Bessan

Un atelier prévention et éco-conduite à destination des seniors

A l’initiative du centre communal d’action sociale, deux ateliers de sécurité routière sont organisés pour les seniors le mardi 22 septembre prochain.

Par groupe de dix personnes (un atelier en matinée et un atelier l’après-midi), ces ateliers proposés par la Poste et animés par l’association « Capsecur » se tiendront à la salle Raymond Devos, en respect des règles sanitaires.

Dans le partage et la convivialité, les objectifs sont clairs : mise à jour des connaissances du code de la route, comportements à adopter pour une conduite responsable, prise de conscience des distances de freinage et de l’importance du temps de réaction…

Au programme : interventions de l’animateur et courts exercices de simulateur de conduite.

=> Pour participer à cet atelier en partenariat avec le centre communal d’action sociale de la ville, il suffit de s’inscrire auprès de Sandrine Hautcoeur en mairie. Contact : 04 67 00 81 81 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

La cave éphémère Vinocap reste ouverte en septembre au cœur de Gigamed

La maison des vins éphémère, intitulée La Cave Vinocap, regroupe depuis cet été une trentaine de producteurs de la communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée à Bessan.

Ouverte au public dans les locaux de la pépinière d’entreprises Gigamed, située à l’entrée de ville près du péage autoroutier, elle s’inscrit dans l’offre oenotouristique de la destination et prolonge son ouverture au mois de septembre.

Si le rosé de Bessan demeure le fleuron local, des vins originaires des coopératives ou domaines d’Agde, Nézignan l’Evêque, Pézenas, Pinet, Montagnac, Pomérols, Adissan, Caux ou encore Castelnau de Guers sont présents. Les tarifs proposés au public sont identiques à ceux des caveaux.

Elle est ouverte du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 17h à 19h, avec le port du masque obligatoire.

Une occasion de mettre Gigamed à l’honneur, au moment où la pépinière d’entreprises va recevoir Tech the futur les 12 et 13 septembre. Après Toulouse, Montpellier, Nice ou Avignon, ces journées vont permettre aux entreprises qui souhaitent se développer, construire un nouveau projet ou repenser leur modèle, de profiter de l’expertise d’élèves ingénieurs, de coachs et experts économiques du territoire.

Le programme est ouvert à tout créateur et entrepreneur (Tpe, Pme, startups…) recherchant un appui décisif pour réussir dans la mise en œuvre de leur projet. Deux lauréats remporteront un appui conseil et une mission d’élèves ingénieurs pour réaliser leur projet de développement (prototypage, étude, cahier des charges, faisabilité́...).

Plus d’informations au 06 79 83 40 42.

 

Un dernier appel pour l’atelier participatif scolaire autour du vélo


Harold Eucar, professeur des écoles en élémentaire Victor Hugo, a partagé avec Géraldine Catasus, conseillère municipale chargée de l’éducation et Céline Sanchez, adjointe au maire chargée des affaires scolaires, son intention d’expérimenter un projet éducatif coopératif autour du vélo, afin de lutter contre le décrochage scolaire.

Développer l’envie d’apprendre, l’autonomie, les réussites tout en favoriser les apprentissages, tels en sont les objectifs. Pour cela, dès la rentrée scolaire de septembre prochain, la municipalité va mettre à disposition un local scolaire dédié aux activités pratiques venant compléter et illustrer les enseignements plus généraux dispensés en classe autour de ce thème.

Un appel aux dons de vélos et d’outillage a été lancé dans la presse et les réseaux sociaux… et la collecte a été à la hauteur des attentes ! Toutefois, un dernier appel est fait pour récolter des clés plates, mixtes ou à pipe de 8 à 17, des pinces (à bec, multiprise, coupantes), des clés allen, des tournevis plats ou cruciformes…

Pour plus de renseignements, contacter directement Harold Eucar au 06 24 28 56 68.

 

Les traditionnelles journées européennes du patrimoine auront bien lieu


L’histoire du sport à Bessan sera le thème prometteur de l’exposition proposée par l’association La Guilde 2 Bessan – Patrimoine et Traditions à l’occasion des traditionnelles journées européennes du patrimoine. Malgré le contexte sanitaire, l’association et ses partenaires, dont la mairie, a décidé de maintenir ce rendez-vous qui met toujours en valeur le patrimoine local.

