Covid-19 : à partir de lundi, les masques catégorie 1 obligatoires dans les établissements scolaires

Covid-19 : à partir de lundi 8 février, les masques faits maison ne sont plus autorisés dans les établissements scolaires

Personnes, Masque Facial, Coronavirus

Pixabay

Au placard, les masques faits maison ! En vertu du nouveau protocole sanitaire mis en place par l’Education nationale pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, seuls les masques de catégorie 1 seront désormais autorisés dans les établissements scolaires, à compter du lundi 8 février. Tout le monde est concerné, enfants et personnels, du primaire au lycée, en passant par le collège (à l’exception des écoliers de maternelle qui sont dispensés du port du masque). 

Cette nouvelle directive est en vigueur depuis le 1er février, mais le ministère avait laissé quelques jours pour que parents, enfants et personnels s’adaptent.

EN 2021, JE ROULE AU VERT

L’image contient peut-être : plein air
 
 
 
Qu’il soit électrique ou mécanique, le vélo répond à de nombreuses problématiques budgétaires, environnementales et bien-être… Alors pourquoi s’en priver ?
 LE DEPARTEMENT DE L'HERAULT vous aide pour l'achat d'un vélo à assistance électrique
 + d'infos pour achat d'un VAE : https://bit.ly/39MAOXO

Zones à faible émission (ZFE) : 7 nouvelles villes concernées en 2021

Après Paris, le Grand Paris, Lyon et Grenoble, c'est au tour d'Aix-Marseille, Montpellier, Nice, Rouen, Strasbourg, Toulon et Toulouse d'instaurer des zones à faible émission (ZFE). Dans ces zones, la circulation des véhicules les plus polluants est limitée et la prime à la conversion peut bénéficier d'un supplément. L'instauration de sept nouvelles zones dans les métropoles ne respectant pas de manière régulière les valeurs limites de qualité de l'air a été rendu obligatoire par un décret paru le 17 septembre 2020 au Journal officiel. En raison de l'impact de la crise sanitaire, elles seront mises en œuvre dans le courant de l'année 2021.

Dans ces territoires, les véhicules les plus polluants identifiés par les vignettes Crit'Air 5, 4 et 3 sont soumis à des restrictions de circulation. Ces restrictions peuvent s'appliquer sur des plages horaires déterminées. Les collectivités territoriales sont libres de fixer des règles plus strictes.

Par ailleurs, la mise en place d'une ZFE s'accompagne d'un supplément à la prime à la conversion lors de l'achat ou de la location d'un véhicule peu polluant si, dans le même temps, vous mettez à la casse un ancien véhicule diesel ou essence. Depuis juin 2020, vous bénéficiez ainsi d'une surprime si vous habitez ou travaillez dans une ZFE et que votre collectivité territoriale vous a versé une aide pour acheter ou louer un véhicule propre. Le montant de la surprime est identique à l'aide versée par la collectivité territoriale, dans la limite de 1 000 €.

  Rappel : La ZFE a remplacé la zone à circulation restreinte (ZCR).

COVID19. Vaccination des plus de 75 ans et des patients les plus à risque

La campagne de vaccination s’élargit dès lundi 18 janvier à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans et aux patients les plus à risque. En Occitanie, 118 centres de vaccination se mettent en place. Les dispositifs de prise de rendez-vous seront accessibles dès le 15 janvier par internet ou par téléphone.

Comme annoncé par le gouvernement, les personnes âgées de plus de 75 ans pourront se faire vacciner contre la Covid-19 à partir du lundi 18 janvier. En Occitanie, environ 650 000 personnes âgées de plus de 75 ans sont désormais prioritaires pour cette vaccination.
Dès lundi, cette priorité est également élargie aux personnes atteintes d’une pathologie à haut risque de développer des formes graves de Covid19 (par exemple les patients souffrant d'insuffisance rénale chronique, les personnes traitées pour cancer, greffées, ou trisomiques...).
Pour toutes les personnes concernées, cette démarche volontaire de vaccination s’inscrit pleinement dans la relation de confiance qu’elles entretiennent avec le médecin traitant qui les conseille.

