Bessan

Des ateliers numériques pour accompagner les citoyens dans leurs démarches

Accompagner les citoyens à mieux utiliser les outils numériques au quotidien : voilà l’objectif du recrutement et du déploiement de 4.000 conseillers numériques dans toute la France.

Financée par le plan gouvernemental « France Relance », cette initiative a vu une concrétisation dans la localité. Après avoir candidaté au dispositif, la municipalité a été retenue par les services de l’Etat et, durant l’été, Marion Montfort a été recrutée.

Après sa longue période de formation, Marion est désormais opérationnelle et demeure à disposition pour aider les Bessanais à mieux utiliser internet dans leurs démarches ou leurs besoins personnels.

Ses missions sont ambitieuses et progressives. Elle a d’abord assuré des permanences en mairie afin de guider tous les publics : étudiants, retraités, particuliers, responsables associatifs… Ensuite, elle a programmé des ateliers participatifs.

Ces ateliers ont lieu à fréquence régulière quand le contexte sanitaire actuel le facilite.

Afin de mieux cerner les besoins, Marion a créé et diffusé un questionnaire sur les usages du numérique, disponible sur le site internet de la ville (www.bessan.fr) et en format papier à l’accueil de l’hôtel de ville.

Pour la contacter, il suffit de l’appeler au 04 67 00 81 88 en mairie

ou de la saisir par mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

L’idée d’une voie verte cyclable entre Agde et Bessan fait son chemin

La communauté d’agglomération Hérault Méditerranée a lancé une étude d’opportunité pour la requalification des voies ferrées traversant son territoire.

La démarche a impliqué la constitution d’un comité de pilotage, instance d’arbitrage, dont la commune de Bessan est un membre actif.

Les objectifs étaient ambitieux : diagnostic territorial avec analyse des mobilités, diagnostic ferroviaire avec Sncf Réseau, élaboration et confrontation de différents scénarios…

Après plusieurs mois de travaux et d’échanges intenses et constructifs, le scénario validé a été présenté.

Il privilégie la création d’une voie verte d’Agde à Paulhan avec toujours l’hypothétique remise en service de l’ancienne voie ferrée de Vias à Bessan pour faciliter la construction de la future Lgv.

Dans tous les cas, le groupe de travail a retenu la nécessité par tous les moyens de relier Agde à Bessan.

Intégrer une future piste cyclable Agde - Bessan par l’écluse ronde, les chemins viticoles, la Guinguette, le Quai Marius et le moulin bladier pourrait être aussi envisagée. L’agglomération et la ville y travaillent, souhaitant retenir toutes les options.

A suivre.

La bande dessinée sur Molière fait un carton pour débuter l’année culturelle

Alors que la vieille ville de Pézenas en avait eu la légitime avant-première, la bande dessinée « Molière, l’impromptu de Pézenas », co-réalisée par le dessinateur Benoit Lacou et le comédien Olivier Cabassut, a été présentée en mairie de Bessan, fidèle partenaire de l’éditeur villeneuvois Alain D’Amato.

Les Bessanais ne s’y sont pas trompés, venant en nombre à la découverte du formidable ouvrage et à la rencontre des deux auteurs, assaillis pour une longue séance de dédicaces.

En présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet, et de ses élus, la rencontre a été avant tout conviviale, organisée dans la salle du conseil municipal Etienne Petit, agencée pour la circonstance sous le regard de Molière lui-même, présent au travers de la sculpture de Jean-Louis Jullien.

Durant près de quatre heures, les deux auteurs ont été au contact de leurs lecteurs et des amoureux de Molière avec, notamment, la présence de voisins Viassois, venus pour soutenir Olivier Cabassut, l’enfant du pays.

A l’invitation de la municipalité, les jeunes membres du conseil citoyen participatif se sont déplacés pour recevoir un exemplaire de la bande dessinée. Ils en ont profité pour échanger avec l’éditeur Alain D’Amato, heureux de voir l’engouement des jeunes générations pour le comédien et dramaturge français né en 1622 et mort en 1673.

Molière sera au centre de l’année culturelle puisque les associations locales organiseront une journée autour de son œuvre le 19 mars prochain.

Il est encore temps de candidater à la participation citoyenne et de sécurité

Alors que le dispositif « Voisins Vigilants » connaît moins de succès, une nouvelle démarche de participation citoyenne est désormais privilégiée au niveau national.

Le dispositif « Voisins Vigilants » ne concernait que deux quartiers bessanais. La municipalité a décidé de mettre en place le dispositif « Participation citoyenne » dans l’ensemble du village.

