ECONOMIE

City Foliz

Dispositif de relance du Commerce :

La CCI Hérault, la Région Occitanie, le Département de l’Hérault et les collectivités locales déploient conjointement une opération de relance du commerce héraultais

La CCI Hérault représente les intérêts de 76 000 entreprises. Assurant un rôle de corps intermédiaire à vocation économique, elle promeut le développement des entreprises et des territoires.

Eu égard aux difficultés rencontrées par les commerçants avec la crise de la Covid-19, la CCI Hérault, la Région Occitanie, le Département de l’Hérault et l’ensemble des EPCI du territoire ont décidé d’unir leurs forces pour déployer une opération inédite de relance de l’activité commerciale sur le département de l’Hérault.

Ce jeudi 15 octobre 2020, André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, Cyril Meunier, Conseiller départemental de l’Hérault et Michaël Delafosse, Maire et Président de Montpellier Méditerranée Métropole ont présenté l’opération City Foliz

Initiée par la CCI Hérault, et financée par les collectivités et la région Occitanie, l’opération permettra de rembourser, du 4 novembre au 24 décembre, 20% des achats effectués dans les commerces et restaurants de l’Hérault (sur les 50 premiers euros, grâce à une application dédiée)

Ce processus incitatif vise à booster la consommation dans nos commerces et recréer du lien entre clients et leurs commerces de proximité. Une dotation de 500 000€ sera ainsi allouée sur le département grâce aux financements des intercommunalités et de la Région Occitanie.

Chaque euro investi par la Métropole de Montpellier, les communautés d’agglomération et les communautés de communes du territoire a été abondé à la même hauteur par la Présidente de Région Carole Delga. 13 500 commerces, bars et restaurants héraultais seront donc référencés gratuitement dans une application dédiée. Les 500 000€ engagés permettront de générer un chiffre d’affaires total estimé de 4,5M€.

Au-delà de l’Hérault, la CCI déploie cette opération sur les départements de l’Ariège, la Lozère, les Hautes-Pyrénées et l’Aude, selon les mêmes modalités.

Comment ça marche ?

  1. Télécharger l’application, s’inscrire et connecter son compte bancaire en toute sécurité 
  2. Payer par carte bancaire ou carte titre-restaurant et cagnotter sans rien faire
  3. Encaisser sur son compte bancaire dès 15€ atteints

 

Cantine au collège - Le Département propose des aides encore plus avantageuses

Le Département propose des aides encore plus avantageuses

 

Le Département propose aux familles des collégiens domiciliés dans l’Hérault un nouveau barème d’aide pour les repas servis dans les cantines.

 

Encore plus avantageuse, cette aide est calculée en fonction du quotient familial.

 

Une mesure proposée dès septembre 2020 dans l’ensemble des établissements, publics et privés sous contrat, accueillant les collégiens héraultais.

 

« Dans les cantines des collèges, donner accès à des repas au juste prix pour toutes les familles, c’est la solution « solidaire » de la rentrée 2020/2021. Dès septembre, l’aide du Département prendra en compte la situation de chacun et les procédures seront simplifiées. Le prix de la cantine baisse pour beaucoup ! »

Kléber MESQUIDA

Président du Département de l’Hérault

 

 

Des repas à partir de 1 €

 

Pour tenir compte de la situation financière dans laquelle pourraient se trouver de nombreuses familles de collégiens à cause de la crise économique, le Département augmente l’aide aux repas sous conditions de ressources. Une mesure qui s’applique dès la rentrée de septembre 2020.

 

Les nouveaux montants de l’aide du Département sont calculés selon le quotient familial :

  • ·         quotient familial inférieur ou égal à 100 : 2,8 € d’aide par repas
  • ·         quotient familial compris en 101 et 480 : 1,8 € d’aide par repas
  • ·         quotient familial compris entre 481 et 817 : 0,60 € d’aide par repas

 

Exemple : Dans les collèges publics où la restauration est gérée par le Département, le prix des repas pourra s’échelonner de 1€  à 3,80 €, selon la situation de la famille, pour un coût de de production du repas de 8 €.

