Bessan

Un chantier agathois qui impacte positivement l’axe routier Bessan - Agde

Le passage à niveau ferroviaire d’Agde sur la route de Bessan va disparaître.

Les travaux, débutés mi-février, ont repris après l’arrêt brutal dû au confinement. Un tunnel sera réalisé pour passer sous le passage à niveau.

Celui-ci, situé sur la route départementale, est considéré comme l’un des plus accidentogènes de France. Le trafic, dense l’été, entraîne de nombreux bouchons dès que les barrières s’abaissent. Quelque 12.000 véhicules passent chaque jour à cet endroit en période estivale.

La route départementale est empruntée par de nombreux touristes après leur sortie de l’autoroute A9 à Bessan. Mais le secteur est aussi emprunté par de nombreux Bessanais qui travaillent à Agde ou dans ses stations littorales.

Actuellement, des maisons proches du passage à niveau sont en cours de destruction. Elles ont été rachetées par la communauté d'agglomération Hérault-Méditerranée. La circulation routière sera perturbée d’autant qu’une fois les habitations démolies, suivront les travaux de réhabilitation et de redimensionnement des réseaux : eau, électricité, informatique…

Ce chantier devrait durer jusqu’au printemps 2023 occasionnant des contraintes mais impactant positivement l’axe Agde – Bessan qui sera assurément renforcé à l’issue. Toutes les autorisations ont été données et les fonds débloqués. Cet investissement s’élève à 16 millions d’euros avec un financement à 50 % par l’État et Sncf Réseau. Le reste est supporté à part égale par la ville d’Agde, la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée et le département de l’Hérault.

 

Une soixantaine de bénévoles a collecté des déchets dans les espaces naturels

 

C’est certes un succès mais il est bien triste de se réjouir d’une pareille opération.

Samedi, une soixantaine de personnes se sont retrouvées, d’abord sur le parvis de l’hôtel de ville, pour participer à une matinée de nettoyage des espaces naturels autour du village.

Piloté par Christophe Hyché, conseiller municipal, ce rendez-vous a mobilisé de nombreux partenaires dont le Sictom d’Agde-Pézenas, le syndicat local de chasse et l’association Project Rescue Ocean.

Répartis en plusieurs groupes, le ramassage des dépôts sauvages a permis de constater que des individus n’hésitent pas à jeter tout et n’importe quoi dans la nature… alors que des déchetteries existent à proximité ! Cumulus, machine à laver, vélo, canettes de boissons et autres encombrants ont été récupérés, triés dans la mesure du possible pour ensuite permettre aux services techniques municipaux de les amener rapidement en déchetterie.

Au-delà de l’incivisme de quelques-uns qui détruisent la beauté des espaces naturels et des paysages d’une cité, cette action municipale mérite de souligner l’importante mobilisation citoyenne. Cela favorise la prise de conscience. Déjà une équipe locale portée par l’association Project Rescue Ocean a été créée. Par ailleurs, une sentinelle citoyenne est en cours de constitution pour aider la mairie dans ce domaine.

Toutes les personnes intéressées sont invitées à contacter Christophe Hyché.

 

La supérette Chez Marie investit et diversifie son offre de proximité



La supérette Chez Marie, installé sur la place de la Mairie au cœur de l’artère commerciale du centre-ville, a décidé de parier sur l’avenir.

Malgré les difficultés du commerce local de proximité et du contexte économique lié à la crise sanitaire, la supérette a décidé d’investir pour le maintien et le développement de l’activité économique à Bessan.

Ce n’est pas moins de 15.000 euros d’investissement qui viennent d’être engagés pour permettre, en complément de la requalification du centre-ville opérée par la ville, de redonner une dynamique au magasin et ainsi créer une synergie entre les commerces du cœur de ville. Cet effort sans précédent est également une occasion pour diversifier le commerce de son offre en épicerie.

Désormais, le magasin a été scindé en deux espaces distincts, mais avant tout très complémentaires. La supérette d’un côté et un espace détente de l’autre, dans lesquels une offre variée permet de répondre à la demande des clients.

Une occasion de découvrir de nouveaux services une nécessité évidente permettant de participer à la sauvegarde d’un service de qualité pour un village en développement.

 

=> La supérette Chez Marie et son espace détente sont ouverts du mardi au dimanche inclus, de 9h à 13h et de 17h à 20h.

