Bessan

La cérémonie des vœux annulée, les élus donnent rendez-vous sur le net

 

 

C’est « le » rendez-vous du mois de janvier, apprécié par de nombreuses personnes. A Bessan, les participants sont même comptés apportant ainsi une contribution à une association caritative. Lors de la cérémonie des vœux de l’an dernier, pas moins de 1.225 personnes avaient participé et la somme de 1.225 euros avait été remise à l’opération « Plus fort la vie » de l’Icm Val d’Aurelle.

Si, un temps, un rendez-vous en plein air a été envisagé au sein de l’ancienne usine Ricard, les contraintes sanitaires ne permettent pas à la municipalité de l’organiser. La cérémonie prévue le 16 janvier est donc annulée. Stéphane Pépin-Bonet, maire et son conseil municipal retrouveront les habitants sur internet avec la diffusion d’une vidéo de nouvel an à la fin du mois.

D’ici là, comme à l’habitude, la carte de vœux de la mairie aura été diffusée. Cette année, elle demeure très originale. La carte du premier magistrat est accompagnée par un crayon en papier avec une capsule contenant des graines.

Planté dans la terre, le crayon favorisera la pousse de petites fleurs.

Avec le slogan « On sa semer », la municipalité appelle à semer l’espérance, la bienveillance et surtout la santé !

 

La cellule emploi guide et accompagne les demandeurs d’emploi

Engagement lors des dernières élections municipales, la municipalité a créé il y a quelques semaines une cellule emploi en mairie. Pilotée par Hélène Grenouillon, conseillère municipale déléguée à l’emploi et au commerce, elle permet de guider et de suivre les demandeurs d’emploi qui le désirent.

Il s’agit là d’un appui complémentaire aux structures existantes et un accompagnement quelquefois bénéfique permettant de profiter des réseaux sociaux-économiques de la mairie. La cellule emploi attend l’amélioration de la situation sanitaire pour organiser des ateliers et forums afin d’amplifier son action.

Pour rencontrer et échanger avec Hélène Grenouillon lors d’un rendez-vous organisé en mairie, il suffit de la contacter directement en composant le 06 48 64 62 89 ou par mail, à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le paiement mensuel de la facture d’eau enfin possible en 2021

Les factures d’eau reçues par les Bessanais début décembre contenaient une information très utile pour mettre en place la mensualisation de la facture dès 2021.

Cette possibilité offerte par la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée était très attendue par les abonnés du territoire.

Pour tous renseignements sur cette nouvelle modalité administrative et financière de l’agglomération, contacter le service de l’eau et de l’assainissement, basée à Bessan, au 04 67 09 28 71 ou 04 67 77 41 20.

La ville adapte son marché de Noël aux consignes sanitaires du moment

En respect des consignes sanitaires du moment, la municipalité prend le pari, affiché et affirmé, d’organiser des événements pour les fêtes de fin d’année. Elle estime qu’il est possible d’offrir quelques rendez-vous pour redonner du baume au cœur, sortir de la morosité ambiante, tout en respectant les règles sanitaires essentielles et les gestes désormais ancrés dans les habitudes du quotidien.

Ainsi, au-delà du traditionnel lâcher de lanternes, l’équipe municipale pilotée par Emilie Féliu, adjointe au maire chargée des affaires culturelles, a retardé l’événement majeur des fêtes au week-end des 18, 19 et 20 décembre.

Ces jours-là, la Promenade sera cernée par un village igloo, sorte de marché de Noël nouvelle formule, proposé pour la première fois sur plusieurs journées.

Peu d’animations, pour éviter les regroupements de personnes, seront proposées. Distribution de bonbons par le Père Noël, balade contée sur inscriptions avec l’office de tourisme ou découverte de la forêt enchantée sous les Arcades de la mairie seront au programme.

Bien entendu, de nombreux stands de professionnels ou d’associations seront présents sur les trois jours avec produits artisanaux et du terroir.

=> Le rendez-vous est fixé le vendredi 18 décembre, de 17h à 19h30 ; samedi 19 décembre, de 10h à 19h30 et dimanche 20 décembre, de 9h à 17h.