Prendre-rendez-vous pour le vaccin

Compte-tenu des contraintes spécifiques liées aux vaccins, la vaccination contre la Covid-19 va s’effectuer au sein des 118 centres de vaccination mis en place dans chaque territoire en Occitanie. Ces centres sont répartis dans chaque département, au plus près des lieux de vie.

Pour favoriser l’accès et les conditions d’accueil, ces opérations de vaccination se déroulent sur rendez-vous préalable. Ces rendez-vous peuvent être pris par internet ou par téléphone. Ces rendez-vous ne seront pas tous immédiats : cette phase de vaccination va nécessairement s’étaler sur plusieurs semaines.

Infographies et liens sur : https://www.occitanie.ars.sante.fr/covid19-vaccination-des-plus-de-75-ans-et-des-patients-les-plus-risque

Lettre d'informations des Refuges LPO de l'Hérault - Janvier 2021

L'AGENDA DES REFUGES LPO

Nous vous proposons 4 rendez-vous en janvier :

Mercredi 06/01 – 19h - Rencontre Refuges LPO en ligne : Présentation et actualités du programme Refuges LPO, point sur les maladies dans les mangeoires
Sans inscriptions - Infos : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Initiation au comptage national www.oiseauxdesjardins.fr dans des Refuges LPO
Infos et inscriptions : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
> Samedi 30/01
-9h-10h : à la Maison pour Tous Chopin à Montpellier (34)
-14h-17h : à Nîmes (30)
> Dimanche 31/01 : 10h-11h à la cité universitaire Triolet du CROUS de Montpellier (34)


+ d'infos : http://herault.lpo.fr/agenda

Déconfinement : un couvre-feu durci à partir du 15 décembre

Corona, Couvre-Feu, La Quarantaine

En raison du nombre de nouveaux cas de contamination encore élevé, les mesures envisagées à compter du 15 décembre 2020 sont adaptées. Un couvre-feu sera instauré dès 20h et jusqu'à 6h avec des conditions de déplacement limitées sur tout le territoire sauf en Outre-mer. La circulation sera libre pour la soirée de Noël, le 24 décembre mais pas le 31 décembre, pour le Nouvel An. Théâtres, salles de spectacles, musées... certains établissements dont la réouverture avait été prévue resteront fermés au public. C'est ce qu'a indiqué le Premier ministre le 10 décembre 2020.

À compter du 15 décembre 2020 

Dans le cadre de l'allègement du confinement, le Président de la République avait annoncé le 24 novembre 2020 la fin du confinement au 15 décembre 2020 si la maîtrise de l'épidémie le permettait. Le seuil maximum de 5 000 nouveaux cas de contamination par jour n'ayant pas été atteint, le confinement sera levé le 15 décembre 2020 dans ces conditions :

  • un couvre-feu national sera mis en place, de 20h (et non pas 21h comme initialement envisagé) à 6h. Une exception est prévue pour la soirée du 24 décembre 2020, où la circulation sera libre ; en revanche, contrairement à ce qui avait été initialement prévu, il n'y aura pas d'exception pour la soirée du 31 décembre 2020.
    Pendant ce couvre-feu, seuls certains déplacements seront possibles, à condition de se munir d'une attestation notamment :
    • se rendre ou revenir de son lieu de travail, à une formation professionnelle, effectuer un déplacement professionnel ne pouvant être reporté ;
    • des motifs familiaux impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d'enfants ;
    • des motifs médicaux : aller à l'hôpital, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et achat de médicaments ;
    • participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d'aides alimentaires à domicile) ;
    • les personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
    • promener un animal domestique autour de son domicile.
  • la pratique sportive ou la promenade en plein air sera interdite de 20 h à 6h du matin ;
  • pendant la journée, les déplacements seront autorisés et l'attestation ne sera plus nécessaire ;
  • les déplacements entre régions seront autorisés ;
  • la jauge dans les lieux de culte ne sera pas revue à la hausse ;
  • les salles de cinéma, les théâtres et les musées resteront fermés au moins 3 semaines supplémentaires soit jusqu'au 6 janvier 2021 ;
  • l'accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos restera interdit ;
  • les restaurants et les cafés resteront fermés comme prévu jusqu'au 20 janvier 2021 ;
  • le télétravail doit se poursuivre quand il est possible.