Pari réussi pour Eddy et sa famille face à la drépanocytose

Les Bessanais Dany et Jérôme Garcia sont les parents de deux enfants dont Eddy, 13 ans, atteint de la drépanocytose.

Cette maladie génétique, peu connue et pourtant la plus répandue en France, affecte l’hémoglobine des globules rouges et se manifeste sans signe annonciateur. Elle peut se traduire par une anémie, des crises vaso-occlusives pouvant affecter tous les organes, des risque accrus d'infections…

La vie de cette famille est donc rythmée par la maladie. Soucieuse d’agir, soutenue par des amis, les élus et des habitants, Dany et Jérôme Garcia ont décidé de participer à la Course des Héros portée par l’association « Sos Globi Occitanie ». Une course symbolique mais aussi une collecte de fonds qui a remporté un franc succès : les 3.000 euros envisagés ont été dépassés !

Samedi dernier, près du domicile de la famille, Jérôme, Eddy et leurs soutiens ont couru pour la bonne cause, encouragés par des banderoles et des pancartes destinées à communiquer sur cette maladie méconnue et invalidante.

Si leur défi a été réussi, tous les contributeurs sont encore les bienvenus en contactant :

le 06 83 97 04 78 ou par mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

Fête nationale : le feu d’artifice et la cérémonie sont maintenus

Comme partout en France, les réjouissances de la fête nationale sont l’occasion de nombreuses manifestations festives pour honorer la prise de la Bastille et les valeurs de la République. Bals et autres feux d’artifice rythment généralement la vie des villes et des villages. Bessan n’échappe à cette tradition, laquelle est bouleversée cette année par les contraintes sanitaires liées au coronavirus.

La municipalité, en lien avec ses habituels partenaires dont le comité des fêtes, a décidé de supprimer bon nombre de rendez-vous. Par exemple, les bals et la danse du soufflet, moment phare de la fête nationale, ont été annulés. Toutefois, avec l’autorisation de la préfecture, deux animations ont été maintenues : le feu d’artifice et la cérémonie du 14 juillet.

Le programme sera le suivant:

Le lundi 13 juillet, à 22h30, le feu d’artifice musical sera tiré au stade municipal. Le public pourra entrer sur l’avenue Condorcet en respect des règles sanitaires. Le port du masque sera privilégié et le nombre de personnes sera limité.

Le lendemain, mardi 14 juillet, à 11h, une démonstration de danse du soufflet aura lieu sur la Promenade avant que le maire ne préside l’habituelle cérémonie.

Cette cérémonie se tiendra sur la place de la Promenade puisque la place de la République n’est pas assez grande pour accueillir le public attendu. Là-aussi, les règles essentielles sanitaires seront appliquées, du gel hydroalcoolique sera disponible et le public pourra aisément y participer en respect de la distanciation physique.

L’édition 2020 de la fête nationale sera différente mais assurément présente !

 

Une balade patrimoniale et sanitaire pour découvrir le moulin ancestral

Il y a tout juste un an, le moulin Bladier, appartenant jusque-là au syndicat des eaux de la basse vallée de l’Hérault est devenu propriété de la ville. L’objectif n’est pas de le reconstruire ni de dépenser des sommes folles pour son entretien mais bien de le sauver, le sauvegarder et le faire vivre au XXIe siècle autour d’un projet alliant patrimoine, architecture et tourisme.

Si le projet communal n’est pas encore déterminé, les élus chargés de la culture et du patrimoine souhaitent mettre en avant les valeurs architecturales de ce joyau datant de la fin du XIIe ou du début du XIIIe siècle. Il y a quelques jours, à l’occasion des journées européennes des moulins, la ville a proposé une balade patrimoniale pour encore mieux le découvrir.

Sous la houlette d’Emilie Féliu, nouvelle adjointe au maire chargée des affaires culturelles, plusieurs groupes ont pu se rendre sur le site au départ de la mairie. Grâce au beau temps, la promenade a été très agréable jusqu’au bord du fleuve pour en apprendre plus sur cet édifice très attaché aux cœurs des Bessanais et pour lequel l’avenir semble être prometteur. A suivre…

Tous les masques attribués avec une distribution spéciale pour les commerçants

La distribution de masques de protection a accompagné la vie du pays depuis le début de la crise sanitaire. Dans la localité, dès les premiers jours du confinement, la solidarité a été de mise avec le rôle accru de couturières ayant permis de distribuer, via le centre communal d’action sociale, des masques lavables en tissu aux personnes âgées et aux plus fragiles.