Renseignements auprès d’Emilie Féliu au 06 47 60 64 77.

La police municipale accentue ses contrôles radars face à la vitesse excessive

Depuis quelques années, la police municipale de Bessan mutualise un radar cinémomètre avec d’autres polices municipales du secteur dont les villes de Caux, Florensac, Vias, Portiragnes, Nézignan l’Evêque… Une initiative d’amélioration de sécurité routière possible grâce au Sivom du canton d’Agde, intercommunalité dont le siège est en mairie d’Agde, qui en assure la gestion et la maintenance.

Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, rappelle que ce dispositif demeure aujourd’hui indispensable : « certains véhicules roulent trop vite en ville, notamment aux abords des écoles. Avec cette mutualisation, nous répondons aux attentes des citoyens dans tous les quartiers ». Aussi, sous l’autorité de Pierre Mora, adjoint au maire chargé de la sécurité publique, la police municipale accentue les contrôles.

Et, malheureusement, les résultats ne se font pas attendre dès que les agents de la police se postent pour contrôler les voies de circulation sélectionnées au préalable.

Rouler à 70 km/h au lieu de 30 km/h près d’un établissement scolaire au moment des entrées ou de sorties est souvent constaté. Cette action, appréciée par beaucoup, permet à la commune de mettre en avant son label « Ville Prudente ».

Entretien avec François Costalat, directeur de la maison de retraite sur le départ

 

Arrivé en 2011 à la tête de la maison de retraite Les Jardins des Tuileries, vous allez quitter ces fonctions, appelé à d’autres missions dans un autre département. Dans quel état d’esprit avez-vous guidé cet établissement ? « L’expérience est une lanterne qui n’éclaire parfaitement que le chemin parcouru ». Cette citation de Confucius a guidé mon esprit depuis ma prise de poste. À cette époque, l’établissement était en crise, mon équipe et moi-même avons cherché ensemble les solutions à cette situation. Aucune recette préconçue n’est à disposition pour relever de tels défis et ce fut un travail long et difficile. Cette autre citation d’Henri Poincaré résume assez bien une démarche vers laquelle je souhaite tendre : « C’est avec la logique que nous prouvons et avec l’intuition que nous trouvons ».

 

Avec le soutien du Centre communal d’action sociale, vous avez profondément modernisé l’établissement, vous l’avez tourné vers l’avenir. Quelles sont les principales actions collectivement menées durant ces dix dernières années ? Elles sont nombreuses : la structuration d'une offre médico-sociale destinée aux personnes âgées confrontées au vieillissement pathologique, la négociation de trois contrats pluriannuels de financement, l’amélioration de l’accès aux soins à travers le déploiement de la télémédecine, l’amélioration de la qualité de vie au travail des agents, la promotion de la bientraitance, le développement du travail en réseau (quatorze conventions signées à ce jour), le projet « Ariane » permettant aux infirmières de mieux palier aux urgence quotidiennes…

 

Comment voyez-vous le futur de l’établissement et, plus généralement, la gestion d’une telle structure et l’accueil des personnes âgées dépendantes dans les années à venir ? L’ouverture vers l’extérieur, une offre de service à domicile de type « Ehpad hors les murs ». Le projet « Egéria » déposé auprès de l’Agence régionale de santé en 2019 tend vers cette trajectoire. À ce titre, nous sommes toujours dans l’attente de la réponse des autorités sanitaires.

 

Une carrière professionnelle c’est aussi une aventure humaine, d'autant plus dans un secteur voué à accompagner la fin de vie. Que retiendrez-vous au final de Bessan et des Bessanais que vous avez côtoyés ? Les agents, élus et bénévoles bessanais sont investis pour le mieux vivre de leurs ainés.

La collectivité bessanaise est dynamique et résolument tournée vers l'avenir tout en gardant ses traditions et son humanité.

Les jeunes savent désormais porter secours grâce à la Croix-Rouge

Le service jeunesse municipal propose régulièrement des activités ludiques pour les jeunes bessanais.