 

 

Une procédure simplifiée

 

Simple et rapide, la demande se fait entre le 15 juin et le 30 septembre 2020 en se connectant au site internet dédié : https://aiderestaurationscolaire.herault.fr/

 

Cette aide s’adresse à toute personne domiciliée dans le département de l'Hérault ayant la garde légale et effective de l’enfant demi-pensionnaire ou interne. L’élève doit être scolarisé(e) en classe de 6e, 5e, 4e ou 3e et dans un établissement scolaire public, privé sous contrat, ou hors département lié par une convention avec Département de l’Hérault.

 

Contact : Service d’Aide à la Restauration Scolaire du Département :

  • ·         04 67 67 81 93 du lundi au vendredi de 9h à 12h
  • ·         Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Plan collège, 198 M€ investis en 4 ans

 

Réhabilitations, accessibilité,  sécurisation, ou performance énergétique … Le Département accélère le Plan collège pour :

  • ·         relancer les investissements et soutenir le tissu économique héraultais ;
  • ·         anticiper l’évolution des effectifs.

 

 

Service presse Département Hérault

04 67 67 49 04 - 06 46 12 70 09

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La Place Créative, dédiée à la quête de sens dans l’entrepreneuriat, a fêté ses 20 ans entourée de 2350 participants.

La Place Créative, organisée vendredi 29 novembre par la CCI Hérault et l’ensemble de ses partenaires, a une nouvelle fois prouvé le dynamisme entrepreneurial de notre territoire.

20 ans d’existence pour ce forum dédié à la création d’entreprise et à la jeune entreprise. Au fil des années, l’événement est devenu un rendez-vous incontournable pour les créateurs bien sûr, mais également pour les acteurs économiques de notre territoire.

En 2017, le Forum de la création d’entreprise s’est transformé pour devenir La Place Créative. Plus connecté, plus participatif, plus innovant, la CCI et ses partenaires ont fait évoluer l’événement, pour toujours mieux répondre aux attentes des créateurs du territoire. Une Place Créative placée cette année sous le thème de la quête de sens et de valeurs dans l’entrepreneuriat : préoccupations environnementales et sociétales, aspirations des nouveaux créateurs. Réseaux, échanges, partenariat et partage d’expérience ont donc été les maîtres mots de cette journée.

Les créateurs et chefs d’entreprise ont pu préciser, construire et confronter leur projet grâce aux nombreuses conférences et rendez-vous avec les experts de la création d’entreprise. Qu’ils aient besoin de préparer leur projet, le financer, développer leur activité ou encre découvrir les nouvelles tendances, les créateurs ont pu repartir avec des solutions concrètes.

C’est bien là l’ADN de La Place Créative : condensé de solutions et partage d’expérience. Au-delà de cette manifestation phare, la CCI Hérault conseille et oriente tout au long de l’année plus de 3000 créateurs. La

Place Créative en chiffres : 2 350 participants 480 rendez-vous experts 2000 participants aux conférences 4 sessions de « Rencontres Inspirantes » avec la participation de Bertin Nahum, Président de Quantum Surgical, Laure Vidal, Fondatrice de Il était un fruit, Laurent Nicollin, Président du MHSC et Noredine El Ouachmi, Président du groupe Burostation, Une fois encore, la CCI Hérault a pleinement joué son rôle d’accélérateur de projets.

Cap FM en DAB

CAP FM (webradio actuellement) a participé au mois de juin à l’appel à candidature lancé par le CTA de Toulouse concernant des fréquences FM à Agde, Béziers, Bédarieux et Lodève.
 
