Montpellier - Cinemed 2020 : appel à inscription

Malgré le climat toujours incertain, l'équipe du festival espère voir se tenir la 42e édition  du 16 au 24 octobre 2020 qui se déroulera à Montpellier

L'appel à inscriptions pour les compétions longs métrages fiction, longs métrages documentaires, courts métrages et Bourse d'aide au développement est ouvert sur notre site. Pour que vivent les cinémas de la Méditerranée !

Pour vous inscrire, cliquez ici

DATE LIMITE des inscriptions

Courts métrages -> 10 juillet 2020

Longs métrages documentaire -> 10 juillet 2020

Bourse d'aide au développement -> 16 juillet 2020

Longs métrages fiction -> 24 août 2020 

Quelques bons plans films d'aventure et de voyage

Une plateforme en ligne référençant les films de voyage et d'aventure étant passés en accès libre durant la période de confinement

Aujourd'hui, l'équipe du festival What A trip continue de travailler à distance sur l'organisation de la quatrième édition du What A Trip ! Heyme Festival qui se déroulera du 24 au 27 septembre prochains.

tripoCapture

L'équipe du festival What A trip a transformé sa page recensant les films diffusés par le festival, en une plateforme en ligne référençant les films de voyage et d'aventure étant passés en accès libre durant la période de confinement.
On vous invite donc à voyager depuis votre canapé, à travers cette sélection de films, séries et conférences !l

L'équipe du What A Trip ! Heyme festival a décidé de vous faire voyager depuis chez vous : 

Découvrir les films passés par le festival édition 2019 : https://watmontpellier.fr

Retrouvez la lettre hebdomadaire avec Sylvain Tesson, la librairie La Géosphère, Les Petits Tanks à la DériveBal au dessus des 3000Les Petits Carnets de Caro. 

Tandem 4e saison tournée à Montpellier

A partir du mardi 21 avril, et tous les mardis jusqu'en mai 2020, retrouvez pour une quatrième saison la série policière "Tandem" sur France 3 avec, dans la peau du commandant Léa Soler, Astrid Veillon et à ses côtés Stéphane Blancafort dans le rôle du capitaine Marchal.


l'Agora Danse à Montpellier, principal décor des épisodes 1 et 2 de la saison 4, dès le 21 avril à 21h

Des enquêtes au cœur de lieux emblématiques de Montpellier

Avec plus de 4 millions de téléspectateurs enregistrés pour chaque épisode, la série policière "Tandem" a pris comme décor Montpellier et son territoire. L'équipe de tournage, installée au Mess des Officiers, dans l'ancien quartier de l'EAI, depuis 2015 a progressivement transformé ce site en un véritable studio, accueillant des décors récurrents et une centaine de personnes (comédiennes, techniciens...). En attendant de voir la série saison 5 tournée notamment au pied de la cathédrale Saint-Pierre après trois journées de tournage seulement en mars dernier - confinement oblige - retrouvons les épisodes tournés dans les décors de l'Agora de la danse, Siège de Montpellier Danse reporté à l'automne 2020.

la série policière revient  pour 12 épisodes inédits avec Astrid Veillon et toute l'équipe de Tandem

Pour la 4ème année consécutive, la Ville de Montpellier a mis à disposition de la série le Mess des Officiers de l'ancien EAI.

La Ville de Montpellier met à disposition gracieusement ce site et le Bureau des Tournages de Montpellier Méditerranée Métropole accompagne depuis 2015 ce projet 6 mois sur 12. Si 50% des décors sont tournés dans l'enceinte de l'EAI, le reste des décors le sont dans un rayon de 50 km autour de Montpellier valorisant le patrimoine architectural, naturel ainsi que les savoirs faire locaux.

Cette série de 12 épisodes fait travailler à Montpellier près de 100 personnes sur le tournage à l'EAI et embauche 500 personnes par an.

Une série policière exportée à l'international 

Peu de séries valorisent autant le patrimoine, l'histoire, les activités de loisirs d'un territoire. Depuis 2016, Tandem a tourné dans 40 communes proches de Montpellier dont 8 communes de la métropole. Après avoir abordé l'univers des luthiers, de la médecine, du rugby féminin, du parfum ou encore celui de l'olive ou de la truffe dans les précédents épisodes, c'est au tour de l'Agora de la danse, des Folies, du Jardin des Plantes ... d'être à l'honneur dans la saison 4. 