Toute l’équipe des animateurs assure également un rôle de service public avec des actions souvent à caractère pédagogique. C’est ainsi que les enfants et ados fréquentant le point jeune ont été récemment initié à l’urgence cardiaque.

En lien avec l’unité locale d’Agde de la Croix-Rouge française, un stage a été dispensé dans la halle départementale de sport Jean-Louis Papin, dans le strict respect des gestes barrières. Dans la convivialité, il a véritablement captivé l’ensemble des jeunes participants, motivés dans cette initiative nouvelle dans la localité.

Très réceptifs et conscients des enjeux de cette petite formation, ils ont notamment appris comment protéger, reconnaître un arrêt cardiaque, alerter les secours, réaliser un massage cardiaque et utiliser un défibrillateur, présent dans les structures qu’ils fréquentent au quotidien.

Devant tant d’intérêt, l’initiative sera reconduite avec d’autres sujets liés à la prévention.

Le permis de construire de la nouvelle caserne de pompiers a été déposé

Le projet de construction d’une nouvelle caserne de pompiers à Bessan vient de progresser à grands pas.

En effet, le Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault (Sdis 34) a dernièrement déposé le permis de construire des nouveaux bâtiments au service de l’urbanisme de la mairie. Une nouvelle page de l’histoire des sapeurs-pompiers locaux va prochainement se tourner.

Après la création d’un premier casernement près du centre social, puis les locaux actuels à l’entrée de la zone d’activités de la Grange Basse créés en 1994, les nouveaux bâtiments départementaux seront construits à proximité de la caserne existante. Il s’agit là de l’aboutissement d’un projet du conseil départemental auquel sont étroitement associées la municipalité et la communauté d’agglomération.

D’un montant estimatif de deux millions d’euros, elle sera financée à 80 % par le département et 20 % par la ville, le terrain ayant été cédé par l’agglo. Son positionnement stratégique pour le territoire permettra de développer les effectifs.

Assurer un meilleur confort et construire un bâtiment moderne pour s’adapter aux besoins sont les caractéristiques essentielles de ce projet majeur pour la sécurité de tous.

 

Le chemin des Rompudes aménagé jusqu’au chemin du Mairoual

Attendu depuis de longs mois par les riverains du secteur, le chantier de réfection du chemin des Rompudes n’avait pu être engagé par la commune, comme prévu, au début de l’année 2020.

En effet, de nombreux aléas sont apparus avec la crise sanitaire et notamment le retard de l’enfouissement des lignes électriques prévus par la société Enedis, laquelle a été retardée de longs mois.

Depuis le 30 novembre dernier, ce chantier municipal a enfin démarré.

Il va permettre un aménagement adapté et sécurisé de la partie du chemin des Rompudes allant jusqu’au chemin du Mairoual.

Des trottoirs vont être créés, l’éclairage public installé et la voirie, en mauvais état aujourd’hui, sera reprise pour assurer une meilleure sécurité routière du secteur.

Des sapins distribués aux commerçants de proximité du centre-ville

Pour la septième année consécutive, à l’initiative de la municipalité, des sapins de Noël ont été distribués aux commerçants de proximité du centre-ville.

L’opération a été réalisée par Hélène Grenouillon, conseillère municipale déléguée à l’emploi et au commerce, avec le soutien des services municipaux.Une occasion pour la mairie de saluer le travail et le rôle des commerçants locaux, durement touchés par la crise sanitaire d’une année très perturbée.

Cette opération, certes symbolique, complète les nombreux efforts dans la décoration des magasins et des boutiques.

Sapins illuminés, vitrines peintes, guirlandes… donnent envie de découvrir ou redécouvrir les petits commerces qui font des efforts pour donner un bel air de fête au village, malgré le contexte.

Elle vient également en appui des illuminations mises en place par la mairie dans le centre-ville, mais également dans les avenues principales.

 

Henri Bourrié et Xavier Diamante, impliqués dans la cité, nous ont quittés

Deux acteurs engagés dans la vie locale nous ont dernièrement quittés.