En attendant que le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) puisse statuer sur notre candidature en FM, celui-ci va lancer dans les prochaines semaines un appel à candidature en DAB +. Notre association VALRAS COMEDIE CLUB va donc se porter candidate en DAB + en « étendu » c’est-à-dire qu’elle couvrira un secteur beaucoup plus large allant de : Montpellier, Agde, Béziers, Sète - Narbonne, Lézignan-Corbières, Moussan, Saint-Pierre-la Mer, Tuchan, Port-la-Nouvelle - Rodez, Rignac, Villefranche-de-Rouergue, Baraqueville.
 
Ce qui représente une couverture de 1 480 000 habitants ! Ce qui n’est pas rien ! Toutefois les gens devront acheter de nouveaux récepteurs numériques en DAB + !
Pour que notre association puisse avoir toutes les chances de diffuser en DAB +, nous lançons un appel aux dons à cette adresse.
 
Il est important que nous puissions trouver des entreprises, associations, Particuliers , Mairies, départements, agglomérations, et aussi la région qui soutiennent notre action à créer un nouveau projet de radio en DAB + ! Le projet CAP FM est déjà soutenu par les Mairies de Bessan et Marseillan Plage.
 
Nous avons donc besoin aussi de vous afin de récolter les fonds qui permettra à notre association d’avoir une légitimité d’être retenu comme candidat au DAB + auprès du Conseil Supérieur de l’audiovisuel en faisant connaitre notre démarche de dons !
 
Je compte donc sur vous.
 
En vous remerciant d’avance,
 
Thierry BOUDRY
Président VALRAS COMEDIE CLUB
22 Cami de Canto Rano
Mas de la Pinède
34350 VALRAS PLAGE
Tél : 06.51.58.85.40 

L’immatériel : moteur de l’économie

L’immatériel prend une part croissante dans les activités humaines et transforme l’économie. Au milieu du 20ème siècle, un fabricant de machines, IBM, était encore leader sur le marché de l’informatique avec des ordinateurs dont les dimensions étaient imposantes. Progressivement les ordinateurs se sont miniaturisés tout en devenant plus puissants et Microsoft, spécialiste du logiciel, a supplanté le constructeur d’ordinateur et capté une bonne part de la valeur ajoutée de la filière. Au début du 21ème siècle, Microsoft est détrôné à son tour. Google, l’entreprise qui maîtrise l’information, devient le leader des nouvelles technologies.
Les vagues de fond qui dématérialisent l’économie n’ont pas fini de déferler.

Dans les prochaines décennies, le papier devrait connaître le sort du papyrus ou du parchemin. Les brochures, les journaux et les dépliants touristiques disparaitront. La reconnaissance automatique des données biométriques (visage, empreintes digitales, yeux, etc.) rendra inutile les cartes d’identité, les passeports, les digicodes, les cartes bancaires, les pièces de monnaie, etc.

Après les CD devenus archaïques, ce sont les clés USB et les disques durs qui s’évaporeront dans le cloud, le nuage du réseau de serveurs distants où seront stockés les informations et les données qui sont redistribuées ou restituées via l’internet.

Selon l'Institute for the Future , un centre d'étude et de réflexion basé à Palo Alto en Californie, 70% des entreprises ou des institutions publiques ou privés américaines stockent déjà leur données dans le cloud. La tendance est à la généralisation de ce phénomène partout dans le monde.

En Inde les adhérents du réseau laitier Chitale Dairy ont équipé leurs vaches de puces RFID qui collectent les informations spécifiques de chaque animal (nourriture, vaccination, données corporelles, etc.) et les dirigent via le cloud à un centre d’analyse. Les experts du centre peuvent alerter par SMS ou par email les fermier pour leur signaler des anomalie ou leur suggérer des actions (modification de régime, traitement vétérinaire, etc.). Chitale Dairy, qui a ainsi amélioré ses rendements de façon significative, illustre bien le fait que même les activités traditionnelles doivent modifier leur organisation et tirer profit des technologies de l’immatériel pour survivre et se développer.