Dans le respect des règles sanitaires, l’exposition aura lieu les samedi 19 et dimanche 20 septembre, de 9h à 12h et de 14h à 19h, dans la salle des fêtes Aimé Péret, place de la Promenade.

L’entrée y sera libre et le port du masque sera obligatoire. Le concert de musique initialement prévu est lui reporté à une date ultérieure compte tenu de la situation sanitaire.

Ce programme réduit, compréhensible au regard du contexte actuel, se clôturera le dimanche 20 septembre, à 10h, avec une visite guidée du centre historique bessanais au départ de l’hôtel de ville.

Pour toutes informations complémentaires ou pour s’inscrire à la visite guidée, contacter le 06 43 79 94 42 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

Une nouvelle campagne de sensibilisation aux murs crépis se profile

Malgré les précédentes campagnes de sensibilisation engagée sous l’ancienne municipalité, les murs de clôture non crépis sont trop nombreux dans la commune.

Leurs propriétaires sont, la plupart du temps, en contravention avec le code de l’urbanisme puisque les permis de construire délivrés stipulent l’obligation légale de crépir les murs des habitations.

Cette situation est préjudiciable pour le village et pour l’ensemble des administrés, car la qualité de vie passe avant tout par un espace public agréable. Une action a ainsi été engagée par la mairie il y a quelques années, prévenant par courrier les propriétaires concernés en leur demandant d’agir dans les meilleurs délais.

Le résultat est payant puisque de nombreux bessanais ont engagé les travaux nécessaires, quelquefois en lien avec l’appui du service urbanisme. La municipalité va prochainement rappeler les propriétaires qui n’ont encore rien entrepris… avant des actions contraignantes et pénalisantes.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 06 22 44 26 90.

Bilan de la rentrée au collège Victor Hugo, désormais pilotée par une principale

Pour la première fois de son histoire, le collège Victor Hugo de Bessan est désormais piloté par une femme.

Sylvie Macaux, jusque-ici en poste dans le Gard, succédant à Eric Pomarès qui assurait l’intérim depuis le départ en retraite de Philippe Reyssier.

Sylvie Macaux a fait sa rentrée avec les 484 élèves, originaires de Bessan et de Vias, répartis en dix-huit sections autour de trente-trois professeurs.

Sébastien Frey et Marie-Christine Fabre de Roussac, conseillers départementaux d’Agde, accompagnés par Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, sont allés à la rencontre de l’établissement comme ils le font, chaque année, dans le cadre de leur tournée des collèges du canton, rappelons-le de compétence départementale.

Lors des échanges avec la principale, il a été mis en avant les effectifs, lesquels sont sensiblement en hausse, avec des tensions particulières notamment dans les sections de 6e et de 3e.

Un manque de remplacement de professeurs a été aussi souligné dans certaines matières, perturbant le démarrage de l’année scolaire, laquelle se déroule de manière satisfaisante quant à l’application des consignes sanitaires.

Un forum des associations sanitaire et très convivial sur la place de la Fontaine

 

Toujours aussi bien piloté par Eric Millan, adjoint au maire chargé de la vie associative, le forum des associations bessanaises s’est tenu, en respect de toutes les règles sanitaires, exceptionnellement sur la place de la Fontaine, mieux adaptée et apparemment très appréciée par l’ensemble des participants. Compte tenu du contexte actuel, une trentaine d’associations seulement avait choisi de participer cette année pour montrer leurs activités et attirer de nouveaux adhérents.

Moment inhabituel et symbolique, Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, a tenu à rendre hommage à Lucienne Pouget, ancienne élue et fondatrice de ce forum il y a pile vingt ans. Ainsi, accompagné d’Eric Millan, Lucie Glomot, conseillère municipale déléguée à la vie associative, Sébastien Frey et Marie-Christine Fabre de Roussac, conseillers départementaux, Lucienne Pouget a reçu un trophée de la ville, surprise et émue par cette initiative, réalisée en lien avec ses proches.

Celle-ci a été chaleureusement félicitée par de nombreux responsables associatifs et les élus du conseil municipal, eux-aussi très nombreux autour des partenaires associatifs. Une distinction méritée et une rentrée associative particulièrement active malgré le contexte.

