Environnement

Application Mobile Prévention Incendie

L’Entente de Valabre est à l’initiative du développement de l’application mobile Prévention Incendie, utile aux randonneurs, résidents et touristes ainsi qu’aux intervenants de la prévention et de la lutte. Connaître le niveau de risque incendie, afficher la position GPS ou DFCI, alerter les secours rapidement, … découvrez l’ensemble des fonctionnalités en détail.

Risque Incendie et accès aux massifs

Une carte interactive temps réel sur le niveau de risque d'accès aux massifs.

Pour les randonneurs et les usagers, elle permet de connaître en temps réel sa position sur la carte et les conditions d’accès en forêt. Dans chacun des départements du sud méditerranéen, un arrêté préfectoral règlemente l’accès aux espaces sensibles. Chaque département n’a pas les mêmes modalités de fermeture. Certains vont jusqu’à individualiser 16 massifs différents quand d’autres cibles quelques massifs de leur territoire pour des fermetures exceptionnelles.

Géolocalisation et alerte secours

Affichez votre position GPS et DFCI pour alerter les secours rapidement en cas d'urgence.

Pour donner l’alerte aux secours sur un départ de feux ou bien signaler un accident, vous pouvez situer avec précision le lieu du sinistre et être ainsi explicite pour une intervention rapide des intervenants.

Obtenez les numéros d’urgences à composer et les coordonnées GPS et DFCI c’est-à-dire les informations utilisées par les sapeurs pompiers pour localiser un feu, un point sensible ou une destination.

Carroyage DFCI

Disponible sur l'ensemble du territoire en 20x20km et 2x2km.

Affichez le carroyage DFCI qui norme et quadrille le territoire en secteurs géographiques. Ce système de coordonnée est la référence sur laquelle se basent les acteurs de sécurité civile.

Témoignages photo

Soyez acteur de la prévention et faites nous part de votre témoignage photo.

La photo s’avère capitale pour fixer une situation avec les informations précieuses liées à la prise de vue et aux appareils numériques : date heure de la photo, position GPS ou orientation.
Des informations qui pour un retour d’expérience ou un témoignage prennent toutes leurs importances.

Les photos prises d’un incendie peuvent être transmises instantanément à nos serveurs pour alimenter une base de données consultable par le public.

Pour votre sécurité en forêt, l’application mobile Prévention Incendie

Application Mobile
Prévention Incendie
Application disponible sur Google play Application disponible sur AppStore
 

Sur les stores des différentes plateformes (android, IOS…) avec la recherche « prévention incendie »

http://www.prevention-incendie-foret.com/application-mobile-prevention-incendie

Découvrez le précieux patrimoine végétal et animal du site protégé de la lagune de Thau

Découvrez le précieux patrimoine végétal et animal

du site protégé de la lagune de Thau

>  La lagune de Thau, site classé Natura 2000, abrite sur un tiers de sa surface l’un des plus vastes herbiers de zostères des rives méditerranéennes d’Europe. Véritable nurserie à poissons et précieux abris pour des espèces emblématiques comme l’hippocampe ou la Grande Nacre.

 

Afin de protéger ce riche écosystème des herbicides, piétinements et ancres de bateau,  le SMBT et le CPIE orchestrent chaque été depuis 2016 une campagne de sensibilisation au travers d'animations, de flyers et affiches ainsi que d'une vidéo.

 

En complément, des panneaux ont été réalisés par le SMBT et  installés par la ville de Sète pour informer les usagers de la présence des gravelots sur les hauts de plage. 

 

Les lacs d’Occitanie : douceur de vivre garantie

Qu’ils soient naturels ou artificiels, les lacs d’Occitanie sont un refuge pour la biodiversité et un havre de paix pour leurs visiteurs. Découvrez plusieurs d’entre eux en images !

 

Lac ou étang ?
Il n’existe pas de différence officielle entre un lac et un étang. Mais dans l’usage, un lac est considéré comme étant plus grand et plus profond qu’un étang.