Avec l’impression 3D la matérialisation des objets interviendra le plus en aval possible. Pour les objets du quotidien, les données de fabrication seront téléchargées sur l’imprimante et nous achèterons sur l’internet les cartouches recharges des matériaux de base nécessaires à la fabrication. Les produits de grandes dimensions seront également matérialisés sur les lieux de consommation ou d’usage.En Chine, la construction immobilière utilise déjà des techniques futuristes pour les murs et les planchers : les coffrages nécessaires au coulage du béton sont réalisés par un robot qui dépose des couches de polyuréthane selon les indications contenues dans le logiciel fourni par l’architecte. Le second œuvre pourrait aussi être imprimé : le « glass lab » du MIT (Massachusetts Institute of Technology) travaille sur une imprimante 3D pour fabriquer le verre transparent des vitrages.

La société Apis, créée par Nikita Chen-yun-tai, se propose de construire des petites maisons de 100m2 en 24h grâce à un nouveau modèle d’imprimante 3D véhiculé de chantier en chantier sur une plate-forme mobile. Les matériaux innovants utilisés, mélange de fibres et de béton, et le mode de fabrication rendent possible des formes et des designs d’habitation qui vont du classique au très original. L’ambition d’Apis qui a des bureaux à San Franscisco, Moscou et Irkoutsk, en Sibérie, est de fournir une solution de logement bon marché mais de bonne qualité partout dans le monde et plus particulièrement dans les pays en développement où les besoins sont énormes. La maison témoin d’Apis est une petite résidence circulaire au toit conique bâti à Stoupino en Russie et dont la durée de vie est garantie 175 ans. Sur le site internet de sa société, le visionnaire, Nikita Chen-yun-tai affirme, le plus sérieusement du monde, à être prêt pour construire les habitations des futurs colons de la planète Mars…

L’Intelligence Artificielle sera un autre levier de croissance pour l’économie.

Elle permettra, entre autres, de tirer parti des bases de connaissances pour innover et faciliter le développement des entreprises comme l’illustre le groupe informatique Dell avec le lancement d’Hello Alice, le premier conseiller virtuel doté d’intelligence artificielle pour aider spécifiquement les femmes chefs d’entreprise.

Hello Alice dispose d’une base de données actualisée dont les ressources (données de marché, événement, études, etc.) sont actualisées en temps réel et enrichies par le réseau des utilisatrices via une plateforme internet dédiée. Les algorithmes auto-apprenant d’Hello Alice sont capables de prévoir les besoins des utilisateurs et Dell promet de fournir un contenu suffisamment pertinent pour booster les entreprises gérées par des femmes. Actuellement les femmes chefs d’entreprise emploient 7,8 millions de salariés aux Etats-Unis. Elles génèrent un chiffre d’affaires de 1,3 milliards de dollars mais seules 2% d’entre elles ont franchi le cap du million de dollars. Grâce à l’intelligence artificielle d’Hello Alice, Dell vise à porter ce chiffre à 98% !

source : futuroscopie.org / réseau Oc-infos

Grand débat national avec les entrepreneurs de l'Hérault

Les chefs d’entreprise héraultais sont venus soumettre leurs propositions dans le cadre du Grand Débat National ce vendredi 15 février à Montpellier.
Les échanges furent riches et nourris ce soir à Montpellier. Les entrepreneurs, commerçants, artisans, agriculteurs se sont vivement exprimés sur la thématique du grand débat national : fiscalité et dépenses publiques, quel impact sur la compétitivité des entreprises ?
Après une ouverture de séance par les Présidents des chambres consulaires qui ont rappelé l’importance de porter la voix des entrepreneurs, les chefs d’entreprise venus de tout le département se sont très vite saisis de questions cruciales comme :

  • Le coût du travail : comment vivre dignement de son travail ?
  • La fiscalité et les normes : Comment développer son entreprise face à la pression fiscale
  • L’équilibre entre fiscalité et dépenses publiques pour plus d’efficacité

Tous n’étaient pas d’accord, les échanges furent vifs. En revanche, tous se sont accordés à dire que si nous voulons continuer à créer de la richesse dans le pays, il apparaît indispensable de poser les bases d’un nouveau modèle économique et social.
Les propositions faites ce soir seront transmises à M. le Préfet afin de faire remonter au plus haut niveau la voix des entreprises héraultaises.