En continuité du marché dominical, le village a vécu une matinée très conviviale ayant véritablement donné du baume au cœur et de l’entrain à tous ceux qui ont fait le déplacement.

Une 13e classe à l’école élémentaire pour accompagner la hausse des effectifs

C’est la surprise (agréable) de la rentrée scolaire dans la localité.

Le lendemain de la rentrée, l’inspection académique a créé une 13e classe au sein de l’école élémentaire Victor Hugo, laquelle comprend également une classe d’inclusion pour les élèves ayant un handicap.

Après la création d’une 7e classe à l’école maternelle Georges Bégou l’an dernier, l’attractivité du village se concrétise aussi à l’école élémentaire.

Il faut dire que le constat effectué en terme d’effectifs était partagé par tous les acteurs éducatifs.

En effet, lors de la journée de pré-rentrée, les élus ont constaté une hausse significative du nombre d’élèves, avec un total de 339 écoliers, classe d’inclusion comprise.

La mairie avait déjà indiqué, à la fin de l’année précédente, la possibilité d’accueillir une nouvelle classe, profitant de l’espace laissé par le départ de l’école maternelle.

Cette ouverture, appréciée par la mairie, les enseignants et l’association locale des parents d’élèves, a permis l’aménagement de la classe dans l’ancienne école maternelle.

Elle favorise désormais une réduction des effectifs qui étaient, pour certaines sections, à 31 ou 32 élèves par classe.

C’est un niveau de Cm1 – Cm2 qui a été créé. Le mobilier a été commandé et il sera livré rapidement pour agencer le local, bien adapté à cette situation.

Une belle rentrée au final, malgré le contexte sanitaire.

 

Une expo pour mieux comprendre les contributions de la IIIe République

Conséquence du contexte sanitaire actuel, il y a eu peu de monde pour le vernissage de l’exposition Des hommes et des lois, actuellement visible dans la salle des portraits de l’hôtel de ville, ancienne salle du conseil municipal. Fruit de la passion et du travail de Ronny Despature, conseiller municipal chargé de la valorisation culturelle, l’exposition permet de mieux comprendre les contributions de la IIIe République.

En effet, il y a cent-cinquante ans, le 4 septembre 1870 précisément, la IIIe République était proclamée en France. Cette République se raconte et s’explique aujourd’hui à travers la richesse, la profondeur et la complexité que constitue ce volet essentiel de la France contemporaine, tant dans sa modernité sociale que culturelle.

Un événement que Ronny Despature a souhaité mettre en avant avec une exposition très documentée, dans lequel Bessan fait partie. Surmontant plusieurs crises politiques sérieuses comme l’affaire Dreyfus, elle établit la liberté d’opinion et d’expression des citoyens, les lois Ferry sur l’école laïque et gratuite ou encore la loi de 1901 sur la liberté d’associations.

Accessible en libre accès aux jours et heures d’ouverture de l’hôtel de ville, l’exposition est visible jusqu’au 3 octobre prochain. Comme l’ont dit Ronny Despature et Emilie Féliu, adjointe au maire chargée de la culture, le public est invité à découvrir ces grandes lois et ces grands hommes qui, par leur force idéologique, ont transformé la France jusqu’à aujourd’hui.

L’inauguration de la nouvelle place de la Promenade est reportée

 S’il est un chantier communal qui a connu bien des bouleversements ces derniers mois, c’est bien celui de la requalification du centre-ville et plus précisément de la réfection de la place de la Promenade et de ses abords, allant jusqu’à la place de la Mairie et la Grand’rue.

Engagé il y a quelques mois, les travaux ont été perturbés par bien des troubles. Aléas climatiques et difficultés de coordination des entreprises n’ont pourtant rien été face à la crise sanitaire.

Bien entendu, le confinement de toute la population, décidé à compter du 17 mars, a stoppé net l’important chantier suivi quotidiennement par les services de la mairie et par le bureau Ateliers sites de Montpellier, maitre d’œuvre de toutes les opérations.

Alors qu’il devait se terminer initialement au mois de mai, c’est en avril que le chantier a repris en respect d’un protocole sanitaire très strict, imposant même la fermeture de la salle des fêtes.