Cette nouvelle démarche encourage la population à adopter une attitude solidaire et vigilante ainsi qu’à informer les forces de l’ordre de tout fait particulier. Les principaux objectifs sont d’établir un lien régulier entre les habitants d’un quartier, les élus et les représentants de la force publique (police municipale comme gendarmerie), mais aussi d’accroître la réactivité contre la délinquance.

Dans le cadre de cette nouvelle démarche, la mairie de Bessan recherche des référents de quartier.

Déjà, une dizaine de personnes s’est fait connaître. Cette mission est ouverte à tous.

Pour candidater, il suffit de contacter la police municipale au 04 67 77 55 55, ou Pierre Mora, l’adjoint au maire chargé de la sécurité publique, par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le Plie et la Mli en réunion en mairie à l’invitation de la cellule emploi

A l’invitation de la cellule emploi de la mairie, pilotée par Hélène Grenouillon, élue municipale, le Plie Hérault Méditerranée (Plan local pour l’insertion et l’emploi) a récemment organisé sa dernière commission de l’année en l’hôtel de ville. Pour le Plie, être éloigné de l’emploi n’est pas une fatalité ni une situation définitive, notamment pour les jeunes.

Avec ce service intercommunal, l’agglo développe des projets visant à l’insertion professionnelle et à un accompagnement des moins de 26 ans, des demandeurs d’emploi de longue durée et des bénéficiaires du Rsa.

Ses actions sont concentrées sur 4 axes : les chantiers, l’appui à la recherche d’emploi, les ateliers expérimentaux et l’insertion via la clause des marchés.

De même, la Mli Centre Hérault (Mission locale d’insertion) a également tenu son conseil d’administration dernièrement en mairie. La Mli est un lieu d’accueil, d’écoute et d’accompagnement des jeunes de 16 à 25 ans. Elle accompagne tous les jeunes démarrant leur vie active : sans diplôme, étudiant ou jeune diplômé peuvent bénéficier d’un soutien dans leur projet professionnel.

 

=> Contact : cellule emploi, Hélène Grenouillon, tel. 06 48 64 62 89 ;

Plie tel. 04 67 01 07 95 ;

Mli tel. 04 67 01 07 90

Un nouveau service pratique pour entretenir les sépultures dans les cimetières

Fabien est un jeune auto-entrepreneur Bessanais. Depuis quelques mois, il propose à Bessan et dans les communes voisines, des prestations de service nouvelles et, surtout, bien utiles pour les familles.

Sous le nom « Entretenir son souvenir », il favorise le nettoyage et l’entretien de sépultures dans les cimetières.

Cette offre s’adresse à toutes les personnes qui ne sont plus en mesure de le faire elles-mêmes, ou à celles qui, par manque de temps ou par la distance, ne peuvent plus s’en occuper correctement.

Plusieurs offres sont à la disposition des personnes intéressées : intervention unique ou abonnements, nettoyage simple ou avec fleurissement de saison.

 

=> Pour toutes informations complémentaires, contacter le 06 95 17 88 18

ou prendre un rendez-vous via le site internet : entretenir-son-souvenir.fr.

 

La nouvelle équipe de la Gaule Bessanaise mise beaucoup sur la jeunesse

Comme chaque année, la Gaule Bessanaise, association locale de promotion de la pêche, a tenu son assemblée générale à la salle Raymond Devos du centre social municipal.

Au-delà de toutes les questions évoquées en présence des élus et de quelques membres, l’accent a été volontairement mis sur la jeunesse avec la poursuite des actions envers les petits et jeunes bessanais.

En effet, la gratuité des permis de pêche pour les jeunes de moins de 12 ans a été renouvelée pour l’année 2022.

Par ailleurs, une participation de 10 euros est seulement demandée pour les permis de ceux âgés de 12 à 17 ans sur le secteur régional. Une action pour attirer de nouveaux membres, plus jeunes, afin de les former aux valeurs de la pêche et de la nature.

Les permis de pêche se prenant désormais sur internet, les responsables de l’association ont mis en place un accompagnement personnalisé pour guider les personnes qui le souhaitent dans cette démarche, jeunes ou moins jeunes évidemment.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 07 66 86 69 99 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les Papillons toujours présents pour aider les enfants victimes de violences

En février dernier, la commune était la première du département à signer une convention avec l’association nationale « Les Papillons » et à installer, dès le mois de mai, une boîte aux lettres de l’association à proximité de la cour de l’école élémentaire Victor Hugo. Le but est de permettre aux plus jeunes, victimes de violences (physiques, éducatives ou sexuelles), de maltraitances, de harcèlement ou encore de racket, de libérer leur parole.