VŒUX DE LA CCI HERAULT à Béziers

En présence du Président du Conseil Départemental de l'Hérault Kléber Mesquida, du Maire de Béziers, Robert Ménard , de  Florence Brutus, représentant la Présidente de la Région Occitanie, Carole Delga et des élus de la CCI, André Déljarry , Président de la CCI Hérault, et 1er Vice-Président de la CCI Occitanie, a présenté ses vœux ce 30 janvier au Parc des Expositions de Béziers devant 400 personnes.

 

 

 

   

Après 2 belles interprétations des Petits Chanteurs de la Trinité ( Maîtrise de la Cathédrale de Béziers), le Président Deljarry a tout de suite repris son discours récurrent ces dernières semaines :
- "que restera- t-il en 2019 de cette fièvre jaune qui secoue la France... Au delà des problèmes sécuritaires... il est impératif de redonner la ville aux commerçants. Nous avons mis en place avec les représentants concernés, aux côtés de Carole Delga, l'étalement des charges, des dettes sociales et fiscales, le suivi bienveillant des comptes des entreprises...
- Entre 2013 et 2018, 50% de ressources fiscales perdues soit 75% en 10 ans ! alors que 6 000 entreprises se créent tous les ans en Hérault qui compte 110 000 entreprises dont 70 000 du ressort de la CCI, 10 000 de celui de la Chambre d'Agriculture et 30 000 de la Chambre des Métiers.

En 2018, nous avons partagé de nombreux temps forts :
- Le Forum du Financement, avec Stéphanie Andrieu,
- La Foire de Béziers, avec Olivier Brjost,
- Les rencontres de l’industrie Intersud,
- avec Katy Garcias et Stéphane Mouton,
- Le Printemps des Réseaux, avec Grégory Blanvillain - Entreprendre en Biterrois, avec Claude-Alexandre Bouvet
- La Place Créative, avec Samuel Hervé.
- Le Prix de la TPE, avec Emmanuelle Sophy-Montfort. 

Tout au long de l’année, l’opération « Grand Bazar » a eu lieu à Béziers, Pézenas, Lunel, Montpellier et la Grande Escale à Sète, avec Philippe Sempéré et Denis Espinasse. 

Nous avons renouvelé notre opération Visio Commerce à Béziers et Sète où nous avons fait découvrir les nouvelles opportunités d’implantations commerciales à plus de 100 enseignes nationales.

Je remercie Robert Ménard, maire de Béziers, avec qui nous travaillons en étroite collaboration sur l’ensemble de ces opérations commerciales...

 

et le Président Deljarry a terminé en citant HENRY Ford :

« Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite.»

 

 » télécharger ici le discours intégral  

     

 

 J Negre

Mouvement des gilets jaunes

Le Président de la CCI Hérault, André Deljarry se réjouit des annonces faites par Carole Delga en soutien aux entreprises impactées

André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie, pleinement mobilisé depuis le début du conflit, salue les mesures fortes prises par la Présidente de Région Carole Delga en faveur des professionnels touchés par le mouvement des gilets jaunes.

Aprés avoir sensibilisé les maires à la gratuité du stationnement en centre-ville durant les fêtes de fin d’année

Aprés avoir informé les entreprises et commerces des centres villes sur les risques de débordements lors des rassemblements et mis en place des mesures préventives indispensables,

Aprés avoir été à la rencontre des commerçants des centres villes de Béziers et Montpellier, en porte à porte, afin de les accompagner au mieux dans cette période hautement difficile,

Aprés avoir sollicité la tenue d’une réunion en préfecture avec l’ensemble des parties prenantes de l’économie au niveau départemental, et proposé des pistes d’actions concrètes (création d’un fond d’aide grâce à la TASCOM, la TLPE...)

