Arrêtons de pleurnicher

La pandémie risque de faire de nouveaux et terribles ravages dans les semaines à venir. La situation exceptionnelle et gravissime dans laquelle nous entrons doit nous amener néanmoins à faire preuve d'humilité. Nous connaissons encore très mal ce virus en mutation rapide. Personne ne peut dire qu'il a toutes les compétences et toutes les données en main pour affirmer que les décideurs font des mauvais choix pour combattre le virus ou du moins le contenir. Ceux qui ont à gérer cette crise font ce qu'ils peuvent. Qui peut affirmer sérieusement qu'il ferait mieux à leur place?
De la pénurie de masques au démarrage poussif de la vaccination, j'ai souvent déploré les ratés de la gestion de la pandémie. Je me suis étonné de certaines décisions qui pouvaient paraître illogiques, arbitraires ou improvisées. J'ai mis en cause la lourdeur et le manque de réactivité de l'administration. Mais aujourd'hui, je me refuse à relayer les injures, les procès d'intention et les divagations complotistes qui circulent dans les réseaux sociaux.
Je condamne les irresponsables qui organisent des fêtes illégales. Je trouve inadmissible que des sectes organisent au nom de Dieu des cérémonies religieuses sans aucune précaution sanitaire. Enfin si je peux comprendre la détresse des restaurateurs et la nécessité de les aider, je ne peux pas cautionner ceux d'entre eux qui ouvrent des salles au risque de créer de nouveaux foyers de contamination. Pour l'heure, la désobéissance civile, les polémiques et les manifestations, pour un oui ou pour un non, ne servent qu'à compliquer ou à aggraver les choses.
J'ai toujours été du côté de ceux qui défendent la justice sociale, la liberté, le droit de marcher à contre courant plutôt qu'à contrecœur. Je fais parti de ces français rebelles par atavisme. Mais aujourd'hui on parle de vie et de mort. Il nous faut respecter les consignes. Il nous faut rester solidaires et disciplinés en attendant l'arrivée des armes pour nous battre : vaccins et traitement pour lesquels nos dirigeants doivent tout mettre en œuvre pour en accélérer la livraison...

suite de l'édito du mois

L’Extracteur d’innovation : une « Start-Up » au sein du CHU de Montpellier

Avec le soutien du CHU et de sa Direction "Recherche et Innovation", des tutelles la Métropole de Montpellier et par la suite la Région Occitanie, l’extracteur d’innovation est accessible au personnel hospitalier souhaitant devenir auto-entrepreneur tout en gardant son poste de travail. Ainsi, chaque professionnel de par son savoir-faire, son expérience peut être porteur d'une idée novatrice et devenir auto entrepreneur. Dans le but d’améliorer les plateaux techniques, de développer des outils de prévention, comme des applications et améliorer la prise en charge des patients.

Seuls ou en équipe, tous les personnels du CHU de Montpellier, des médecins aux techniciens de laboratoire, peuvent solliciter l'extracteur d'innovation pour avoir des réponses à la faisabilité de leur projet. S’il s’avère pertinent, un porteur de projet est désigné pour effectuer toutes les démarches nécessaires. Il l'accompagne à toutes les étapes, de la création, au brevet, jusqu'à son développement. Avec un regard bienveillant, il planifiera les réunions de travail selon le temps libre.

Comme une start-up au sein de l'hôpital, l'extracteur d'innovation génère de l'attractivité pour le centre hospitalier. Il créé de l'emploi, de la richesse et améliore le service médical rendu aux usagers du système de santé. Ces premiers budgets ont permis l’instruction de près de 80 soumissions de projets et la création de 4 start-up.

En 2020, avec la participation de la région Occitanie pendant 3 ans à hauteur de 250 000 euros annuels, l’extracteur d’innovation va pouvoir élargir son champ d’action et aider de nouveaux projets à voir le jour...

» Echos/Montpellier

Coronavirus: le centre de vaccination des pompiers de l'Hérault

Le SDIS - Service Départemental d'Incendie et de Secours est situé dans la commune de Vailhauquès à 18km de Montpellier.
Depuis le samedi 16 janvier, le centre de vaccinodrome des sapeurs-pompiers installé sur le site de l’Etat-Major est totalement opérationnel et prêt à accueillir le public.

Le personnel du Service de santé des sapeurs-pompiers prend en charge les volontaires à la vaccination dans le strict respect des gestes barrières.

Environ 150 médecins, 200 infirmiers et des centaines de sapeurs-pompiers seront mobilisés durant cette phase de vaccination.

L'organisation est absolument parfaite.
Les gens sont accueillis à l'heure précise sous une tente où ils doivent remplir un questionnaire médical puis dirigés à l'intérieur du vaccinodrome où ils sont reçus dans un box privé par un médecin anesthésiste qui les renseigne parfaitement sur cette vaccination après quoi ils sont conduits dans un autre box privé également où un infirmier pratique l'injection du produit.

