Décret 2020-1454 levant interdiction plaisance et activités nautiques sous réserve

"Parution du décret 2020-1454 levant interdiction plaisance et activités nautiques sous réserve: - Vérifier modalités accès littoral/port par autorités terrestres locales - Pratique individuelle : 3h maxi, rayon de 20km autour domicile - Port attestation déplacement."

Bateaux, Yacht, Navire, L'Eau, Mer

À partir du 28 novembre 2020, la pratique de loisir des activités de plaisance, est autorisée dans les conditions suivantes : 

 

 - la pratique indviduelle - ou par les personnes d'un même domicile - de ces activités compatibles avec la limite de 3 heures quotidienne et le rayon maximal de déplacement de 20 kilomètres autour du domicile
- la pratique de ces activités par des groupes scolaires et périscolaires ;
 
- les activités sportives participant à la formation universitaire ;
 
- la navigation nécessaire à la mise à l'hivernage ou à la vérification des lignes de mouillage des navires de plaisance mouillées hors des ports maritimes. Le plaisancier effectuant ces opérations doit pouvoir présenter aux unités de police les documents relatifs à la propriété du navire, ainsi que l'autorisation de mouillage ;
 
- la navigation de plaisance pour motif personnel impérieux (déménagement pour motif professionnel d'une personne domiciliée sur son navire de plaisance, retour vers le port d'attache pour une navigation de plaisance entamée avant l'entrée en vigueur du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020,...). Ce motif personnel doit être validé au préalable par la délégation à la mer et au littoral du département de départ ou d'arrivée.
 
Par conséquent, hormis les navigateurs qui vivent sur leur bateau ou à quelques kilomètres de leur bateau, peu de gens auront la chance de naviguer dans les prochains jours. En effet, 3 heures pour se rendre au bateau, préparer le bateau, larguer les amarres, naviguer (un peu), rentrer au port, ranger le bateau et rentrer chez soi, c'est presque impossible... (Sauf peut-être, si vous êtes véliplanchiste ou voile-légériste).

Déconfinement tant attendu par les Héraultais

Après un mois de confinement, crise sanitaire oblige, le temps de prendre quelques photos sous un soleil radieux, les Montpelliérains se sont pressés sur les plages, de Palavas-les-Flots à La Grande Motte, à l'occasion de ce premier week-end  d'allègement des mesures.

 

 il y avait foule ce 29 novembre à Carnon plage

Puisqu'il est à présent possible de sortir de son domicile pour 3h et dans un rayon de 20km autour de ce dernier, les promeneurs n'ont pas manqué d'inspiration entre balade sur le front de mer, paddle pour certains, course pour les autres, seuls ou en famille, masqués ou pas. De quoi profiter d'un terrain de sport en plein air terriblement rétréci par les dernières intempéries. Ce qui n'a pas empêché nos amis à quatre pattes de se défouler stations 64 à 66 !


les chevaux aussi étaient de la partie

le passage de la tempête Alex a laissé des traces, des troncs d'arbres de la vallée de la Vésubie, arrère pays niçois, attestent de la violence de la crue

Le GR® de Pays Grand Pic Saint-Loup élu GR® préféré des Français 2021

Le GR® de Pays Grand Pic Saint-Loup remporte la quatrième édition du concours national « Mon GR® préféré » après trois semaines de votes des internautes, devenant ainsi le « GR® préféré des Français 2021 ». Il succède au GR® 21 - Littoral de la Normandie.  

Ils étaient huit sentiers de Grande Randonnée à concourir pour le titre de « GR® préféré des Français 2021 » dans le cadre de la quatrième saison du concours national Mon GR® préféré qui se tenait du 5 au 25 novembre dernier. 

Après un suspens haletant jusque dans la dernière ligne droite, c'est finalement le GR® de Pays Grand Pic Saint-Loup, dans l'Hérault, qui s'adjuge la victoire finale et, par la même, le cœur des Français. Ces derniers n'ont d'ailleurs eu de cesse de se mobiliser tout au long de ce concours, puisque jamais dans son histoire il n'avait été exprimé autant de suffrages. Presque 100 000 votes et autant de visualisation des vidéos de présentation des sentiers ont en effet été comptabilisés ! 

Résultats et détails sur : https://www.mongr.fr/sinspirer/actu/le-gr-de-pays-grand-pic-saint-loup-elu-gr-prefere-des-francais-2021 

GR® de Pays Grand Pic Saint-Loup, sentier de Grande Randonnée élu GR® préféré des Français 2021.