Une opération menée grâce à deux associations bessanaises : la Tuque Endiablée et les Cavaliers de la Grange des Fées.

La mairie a aussi très rapidement participé à la commande groupée du département de l’Hérault. Dès leur réception, les masques ont été distribués dans chaque foyer par les élus du conseil municipal, mobilisés pour la circonstance.

Toutes les personnes qui n’auraient pas reçu leurs masques ou les familles nombreuses qui souhaiteraient en disposer de plusieurs autres, sont invitées à se faire connaître en mairie auprès du service accueil et du service communication.

Ayant été approvisionnée en quantité suffisante, la municipalité a aussi souhaité assurer une distribution auprès des commerçants du centre-ville. Les commerces de proximité sont des lieux de passage et le port du masque en leur sein est conseillé.

Hélène Grenouillon, nouvelle conseillère municipale chargée de l’emploi et du commerce, est ainsi allée à la rencontre des commerçants locaux, particulièrement satisfaits de cette initiative.

Les emblématiques arcades de l’hôtel de ville se refont une beauté

S’il est un lieu qui change de visage actuellement dans la commune, c’est bien le centre-ville et principalement les abords de la salle des fêtes et de la mairie. Le chantier de requalification de la place de la Promenade est passé par là et les changements sont à la fois impressionnants et bénéfiques. La pose des pierres de rue est quasiment terminée. Le mobilier urbain va être prochainement installé. Tout prend forme au fil des jours d’un chantier qui se termine.

Les arcades de l’hôtel de ville, toutes proches, ne pouvaient rester en l’état. Abimées par le temps, elles méritaient d’être « dépoussiérées » et surtout repeintes. Cette galerie couverte, voutée en ogives, vient de se refaire une beauté, les agents des services techniques municipaux l’ayant entièrement repeinte. Une initiative qui complète parfaitement les travaux de réhabilitation de la place de la Promenade et de la place de la Mairie donnant que l’épicerie, le tabac et la brasserie.

Ces arcades sont nées à la fin du XIXe siècle. En effet, en 1847, une horloge en façade est projetée. Faute de place pour l’installer, il est construit un beffroi en 1850. Mais le poids de cette construction oblige un renforcement de la voûte des halles d’où les arches que l’on connait aujourd’hui.

Certains se souviennent encore d’un marché à la volaille le samedi sous les arcades.

Plus de marché aujourd’hui, mais un lieu convivial et symbolique que la municipalité entend bien conserver.

Une course pour aider Eddy et sensibiliser à une maladie méconnue

 

Les Bessanais Dany et Jérôme Garcia sont les parents de deux enfants dont Eddy, 13 ans, atteint de la drépanocytose.

Cette maladie génétique, peu connue et pourtant la plus répandue en France, affecte l’hémoglobine des globules rouges et se manifeste sans signe annonciateur. Elle peut se traduire par une anémie, des crises vaso-occlusives pouvant affecter tous les organes, des risque accrus d'infections…

La vie de famille est donc rythmée par la maladie et difficile puisque parfois impuissante face aux souffrances d’Eddy. Aussi, s’investir pour que la recherche avance et améliorer la prise en charge des malades était une évidence. Membres de l’antenne de l’Hérault au sein de l’association « Sos Globi Occitanie », Dany en est la trésorière adjointe et Jérôme a décidé de participer à la « Course des Héros » ce dimanche 28 juin pour sensibiliser le plus grand nombre et récolter des fonds.

Initialement prévue à Lyon, elle se réalisera en mode connecté vu le contexte sanitaire. Parallèlement, une cagnotte en ligne sécurisée est ouverte sur le site alvarum.com au nom de Jérôme Garcia.

N’hésitez pas à parler de cette belle initiative autour de vous et pourquoi pas, à faire un don !

Renseignements : 06 83 97 04 78 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Aux petits soins des chemins ruraux pour pallier les dégâts climatiques

Ils sont actuellement aux petits soins des services techniques municipaux, lesquels s’activent en raison de l’état de certains chemins ruraux de la commune. Il faut dire que les intempéries de l’automne dernier ont été catastrophiques dans certains endroits et le programme engagé est d’envergure. Validés par le récent vote du budget communal, les travaux ont démarré du côté du chemin du Maréchal Ferrant.