Le patient est alors accompagné dans une salle où il patiente sous l'œil attentif du personnel encadrant qui s'assure qu'aucun effet secondaire ne nécessite son intervention.
Il est autorisé à quitter les lieux au bout de 20mn.


Il est à noter que cette parfaite organisation, l'accueil sympathique et chaleureux de tous les pompiers quel que soit leur grade ou leur fonction permet de passer cette étape en toute quiétude.
..

»Echos/Grand Pic Saint-Loup

La Grande Motte : grand "projet Ville-Port" dès 2022

Le creusement du bassin, les travaux d’extension du Port et la reconstruction de la nouvelle Zone Technique devraient démarrer en 2022. Suivront les aménagements urbains. Le plan d'actions devrait durer jusqu’en 2025. A l'issue de trois réunions publiques organisées depuis octobre 2018, près de 800 personnes se sont rendues au Palais des Congrès Jean Balladur à l'occasion de la restitution de la concertation du projet "ville-port".
Un projet qui s'inscrit dans le plan Littoral 21
En présence de Stéphan Rossignol, maire de la Grande Motte, et de l'architecte François Leclercq, lauréat du concours en juillet dernier, pour l'extension du port...

» Echos

En 2021, la mission de Robusta-3A dans le projet MEDITERRANEE

Le Centre Spatial Universitaire de l’Université de Montpellier est un centre européen de référence ayant pour objectif de développer et rassembler des moyens et des compétences en ingénierie, production, opération, test et applications de nanosatellites impliquant des étudiants pour favoriser le développement économique régional, l’innovation et répondre aux besoins de formation dans le domaine spatial. 

Le Centre Spatial Universitaire de l’Université de Montpellier concourt à la réalisation de la politique de recherche de l’établissement et de ses partenaires.

Pour l'année 2021, plusieurs projet sont en cours  pour le CSU dont celui du Robusta-3A qui est un nanosatellite de type CubeSat 3U (3 unités) en cours de développement au Centre spatial universitaire Montpellier-Nîmes de l'université de Montpellier.

Lire les projets CSUM...

» Bon à Savoir

Daviler, le Parisien de Montpellier

Charles Daviler (d'Aviler) – 1653-1701 – dont la destinée fut brève (il meurt à Montpellier à 48 ans) architecte de la ville de Montpellier en 1692, des États du Languedoc en 1693, œuvra dans toute la province languedocienne.

Il naquit à Paris dans une famille de petite noblesse de robe. Grâce à l'honnête aisance de sa famille, Augustin Charles suivit des études classiques et les cours de l'Académie d'architecture. Elève prometteur, il fut envoyé parfaire sa formation à Rome, à l'Académie de France. 

On ne connaît pas les circonstances dans lesquelles les Etats du Languedoc lui confient la réalisation de son premier monument monarchique, la porte "en façon d'arc de triomphe" du Peyrou à Montpellier. Il n'a pas 40 ans et sa personnalité peut s'épanouir en Languedoc...

» Patrimoine /Histoire de Montpellier

Chambre des Métiers de l'Hérault, une cellule de soutien psychologique pour les artisans

Confinement - La Chambre des Métiers  et de l'artisanat de l'Hérault a pris part à l’élaboration d’une cellule psychologique pour aider les hommes et les femmes de l’artisanat en souffrance.

11 200 appels et 121 530 mails
Depuis le dimanche 1er mars, soit depuis 50 jours, votre CMA se mobilise pour répondre aux questions des artisans et pour les guider pour obtenir des aides.
Une cellule de crise est en place du lundi au vendredi de 9 h à 18 h. 04 67 72 72 03 - 04 67 72 72 27 - 04 67 72 72 29 - 04 67 72 72 31

Un numéro Vert  0 805 65 505 0 est mis en place dès le 4 mai 2020
Le bilan est impressionnant.
Au 4 mai, le chiffre de 12 000 appels téléphoniques montre que le besoin d’un interlocuteur, certes compétent, mais aussi ouvert au dialogue, est un besoin vital...

» Echos

Fin de la concertation publique pour la ligne à grande vitesse

La loi d’orientation des mobilités, qui reconnaît la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan comme prioritaire parmi les grands projets ferroviaires, prévoit sa réalisation en deux phases :

- la première concernant la liaison Montpellier à Béziers à l’horizon 2030

- la seconde, pour relier Béziers à Perpignan pour 2040. 

Le calendrier a été déterminé comme suit :

- concertation publique en 2020,

- enquête publique fin 2021 ou début 2022,
- déclaration d’utilité publique en 2023, études préparatoires de 2023 à 2030,
- travaux dès 2030
- mise en service en 2034.

Si le projet est aujourd’hui stabilisé dans son tracé et ses fonctionnalités, la concertation en cours doit permettre à chacun de s’informer...