Exportée à l'international, nos voisins Bulgares, Italiens et Espagnols peuvent également voir Tandem sur leurs écrans, des diffusions qui confirment l'ambiance latine et méditerranéenne de la série. 

Avec près de 300 jours d’ensoleillement par an, une ville à la fois historique et moderne, nichée entre la Méditerranée, les Cévennes et les Pyrénées, un patrimoine historique et architectural exceptionnel, Montpellier et sa Métropole sont un véritable studio à ciel ouvert. Sur la dernière année 2019, plus de 126 projets pour 861 jours de tournage, dont 541 sur l’espace public, et 320 jours en studio (60 pour « Tandem » et 260 pour dans sa troisième année et « Un Si Grand Soleil ».) ont été coordonnés. 

https://www.facebook.com/tandemserietv/

L’Occitanie en vedette de la fiction "Un si grand soleil"

Personnage clé de la série de France 2 "Un si grand soleil", Jérémy Banster est à la fois acteur, réalisateur, producteur et scénariste. Tournée dans les studios héraultais de France Télévisions et en Occitanie, la série rassemble chaque soir près de 4 millions de téléspectateurs ! La Région soutient la création audiovisuelle, source de visibilité et d’emplois pour l’ensemble du territoire.

Les studios de Vendargues accueillent les équipes de tournages dans un espace de 16 000 m²
 
Les studios de Vendargues accueillent les équipes de tournages dans un espace de 16 000 m²

Récemment installé à Montpellier, Jérémy Banster est l’interprète de Julien Bastide dans la fiction Un si grand soleil , série suivie par près de 4 millions de fidèles. Diffusée sur France 2 du lundi au vendredi, elle est tournée dans les studios de France Télévisions à Vendargues, près de Montpellier, mais aussi en décor naturel dans des sites emblématiques de notre région (les Cévennes, la Grande Motte…). Partenaire de France Télévisions, la Région a soutenu la production de la première saison de la série à hauteur de 300 000 €.

« L’Occitanie est une terre de culture, elle démontre chaque année par la richesse et le nombre d’événements qu’elle accueille sur son territoire, affirme Carole Delga. Le soutien, que nous apportons avec la Région, permet de convaincre de nouveaux réalisateurs et producteurs de venir tourner chez nous !Acteur vedette du feuilleton quotidien Un si grand soleil, Jérémy Banster est également réalisateur ».

Sensible à la protection de l’environnement, il prépare actuellement un documentaire sur le trafic du traitement des déchets en Méditerranée pour provoquer une prise de conscience chez les jeunes. Une expérience hors-caméra qu’il a déjà expérimentée avec le tournage d’un court-métrage sur les violences faites aux femmes et les abus sexuels.

« Personne ne me les a commandés, personne ne les a financés, à part moi-même. C’est ma façon de m’engager », se justifie le comédien.

Autre talent à son arc, la vigne. Associé avec Guillaume Allien, propriétaire du Château Part de Cest à Bages (Aude), Jérémy Banster a même réalisé sa propre cuvée nommée l’Héritage, élaborée à partir des cépages grenache, carignan et syrah.

L’AUDIOVISUEL, UNE FORCE POUR NOTRE TERRITOIRE

Grâce aux dispositifs de soutien au cinéma et à l’audiovisuel, l’Occitanie est une région phare pour l’accueil de tournages. En dehors de ses feuilletons quotidiens à succès Demain nous appartient et Un si grand soleil installés dans l’Hérault, elle accueille également des fictions TV (Candice RenoirMeurtres au pays Cathare), et des longs-métrages (L’adieu à la nuit d’André Téchiné, Poly de Nicolas Vanier) sur l’ensemble de son territoire. La Région fait également de l’animation un pôle fort grâce au succès renouvelé de TAT Productions qui permet le développement de nouveaux projets ambitieux. Ces productions sont de véritables moteurs pour l’économie locale. Chaque euro investi par la Région génère entre 3 et 20 euros de retombées.

