétique, suggère une vive émotion.

Ses premières oeuvres semblaient « sortir de terre », désormais elles ondulent au gré du vent marin, respirent la lumière et exploitent la couleur. La Méditerranée marque définitivement l’oeuvre et les techniques de Pierre Marie Brisson. Son art évolue, des lumières nouvelles, chaudes et douces, des courbes mouvantes, organiques et vivantes, un air pur et des émotions charnelles signent un élan nouveau, une renaissance et une maturité artistique. Son sens des traditions couplé à sa passion pour l’histoire des civilisations en Occident le portent vers de nouveaux processus créatifs.

Il compose des oeuvres qui rendent hommage au rythme et à la géométrie que les maîtres de l’abstrait ou de l’impressionnisme insufflaient à leurs toiles. Ces formes, gestes, traits et humeurs si chers à l’artiste français en font un « fauviste contemporain ».