Mi-juillet, avec plus de deux mois d’un retard certes compréhensible, la pose des pierres s’est terminée avec grande satisfaction. Il y a quelques jours à peine, le mobilier a été posé et la levée des réserves doit intervenir le 8 septembre seulement.

Dans ce contexte, la municipalité a décidé, face à la reprise de l’épidémie et du classement du département en zone de circulation active du virus, de reporter l’inauguration initialement envisagée le 12 septembre prochain. A suivre…

Enquête publique sur l’entretien des cours d’eau de la basse vallée de l’Hérault

Du 23 septembre au 28 octobre, la préfecture de l’Hérault organise une enquête publique relative à la demande de déclaration d’intérêt général présentée par la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, dans le cadre du plan pluriannuel de restauration et d’entretien des cours d’eau de la basse vallée de l'Hérault pour les années 2020 à 2025.

Ce projet permettra à l’agglo d’intervenir pour des travaux de restauration et d’entretien des cours d’eau sur les communes de Florensac, Bessan, Vias et Agde.

Les personnes responsables auprès desquelles des renseignements peuvent être demandés à la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée sont Kimberley Albert et Sébastien Théron, au 04 99 47 48 72.

Le commissaire enquêteur pour conduire cette enquête publique est Catherine Bibaut-Vignon, consultante en environnement. Le dossier est consultable à la mairie d’Agde, siège de l’enquête ou par internet aux adresses suivantes :

https://www.democratie-active.fr/dig-basse-vallee-herault-web ou www.herault.gouv.fr/Publications/Consultation-du-public/Enquetes-publiques2.

Le public pourra déposer ou transmettre ses observations et propositions durant l’enquête sur le registre déposé à la mairie d’Agde, par correspondance au commissaire enquêteur, Catherine Bibaut-Vignon ou par un dépôt par voie électronique à :

https://www.democratie-active.fr/dig-basse-vallee-herault-web.

Le commissaire enquêteur recevra le public les mercredi 23 septembre, de 9h à 12h ; lundi 5 octobre, de 14h à 17h et le mercredi 28 octobre, de 14h à 17h en mairie d’Agde.

Après l’enquête, le rapport et les conclusions seront tenus à la disposition du public à la direction départementale des territoires et de la mer (services eaux, risques et nature) et à l’agglomération Hérault Méditerranée.

 

Le forum des associations maintenu fêtera son vingtième anniversaire

C’est le rendez-vous de la rentrée permettant à de nombreuses familles de choisir leurs activités associatives.

Une institution locale qui fêtera son vingtième anniversaire lors de l’édition 2020, ce dimanche 6 septembre, exceptionnellement sur la place de la Fontaine.

Un anniversaire qui verra toutefois des changements dans son organisation, notamment avec le respect de nouvelles consignes sanitaires.

En effet, le port du masque sera obligatoire pour circuler et tenter de trouver l’activité qui lui convient pour la rentrée. De même, pour ces mêmes raisons sanitaires et afin d’éviter les regroupements, le repas convivial de la fin de matinée a été annulé. Par ailleurs, la préfecture impose également diverses restrictions.

Parmi elles, les stylos ne seront pas prêtés ou seront désinfectés, aucun prospectus ne sera pris directement par le public et il sera remis par un membre du stand ganté, des sens de circulation seront mis en place, les démonstrations associatives seront interdites, seuls deux responsables associatifs seront présents par stand…

Malgré ce contexte sanitaire complexe et de nombreux désistements, tout a été mis en œuvre par la municipalité pour permettre aux associations locales de pouvoir présenter leurs diverses activités.

Pour toutes informations complémentaires, contacter Eric Millan, adjoint au maire chargé de la vie associative, au 06 16 63 68 34.

Le calendrier de rentrée est perturbé par les nouvelles restrictions sanitaires

Après le classement du département en zone de circulation active du virus et les dernières restrictions imposées par la préfecture, le calendrier de rentrée est particulièrement perturbé dans la localité.

La mairie vient de diffuser de nombreuses informations.

Tout d’abord, les visites des familles à la maison de retraite sont désormais encadrées et les sorties des résidents suspendues jusqu’à nouvel ordre

Du côté de la rentrée scolaire, celle-ci respecte des conditions sanitaires très strictes mises en place dans chacun des établissements. Tous les renseignements peuvent être obtenus auprès de chaque école et du collège. Par ailleurs, le préfet a imposé le port du masque à proximité des établissements scolaires, jusqu’à une distance de trente mètres.