En savoir plus

La forêt des Pierres Blanches de Sète a son application smartphone

Saviez-vous que la forêt des Pierres Blanches fut sauvée à la faveur d’une lettre envoyée au président de la République Georges Pompidou ? Ou que sa garrigue abrite aujourd’hui plus de 400 espèces végétales ?

riep333Capture

Pour mettre en valeur l’histoire et la protection de ce poumon vert historique de Sète, la Ville et l’Office national des forêts (ONF) ont mis au point une application smartphone à télécharger au moment de sa balade. Présentation de cette visite guidée ludique et pédagogique. Un travail commun entre la Ville et l’ONF C’est seulement la 2e application de ce type à voir le jour en Occitanie !

De mars à décembre, la Ville et l’Office national des forêts (ONF) ont travaillé ensemble pour mettre en place une visite guidée des Pierres Blanches. “L’aboutissement d’une réflexion menée depuis plusieurs années pour raconter l’histoire de ce site aux Sétois et visiteurs” explique Laurent Lafont, responsable du service Jardins et Paysages.

Il y a quelques années, son service avait planché sur un audioguide mais c’est finalement une application smartphone disponible sur appareil Android et iOS qui a été retenue. La Ville a choisi les thèmes abordés, les interlocuteurs qui interviennent lors de la visite et fourni une partie de la documentation. De son côté, l’ONF a assuré l’aspect développement et rédaction des contenus. “C’est un outil de valorisation qui vient en complément de ce que fait la Ville sur le site donc le but c’est de donner envie au visiteur de faire la visite sans répéter ce qu’il apprend déjà avec les panneaux” souligne Lucile Vantard, chef de projet paysage et accueil du public à l’ONF.

Un travail en commun qui a aussi pour but d’aider à la protection et à la préservation du site

On propose un cheminement intellectuel qui a aussi pour intérêt d’apprendre aux visiteurs à respecter le lieu” continue Laurent Lafont. Aujourd’hui, plus de 300 000 visiteurs fréquentent chaque année le site entretenu toute l’année par la Ville et l’ONF. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat actif engagé depuis 2009 entre l’ONF et la Ville et renouvelé par convention en 2016 pour une durée de 7 ans.

Concrètement, il s’agit d’un programme d’actions destiné à préserver et valoriser la forêt des Pierres-Blanches : entretien, sécurisation, mobilier, création d’un sentier botanique, de panneaux pédagogiques…

riep22Capture

Proposer une visite interactive et accessible à tous, c’est le pari réussi de l’application smartphone “Sentier des Pierres Blanches”.

Si cette solution technique n’est pas retenue partout, elle prend tout son sens en haut du mont Saint-Clair. “La forêt des Pierres Blanches s’y prête bien car on s’adresse d’abord à des urbains, le site reçoit la 4G et il est équipé avec du mobilier qui permet de prendre son temps et de profiter des contenus” précise Lucile Vantard de l’ONF. Parmi les principaux avantages : la flexibilité d’usage. Les visiteurs peuvent ainsi arriver sur le site sans n’avoir rien prévu. 

Le téléchargement gratuit ne prend que quelques secondes et son utilisation ne demande pas de connaissance particulière. Les contenus sont également très variés. Quand un audioguide ne propose que du son, l’application smartphone des Pierres Blanches réunit diaporamas, sons, vidéo et photosphère. Une offre en phase avec les nouveaux usages des mobinautes, toujours plus connectés. Par ailleurs, l’utilisation n’est pas statique comme pourrait l’être un écran interactif et n’oblige pas à rester les yeux rivés sur son smartphone. “C’est un outil numérique qui n’empêche pas de regarder le paysage et qui se doit d’être utile aux gens. On le rappelle d’ailleurs au lancement de la visite” ajoute Lucile Vantard. Et pour ceux qui ne veulent pas associer balade et smartphone, l’application peut aussi être consultée avant ou après la visite pour en savoir plus sur ce joyau sétois.

C’est seulement la 2e création du genre dans la région : Emile Anfosso, 1er adjoint qui représentait le maire de Sète, ainsi que plusieurs élus, dévoilaient, avec l’Office national des forêts (ONF), l’application smartphone des Pierres Blanches.