Traversée par 74 000 km de cours d’eau, l’Occitanie compte aussi de nombreux lacs. Certains sont d’origine naturelle (effondrement de la croûte terrestre, érosion glaciaire ou calcaire…), d’autres sont artificiels, dû à la création de barrage pour la production hydroélectrique par exemple. Les lacs constituent une importante réserve d’eau douce et sont un refuge essentiel pour la biodiversité. Randonnée, pêche, baignades… De nombreuses activités de loisirs peuvent y être pratiquées pour le grand bonheur des visiteurs.

La qualité de l’eau de 430 lieux de baignade est contrôlée régulièrement par l’Agence Régionale de la Santé. En Occitanie, 81% des sites de baignade en eau douce, et 96% des zones de baignade en mer sont classés en bonne, voire en excellente qualité.

Entre le bien-être du rat d’égout et la santé publique, faut-il choisir ?

 

 

Entre le bien-être du rat d’égout et la santé publique, faut-il choisir ?

Communiqué de l’Académie nationale de médecine (*)

 

 

Le rat d’égout prolifère de façon inquiétante dans les grandes villes, en particulier dans la capitale. Qu’on le nomme Rattus norvegicus, rat brun ou surmulot, c’est la plus nuisible des espèces commensales de l’Homme en raison de ses grandes capacités d’adaptation, de ses exigences alimentaires, de son intense prolificité et surtout, des zoonoses bactériennes, virales et parasitaires dont il peut être vecteur.

Les rats d’égout prolifèrent en milieu urbain dans les zones où ils trouvent des ressources alimentaires, de l’eau et des endroits pour nicher. Avec un ratio de 1,5 à 1,75 rats par habitant, Paris et Marseille feraient partie des 10 villes les plus infestées au monde. À un tel niveau de densité de population, ces rongeurs à vie nocturne sortent des caves et des égouts et deviennent visibles le jour dans les rues, les parcs et les jardins, dans tous les lieux où ils peuvent trouver de quoi se nourrir et s’hydrater (caniveaux, poubelles, aires de pique-nique, marchés, habitations…).

Certains défenseurs de la condition animale arguent que Rattus norvegicus est l’espèce dont dérive le rat domestique d’élevage, facile à apprivoiser comme rat de laboratoire ou nouvel animal de compagnie (NAC). Plaidant pour que la relation entre le rat d’égout et l’Homme ne soit plus considérée comme un commensalisme nuisible, mais comme une véritable symbiose, une élue de ce courant de pensée au sein de la capitale a récemment demandé de « légitimer la place des rats dans la ville », de reconnaître leur utilité comme « auxiliaires dans la gestion des déchets en ville », de les nommer « surmulots pour éviter de les stigmatiser », et de renoncer à les éliminer au nom du « bien-être animal ».

Face à l’ingénuité de ces propos, qui bénéficient parfois d’une écoute favorable il importe de rappeler que le rat reste une menace pour la santé humaine en raison des nombreuses zoonoses transmissibles par ses exoparasites, ses déjections, ses morsures ou ses griffures.

– C’est par la puce du rat, Xenopsylla cheopis, que se transmet la peste bubonique due à Yersinia pestis, le typhus murin dû à Rickettsia typhi, la bartonellose due à elizabethae.

– Les urines du rat peuvent contaminer l’environnement par des leptospires ; il est le principal réservoir mondial de la leptospirose, maladie redoutable pour les personnes exposées professionnellement (égoutiers) ou les propriétaires de NAC [1].

– Ses fèces peuvent contaminer la chaîne alimentaire par des salmonelles, notamment les œufs crus et les ovoproduits [2].

– La morsure du rat peut inoculer une bactérie présente dans sa salive, Streptobacillus moniliformis, qui peut provoquer une septicémie rapidement mortelle en l’absence d’une antibiothérapie précoce.

– Le rat peut aussi héberger de nombreuses autres bactéries pathogènes pour l’Homme, telles que Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Mycobacterium bovis, Streptococcus pneumoniae, Campylobacter , Yersinia pseudotuberculosis et Clostridium difficile. Il représente ainsi une source importante de bactéries résistantes aux antibiotiques dans l’environnement humain.

