Retrouver le sens du bien commun

Notre système politique est un mélange de libéralisme et d’état providence. Avec la montée de l’individualisme, on attend du libéralisme qu’il mette la personne au centre des préoccupations tandis qu’on attend de l’état providence qu’il résolve tous nos problèmes. Comme l’état ne peut faire les deux à la fois, répondre à toutes les demandes individuelles - moi d’abord, tout de suite - et éradiquer la misère, il finit par mécontenter tout le monde.
Dans ce système schizophrène les élus perdent leur fonction essentielle : celle d’éclairer et de guider le peuple. Ils se contentent d’organiser la société ou de gérer l’économie, du moins la faible part sur laquelle ils ont prise. La démocratie représentative est alors prise au piège. Dans l’incapacité d’additionner les envies contradictoires elle accepte la montée des particularismes, des corporatismes, des communautarismes, pendants sociaux de l’individualisme...

suite de l'edito

Le Corum affichait complet pour les voeux 2019 de la Métropole

Après les vœux 2019 adressés à la presse à l'Hôtel de Ville de Montpellier la veille, Philippe Saurel, face aux 120 maires des communes dont les 31 maires de la métropole, aux Montpelliérains et entouré des vices-présidents de la Métropole de Montpellier sur scène, a présenté ses vœux mercredi 9 janvier devant un parterre comble au Corum. C'était les derniers vœux de l’exécutif de la Métropole de Montpellier pour ce mandat en raison des prochaines échéances électorales. « Nous serons rentrés, l’an prochain, dans la période de réserve électorale. Ce sera juste "Bonne année, bonne santé !". Le président rappelle ...

» Echos/Montpellier

L'ensemble des associations qui œuvrent en faveur du climat pour une nouvelle marche

L’image contient peut-être : plein air

Les associations précisent :

"Au niveau local, dans nos foyers, dans notre ville, notre métropole, notre département et notre région engageons le dialogue avec nos élus. Invitons-les, le dimanche 27 janvier 2019 à venir entendre nos revendications et remettons-leur nos doléances pour un avenir plus radieux localement et nationalement. Marchons tous unis mains dans la mains, quartiers populaires, écologistes convaincus... et éveillons notre conscience climatique dans un grand rassemblement solidaire, non violent et bienveillant.
Rendez-vous à Montpellier pour une nouvelle marche...

» Echos

"Terres de Garrigues et du Pic Saint-Loup"

C’est le nom du réseau et de la page Facebook des professionnels qui développent des offres œnotouristiques sur le territoire du Grand Pic Saint-Loup, dans des secteurs différents et complémentaires comme la restauration, l’hôtellerie, la viticulture, les activités de pleine nature, les sites à visiter, l’événementiel et bien plus encore. La Communauté de Communes du Grand Pic Saint Loup travaille depuis plusieurs années au développement d’une offre œnotouristique sur son territoire. Fin 2018, un réseau d’ambassadeurs a été constitué pour dynamiser l’attrait touristique en incarnant des valeurs et des critères d’excellence.
Dans le même élan, une candidature a été déposée pour que ce réseau intègre le label national "Vignobles et Découvertes". Les animations de ce groupe de professionnels et des actions de communication ont débuté dès le début de l’année...

» Echos/Pic Saint-Loup

Projet de 17 000 chênes truffiers plantés près du Pic Saint-Loup

Au nord de Montpellier, à Ferrières-les-Verreries, près du pic Saint-Loup, un fond de pension voudrait se lancer dans la trufficulture intensive. Truffel Farms, veut créer une truffière géante sur le domaine des Jasses, au cœur de la garrigue proche du Pic Saint-Loup.
Propriétaire du lieu, la société aurait reçu l'autorisation des services de l'Etat. Une partie de la population s'insurge contre les aménagements envisagés dans ce lieu touristique.