Fruit d’un travail en commun mené entre l’ONF et la Ville, elle a pour but de vous faire (re)découvrir cet endroit très fréquenté des promeneurs mais dont l’histoire reste encore méconnue. Comment la forêt a été sauvée en 1969 après l’envoi d’une lettre au président de la République Georges Pompidou ? Comment le site a évolué pour devenir ce poumon vert de la Ville ? Que peut-on apercevoir de singulier depuis le mont Saint-Clair ? Autant de questions qui trouvent réponses avec ce nouvel outil pédagogique.

 

L’application “sentier des Pierres Blanches” est gratuite et téléchargeable depuis un smartphone Apple ou Android. Facile à prendre en main, elle propose une visite guidée interactive avec images animées, vidéo, textes, sons et photosphère. “Cette application permet de se balader de manière éco-responsable et ludique » souligne Emile Anfosso. “On propose un cheminement intellectuel qui a aussi pour intérêt d’apprendre aux visiteurs à respecter le lieu” ajoute Laurent Lafont, responsable du service Jardins et paysages. Aujourd’hui, plus de 300 000 visiteurs fréquentent chaque année le site entretenu toute l’année par la Ville.

On a testé pour vous

La visite est guidée par Martin et Aurélie, deux personnages de l’ONF.

L’application est facile à prendre en main. Une fois la géolocalisation acceptée et la carte téléchargée via l’écran d’accueil, la visite peut commencer. Le parcours se fait sous la forme de balises oranges. Le premier point se situe à la table d’orientation. Où l’on en apprend plus sur le rôle décisif du Syndicat d’initiative dans les années 1970 pour la préservation du site et sur la création de la table d’orientation. Un peu plus loin sur le sentier, le deuxième point intitulé “forêt méditerranéenne” permet d’observer les pins d’Alep, le chêne vert et le ciste de Montpellier. Une image animée permet de visualiser les différents aspects de la flore.

riepCapture

La suite se fait au départ de l’allée Pierre Barthas. C’est à partir de là que l’on commence à en savoir plus sur l’histoire de la colline Saint-Clair, longtemps repère des pirates, qui fut colonisée par des petites constructions en pierres sèches baptisées baraquettes au 19e siècle. L’application s’arrête aussi sur une autre période : l’occupation allemande. Elle n’est pas anodine car elle laissera de nombreuses traces dont un réseau de tunnels et de galeries ainsi que de nombreux ouvrages militaires en surface dont des casemates, blockhaus et nids de mitrailleuse.

En plus du texte, des images animées et des sons, le mobinaute peut aussi découvrir en vidéo l’histoire du vignoble de Villeroy visible depuis les Pierres Blanches. Une histoire encore singulière parmi toutes celles racontées lors de cette visite qui n’oublie pas de rappeler que cet espace vert doit être protégé des feux de forêt comme de l’activité humaine.

Montpellier : une nouvelle salle de cinéma à la médiathèque Emile Zola

Dotée de 189 places assises et d’un écran géant, la nouvelle salle de Cinéma et de Rencontres de la médiathèque centrale Emile Zola a été inaugurée ce vendredi 10 janvier 2020 par Bernard Travier, Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole, Délégué à la Culture en présence de Jacques Witkowski, préfet de l'Hérault.

L'ancien auditorium  a fait place à une véritable salle de cinéma et de rencontres.

La salle de 340 m2 est dorénavant équipée de fauteuils confortables, offrant 189 places assises, dont 5 pour les personnes à mobilité réduite,  d’un système de diffusion audio pour les personnes en situation de handicap auditif. Ce système repose sur une transmission audio Wifi sur smartphone iOS ou Android. Une application dédiée est disponible sur les plateformes de téléchargement associées à ces systèmes d’exploitation.

Avec 44 heures d’ouverture hebdomadaire, en semaine et le dimanche, en journée et en soirée, la médiathèque centrale propose une large palette d’animations et d’actions culturelles dans le cadre du plan de modernisation du réseau des médiathèques lancé en 2015.