Aprés avoir joué un rôle de médiation et d’interface auprès des différents services de l’Etat (URSSAF, DIRECCTE, DGFIP...),

la CCI Hérault accueille favorablement l’annonce de la création d’un fonds régional d’intervention de 3 M€, en ces temps d’urgences économiques pour nos entreprises

  • 1 M€ d’aides directes attribuées aux commerçants ayant subi des dégradations de leurs locaux,

  • 1 M€ de prêts à taux 0 pour faire face aux difficultés de trésorerie

  • 1 M€ pour le fonds de garantie régional géré par BPI France

« Je remercie la Présidente Carole Delga au nom de l’ensemble des chefs d’entreprises héraultais pour cette réponse économique forte. La CCI Hérault sera bien entendu aux côtés de la Région afin d’animer ces dispositifs. » a déclaré André Deljarry.
Pour rappel, sur la base de retours de 1000 entreprises, la CCI Hérault a chiffré la baisse de fréquentation et de chiffre d’affaires à 40% depuis le début du mouvement.
Fin décembre sur le département, environ 30 dossiers d’entreprises avaient été déposés concernant 1 500 salariés en chômage partiel principalement dans le commerce, la grande distribution, les plateformes de logistique.

Airbnb passe à la caisse

Dans les villes ou régions où Airbnb a passé des accords avec les collectivités locales pour collecter les taxes locales pour le compte des hôtes, Airbnb calcule les taxes locales applicables et les prélève aux voyageurs au moment de la réservation. Airbnb se charge ensuite de remettre les taxes collectées aux autorités fiscales compétentes pour le compte des hôtes.

Airbnb règle ainsi ces jours-ci la taxe de séjour aux communes françaises qui l'ont demandée, soit 1,5 million d'euros de taxe de séjour aux villes d'Occitanie. C'est la ville de Montpellier qui recevra le plus gros chèque : près de 450 000 euros suivie de Toulouse avec 270 000 euros. Reste que le département de l'Hérault est celui qui recevra le plus au titre de la taxe de séjour de 2018, au moins 650 000 euros. Sète recevra 52 000 euros et Agde 48 000 euros.

Parc d’Activités Économiques des 7 Fonts

Les travaux d’amélioration du poumon économique de la commune commencent en décembre 2018. Ils concernent essentiellement le cadre et la qualité de vie des 150 entreprises agathoises et de leurs 1 000 salariés qui y travaillent. Sans oublier l’ensemble des habitants riverains qui empruntent les voiries de ce quartier.
L'investissement de 2,2 millions d’euros est réparti en deux tranches, dont la première de 1,5 million d’euros débute dès cette année 2018.
Durant six mois, jusqu’en mai 2019, sont prévus les travaux suivants :

  • reprise de l’ensemble des voiries, création d’une piste cyclable de la rue de Chiminie jusqu’au rond-point d’Intermarché,
  • création de deux plateaux traversants,
  • création d’une écluse sur projet double sens rue Victor de Mauleon,
  • création de trottoirs, de places de stationnement, de places de livraisons et d’espaces verts,
  • reprise des branchements d’eau potable et des coffrets électriques (abri compteur d’eau si nécessaire),
  • remplacement de l’ensemble des luminaires, requalification et mise à jour des panneaux signalétiques,
  • aménagement d’aires de stockage des conteneurs O M (Ordures Ménagères),
  • totems à chaque entrée de la Zone d’Activités.

Concernant l’Ultra Haut Débit, l’opérateur SFR, en charge du déploiement, a annoncé le début des travaux en février 2019. À terme, cet investissement de l’Agglomération permettra à toutes les entreprises qui le souhaitent d’obtenir un débit internet 100 fois plus rapide qu’actuellement, pour le même prix, ainsi que la possibilité de bénéficier d’un réseau dédié ou mutualisé.