Si le forum des associations, organisé en plein air, a été maintenu ce dimanche 6 septembre, divers rendez-vous ont été reportés comme l’inauguration de la place de la Promenade envisagée le 12 septembre ou l’inauguration de la résidence sociale Arcade le 19 septembre.

La fête des voisins du 18 septembre est maintenue dans l’attente du détail des règles sanitaires à venir.

La municipalité a rappelé que le port du masque est obligatoire pour les marchés de plein air (mardi et dimanche) et jusqu’au 15 septembre, toute activité dansante dans les établissements recevant du public ou dans les lieux publics (concert debout, dîner musical avec espace dédié à la danse, guinguette, bar musical…) est interdite.

Enfin, il a été indiqué que le rassemblement de plus de dix personnes dans l’espace public n’est pas strictement interdit. Il est soumis à déclaration préalable et autorisation expresse de la préfecture, laquelle les délivre à titre exceptionnel.

Toutes les personnes ayant une question sur ce sujet, notamment les associations, sont invitées à se renseigner auprès de Virginie Poulsen en mairie.

Une rentrée marquée par la hausse des effectifs en élémentaire et collège

  

Le contexte sanitaire du moment, avec le classement du département de l’Hérault en zone de circulation rapide du virus, est l’élément marquant de la rentrée scolaire dans les différents établissements bessanais. Lundi, dans le cadre de leurs traditionnelles visites de pré-rentrée, les élus municipaux l’ont constaté tant au sein de l’école maternelle Georges Bégou, de l’école élémentaire et du collège Victor Hugo, tous bien préparés.

Masques, gel hydroalcoolique, sens de circulation et autres nouvelles méthodes de travail imposées dans le cadre de la lutte contre le virus sont bien en place.

Tous ces dispositifs permettent d’accueillir et d’organiser les emplois du temps de tous les élèves dans de bonnes conditions, enseignants et personnels mobilisés en ce sens.

Cette rentrée 2020 s’inscrit dans un contexte local identiques aux années précédentes, toutefois marqué par la hausse constante des effectifs.

Du côté de la maternelle, il s’agit de la deuxième rentrée dans la nouvelle école Georges Bégou, avec un total de 178 élèves contre 180 l’an dernier.

A l’élémentaire, les effectifs sont eux en hausse significative avec un total de 339 contre 325, comprenant la classe d’inclusion pour les enfants subissant un handicap.

La mairie a appuyé la demande d’une ouverture de classe, laquelle sera examinée rapidement par les services académiques.

Les élus ont aussi visité le futur local du projet vélo participatif.

Au sein du collège Victor Hugo, pour la première fois de son histoire, l’établissement est piloté par une femme puisque Sophie Macaux, nouvelle principale jusque-ici en poste dans le Gard, a été nommée en juin dernier.

Elle fait sa rentrée à Bessan au même titre que les 484 élèves, principalement originaires de Bessan et de Vias, répartis en 18 sections autour de 33 professeurs. Des effectifs également en hausse, avec des tensions particulières notamment en 6e et en 3e.

 

Le 20e forum des associations maintenu sans le repas convivial de rentrée

C’est le rendez-vous de la rentrée permettant à de nombreuses familles de choisir leurs activités associatives.

Une institution locale qui fêtera son vingtième anniversaire lors de l’édition 2020, le dimanche 6 septembre prochain, sur la nouvelle place de la Promenade.

Un anniversaire qui verra toutefois des changements dans son organisation, notamment en lien avec le respect des consignes sanitaires.

En effet, si la place de la Promenade rénovée va permettre un accueil plus espacé des stands des associations locales, le port du masque sera obligatoire pour circuler et tenter de trouver l’activité qui lui convient pour la rentrée.

De même, pour ces mêmes raisons sanitaires et afin d’éviter les regroupements, le repas convivial de la fin de matinée a été annulé.

Toutes les associations ont d’ores et déjà reçu l’imprimé à compléter et à retourner en mairie pour s’inscrire à ce traditionnel rendez-vous… qui verra aussi quelques surprises à l’occasion de ce vingtième anniversaire.