Le maire et la municipalité ont d’abord rendu hommage à Henri Bourrié, récemment accompagné par de nombreux Bessanais en l’église Saint-Pierre.

Henri Bourrié, ancien policier national, ancien combattant d’Afrique du Nord, avait été adjoint au maire au sein de la première municipalité de Robert Raluy. Homme intègre et très attaché à son village, Henri Bourrié nous a quittés laissant ses proches et la Fnaca locale dans la peine.

La vie économique bessanaise est aussi en deuil. Xavier Diamante, bien connu dans la localité, a quitté les siens à l’âge de 53 ans. Il a été longtemps agent général des assurances Axa à Bessan ainsi qu’ancien responsable de l’association Actif, regroupant de nombreux commerçants et artisans. Il laisse un grand vide après avoir durement lutté contre la maladie.

Aux deux familles, le maire et le conseil municipal ont présenté leurs condoléances attristées.

Beaucoup de réactions suite à l’installation de l’arbre de Noël de la mairie

Il fait débat sur les réseaux sociaux… d’ailleurs était-ce le but de la municipalité de faire parler de Bessan et surtout de lui ?

Il s’agit du sapin illuminé devant l’hôtel de ville.

Dans tous les cas, qu’il plaise ou pas, le sapin en éclairage led est au centre des discussions dans la localité. En effet, à l’approche des fêtes, si particulières cette année, la municipalité a fait le choix de renouveler quelques illuminations.

Installées comme à l’habitude dans les rues du centre et des quartiers, elles donnent un air de fête apprécié.

Ainsi, à l’initiative du conseiller municipal Ronny Despature, un nouveau sapin géant, moderne et illuminé, a pris « racine » sur la nouvelle place de la Promenade. Un nouveau sapin et un nouvel emplacement suite aux travaux de requalification. Beaucoup de changements… et de réactions.

La ville n’a pas oublié pour autant les plus puristes, amateurs des sapins naturels puisqu’une petite forêt de sapins, bien verts ceux-là, a été créée sous les Arcades de l’hôtel de ville, décorée par les enfants du service jeunesse.

De son côté, l’ancien sapin, illuminé lui-aussi, a été maintenu devant la nouvelle école maternelle pour les quartiers.

Comme quoi, les sapins font parler mais tout le monde semble ravi !

Dernière séance de l’année pour les élus du conseil municipal

C’est à huis-clos, dans le respect des consignes de l’état d’urgence sanitaire, que se tiendra la prochaine et ultime séance de l’année du conseil municipal de la ville de Bessan ce mardi 15 décembre, à 18h30, à la salle des fêtes Aimé Péret, place de la Promenade.

La réunion, présidée par Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, sera diffusée en direct sur les réseaux sociaux, dont la page Facebook du site Hérault Tribune.

Une vingtaine de questions sont à l’ordre du jour dont la détermination des membres du conseil citoyen participatif, l’approbation du plan de financement et les demandes de subventions pour l’aménagement de l’espace Louis Baldy, la modification du plan local d’urbanisme pour l’intégration de la ligne Lgv, la création d’un city-stade pour la jeunesse, la mise en accessibilité du centre social, l’aide financière au permis de conduire pour les jeunes bessanais…

 

=> L’ordre du jour complet de la séance est affiché en mairie et consultable sur le site internet de la ville à l’adresse suivante : www.bessan.fr.

Les associations sportives bessanaises ont repris leurs activités en plein air

Les activités sportives associatives ont véritablement pris un sacré coup avec les effets de la crise sanitaire, des protocoles à respecter pour assurer la sécurité des adhérents et, surtout, l’interdiction des activités en lieu clos notamment.

En effet, l’ensemble des salles municipales, principalement utilisées par les associations locales, sont fermées depuis plusieurs mois.

Le récent déconfinement progressif a toutefois permis aux associations exerçant des activités en plein air de reprendre sous certaines conditions.

Ainsi, les responsables qui le peuvent ont mobilisé leurs équipes. Tir à l’arc, football, tennis… ont redonné rendez-vous à leurs membres. Si l’adaptation aux consignes n’est pas si évidente au quotidien, la reprise a joué sur le moral.