Ils vont se poursuivre pendant de longues semaines avec un premier plan de réfection qui va concerner de nombreux secteurs du village. En effet, près de cinq kilomètres de chemins ruraux vont être repris et améliorés dont le chemin de l’Estacarède, de la Platane, de la Turque, des Mégeries, de la Méjane, de la Puissanque, de la Grange des fées…

Par la suite, un nouveau plan pluriannuel d’investissement sera établi pour faciliter la reprise ou l’aménagement d’autres secteurs. Les chemins ruraux demeurent indispensables à la circulation des engins et permettent aux viticulteurs locaux de travailler dans de meilleures conditions.

Pour toutes questions sur le sujet, contacter Angel Millan, adjoint au maire et Joan Soliva, conseiller municipal, en mairie.

 

Reconnaissance aux ouvriers chargés de la pose des pierres de la Promenade

De son bureau situé au deuxième étage de l’hôtel de ville, Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, a pu suivre quotidiennement l’évolution du chantier de requalification de la place de la Promenade. Il a pu se rendre compte du travail, à la fois pénible et minutieux, des ouvriers chargés de la pose des pierres sur le nouvel espace public, métamorphosé et embelli. Il a tenu à remercier et féliciter les ouvriers de l’entreprise Durand-Pavage, basée à Montady.

Accompagné par Marie-Laure Lledos, première adjointe et Angel Millan, adjoint au maire chargé des travaux, le maire a reçu les ouvriers en mairie, en présence de Cédric Gervais, responsable de l’entreprise Durand-Pavage et Thierry Bosc, des services techniques municipaux. Un verre de l’amitié symbolique, dans une ambiance chaleureuse, pour marquer la fin du chantier et la qualité du travail réalisé dans les règles de l’art.

Pas moins de 638 tonnes de pierres (538 de pierre calcaire et 100 de basalte) ont été posées sur le périmètre, à savoir la place de la Promenade et la place de la Mairie. Une surface de 2.800 m², soit 112.000 pierres environ. Un chantier colossal effectué au millimètre, sous les directives d’Hervé Piquard, architecte urbaniste du bureau montpelliérain Atelier Sites. Les ouvriers ont eux-aussi remercié la ville car ce geste est très rare.

Ils sont repartis avec une bouteille de rosé de Bessan : un souvenir de plus !

Pour plus de confort, la cantine de Victor Hugo a été insonorisée

Manger à la cantine peut être quelquefois complexe pour les écoliers, surtout pour les plus petits. Se séparer toute une journée de ses parents est un rythme à trouver et à accepter. Les efforts municipaux pour proposer un temps de midi agréable aux enfants sont nombreux. Ils passent par un encadrement sécurisé et ludique avec les animateurs du service jeunesse, ainsi que par une qualité des repas préparés à Bessan et servis par les employés de la ville.

La qualité d’un temps de repas demeure aussi importante dans l’environnement au cours duquel il est pris.

Si les écoliers de maternelle bénéficient d’un nouveau réfectoire au sein de la nouvelle école Georges Bégou, ceux de l’école élémentaire Victor Hugo déjeunent dans l’ancien château d’eau, transformé dans les années 1980 en cuisine et réfectoire. Un lieu architectural ancien qui nécessite des adaptations régulières pour le rendre accessible et aux normes.

Ainsi, après l’installation d’une chambre froide, la réhabilitation des peintures ou encore la création d’un accès pour les personnes à mobilité réduite, la mairie vient d’insonoriser les locaux de la salle principale.

Un investissement municipal effectué par une entreprise spécialisée après une étude acoustique, comme il avait été fait pour la salle Raymond Devos. Désormais, les lieux ne résonnent plus et les enfants disposent d’un confort amélioré.

Une matinée ouverte à tous pour retirer les dépôts sauvages de déchets

La ville de Bessan dit stop aux dépôts sauvages de déchets dans la nature ! Actuellement, ce cri est entendu dans la plupart des communes. Il est vrai que les déchetteries ont été fermées pendant de longues semaines en raison du confinement, mais cette nécessité ne doit pas rendre acceptable des pratiques intolérables, de plus en plus rencontrées dans les espaces naturels de Bessan et des environs.

Les promeneurs ou viticulteurs découvrent de plus en plus souvent, avec indignation et peine, des lieux de dépôts sauvages. Pour y remédier, pour agir collectivement et surtout pour rendre la nature plus propre, une matinée de nettoyage est organisée ce samedi 27 juin, de 9h à 12h, avec le soutien de nombreux partenaires autour de la mairie, dont le Sictom d’Agde-Pézenas et l’association Project Rescue Ocean.