Pour accompagner cette démarche, toutes les classes de l’école ont été sensibilisées par des bénévoles formés pour que leurs maux ne soient pas leur dernier mot.

En partenariat avec les enseignants de l’établissement, cette action sera renouvelée chaque année scolaire et en seulement six mois de présence, la boîte aux lettres a recueilli onze mots d’enfants, dont un a fait l’objet d’une information préoccupante auprès des autorités.

Malheureusement, les petits bessanais ne sont pas épargnés par ces mauvais faits, présents au quotidien dans leur famille ou dans leur école.

Pour la municipalité, et notamment Céline Sanchez, adjointe au maire chargée des affaires scolaires, il était évident et essentiel d’agir en les informant, aussi bien de leurs droits que de ce qui peut se produire dans leur environnement proche.

Plus d’infos en contactant le 06 12 52 92 62 ou en consultant le site internet : www.associationlespapillons.org.

 

Disparition : l’ancienne élue municipale Yvette Bouteiller nous a quittés

Son départ a suscité une émotion sincère chez toutes celles et tous ceux qui l’ont connue.

Yvette Bouteiller était une personne attachante et appréciée. Elle portait en elle la joie de vivre et s’impliquait totalement dans les causes qu’elle défendait. Elle a notamment incarné cette fibre qui la caractérisait bien lors du précédent mandat municipal où elle avait siégé dans l’opposition.

Ses anciens collègues, Sylvie Loubet et Olivier Goudou, ont rappelé dans un communiqué qu’elle avait toujours le souci de l’autre.

Durant sa vie professionnelle, elle a développé des villages de vacances de comités d’entreprise.

Le temps du mandat précédent, elle a siégé au conseil municipal, à l’agglo et au Ccas. Depuis un an, elle était au nombre des membres du conseil citoyen participatif.

Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, se souvient d’une femme engagée, entière, directe, opiniâtre et très assidue dans ses fonctions municipales. « Si nous étions opposés en conseil municipal, nous avions du respect dans nos prises de position » a-t-il publiquement indiqué.

La ville de Bessan présente à ses proches ses sincères condoléances.

L’année Molière débute avec la présentation d’une formidable bande dessinée

Molière est mort depuis quelques années. C’est aujourd’hui Lagrange, son ami de toujours, qui dirige la troupe.

Mais au moment où les répétitions pour la prochaine pièce vont reprendre, il est assailli par le doute :

les décisions qu’il prend pour le groupe sont-elles les bonnes ? Doit-il poursuivre son rôle de meneur ? C’est alors qu’Armande Béjart, veuve de Molière, lui rend visite afin de lui annoncer une importante nouvelle.

Au cours de leur entretien, ils se remémorent leurs rencontres du côté de Pézenas. Ils se souviennent avec nostalgie de ce jeune homme déterminé, juché sur son chariot de Thespis, emmenant sa troupe de comédiens de ville en ville. Jean-Baptiste Poquelin, dans un nuage de poussière, le regard rêveur mais concentré pour ne pas quitter l’ornière, ne se doutait pas encore que son périple le conduisait sur les chemins de la gloire…

Voici l’histoire de la bande dessinée rendant hommage à une étape décisive de l’illustre voyage de Jean-Baptiste Poquelin avant sa consécration.

En avant-première après Pézenas, cette bande dessinée sera présentée en mairie de Bessan

le dimanche 16 janvier, à 10h30 en présence des auteurs Olivier Cabassut, Benoit Lacou et de l’éditeur Alain D’Amato, bien connu dans la localité.

A ne pas manquer car comme le disait si bien Marcel Pagnol : « Jean-Baptiste Poquelin est né à Paris, Molière est né à Pézenas ».

 

Avec l’agglo, la sécurisation de l’alimentation en eau potable se termine

Des travaux sont actuellement en voie de se terminer du côté de la base de loisirs de la Guinguette afin de créer un forage supplémentaire.

Un nouveau sondage dans le but de mieux sécuriser l’alimentation en eau potable de la commune. Pour rappel, un forage est une pompe souterraine permettant de récupérer des eaux déjà filtrées naturellement.

Le chantier, porté par le service de l’eau et de l’assainissement de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, a permis la mise en place de la chambre de vanne et le raccordement au réseau public, intercommunal depuis 2017. Le captage en eau a pour but de remplir le réservoir situé à Saint-Claude et permettre à chaque habitant de disposer d’eau potable sans coupure.