» Echos

L’État et la Région Occitanie soutiennent les entreprises

Un Fonds de solidarité vient d'être mis en place par l'Etat et les Régions pour aider les petites entreprises, les indépendants, les professions libérales et micro-entreprises les plus touchées par la crise sanitaire.

Sont éligibles les TPE de 10 salariés ou moins, avec un chiffre d’affaires annuel inférieur à 1 million d’euros et un bénéfice annuel imposable inférieur à 60 000 euros sur le dernier exercice clos.

Il s’adresse aux commerçants, artisans, professions libérales et autres agents économiques, quel que soit leur statut (société, entrepreneur individuel, association, etc.) et leur régime fiscal et social (y compris micro-entrepreneurs).

Pour en faire la demande, l’entreprise doit avoir au moins un salarié et au plus 10. Des plateformes régionales seront ouvertes à cet effet à partir du 15 avril.
Le fonds de solidarité a été abondé pour le mois de mars et sera renouvelé pour le mois d’avril...

Pour aller plus loinhttps://docs.google.com/document

» Economie

L'Hérault, espace de randonnées

 

Du littoral aux massifs granitiques, de la garrigue aux causses calcaires classés à l'UNESCO, l'Hérault a cette chance rare et précieuse d'être doté d'une grande diversité de paysages à découvrir à pied ou à vélo. Conscient de l'engouement que suscite les différentes pratiques de randonnée, le Département s'implique fortement dans ce domaine, de différentes manières. 

Avec les rando-pisteurs

Dans le respect du milieu naturel et du patrimoine, 29 rando-pisteurs entretiennent et mettent en valeur plus d'une cinquantaine de parcours de Promenade et de Randonnée (PR). 
Au total,  les 6 équipes déployées sur le Département s'occupent de 1 150 km d'itinéraires entre les PR, le Réseau Vert et la Voie Verte "Passa Païs".

En soutenant les initiatives territoriales et associatives sur le développement de circuits de randonnée
Ainsi près de 130 PR sont  aménagés et accessibles pour tous  les Héraultais dans tout le Département, et offrent une diversité tant paysagère que culturelle... 

» Bons plans/Balades

L’être humain devient "réparable"

Dans son célèbre livre intitulé « L’homme neuronal », le neurobiologiste Jean-Pierre Changeux indiquait que l’homme pouvait se réduire à son cerveau. Quelle que soit les modifications apportées à notre corps, des dents artificielles aux prothèses de hanche en passant par les greffes d’organes et les amputations, nous restons nous-mêmes.
La liste des « pièces détachées » disponibles pour réparer le corps humain ne cesse d’ailleurs de s’allonger avec l’impression 3D qui permet d’étendre encore davantage le champ des possibles pour les chirurgiens.
En Australie, l’équipe du docteur Ralph Mobbs vient d’implanter, sur une adolescente de 14 ans, une vertèbre en titane spécial réalisée grâce à une imprimante 3D. Selon le neurochirurgien qui a pratiqué cette intervention, l’opération était très délicate car elle touchait la moelle épinière et seule l’impression 3D permettait de préparer une prothèse sur mesure qui s’adaptait parfaitement au squelette de la patiente.
En Grande-Bretagne, à l’Institut de médecine génétique de l’université de Newcastle, l’équipe du Professeur Che Connon a réalisé la première cornée sur mesure par bio-impression...

 

» Culture/Sciences

Pierre Soulages à Montpellier pour ses 100 ans

Le musée Fabre à Montpellier continue à faire vivre ses collections et ses expositions sur ses pages Facebook et Instagram. Revivez  les expositions du moment  "Les cent ans de Pierre Soulages" et dans le cadre des 800 ans de la Faculté de médecine de Montpellier, l'exposition « Art et anatomie : dessins croisés » qui propose une découverte inédite des dessins scientifiques et artistiques qui ont collaboré à l’apprentissage du corps humain.

» visiter la page facebook
du musée Fabre

Figure majeure de l'abstraction, Pierre Soulages s'est imposé au travers de plus de 1500 tableaux en créant des jeux de lumière et de couleurs. Peintre du noir et de la lumière, il invente en 1979, l'Outrenoir. Grâce à ses recherches sur le noir et la lumière, il devient le plus grand artiste français actuel.

Montpellier souffle les 800 ans de la naissance de l’université de médecine : https://fabre.montpellier3m.fr

Exposition « Art et anatomie : dessins croisés » 

Les cours de dessin anatomique s’imposent au cœur de la formation artistique, dès le XVIe siècle en Italie et au XVIIe siècle en France.
Pour en savoir plus  https://fabre.montpellier3m.fr

» Beaux-Arts/Expos

Facebook

Suivez-nous !

Twitter

Suivez-nous !

L'infolettre, c'est gratuit