  A noter : Tout déplacement de 20 h à 6h du matin sans motif ni attestation valable vous exposera à une amende forfaitaire de 135 €. Les contrôles seront renforcés.

  Rappel : Les stations de ski restent accessibles mais les remontées mécaniques sont réservées à certains publics .

À compter du 20 janvier 2021

Si le nombre de contaminations descend en-dessous de 5 000 cas par jour :

  • les salles de sport et les restaurants pourraient rouvrir ;
  • le couvre-feu serait décalé ;
  • les lycées seraient pleinement rouverts avec la totalité des élèves présents durant les cours. Quinze jours plus tard, les universités pourraient reprendre les cours avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves.

Lieux de dépistage COVID en Occitanie

Où se faire dépister en Occitanie ?
Consultez ici la mise à jour des lieux de dépistage (Test RT-PCR et Test Antigénique) et toutes les informations pratiques sur une carte interactive des lieux de dépistage proches de vous. 

Covid-19, Corona Test, Covid-19 Test, La Grippe

Une priorisation pour fluidifier l’accès aux examens de dépistage

L’objectif ? Une réduction des délais d’accès au prélèvement et de rendu des résultats pour les situations les plus critiques et permettre ainsi la mise en place rapide de l’isolement des cas confirmés et des personnes contacts à risque. Le nombre de personnes testées ne sera pas moindre.

2 niveaux de priorité ont été définis : 

  • Prioritaire : accès prioritaire
    • Personnes symptomatiques disposant d’une prescription médicale
    • Personnes contacts présentant un justificatif  (de l’Assurance Maladie, de l’Autorité Sanitaire ou notification TousAntiCOVID)
    • Personnes identifiées par l’autorité sanitaire dans le cadre d’un protocole spécifique de dépistage
    • Personnels de santé
    • Professionnels exerçant dans les écoles, collèges et lycées, qu’ils relèvent de la fonction publique d’Etat ou de la fonction publique territoriale (ATSEM et personnels techniques, ouvriers et de service)
    • Personnels d’un Opérateur d’Importance Vitale (OIV)
  • Non prioritaire : accès selon disponibilité
    • Dépistage individuel pour convenance personnelle ou surveillance épidémiologique : Asymptomatiques, voyageurs, dépistages systématiques dans les clubs de sports, Opérations de dépistage large spectre (hors situation de clusters) en ambulatoire, en milieu carcéral, entreprise, collectivité…

Rappel : Dans l’attente des résultats, il est primordial de respecter les consignes d’isolement, de réduire ses contacts au strict minimum et de participer aux mesures d’identification des personnes contacts en cas de résultat positif.

Où se faire dépister ?

Rappel :

Il est désormais possible de se faire dépister sans ordonnance, muni de sa carte vitale et d'une pièce d'identité, dans de nombreux laboratoires et centres de prélèvements de la région.

Nous vous invitons à contacter le centre de dépistage le plus proche pour en connaître les modalités d'organisation (prise de rendez-vous ou créneaux de dépistage sans rendez-vous).

LIEUX DE DÉPISTAGE COVID-19

INFORMATION COVID - Les tests virologiques (RT-PCR) et antigéniques sont désormais réalisables sans ordonnance et sont pris en charge intégralement par l’assurance-maladie obligatoire. Il est important de vérifier s’il est nécessaire de prendre un rendez-vous en consultant la fiche des lieux ci-dessous. Si cela n’est pas précisé, merci de contacter par téléphone ou internet le laboratoire avant de vous y rendre.
Quel test de dépistage COVID dans ma situation ? 
Test antigénique ou RT-PCR ?
Aller plus loin

Le 9 décembre 1977, Meteosat diffusait sa première image satellite

Il y a 43 ans, le 9 décembre 1977, le satellite Meteosat 1 envoyait sa première image du globe. Meteosat fait partie du système mondial d'observation terrestre mis en place par l'OMM (Organisation Météorologique Mondiale) au milieu des années 1970.