Les habitants de Ferrières-les-Verreries dans l'Hérault et des environs, agriculteurs, naturalistes, promeneurs, amoureux de la nature, lancent un appel à la population, aux politiques locaux, aux administrations en charge de la protection des intérêts de notre territoire, pour sauver le domaine des Jasses de la spéculation financière.Truffle Farms Europe Ltd, société d'investissement britannique, rachète le domaine des Jasses - 371 hectares - à Ferrières-les-Verreries pour y faire de la trufficulture intensive, au bénéfice exclusif d’investisseurs étrangers...

» Echos/Pic Saint-Loup

L'Arbre Blanc prend de l'ampleur

La future tour, qui s'élance vers ses 56 mètres de hauteur promis en 2019, attire tous les regards et interpelle les résidents proches dans le quartier Richter aux abords du Lez à Montpellier.
La folie L'Arbre Blanc, clin d'œil aux folies montpelliéraines du XVIIIe siècle, a reçu le prix régional des Pyramides d'Argent 2017 Occitanie Méditerranée, un concours qui récompense les plus belles réalisations des bâtisseurs du XXI e siècle, saluées par les promoteurs de la FPI, Fédération des promoteurs Immobilers. Orchestré par l'architecte japonais Sou Fujimato, l'incroyable projet prend des formes de plus en plus abouties et sera sous peu le point culminant de Montpellier.
En construction depuis 2015, la tour prévoit 17 étages qui accueilleront 110 appartements et dans leur continuité une terrasse suspendue...

» Echos/Montpellier

Une semaine avec le Nouveau Monde à Montpellier

L'association montpelliéraine Le Nouveau Monde vous convie à l'événement " La Semaine État du Monde & Perspective " à Montpellier du 21 au 25 janvier 2019. Le Nouveau Monde vise à promouvoir les alternatives concrètes et locales, mais aussi créer du lien social en dépassant les clivages traditionnels, et enfin favoriser la réappropriation de la parole politique et de l’espace public par les citoyens. Cette semaine d’échanges sera consacrée à l’étude de notre civilisation, de ses limites et des différentes perspectives qui s’offrent à nous ! L’occasion de faire un point sur l’état du monde, d’identifier les effondrements à l’œuvre et surtout d’imaginer ensemble comment dépasser ce constat et faire advenir ce Nouveau Monde que chacun souhaite. Lundi 21 janvier à 18h30, conférence/débat « vers un effondrement de notre civilisation ? » en présence d’Edgar Morin et Pablo Servigne, agronome, collapsologue : échanges autour du déclin de la civilisation industrielle et de l’interconnexion des crises actuelles/collapsologie...

» Environnement

Chantier innovant : le végétal remplace les produits pétroliers

Comment apporter une nouvelle jeunesse à la route entre St Mathieu de Tréviers et Guzargues, tout en respectant l‘environnement ?
Le Département réalise actuellement des travaux innovants de retraitement en place des anciennes chaussées de la RD26, au Nord de Montpellier, en utilisant un liant végétal à la place de produits pétroliers sur une longueur d’environ 2,5 kilomètres.
En cohérence avec sa démarche « route durable », le Département de l’Hérault se positionne comme un acteur historique de l’innovation, en incitant la profession routière à développer des techniques nouvelles au bénéfice de l’environnement et du cadre de vie. Le Département a confié à l’entreprise Eiffage le retraitement à froid de la chaussée avec un produit de la sylviculture et de l’industrie papetière...

» Echos/Communes du Pic Saint-Loup

La pêche affame les oiseaux marins

Selon une étude menée de 1970 à 2000 par les chercheurs du Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive du CNRS à Montpellier, de l’Université de Colombie Britannique au Canada et de l’Université d’Aberdeen en Ecosse, l'intensification de la pêche industrielle contribue à diminuer la quantité de nourriture disponible pour les oiseaux marins, menaçant de nombreuses espèces dans le monde. Ils ont cartographié pour la première fois, la compétition entre la pêche industrielle et les oiseaux marins à travers le monde.
Selon leur étude, la consommation moyenne annuelle de nourriture des oiseaux a diminué de 70 à 57 millions de tonnes entre les périodes 1970-1989 et 1990-2010, tandis que la capture annuelle moyenne des proies des oiseaux par les pêcheries a augmenté de 59 à 65 millions de tonnes au cours des mêmes périodes. Malgré le net déclin de la communauté mondiale des oiseaux marins, la pression de compétition exercée par les pêcheries demeure soutenue. Cette compétition a même augmenté dans près de la moitié des océans du monde... »