Des partenariats avec des associations pour élargir l'offre 

Grâce à une riche collection de films de fiction, d’animation ou de documentaires, des projections collectives seront programmées, en semaine et le dimanche, pour un public adulte et pour la jeunesse. Afin de mieux mettre en valeur la création cinématographique, des rencontres autour du cinéma ou des entretiens avec des réalisateurs seront également développés. "Des partenariats sont en cours avec le Cinéma municipal Jean Vigo, l'École des effets spéciaux, le Festival du film méditerranéen Cinemed, le bureau d'accueil des tournages", annonce .Gilles Gudin de Vallerin, Conservateur général des bibliothèques, Directeur des médiathèques et du livre de Montpellier Méditerranée Métropole.

Les différentes étapes du chantier global :

  • Phase 1 : Salle de Cinéma et de Rencontres : de septembre à décembre 2019
  • Phase 2 : Espace jeux vidéo : de fin janvier à fin avril 2020
  • Phase 3 : Forum de l'actualité, création de la mezzanine, Espace Cinéma, Médiation Numérique, espace Jeux de société : de fin avril 2020 à fin février 2021
  • Phase 4 : Circuit du document : de début novembre 2020 à fin février 2021
  • Phase 5 : Salle d'exposition patrimoniale provisoire en 2021, et salle d'exposition patrimoniale permanente dès libération des emprises par le service des Archives municipales.

Le montant des travaux de la salle de Cinéma et de Rencontres est chiffré à  530 000 euros HT.

Médiathèque centrale Emile Zola
240 Rue de l'Acropole 34000 Montpellier
Tél : 04.67.34.87.00
Tramway : lignes 1 et 4 arrêt Place de l'Europe Parking Europa

Réseau des 15 médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole : https://www.facebook.com/MediathequesMontpellier3M/

Projection du film : Antarctica, sur les traces de l'empereur

PROJECTION FILM le 08/12 à 16h30 : Antarctica, sur les traces de l’empereur de Jérôme Bouvier

Les photographes Vincent Munier et Laurent Ballesta embarquent avec l’expédition "Wild-Touch Antarctica !" pour la base de Dumont d’Urville en Antarctique, afin de découvrir les trésors de cette immense réserve naturelle. Mêlant les points de vue sous-marins et terrestres, ils apportent leurs regards artistiques sur ce continent en pleine mutation et ses habitants, confrontés aux effets du changement climatique. Des images uniques où la douceur de la banquise s’oppose à la densité des fonds marins sous la glace. 

Expo en cours au château : Antarctique, une explosion de vie

Visite guidée de l'exposition le 08/12 : à 14h30 et 16h30 

Adresse et horaire :

Maison Départementale de l'Environnement

Domaine départemental de Restinclières

Prades le lez 

Ouverture des expositions : du lundi au vendredi de 14h à 17h, le week-end : jusqu'a 17h30 - fermeture les jours fériés

Vous ne voulez manquer aucune information sur la MDE : abonnez vous à la newsletter : 

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 04 67 67 82 20

Maison Départementale de l'Environnement
Domaine Départemental de Restinclières
34730 Prades-le-Lez
gratuit

En janvier au ciné-club Jean Vigo

En 2020,  plus vieux ciné-club de Montpellier a choisi pour thème de sa nouvelle saison "le conte - Il était quelques fois" exploré par le septième art. De Tim Burton à Orson Welles en passant par Carlos Saura, chacun des quinze films - jusqu'en avril 2020 - est traversé par un grand récit-cadre où les personnages racontent et écoutent les histoires.

Chaque film est précédé d’une présentation, suivi d’un débat avec le public.

   

Prochains rendez-vous en janvier 2020

Jeudi 09 janvier
« Blanche-Neige et les sept nains » (Snow White and the Seven Dwarfs) de David Hand, produit par Walt Disney

Jeudi 16 janvier 
« Blancanieves » de Pablo Berger

Jeudi 23 janvier 
« Sourires d’une nuit d’été »  (Sommarnattens leende) d'Ingmar Bergman

Les séances ont lieu à 20h au centre Rabelais

27 Boulevard Sarrail à Montpellier
Stations de tram : Corum ou Comédie.

Tarifs très doux : de 3,50 € à 5 € la séance.