– Plusieurs zoonoses virales sont imputables aux rats : la fièvre hémorragique avec syndrome rénal (hantavirose) due au virus Séoul, l’hépatite E due à un hepevirus (HEV-C) [3], la chorioméningite lymphocytaire due à un arénavirus. Ils peuvent aussi être porteurs asymptomatiques d’Orthopoxvirus (cowpox, monkeypox) [4]. En France, le rat est aussi impliqué dans certaines zoonoses parasitaires et mycotiques (trichinellose, toxoplasmose, capillariose, cryptosporidiose, teigne).

 

La surpopulation de rats d’égout dans les grandes villes, comme Paris et Marseille, est un véritable danger pour la santé publique. C’est pourquoi L’Académie nationale de médecine recommande :

– que les mairies promeuvent un plan de propreté urbaine, rigoureux et pérenne, pour supprimer les déchets alimentaires accessibles aux rongeurs, s’appliquant essentiellement au nettoyage de la voirie, des parcs et jardins, ainsi qu’à la collecte des ordures ménagères ;

– que les mairies entreprennent, en liaison avec les syndics et les bailleurs, de vigoureuses campagnes de dératisation dans les habitations et l’environnement urbain chaque fois qu’une surpopulation de rongeurs est constatée (rats visibles dans la journée) ;

– que des captures de rats d’égouts soient effectuées régulièrement afin de surveiller le portage d’agents pathogènes et de détecter d’éventuelles émergences ;

– d’améliorer, dans un contexte « une seule santé », la diffusion des connaissances en médecine humaine et en médecine vétérinaire sur les zoonoses véhiculées par ces rongeurs, notamment à l’intention des propriétaires de NAC.

 

 

Références

  1. Kraijenhoff GHPS et al. Leptospirose pédiatrique sévère causée par un rat de compagnie. Ned Tijdschr Geneeskd, 2022 ; 166 : D6017.
  2. Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Salmonella Outbreaks Linked to Backyard Poultry. National Center for Emerging and Zoonotic Infectious Diseases (NCEZID); 2022.
  3. Parraud D et al. Rat Hepatitis E Virus: Presence in Humans in South-Western France? Front Med. 2021 ; 8 : 726363.
  4. Campe H et al. Cowpox Virus Transmission from Pet Rats to Humans, Germany. Emerg Infect Dis, 2009 ; 15(5) : 777‑80.

(*) Communiqué de la Plateforme de Communication Rapide de l’Académie validé par les membres du Conseil d’administration le 14 juillet 2022.

Réinstallation tardive de 153 couples de sternes sur les TOCs depuis début juillet

Le 25 mai dernier, le SMBT appelant à la vigilance sur la lagune en vue de protéger les oiseaux rares qui nichent sur nos plages.

Le 24 juin, le SMBT vous informait d'une excellente nouvelle; à savoir le fait qu'une cinquantaine de poussins de Sterne naine avaient été décomptés sur les tocs lors d’un suivi du CEN Occitanie.

 mamyCapture d’écran 2022-07-21 155620

Aujourd'hui, le SMBT annonce une autre bonne nouvelle : un nouveau comptage a eu lieu début juillet, il a permis de constater la réinstallation tardive de 153 couples de sternes et de dresser un nouveau bilan faisant état de 153 nids couvés et de 7 poussins non volants. Ces poussins ne seront pas volants avant la mi-août…

 

C’est pourquoi il a été décidé de prolonger l’arrêté préfectoral n° 115/2022 du 12 mai 2022 interdisant la navigation sur l’étang de Thau aux abords de nids de laro-limicoles au droit du littoral de la commune de Marseillan (Hérault) jusqu’au 14 août. mamyCapture d’écran 2022-07-21 155724

 Ce nouveau record confirme que les tocs sont un site majeur au niveau méditerranéen français pour la reproduction de la Sterne naine et laissent penser que ces réinstallations rapides sont peut-être des adaptations au changement climatique (moins de coup de mer, niveau plus bas, etc.)  et aux pressions humaines sur le littoral. Il est également la démonstration du succès de la gestion mise en place par l’ensemble des partenaires.