Car n’oublions pas que toutes les associations reposent sur l’investissement et l’engagement de nombreux bénévoles, mobilisés pour assouvir leur passion et permettre à d’autres de partager des moments où la camaraderie est bien présente.

Les associations exerçant leurs activités en lieu clos espèrent maintenant pouvoir reprendre rapidement. La vie sociale du village est aussi en jeu.

La Croix-Rouge a réouvert sa Vestiboutique sur la place de la Fontaine

Dans toute la France, la Croix-Rouge française a ouvert un grand nombre de vestiboutiques.

A travers ces lieux, elle permet à tous les publics d’acquérir des textiles, linge de maison et chaussures à bas coûts ou gratuitement. Elle offre également un accueil privilégié, une écoute et une orientation sociale si besoin pour le public rencontré.

L’équipe bessanaise de la Croix-Rouge accueille le public dans sa vestiboutique de la place de la Fontaine, laquelle a rouvert ses portes avec le déconfinement progressif.

Le second lieu situé au centre social Claire Estournet reste lui fermé encore pour quelques temps s’agissant d’un local municipal, contraint aux consignes sanitaires de la préfecture.

Au-delà du service rendu à des personnes en difficulté, les achats de vêtements dans la vestiboutique permettent à l’association de financer des actions locales.

Le local bessanais est ouvert tous les mardis, face au marché de la place de la Fontaine, de 8h45 à 11h30.

L’équipe respecte et fait respecter les gestes barrières. Le port du masque est bien entendu obligatoire.

Un marché de Noël transformé en village igloo pour les fêtes de fin d’année

Malgré les incertitudes sanitaires, la municipalité prend le pari, affiché et affirmé, d’organiser des événements pour les fêtes de fin d’année. Elle estime qu’il est possible d’offrir quelques rendez-vous pour redonner du baume au cœur, sortir de la morosité ambiante, tout en respectant les règles sanitaires essentielles et les gestes désormais ancrés dans les habitudes du quotidien.

Ainsi, au-delà du traditionnel lâcher de lanternes, l’équipe municipale pilotée par Emilie Féliu, adjointe au maire chargée des affaires culturelles, a retardé l’événement majeur des fêtes au week-end des 18, 19 et 20 décembre. Ces jours-là, la Promenade sera animée par un village igloo, sorte de marché de Noël nouvelle formule, proposé pour la première fois sur plusieurs journées.

Le programme se dessine au fil des jours.

L’ouverture est prévue le vendredi 18 décembre, en fin de journée, sous les flocons avec la Peña del sol.

Samedi 19 et dimanche 20, le village sera animé par la présence du Père Noël, la distribution de bonbons pour enfants, une balade contée avec l’office de tourisme, la Mère Noël sur échasses, la découverte de la forêt enchantée sous les Arcades de la mairie…

Bien entendu, de nombreux stands de professionnels ou d’associations seront présents sur les trois jours avec produits artisanaux et du terroir. Les Bessanais sont invités à prendre date et à participer.

Le rendez-vous est fixé :

 vendredi 18 décembre, de 17h à 20h30 

samedi 19 décembre, de 10h à 20h30

dimanche 20 décembre, de 9h à 17h

=> Le programme est susceptible d’être modifié en raison du contexte sanitaire.

Toutes infos utiles sur le site internet de la ville bessan.fr ou auprès d’Emilie Féliu au 06 47 60 64 77

 

Il est encore possible de donner pour aider les malades du Téléthon

La crise sanitaire a perturbé voire même empêché l’organisation habituelle des rendez-vous du Téléthon, piloté à Bessan par une équipe formée au sein de l’association « Bessan À Tous Cœurs ».

Comme au niveau national, les activités favorisant le regroupement de nombreuses personnes n’ont pu se tenir, comme par exemple les parcours cyclistes ou pédestres.

Ainsi, au niveau local, l’équipe de bénévoles a uniquement proposé un programme très restreint avec une collecte sur le marché dominical et une urne pour recueillir les dons, exclusivement placée à l’accueil de l’hôtel de ville jusqu’au 20 décembre environ. Cette urne sera disponible encore quelques jours pour recevoir les contributions des éventuels retardataires.