Nouvelle saison du ciné-club Jean Vigo

En cette fin 2019, le plus vieux ciné-club de Montpellier a choisi pour thème de sa nouvelle saison "le conte - Il était quelques fois" exploré par le septième art. De Tim Burton à Orson Welles en passant par Carlos Saura, chacun des quinze films - jusqu'en avril 2020 - est traversé par un grand récit-cadre où les personnages racontent et écoutent les histoires.

Chaque film est précédé d’une présentation, suivi d’un débat avec le public.

Prochains rendez-vous en décembre 2019

Lundi 9 décembre
Dossier Secret (Mr. Arkadin) d'Orson Welles

Jeudi 12 décembre
Boulevard du crépuscule (Sunset Boulevard) de Billy Wilder

Les séances ont lieu à 20h au centre Rabelais

27 Boulevard Sarrail à Montpellier
Stations de tram : Corum ou Comédie.

Tarifs très doux : de 3,50 € à 5 € la séance.

Soutenez le premier film de fiction dans l'univers de la joute nautique Languedocienne !

En avant partout ! est un projet de court métrage de Fiction écrit et réalisé par Mariana Lhubac.

C'est un film fort qui nous plonge dans le milieu intrigant des joutes nautiques, dans cet univers chaleureux sétois. Jusqu’à présent, aucun film de fiction n’a traité du sujet de la joute nautique, pourtant extrêmement riche et dynamique. C'est un film qui s'adresse à tous les publics, un film universel de par son sujet et sa morale humaniste.

La joute nautique, entre tradition et compétition, comme beaucoup de sport laisse une place de deuxième rang pour les femmes, comme un rituel immuable. Jeanne d'arc endossait l'armure, Jeanne la Sétoise, elle, revêt la tenue des jouteurs, réservée aux hommes, cassant les codes et défiant à travers le monde des joutes, la société contemporaine. Notre héroïne va combattre les préjugés, affronter les conflits familiaux et montrer que l'égalité homme femme doit être totale. Exploitant les failles des règlements sportifs, Jeanne frappe de plein fouet les principes conservateurs ancrés dans notre société.

 Le synopsis : Les joutes nautiques Languedociennes sont principalement réservées aux hommes, pourtant, Jeanne est bien décidée à combattre et à gagner ! Débute alors un autre combat, affronter un père paradoxal, figure tutélaire des joutes, sensible et violent, patriarche aveugle à toutes formes d'émancipation. 

Sergi Lopez qui incarnera le personnage de Jo, vous parle du film : 

 
En avant partout !  narre une histoire sensible, en quête de réflexion sur le rapport hommes femmes dans un contexte particulier, identitaire et minoritaire, celui des joutes nautiques Languedociennes. Pourtant, derrière cette tradition vieille de l'antiquité, la question de l'égalité homme/femmes s'étend mondialement et dans tous les domaines : Le sport, mais aussi, au foyer, au travail etc.

Le film valorise et met en lumière un sport et une culture peu connue du grand public, riche visuellement et musicalement dans notre monde contemporain.

Le tournage est prévu durant l'été 2020, dans le célèbre quartier de la pointe courte, à Sète.

Pour soutenir le film : https://www.helloasso.com/associations/association-recherche-et-developpement-cinematographique/collectes/

 La réalisatrice, Mariana Lhubac
                                                                                                     
 SERGI LOPEZ et MARIANA LHUBAC

Le mois du film documentaire dans l’Hérault

Novembre est le Mois du film documentaire partout en France. Dans l’Hérault, à l’initiative de la Médiathèque départementale à Pierresvives (Montpellier) en partenariat avec des médiathèques des Communautés de Communes de la Vallée de l’Hérault des villes de Lodève et Pézénas et la médiathèque de Lattes et de Teyran une programmation est organisée sur le territoire.

Film documentaire

C’est l’occasion pour les bibliothèques et les salles de cinéma de montrer des films peu vus car souvent produits en dehors des circuits traditionnels. Là où le reportage braque ponctuellement ses projecteurs sur des événements sensationnels, le cinéma documentaire témoigne de l’investissement personnel d’un auteur et propose un point de vue singulier sur le monde.

Découvrez la programmation