 

 
Ce résultat est également le fruit du respect par les usagers de la règlementation mise en place et qui a contribué à cette réussite.
Il faudra encore un peu de patience pour voir ces nouvelles couvées prendre leur envol !mamyCapture d’écran 2022-07-21 155315

 

 

 

Montbazin : la guerre du béton dans les cours d'école

 dalozCapture d’écran 2022-07-19 100333    

 

Afin de favoriser les îlots de fraîcheur en lien avec la rénovation énergétique du complexe scolaire et offrir des espaces de nature aux enfants, la commune de Montbazin a décidé de lancer un vaste projet de désimperméabilisation et de végétalisation de ses cours d’écoles. Les travaux, qui ont fait l’objet d’une visite ouverte à tous en fin d’année scolaire, ont débuté ce mois-ci et s’achèveront en fin d’année. Adieu le bitume, place à des revêtements perméables et à la végétation, tout en luttant contre les inondations. Les engins sont actuellement à l’œuvre.dalozCapture d’écran 2022-07-19 100621

 

Désimperméabiliser, un enjeu présent pour l’avenir

64 000 ha sont artificialisés par an en France et l’imperméabilisation croissante des sols a de nombreuses conséquences. D’abord sur le cycle de l’eau : l’eau de pluie ne s’infiltre plus à l’endroit où elle tombe.

Elle ruisselle, se charge en pollution et les volumes collectés dans les réseaux d’assainissement sont de plus en plus importants, entraînant des déversements d’eau usée non traitée dans les milieux naturels.

Moins de sols de pleine terre, moins de végétation, c’est aussi plus de paysages artificiels, d’îlots de chaleur urbains, et moins de biodiversité.

 dalozCapture d’écran 2022-07-19 100430

Une cour fortement dégradée

Forte de ce constat, la nouvelle municipalité de Montbazin a déposé un dossier dans le cadre d’un appel à projet de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

Un projet a ainsi été conçu en privilégiant une intégration de tous les enjeux, tout en mettant en avant la pédagogie mais aussi le confort des utilisateurs, en été comme en hiver, en lien avec la rénovation énergétique des bâtiments en cours depuis le début de l’année.

 dalozhgjhi

Des travaux d’envergure

Les travaux consistent en la démolition d’une majeure partie des revêtements imperméables et en la création de nouveaux espaces ludiques et pédagogiques : théâtre en pierre pour les spectacles tout en évoquant le patrimoine de la garrigue, espaces de jeux, zone de potager et mare pédagogiques, murs d’escalade, plantes grimpantes sur les murs, espaces verts plantés, espaces de jeux sur copeaux de bois…

L’objectif est de collecter l’ensemble des eaux du bassin versant de l’école au fond de la cour, là où un bassin de rétention dysfonctionnant existait déjà. Un nouveau bassin, plus grand, accueillera les eaux issues des précipitations, et sera complété d’une mare en eau quasiment toute l’année. Depuis cette zone, une pompe permettra d’irriguer l’ensemble des espaces plantés via une cuve dédiée, afin de faciliter la croissance des végétaux. Il s’agira donc d’un circuit fermé permettant de favoriser l’infiltration et l’évapotranspiration sur le secteur des cours d’écoles, dont les sous-sols rocheux présentent une faible perméabilité.

 dalozIMG_20220707_174902

Lutte contre les inondations

La contrainte de ces cours d’école (substrat rocheux, pente) est finalement devenue une opportunité pour concevoir un projet intégrant de multiples enjeux, au bénéfice des écoliers, des enseignants, des agents de la commune, et bien sûr de tous les Montbazinois au regard de la limitation de l’impact des inondations. En effet, une partie des précipitations, qui s’écoulait auparavant dans la rue, sera ainsi dirigée vers le bassin de rétention. Sur l’ensemble du projet, c’est une surface de 7 500 m² qui sera déconnectée d’une pluie d’intensité bisannuelle.