Il y a quelques jours à peine, un local intégrant la tête de forage a été construit avec un béton spécial pour résister aux inondations, car le chantier se situe en zone inondable. En ce qui concerne les anciennes pompes, elles vont être changées à l’identique et l’ancien local va être agrandi.

Le montant de l’investissement est de 249.000 euros, financé par l’Agence de l’eau à hauteur de 49.135 euros.

Le centre communal d’action sociale a distribué ses traditionnels colis de fêtes

Les élus municipaux, les administrateurs associatifs et les bénévoles du Centre communal d’action sociale (Ccas) ont récemment distribué les traditionnels colis de la solidarité aux familles bessanaises dans le besoin.

Une action à la fois simple et discrète à laquelle Laurence Thomas, adjointe au maire chargée des affaires sociales, tient beaucoup.

Il s’agit de préparer des colis avec des mets pour les fêtes de fin d’année et d’inviter généreusement des familles nécessiteuses à les récupérer au sein de la cantine municipale. Une vingtaine de familles était concernée cette année, sachant que le Ccas essaye de répondre aux besoins en fonction des situations les plus difficiles du moment. Les jeunes ont été au centre de ce geste solidaire cette année.

Avec les représentants du Ccas, Laurence Thomas a piloté la distribution des colis dans une ambiance chaleureuse et toujours avec le sens d’un service social adapté. Pendant les fêtes, le service social reste d’ailleurs disponible aux personnes qui le souhaitent. Il suffit de le contacter aux heures d’ouverture de l’hôtel de ville au 04 67 00 81 85.

Joséphine Baker fera son entrée dans la salle des portraits de l’hôtel de ville

Il y a quelques semaines, le président de la République, Emmanuel Macron, a décidé de faire entrer dans le panthéon français, la plus française des américaines : Joséphine Baker.

Cette afro-américaine issue d’une famille très pauvre du Missouri, quitte son Amérique en proie au racisme, pour la France en 1925 où elle va devenir une très célèbre meneuse de revue. Ses danses et ses grimaces feront d’elle une icône des années folles.

Amoureuse de la France qui l’a si bien accueilli, elle s’engage pour la France Libre en mettant son talent musical à contribution en chantant pour les soldats au front.

Dès 1939, elle espionnera pour le compte des français en France comme en Afrique du Nord. Symbole de la liberté, elle deviendra après la guerre un symbole de la fraternité en adoptant douze enfants de toutes origines pour former sa « tribu arc-en-ciel ».

Pour l’honorer à l’occasion du 8-Mars, journée internationale des droits des femmes, la municipalité a décidé d’accrocher son portrait dans la salle Paul Salvy qui, depuis quelques années, rend hommage à tous les grands visages de la nation.

Une exposition et une cérémonie officielle illustreront cet évènement.

La salle des portraits est accessible à tous aux heures d’ouverture de l’hôtel de ville,

du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 15h à 18h.

 

La Guilde lance un appel pour rejoindre les amoureux du patrimoine bessanais

La Guilde 2 Bessan, Patrimoine et Traditions, est une association créée en mars 2015.

Son but est la préservation, la restauration, la mise en valeur du patrimoine culturel et historique de notre village.

Il s’agit avant tout d’encourager la préservation des coutumes et traditions, entretenir la mémoire par les activités de la généalogie ou encore l’organisation de manifestations culturelles.

La Guilde est organisée en 4 groupes : patrimoine, généalogie, chapelle de Saint-Laurent de Touroulle et journées européennes du patrimoine.

Les membres se réunissent au moins une fois par mois pour mettre en commun les recherches personnelles, préparer les expositions, répartir les tâches, écrire des textes, aider sur un arbre généalogique…

Chaque année est rythmée par l’assemblée générale, des visites guidées du village et de l’église, le forum des associations, un loto, un concert de musique classique à l’église, les journées européennes du patrimoine (le fil rouge de l’année), le marché de Noël, des conférences, des expositions, l’accueil des nouveaux bessanais, un repas annuel, la restauration de la chapelle Saint-Laurent de Touroulle.

Avec cet appel de début d’année, la Guilde s’ouvre à tous les Bessanais et recherche de nouveaux membres pour étoffer les groupes actifs et très dynamiques.