Toutes les personnes souhaitant des informations complémentaires peuvent contacter :

Eric Millan, adjoint au maire chargé de la vie associative au 06 16 63 68 34.

Entretien avec l’architecte de la nouvelle place de la Promenade

Sélectionné par la municipalité, le cabinet montpelliérain Ateliers sites a conçu les aménagements de la nouvelle place de la Promenade et suivi le chantier en qualité de maitre d’œuvre.

Un rôle majeur dans cette réalisation qui vient tout juste d’être officiellement réceptionnée.

Entretien avec Hervé Piquard, architecte de cette opération emblématique à Bessan :

 

Vous avez conçu et réalisé les aménagements de la place de la Promenade de Bessan. Quelles ont été vos orientations architecturales afin de mettre en valeur cet espace ?

L'espace était très découpé par l'usage de la voiture, l'objectif était de rendre unitaire la place. Aussi nous avons pensé ce lieu dans sa globalité de façade à façade, en respectant et soulignant la composition urbaine originelle.

La nouvelle géométrie agrandit visuellement l'espace, offre une perspective vers la mairie avec un vrai parvis, et installe le mail de platanes au cœur de l’aménagement.

Le nouvel espace s’étire à présent depuis la salle des fêtes jusqu’à la Grand’rue. Le projet valorise aussi le bâti, avec des espaces dégagés en pied de façade et un soin particulier au niveau des seuils des maisons grâce à des plantations.

La trame arborée est renforcée au-delà des arbres existants, à la fois pour redonner une structure et une échelle aux espaces très amples mais aussi pour créer des lieux ombragés et frais susceptibles d’accueillir des terrasses ou des promeneurs…

 

Vos réalisations dans le département sont nombreuses et marquantes : Sérignan, Montblanc, Servian, Cazouls d’Hérault… pour les plus proches. Elles donnent la part belle aux pierres et autres minéraux, pourquoi ce positionnement ?

La pierre naturelle est un matériau noble qui confirme le caractère patrimonial d'un cœur historique. Ce revêtement de par sa qualité affirme une pérennité dans le temps, et assume des usages de toute nature.

La pierre offre une multitude de choix, bien choisie en fonction du contexte, elle permet de souligner un cadre architectural dans une harmonie de couleurs et de textures.

Par ailleurs, ces aménagements sont l’occasion de mettre en avant des savoirs faire depuis le façonnage de la pierre jusqu’à la pose. Ces projets nous montrent des réalisations qui s’installent dans la durée.

 

Qu’avez-vous envie de dire aux Bessanais pour qu’ils s’approprient encore plus leur place emblématique, d’autant que les usages vont changer avec moins de place consacrée à la voiture ?

L'espace doit retrouver son usage de place traditionnelle d’un centre village en accueillant des manifestations multiples, mais également en favorisant des usages plus quotidiens et simples comme la promenade, la rencontre.

Sans voiture, l’espace retrouve sa sérénité et peut laisser place à des pratiques plus diversifiées.

Comme nous l’avons constaté sur d’autres projets réalisés, la place peut devenir alors un lieu où les jeunes enfants peuvent pratiquer des jeux libres en toute sécurité, où les habitants peuvent s'approprier le seuil de leurs maisons qui ont été plantés et enrichir dans le temps ces espaces domestiques...

Les bénévoles de la maison de retraite lancent un appel à la population

L’association « Sourire des Tuileries » qui intervient à la maison de retraite municipale de Bessan, gérée par le centre communal d’action sociale, vient de lancer un appel à la population dans plusieurs domaines.

Elle recherche d’abord des bénévoles en permanence pour rendre visite aux résidents et organiser de nombreuses activités : loto, cours de gym douce, atelier couture…

Elle recherche également des pelotes de laine pour son atelier tricot, très prisé par l’ensemble des pensionnaires, surtout les mamies.

Enfin, toutes les personnes qui auraient des magazines à donner pour les résidents sont invitées à les remettre en mairie à l’attention de Micheline Izquierdo, présidente de l’association et conseillère municipale.

Renseignements au 06 11 47 70 19.