Le rendez-vous, ouvert à toutes les bonnes volontés, est donné à 8h30 devant la mairie pour permettre la création des petits groupes d’intervention.

Pour y participer et permettre à la mairie d’organiser les déplacements, il est nécessaire de s’inscrire auprès de Christophe Hyché, conseiller municipal aux espaces naturels : tel. 06 31 26 35 39 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

La base de loisirs Bessan Aventure conjugue son ouverture avec la Guinguette

Depuis l’an dernier, la Guinguette vit aussi au rythme de Bessan Aventure.

Au fil du temps et des nombreuses volontés, le site est devenu une vraie base de loisirs nautiques sur le fleuve Hérault. Grâce à différents parcours mis en place en fonction du niveau de chacun, il est possible de louer des canoës, des paddles, des kayaks ou encore des pédalos et partir ainsi à l’aventure sur la rivière.

Seul ou en famille, en mode initiation, découverte ou randonnée, ces activités particulièrement originales dans une commune rétro-littorale sont ouvertes dès l’âge de quatre ans, accompagné par un adulte ou dès douze ans, avec port du gilet obligatoire. Corentin Rouillier, sportif accompli, assure l’accueil et les conseils pour le public.

Avec un peu retard en raison des modalités du déconfinement, et ce depuis le 10 juin, les amoureux du fleuve et des activités sportives peuvent bénéficier de cette activité, placée sous le signe de la sécurité sanitaire avec respect des gestes barrières et de la distanciation physique.

Pour tous renseignements complémentaires ou réservations, contacter le 06 04 49 76 54.

Deux assemblées générales associatives en mairie

Afin de respecter les consignes sanitaires et compte tenu de la fermeture des équipements sportifs, deux assemblées générales associatives auront lieu exceptionnellement en mairie.

Samedi 20 juin, à 18h, l’As bessanaise football tiendra sa réunion avec pour principal objectif d’élire un nouveau président.

Lundi 22 juin, à partir de 18h30, la salle du conseil municipal de l’hôtel de ville accueillera l’assemblée extraordinaire du Club Gym Bessan pour clôturer la saison 2019-2020 et pour engager de nouvelles perspectives à compter de septembre prochain.

 =>Pour ces deux réunions, ouvertes aux seuls adhérents, il est préconisé le vote par correspondance afin de limiter le nombre de participants.

 

Pour éviter les incendies, le débroussaillement… c’est maintenant !

Le feu est une préoccupation omniprésente dans la région méditerranéenne. Bessan n’échappe pas à la règle et il convient de se prémunir contre les incendies qui viendraient menacer les habitations ou ceux induits par les habitants eux-mêmes. La mairie tient à rappeler que pour limiter les dommages que pourrait causer le feu, le code forestier oblige les propriétaires situés en zone exposée ou en zone urbaine à débroussailler et à maintenir en état aux abords des constructions de toute nature sur un rayon de 50 mètres.

Cet entretien consiste à couper régulièrement les herbes présentes sur les terrains concernés. Il peut être effectué par les propriétaires eux-mêmes ou par l’intermédiaire d’une entreprise privée, à leurs frais en cas de défaillance. A noter que depuis quelques années sur l’ensemble du département de l’Hérault, des milliers de propriétaires ont été contrôlés et des contraventions ont été émises à l’encontre de ceux qui n’avaient pas réalisés leurs obligations légales de débroussaillement.

Les services municipaux sont à disposition pour tous conseils quant aux modalités légales de débroussaillement (administration générale, urbanisme ou services techniques). Philippe Marin, adjoint au maire chargé de l’environnement, des énergies et du développement durable reste également disponible en cas de questions ou pour toute action envers un propriétaire défaillant.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 04 67 00 81 81.

Les traditionnelles festivités bessanaises de l’été auront-elles lieu ?

Face à la situation sanitaire et aux différentes obligations imposées aux communes, de nombreuses manifestations ou événements ont été annulés dans la localité. Pour juin, juillet et août, la liste est déjà longue mais elle répond à une nécessité sanitaire : fête de la musique, soirée Nigth Kolorz, les premiers c’est le rosé du comité des fêtes, bals de la fête nationale, concours de pétanque, manifestations sportives, troisième édition du Festil’âne, soirées de la cave coopérative… Cette liste n’est pas exhaustive.