Pour tous renseignements complémentaires sur les activités ou le mode de fonctionnement de l’association, il suffit de contacter Christine Pico au 06 21 68 20 32 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le billet bimestriel de l’équipe municipale Génération Bessan : Hélène Grenouillon

 

=>Tous les deux mois, un élu de la municipalité bessanaise présente un billet dans le journal d’informations municipales. Aujourd’hui, Hélène Grenouillon, élue en charge de l’emploi, de la formation, de l’insertion et du commerce.

 

Avoir un engagement politique signifie prendre part aux sujets, aux actions menées par et pour les citoyens, c’est participer à la vie publique. En cela, être bénévole dans une association représente un engagement où l’on offre de son temps sans recherche de profit individuel.

Dans cet état d’esprit, j’ai envie de m’attarder sur l’acte de donner son sang. Les réserves sont faibles et les recherches scientifiques n’ont toujours pas trouvé le moyen de fabriquer du sang artificiel. Notre solidarité permet de soigner des malades.

Un seul don de sang complet permet de venir en aide à 3 vies. Les globules rouges viennent au secours de personnes victimes d’hémorragies ou de maladies du sang. Les plaquettes participent au soin des cancers ou des leucémies. Quant au plasma, il soutient les malades en déficit immunitaire.

Offrir une petite heure de son temps, 4 fois par an lors des collectes mobiles dans la salle des fêtes, contribue à sauver des vies. Chaque collecte accueille en moyenne 55 donneurs, des fidèles mais aussi des jeunes qui viennent pour la première fois.

Vous avez entre 18 et 70 ans, vous pesez plus de 50 kilos et êtes en bonne forme physique : alors vous êtes le bon candidat au don du sang. Vous ne savez pas si vous pouvez donner, faites le test en ligne sur dondesang.efs.sante.fr

Pour vous remercier et surtout pour vous permettre de faire une petite pause après le don, l’amicale des donneurs de sang de Bessan offre une collation, moment souvent propice aux échanges chaleureux.

Pour donner votre sang, nul besoin de se munir d’un pass sanitaire.

Pour autant, afin de réduire les temps d’attente et la concentration de personnes, l’Etablissement Français du Sang propose de prendre rendez-vous via le site : mon-rdv-dondesang.efs.sante.fr.

Toutefois, l’amicale tient à faire savoir que toutes les personnes qui souhaitent donner pourront le faire avec ou sans rendez-vous, car c’est la solidarité qui prime.

Le tissu associatif est très riche dans notre village, aussi, aujourd’hui, j’ai envie de challenger les adhérents, les bénévoles, les licenciés sportifs.

Pourrions-nous faire parler de Bessan pour ses prochaines collectes aux nombres de donneurs hors du commun. Visons le nombre symbolique de 100 donneurs par collecte ! Chaque collecte de 2022 pourrait être parrainée par une ou plusieurs associations.

Chers présidents, chères présidentes, n’hésitez pas à prendre contact avec moi (06 48 64 62 89) pour que l’on puisse organiser ce beau défi.

Premier bilan de l’étude sur le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires

La ville de Bessan s’est engagée dans une démarche innovante en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire au sein des écoles maternelle et élémentaire.

L’analyse des déchets alimentaires, réalisée par la société spécialisée Cirklat Conseil, aux deux restaurants scolaires est désormais connue.

Malgré la qualité et la diversité des repas servis, le gaspillage est malheureusement trop important. Il concerne surtout les entrées, les garnitures et les desserts. Comment l’expliquer ?

D’abord par une méconnaissance des produits.

Les écoliers ne semblent pas enclins à la découverte de nouveaux goûts. La marge de progression est donc grande et il est temps de définir des actions entre société de restauration, agents municipaux, animateurs et élus. Cependant, comme l’a souligné Céline Sanchez, adjointe au maire chargé des affaires scolaires lors des récents conseils d’écoles, les parents et l’équipe éducative ont aussi un rôle à jouer.

En effet, bon nombre d’enfants ne distinguent pas le poisson du poulet, le riz de de la semoule ou encore, ne savent pas identifier le légume ou le fruit qu’on leur présente…en maternelle comme en élémentaire !

En attendant de présenter des actions concrètes pour améliorer la situation, les familles peuvent encourager les enfants à éveiller leur curiosité en les associant, par exemple, à la préparation des repas ou en se rendant au marché. A suivre…

Des bouteilles de crémant du Luxembourg pour les personnes âgées à domicile

Comme celui unissant Bessans en Savoie, le comité de jumelage entre Bessan et Remich, première ville jumelle de Bessan depuis 2003, essaye d’innover en raison du contexte sanitaire afin de poursuivre les liens d’amitié entre les deux cités.