Le mobilier urbain a pris sa place sur la nouvelle Promenade

« Quel changement », « C’est magnifique »… les différents avis entendus sur les récents aménagements réalisés sur la place de la Promenade et ses abords (place de l’Hôtel de ville, début de la Grand’rue, rue de la République, boulevard de la Liberté) semblent être à la hauteur des efforts municipaux engagés dans ces travaux d’embellissement en centre-ville. Très récemment, ce rendu a été amélioré avec la pose d’une partie du mobilier urbain.

En effet, en raison de la crise sanitaire, les délais de fabrication, de livraison et d’installation des divers mobiliers urbains a tardé.

Désormais, la nouvelle place de la Promenade a vu la pose de nombreux bancs, donnant une vraie dimension d’espace public de rencontre et de détente à l’ensemble du périmètre concerné par les travaux. Restent encore les corbeilles à papier et les cendriers dans quelques jours, pour véritablement affirmer le rôle central de la Promenade en centre-ville.

Car ce chantier s’affirme comme le début d’une requalification globale, conduite dans différents axes : amélioration du stationnement et des mobilités avec l’espace Louis Baldy, changements de sens de circulation, réfection des façades avec des aides développées sur le périmètre, soutien au commerce local avec de nouvelles terrasses…

Autant d’actions qui seront certainement détaillées par la municipalité lors de l’inauguration de la place prévue le samedi 12 septembre sous réserve du contexte sanitaire.

Une cave éphémère à Gigamed dans le prolongement de Vinocap

Une maison des vins éphémère, intitulée La Cave Vinocap, regroupe, jusqu’à la fin de l’été une trentaine de producteurs de la communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée à Bessan.

Ouverte au public dans les locaux de la pépinière d’entreprises Gigamed, située à l’entrée de ville près du péage autoroutier, elle s’inscrit dans l’offre oenotouristique de la destination reconnue par la marque nationale Vignobles et Découvertes.

Cette cave éphémère est issue d’une réflexion engagée lors du confinement et de la volonté des acteurs institutionnels et professionnels d’apporter leur soutien aux vignerons pour vendre leur production dans la mesure où les principaux relais commerciaux (salons professionnels, cavistes, restaurants…) n’avaient pas eu lieu ou étaient fermés. Un assortiment de vins d’ici est en vente directe et les producteurs ont la possibilité de présenter une cuvée pour chacune des trois couleurs : blanc, rouge, rosé.

Si le rosé de Bessan demeure le fleuron local, des vins originaires des coopératives ou domaines d’Agde, Nézignan l’Evêque, Pézenas, Pinet, Montagnac, Pomérols, Adissan, Caux ou encore Castelnau de Guers sont présents.

Les tarifs proposés au public sont identiques à ceux des caveaux, soit de 3,85 € à 24 €, ce qui permet aux visiteurs de découvrir des vins de qualité à tous les prix.

La Cave Vinocap est ouverte du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 17h à 19h, jusqu’à la fin de l’été. Masque obligatoire.

La Guinguette séduit entre restauration et activités fluviales sur l’Hérault

Malgré un contexte sanitaire inédit et difficile, depuis juin dernier la saison estivale bat son plein à la base municipale de loisirs de la Guinguette… et celle-ci reste ouverte jusqu’à la fin du mois de septembre !

Sous une terrasse ombragée et confortablement installés, il est possible de déguster des formules repas en faisant un choix dans une carte particulièrement gourmande.

Avec des tarifs offrant la possibilité au plus grand nombre de profiter d’un moment agréable dans ces lieux, Pierre Valette et son équipe proposent des assiettes pleines de fraîcheur et d’originalité.

Pour les loisirs et afin de découvrir le fleuve Hérault ou ses berges, pour la deuxième année les nouveautés fluviales semblent avoir séduit les locaux comme les touristes. Canoë, paddle, kayak, pédalo… il est possible de partir en ballade sur le fleuve avec le concept intitulé Bessan Aventure.

Seul ou en famille, en mode initiation, découverte ou randonnée, ces activités sont ouvertes dès l’âge de 4 ans accompagné par un adulte ou dès 12 ans, avec port du gilet obligatoire.

Corentin assure l’accueil du public de 9h30 à 20h en continu.

 

=> Pour contacter la base de loisirs de la Guinguette, lieu municipal situé chemin de l’Allée, contacter le 04 67 77 43 93. Pour la partie « Bessan Aventure », contacter le 06 04 49 76 54.