» Echos

Le littoral héraultais vivant mais fragile

Les 100 km de la côte héraultaise sont parmi les mieux sauvegardés de la Méditerranée : les deux tiers sont vierges de toute construction. Ces territoires naturels ont pratiquement tous été acquis par le Conservatoire du Littoral et des Espaces Lacustres. Les dunes côtières font partie des paysages les plus changeants au monde, du fait de la dynamique constante du sable et de l'eau. Jour après jour, de nouvelles petites dunes mobiles se forment, alternant avec des vallées, des lacs, des landes de bruyère, des garrigues et des forêts. Dans l'Hérault, ces dunes protègent souvent une lagune ou un étang. Les systèmes côtiers humides forment des sites naturels très riches, mais également très fragiles.
La très forte érosion d'origine marine constitue le mal principal dont souffrent nos plages. Mais au cours des dernières décennies, l'intensification de la fréquentation humaine a également contribué à la déstabilisation de certains espaces littoraux fragiles. L'intervention de l'homme est donc nécessaire pour préserver cet écosystème particulier...

» Environnement

Les photographies des familles Blayac et Chauvain

L’image contient peut-être : 1 personne, neige, plein air et nature

Montpellier - Présentation d'un nouveau fonds photographique conservé à Pierresvives aux Archives départementales. 
Le fonds Blayac retrace la vie de François Blayac et Joséphine Chauvain, depuis leur mariage jusqu'à ce que leurs trois enfants soient adultes, soit environ des années 1905 à 1940.

Exposition - Un air de famille 1900-1930

Les photographies montrent les détails de leur vie quotidienne, des balades, des pique-niques, souvent dans les environs de Castelnau-le-Lez ; des jeux et des déguisements dans le parc de de leur domaine de Rochet. Mais ces photographies intéressent également l'histoire nationale, avec la mémoire d’événements tels que les manifestations viticoles de 1907 ou la Première Guerre mondiale. L'ensemble de ces photographies numérisées par les Archives ont été données par M. Alain Blayac, petit-fils du photographe, François Blayac. A voir jusqu'au 2 février 2019...

» Culture/Photographie

UNE BELLE RÉCOLTE EN PLEIN CŒUR DE MONTPELLIER !

Au Domaine départemental du château d’O au cœur de la métropole montpelliéraine, la récolte des olives bat son plein. Qui pourrait le croire ? C’est en pleine ville que se déroule la récolte des olives ! 

Au-delà des grands pins du Domaine départemental d’O à Montpellier, le Département protège et entretient 700 oliviers. De nombreuses  variétés, dont certaines sont rares et anciennes, produisent chaque année près de 7 tonnes d’olives.
Après la cueillette et l’effeuillage sur place, les olives sont transportées à l’huilerie coopérative de Clermont-l’Hérault où elles donneront une huile naturelle mise en bouteilles et en bidons aux couleurs du Département. On la retrouve dans les lieux de restauration portés par le Département et à la crèche du site d’Alco à Montpellier. Cultivés sans aucun apport de produit sanitaire, les oliviers sont taillés en février ou en mars, après la récolte. Ils sont protégés de la piqûre des mouches grâce à des pièges à phéromones, et à la projection d’argile sur les olives, lors des vagues d’attaque des mouches, qui, camouflant l’olive, leurre les insectes...

» Echos/Montpellier

Facebook

Suivez-nous !

Twitter

Suivez-nous !

L'infolettre, c'est gratuit