Les élus du conseil municipal, également soucieux d’aider l’Afm Téléthon à l’occasion de cette année si particulière, ont décidé eux-aussi de verser une aide exceptionnelle.

Le maire proposera le versement d’une subvention d’un montant de 500 euros lors de la prochaine séance qui se tiendra le mardi 15 décembre à la salle des fêtes.

Une étude en cours pour améliorer la qualité des futures terrasses

Lors d’une récente séance du conseil municipal, les élus de la ville ont décidé de signer une convention de mission d’accompagnement avec le Caue de l’Hérault (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement), associé aux services du conseil départemental.

En effet, dans chaque département, un Caue a pour objectif de promouvoir la qualité de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement.

L’organisme public a pour ambition d’accompagner la municipalité dans la rédaction d’une charte de qualité des terrasses et des devantures commerciales du centre-ville, principalement autour de la place de la Promenade et de la Grand’rue. Il est pertinent que ces lieux soient traités puisqu’ils font l’objet des travaux de requalification du centre-ville.

En lien avec les partenaires locaux, le Caue définira des préconisations et des principes d’occupation de l’espace.

Positionnements, emprises, mobiliers, couleurs : tout sera répertorié pour une application envisagée avant l’été 2021, moment de la réinstallation des terrasses.

Pour toutes questions, ce projet est suivi par Simone Bujaldon, conseillère municipale déléguée à l’aménagement du territoire.

 

Une petite forêt de sapins sous les Arcades de l’hôtel de ville pour les fêtes

À l’approche des fêtes de fin d’année, Ronny Despature, conseiller municipal chargé de la valorisation culturelle, a voulu marquer encore plus la magie de Noël en proposant la création d’un décor naturel sous les Arcades de l’hôtel de ville.

Outre l’installation d’un nouveau sapin moderne sur la très jolie place de la Promenade rénovée, des sapins naturels ont été installés à l’entrée même de la mairie.

Près d’une trentaine de petits sapins y ont pris place et un véritable décor de forêt enchantée a été mis en œuvre par les agents des services techniques municipaux. Grâce à leur ingéniosité, des décors en bois sculptés ont été intégrés. Certains d’entre eux ont été faits par les enfants et adolescents fréquentant le centre de loisirs et le service jeunesse.

Un éclairage nocturne permet à la forêt de briller durant ces longues nuits d’hiver. Cette forêt est à découvrir en libre accès en centre-ville et des animations y seront proposées à l’occasion du village igloo du 18 au 20 décembre.

Pour la municipalité, il s’agit d’une occasion bienvenue pour tous de se déplacer en centre-ville et de fréquenter aussi les commerces en famille.

La distribution du calendrier des pompiers s’adapte à la crise sanitaire

Habitués à ouvrir leurs portes aux sapeurs-pompiers volontaires de Bessan à l’occasion de leur distribution du calendrier, les Bessanais seront sur leur faim cette année.

La crise sanitaire est passée par là et le traditionnel porte à porte ne sera pas possible pour les hommes du feu.

Ils doivent s’adapter et les habitants ont déjà eu certainement la surprise de voir le calendrier 2021 dans leur boite aux lettres.

En effet, l’amicale des sapeurs-pompiers, présidée par Romain Imberdis, a décidé de distribuer le calendrier dans tous les foyers. Au calendrier sont jointes une lettre et une enveloppe destinée à recevoir les étrennes des Bessanais.

Les dons doivent ensuite être déposés dans différents lieux de la localité dont les boulangeries, le point-chaud et la mairie.

Une urne pour recevoir les enveloppes y a été placée. Les pompiers sont également disposés à les recevoir le dimanche matin à la caserne. Nul n’est besoin de rajouter que la solidarité demeure importante cette année.

Tous les habitants sont invités à donner pour permettre à l’amicale de continuer à fonctionner. Les pompiers sont au service de tous toute l’année, à la population d’être au rendez-vous en ce mois de décembre !