 

IllustrationsdalozCapture d’écran 2022-07-19 100530Un projet soutenu par l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse, la Région Occitanie, le département de l'Hérault et Sète agglopôle Méditerranée

LE DEPARTEMENT S’ENGAGE POUR SAUVER LES ECUREUILS

 
Chaque mardi, découvrez les engagements du Département pour les forêts de l’Hérault !
Le Département et l'association Cohab installent des écuroducs sur tout le territoire héraultais : ces ponts aériens présents au-dessus de la route permettent aux écureuils de traverser en toute sécurité !
Grâce à cette initiative, des dizaines de ces petits rongeurs sauvages évitent les dangers de la route !
Avec le Département, adoptons les bons gestes en forêt : https://bit.ly/3adALZp
 
 

ADOPTONS LES BONS GESTES POUR PROTEGER LA FLORE

 
Il est si facile de mettre des petits gestes en place pour profiter de la nature tout en la protégeant.
La cueillette sauvage a un impact négatif sur la faune et la flore :
• Elle enlève habitat, nourriture ou refuge à de nombreuses espèces.
• Elle diminue la capacité de repousse l’année suivante
• À trop grande échelle, elle entraîne une diminution importante du nombre d’individus par espèce (c’est déjà le cas pour la jonquille ou le muguet par exemple).
Avec le Département, adoptons les bons gestes en forêt pour la préserver : https://bit.ly/3P9zWjn
 
 
aaaaaabnCapture d’écran 2022-07-18 160856

Alerte Sécheresse

secheresse
 

Par arrêté préfectoral du 12 juillet 2022, les communes desservies par la ressource située sur le bassin versant de l’Hérault aval sont placées en alerte avec des restrictions d’usage et des interdictions.

Rappel des principales mesures d’interdiction et de restriction pour les particuliers :

  • Remplissage des piscines privées interdit (sauf première mise en eau de piscine nouvellement construite)
  • Lavage des véhicules interdit en dehors des stations professionnelles
  • Fermeture des bornes et fontaines en circuit ouvert (sauf celles à bouton poussoir)
  • Arrosage des pelouses, jardin d’agrément, potagers, terrains de sport interdit entre 8h et 20h.
 

Enquête sur le cours d’eau du Soupié à Pinet

 

Le Syndicat mixte du bassin de Thau, grâce au soutien de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, s’est engagé il y a plus d’un an dans une démarche participative autour des enjeux de l’eau.

L’école de Pinet a répondu favorablement à la proposition de partir « enquêter » sur le Soupié, le cours d’eau du village désormais peu visible, mal connu et artificialisé sur de nombreux tronçons.

 

Les jeunes de CM2 se se sont transformés en « élèves lieutenant » pour les besoins de l’enquête orchestrée par les agents du SMBT.

Par équipe, ils sont allés collecter des indices pour constituer le « portrait-robot » du Soupié : sa faune, sa flore et sa ripisylve, son empreinte sur le paysage, les risques d’inondation.

Tous ces indices ont permis de constituer des panneaux d’exposition présentés aux parents, au maire et aux élus lors de la cérémonie d’entrée en 6ème organisée par la mairie le 27 juin dernier.

 

Une belle occasion pour les jeunes de montrer leurs talents d’enquêteur et leur fibre environnementale.  

 

L’objectif à terme : réaliser des panneaux de sensibilisation sur les cours d’eau, en associant aussi les habitants, les associations, les viticulteurs.

 

Un beau programme participatif et intergénérationnel

Une cinquantaine de poussins Sternes sont nés sur les Tocs de Thau

 

 

Une cinquantaine de poussins Sternes sont nés sur les Tocs de Thau

 

 

> Sternes naines et pierregarins, avocettes élégantes installent chaque année leurs nids sur les Tocs. Ces laro-limicoles passent l’hiver en Afrique puis rejoignent nos côtes pour s'y reproduire dès le mois de mai. La réussite de leur reproduction est une étape clef pour la survie de l’espèce à l’échelle de la Méditerranée.

 

Une cinquantaine de poussins de Sternes naines sont nés sur les Tocs du bassin de Thau et ont été décomptés au mois de juin 2022 lors d’un suivi du CEN Occitanie.

 

C'est un record pour le site et la démonstration du succès de la gestion mise en place par l’ensemble des partenaires. C'est la preuve aussi que l'appel aux usagers du site à respecter la règlementation en place a été entendu.

Pour rappel, il est interdit de naviguer sur la zone centrale des Tocs jusqu'au 31 juillet 2022. Il se pourrait que la période soit prolongée.