Si les déplacements entre les deux villes ne sont pas aujourd’hui envisageables, les produits du terroir tant Héraultais que de Moselle luxembourgeoise peuvent voyager.

Vincent Burlet, président du comité local, accompagné de sa petite équipe, ont décidé d’offrir des petites bouteilles de crémant de Remich aux personnes bénéficiant du portage quotidien de repas à domicile, géré par le Centre communal d’action sociale (Ccas). Ainsi, avec un bon repas de fête, une cinquantaine de personnes a pu bénéficier de cette attention.

Tôt le matin quelques jours avant Noël, l’équipe du comité est allée à la rencontre du personnel municipal et celui de la cuisine centrale pour remettre les bouteilles et un petit mot de réconfort.

Un geste salué par le Ccas qui depuis des dizaines d’années maintient ce service à domicile pour les plus âgés et fragiles.

Les personnes intéressées par le portage de repas peuvent contacter le 04 67 77 41 88

Soixante arbres de plus plantés avec le soutien du département de l’Hérault

Engagée par le département de l’Hérault, l’opération intitulée « 8.000 arbres par an », encourage les communes héraultaises à intégrer des plantations d’arbres dans leurs différents projets d’aménagement urbain ou paysager. Le département assure l’achat et la livraison des arbres, et les communes s’occupent de leur plantation.

La municipalité a répondu favorablement à cette initiative qui s’inscrit dans le projet de la mairie d’aménager et de valoriser l’environnement paysager de différents espaces publics et de bâtiments communaux ouverts au public.

Suite à la sélection des essences les plus pertinentes par Philippe Marin, adjoint au maire et Joël Roux, conseiller municipal, une soixantaine d’arbres a été attribué.

Ils viennent d’être livrés avant les fêtes et seront plantés dans les premiers jours de janvier à l’espace du tambourin, au centre de loisirs, dans les bassins de rétention, au quai Marius… Oliviers d’Europe, arbres impériaux, frênes à fleurs, micocouliers de Provence et savonniers seront prochainement en pleine terre pour végétaliser ces lieux et apporter de la fraicheur.

Les jouets bessanais offerts aux enfants du centre hospitalier de Béziers

A chaque fois qu’un appel à la générosité est lancé dans la commune, les Bessanais sont particulièrement mobilisés et, surtout, solidaires.

Initiée localement par Christophe Hyché, conseiller municipal, la collecte de jouets au profit du centre hospitalier de Béziers, pour les enfants malades en service de pédiatrie, a connu un beau succès.

Durant plusieurs semaines, les familles se sont relayées pour offrir des jeux, des peluches et autres jouets soit en mairie, soit dans les deux écoles maternelle Georges Bégou et élémentaire Victor Hugo. Aidé par Hélène Grenouillon et Céline Sanchez qui les ont soigneusement triés, Christophe Hyché a comptabilisé pas moins de 182 jouets au total.

Avec l’élu André Albertos, ancien agent de l’hôpital, ces dons ont été dernièrement remis au centre hospitalier, lequel n’a pas manqué de remercier les Bessanais au travers de la municipalité.

En cette période de fêtes, ces jouets feront le plus grand plaisir des enfants malades. Une action qui en appelle d’autres car la mairie de Bessan espère que cet élan envers les enfants ne s’arrête pas là.

Un regrettable abandon des consignes de tri chez certains habitants du centre-ville


 

La vie n’est pas un long fleuve tranquille pour les agents du Sictom d’Agde-Pézenas qui assurent la collecte des ordures ménagères à Bessan et dans une cinquantaine de communes de l’Ouest Héraultais. Si la situation est globalement satisfaisante dans les quartiers résidentiels, elle ne l’est absolument pas dans certains secteurs du centre-ville.

Le comportement de certains Bessanais laissent véritablement à désirer.

Alors que des points d’apport volontaires sont disponibles en plus des containers individuels, des personnes jettent souvent leurs déchets à même le sol, les accompagnant souvent d’encombrants. Ces agissements sont évidemment intolérables et la ville a décidé de hausser le ton.

La prévention réalisée au fil du temps a désormais laissé la place à l’indispensable répression.

Aussi, toutes les personnes se posant une question sur les modalités de tri, sur les jours de collecte, sur l’attribution d’un container, sur la collecte des encombrants… peuvent prendre contact avec le Sictom au 04 67 98 45 83 ou auprès de l’élu chargé de la vie quotidienne, André Albertos, en mairie.