Au fil des jours, les directives gouvernementales et préfectorales évoluent quant à l’organisation, en toute sécurité, des festivités de l’été. Si la plupart des communes ont décidé d’annuler leurs événements estivaux, la préfecture a écrit aux maires début juin, leur indiquant que les fêtes votives demeuraient importantes dans la vie et l’économie locale, et qu’elles pouvaient s’organiser sous réserve d’une autorisation expresse, validant des mesures très strictes en matière sanitaire.

Le maire, Stéphane Pépin-Bonet, associé aux partenaires habituels, a décidé de soumettre prochainement des propositions à la préfecture pour la tenue d’une fête nationale réduite et pour la fête locale.

Les festivités auront-elles lieu ?

L’information n’est pas encore connue mais la volonté municipale semble être d’actualité pour à la fois respecter les consignes sanitaires et retrouver la convivialité qui fait la particularité de Bessan et de ses habitants.

 

Les travaux de réfection des trottoirs ont repris dans le centre-ville

Si un nouveau plan pluriannuel de travaux va voir le jour à l’initiative de la nouvelle municipalité, les travaux stoppés en raison du confinement reprennent progressivement. Il y a, bien entendu, le chantier emblématique du centre-ville, autour de la place de la Promenade.

Depuis le 27 avril dernier, les entreprises sont à pied d’œuvre pour terminer les aménagements aux abords de la place principale de Bessan. Une requalification qui devrait être terminée à la mi-juillet.

Mais il existe aussi bon nombre de travaux, quelquefois plus modestes, lesquels avaient eux-aussi subi un arrêt brutal en mars dernier. Les services techniques municipaux, en respectant les nouvelles consignes sanitaires sur les chantiers, ont ainsi réactivé leurs équipes.

Le plan de réfection des trottoirs a pu reprendre ces derniers jours avec l’aménagement de la rue Jean-Jacques Rousseau donnant sur la Grand’rue.

D’autres chantiers de ce type suivront dans les prochaines semaines.

Rappel : candidatures pour le conseil d’administration du Ccas

Le maire de Bessan informe qu’en application du code de l’action sociale et des familles, et de la délibération du conseil municipal en date du 25 mai dernier, il sera procédé à la prochaine nomination de quatre représentants associatifs pris parmi les représentants des associations suivantes pour composer le conseil d’administration du centre communal d’action sociale : associations œuvrant dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre les exclusions, associations de personnes âgées et de retraités, associations de personnes handicapées.

Pour composer ce conseil d’administration, lesdites associations peuvent proposer des personnes susceptibles de les représenter en adressant une liste comportant au moins trois personnes, sauf impossibilité dûment justifiée.Les associations ayant le même objet peuvent proposer une liste commune.

Pour être recevables, les candidatures doivent concerner des personnes dûment mandatées par l’association pour la représenter, étant établi que l’association doit avoir son siège dans le département ; mener des actions de prévention, d’animation ou de développement social dans la commune ; ne pas être fournisseurs de biens ou de services au Ccas, n’entretenir aucune relation de prestation à l’égard du Ccas ; ne doivent pas être membres du conseil municipal.

Les listes des personnes présentées par les associations concernées devront parvenir en mairie au plus tard le 18 juin 2020, sous pli recommandé avec accusé de réception ou être remises au secrétariat de la mairie contre accusé de réception.

Plus d’informations au 04 67 00 81 81.

Une ballade patrimoniale proposée pour admirer le moulin Bladier

 

La période actuelle de déconfinement progressif ne doit pas permettre de rester inactif et la possibilité de former des groupes de dix personnes semble s’adapter aux visites patrimoniales.

Ainsi, Emilie Feliu a décidé de participer aux journées européennes consacrées aux moulins et à la découverte du patrimoine meulier. A Bessan, cela aura lieu le dimanche 28 juin, autour du moulin Bladier.

Ce moulin posé sur le bord du fleuve Hérault est devenu propriété de la ville il y a quelques mois à peine. Soucieuse de faire partager ce trésor architectural au plus grand nombre, et avant d’engager un projet de mise en valeur, la municipalité propose au public de découvrir ses charmes lors d’une ballade pédestre, respectant la distanciation physique et les gestes barrières.

Par petits groupes de dix personnes au maximum, la ballade se fera au départ de la mairie le dimanche 28 juin, à partir de 17h. Sur place une visite commentée sera donnée avec le moulin au loin.

Pour y participer, les inscriptions sont obligatoires auprès d’Emilie Feliu, adjointe au maire chargée des affaires culturelles, du patrimoine et du tourisme. Contact au 06 47 60 64 77.