Meteosat 1, premier satellite européen de météorologie

Le 23 novembre 1977, une fusée américaine lançait Meteosat 1, le premier satellite européen de météorologie. Meteosat fait partie du système mondial d'observation terrestre mis en place par l'OMM (Organisation Météorologique Mondiale) au milieu des années 1970. Ce système, à l'origine, comprend 5 satellites répartis sur des orbites géostationnaires (à une altitude d'environ 36000 km). L'ensemble couvrant ainsi le globe terrestre. 2 satellites sont opérés par les américains, les 3 autres sont opérés chacun par les japonais, les indiens et les européens. Depuis, les chinois ont lancé également des satellites géostationnaires.

Haut de 3,2 m, pour un diamètre de 2,1 m et une masse de 697 kg, Meteosat 1 ressemble à un cylindre sur lequel se trouvent les panneaux solaires, mais aussi des structures correspondant notamment aux propulseurs et capteurs.

A l'origine, au début des années 60, le projet d'utiliser un satellite météorologique était français. D'autant plus qu'en 1959, les américains ont lancé plusieurs satellites dédiés, démontrant l’utilité de tels outils pour observer depuis l’espace et mieux comprendre les phénomènes atmosphériques............

Aller plus loin avec Météo France : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/magazine/meteo-histoire/meteo-fait-histoire/le-9-

Sécurité Routière

Dans la soirée du 8 décembre, 22 militaires de l’escadron départemental de sécurité routière de l’Hérault accompagnés d’équipes cynophile de la gendarmerie et de la douane, ainsi que 10 douaniers, ont effectué une opération de contrôles au péage de Saint Jean de Védas Sud (sens Béziers-Nîmes).
Les contrôles ont donné lieu à :
- 185 contrôles de véhicules
- plusieurs défauts d’attestations Covid
- 1 amende forfaitaire délictuelle pour possession d’un gramme de cannabis
- 1 conduite sous empire de stupéfiants
- 1 conduite malgré un permis de conduire retiré
- 1 défaut d’assurance
- 2 contraventions pour non-respect du code de la route
Les gendarmes sont mobilisés quotidiennement pour mener des opérations anti-délinquance sur l'ensemble du département.

Tout savoir sur les mutuelles santé

Achat de lunettes de vue, pose de prothèses dentaires ou auditives, consommation de certains médicaments...De nombreuses dépenses de santé ne sont pas prises en charge - ou pas totalement - par l'assurance maladie obligatoire. C'est pourquoi la plupart des assurés opte pour une mutuelle santé (appelée également complémentaire santé). Mais savez-vous exactement comment celles-ci fonctionnent ? Quelles garanties sont proposées ? Comment en changer ou comment les résilier ? On vous explique comment ça fonctionne !

Qu'est-ce qu'une mutuelle santé ?

Une mutuelle santé est un contrat qui a pour but de compléter les remboursements de la Sécurité sociale dans les champs de la maladie, des accidents et de la maternité. Ces contrats permettent une prise en charge de tout ou partie de ces dépenses.

Par exemple, si vous consultez votre médecin traitant qui est un médecin généraliste conventionné exerçant en secteur 1, sur le montant de 25 € de la consultation, l'Assurance maladie vous remboursera 70 %, soit 17,50 € (moins 1€ de la participation forfaitaire). Les 30 % restants, soit 7,50 €, seront à votre charge. Si vous possédez une mutuelle santé, c'est cette dernière qui remboursera tout ou partie de cette somme.

La mutuelle santé est-elle obligatoire ?

Toute personne peut souscrire à une mutuelle santé et en faire bénéficier éventuellement d'autres membres de sa famille, mais la mutuelle santé n'est pas obligatoire.

Cependant depuis 2016, toutes les entreprises ont l'obligation de proposer une mutuelle santé collective à l'ensemble de leurs salariés. Cette obligation s'applique quel que soit l’effectif de leur entreprise et quelle que soit l'ancienneté des salariés.