Enquête* flash CCI sur l’impact économique négatif de l’opération « Gilets Jaunes » sur le commerce héraultais

Visiblement les gilets jaunes ont en effet réussi à paralyser l'économie Héraultaise, mais sans doute pas ceux qu'ils souhaitaient impacter. En preuve le communiqué de presse du 21 novembre du CCI Hérault:

"Le résultat est sans appel, l’impact économique négatif est hélas bien réel et important Les manifestations  Gilets jaunes  ont entraîné un ralentissement de la fréquentation et du chiffre d’affaires chez 71% des commerçants.

Depuis samedi 17 novembre matin, par rapport à une période commerciale « normale » :

• La baisse moyenne de fréquentation est de 60%.

• La baisse moyenne de chiffre d’affaires est de 55%. Centres villes et centres commerciaux, pôles urbains et centres bourgs, tous sont touchés.

 

Paroles de commerçants : « Globalement, nous comprenons le pourquoi des manifestations mais :

• Le chiffre d’affaires déplorable pendant les blocages est une réalité

• C’est une manifestation contre l’Etat mais qui a un impact sur l’activité locale. Or, ce n’est pas le local qui décide.

• C’est un impact direct sur les livraisons et les approvisionnements des commerces. La filière logistique est à l’arrêt ou en mode dégradé

• Moins de chiffre d'affaires, même loyer, mêmes charges = fragilité financière et chômage partiel

• Les enseignes nationales sont touchées, mais les indépendants aussi

• Il ne faudrait pas que cela dure trop longtemps car l’activité est déjà compliquée et les difficultés réelles. Les fêtes sont proches donc attention

• Ces actions sont dramatiques pour les entreprises, cela risque de mettre en péril l'activité mais aussi le maintien dans l'emploi de certains collaborateurs

• Le pouvoir d’achat des ménages est limité mais il est inadmissible de bloquer l’économie locale, la cible n’est pas la bonne

• Les clients restent chez eux donc Internet n’est pas touché mais le petit commerce oui

• Les entreprises locales sont les principaux otages de ce mouvement

• Il faut une écoute attentive et une réaction rapide du gouvernement

• Comment les cœurs de ville et les petites artères commerçantes vont-elles pouvoir passer le cap si cela persiste ?

• La santé financière déjà fragile des commerces va se dégrader … »

 Les commerçants dénoncent la méthode et la forme. Au quotidien, l’ensemble du territoire est impacté. Par exemple, pour les 6 magasins Intersport : Balaruc, Lattes, Juvignac, Jacou, Saint-Aunès, Saint Clément de Rivière, Patrick Hanot « confirme une perte de 40% de chiffres d’affaires depuis le début du mouvement ce samedi 17 novembre matin ». « Maintenant, le plus important, commercialement, est de ne pas compromettre l’opération du Black Friday, qui débute ce vendredi 23 novembre et qui va lancer la période des fêtes de fin d’année ». André Deljarry Président de la CCI Hérault 1er Vice-Président de le CCI Occitanie La CCI Hérault lance pour l’occasion, cette année, la manifestation « Black & Gold Friday » dont l’enjeu est de diffuser cette opération dans les principaux centres villes du département (500 commerçants participent à cette première édition). L’objectif est d’animer et de dynamiser le commerce local en mettant en avant le savoir-faire et le conseil des commerçants qui attendent avec impatience les clients pour cette période de bonnes affaires. La semaine suivante, l’opération « Cœur de ville en lumières », illuminera et animera le centre ville de Montpellier dans le cadre du partenariat entre la ville de Montpellier et la CCI Hérault et avec le concours essentiels et nombreux des Mécènes privés

*Méthodologie : Enquête par mail, entre le lundi 19 novembre et le mercredi 21 novembre, auprès de l’ensemble des commerçants du département. Résultats sur la base de 300 retours de questionnaires exploitables.