Parrainez un arbre

 

Rendez-vous sur monarbre.herault.fr pour choisir la commune et l’espèce d’arbre de votre choix !

Ce n’est plus un secret pour personne, les arbres apportent mille bienfaits à notre terre. En absorbant le CO2, ils contribuent naturellement à la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n’est pas tout : avec les canicules, les
arbres représentent un excellent moyen naturel de rafraîchissement en soulageant les passants grâce à l’ombre qu’ils déploient. 

Dans le cadre d’une vaste opération de plantation de 28 000 arbres, 8 000 sont offerts à 220 communes qui ont répondu favorablement à l’initiative qui vise à végétaliser les centres villes, les cours d’écoles, les places et les parcours sportifs.

Devenez parrain

Pour associer les citoyens à cette démarche environnementale, une plateforme digitale sera mise à disposition (il faudra pour cela guetter le site internet herault.fr pour son lancement prévu courant novembre) afin de devenir le
parrain virtuel d’un arbre. De cette façon, la fierté de protéger la planète pourra être partagée et… communicative !

Comment parrainer un arbre ?

Sur le site internet du Département, ou directement sur la page monarbre.herault.fr, la plateforme de parrainage, en ligne courant novembre,
vous proposera de :

  1. choisir une commune
  2. choisir une espèce d’arbre
  3. enregistrer vos coordonnées pour valider le parrainage

(attention, un mail de confirmation vous sera envoyé).

Vous recevrez sur votre boîte mail votre certificat, une fiche explicative de l’espèce ainsi qu’une petite surprise par courrier afin de continuer, chez vous, ces beaux gestes de plantation.

Le mois de Novembre à l'Abbaye de Valmagne

aabbCapture

aabb22Capture

Afin de rendre ce reconfinement un peu plus festif, nous avons décidé de vous faire profiter de toutes nos cuvées grâce à la vente à emporter !

Voici le principe :
Passez votre commande de vins bio issus de notre domaine au 04-67-78-06-09 ou par e-mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 Indiquez votre date et heure de retrait (du Lundi au Vendredi, de 9h à 12h & de 13h à 17h )
Venez récupérer vos cuvées dans la cour ou dans la boutique de l’abbaye
Réglez-les sur place avec le moyen de paiement de votre choix (espèces, cartes bancaires ou chèques).

Voilà de quoi vous faire plaisir en toute sécurité ! 
 

Cliquez ici pour commander nos vins et vous les faire livrer à domicileaabb33Captureaabb444Capture

aabb444Capture

Toute notre équipe reste mobilisée pour répondre au mieux à vos attentes.
En attendant de vous revoir, prenez soin de vous et de vos proches !

La 36ème campagne des Restos démarre officiellement le 24 novembre

Depuis leur création par Coluche en 1985, les Restos du Cœur sont, tout au long de l’année, en première ligne pour faire face à toutes les situations pour aider les personnes les plus fragilisées par notre société. Les bénévoles vont au plus près de personnes qui en ont besoin, par des distributions de colis ou dotations alimentaires dans les quelque 2 000 centres partout en France, ou grâce à la trentaine de centres itinérants qui sillonnent les routes dans les communes rurales. Des repas chauds sont également distribués dans la rue le soir, notamment dans de grandes villes ou agglomérations. Par tous les temps. Il y a aussi des petit-déjeuner servis dans des centres qui sont aussi des accueils de jour, pour partir travailler ou à l’école pour certains enfants, après un premier repas. Symboliquement lancée avant le début de l’hiver, les Restos entament donc le 24 novembre, leur 36ème campagne.

Lutte contre le gaspillage alimentaire et pour des repas équilibrés

Depuis l’origine, la philosophie des Restos du Cœur est de distribuer des denrées variées pour permettre la confection de repas équilibrés. Achats en gros grâce aux dons financiers, dons alimentaires lors des collectes auprès de particuliers ou d’entreprises, ramasse de produits frais dans des magasins qui permet aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire : Les Restos du Cœur, grâce à une organisation et une logistique rôdées et efficaces, proposent une dotation de denrées conséquente en volume et un équilibre alimentaire, accessible pour toutes et tous. Parce qu’un repas c’est le premier des droits.

Mais parce qu’un repas ne suffit pas

Mais venir aux Restos car on a besoin d’un appui alimentaire, c’est que sa situation personnelle ou familiale est matériellement très difficile. Alors un lien se créé à l’occasion de ces activités d’aide alimentaire, dans les centres ou dans la rue. Ecoute, échange, chaleur, convivialité, on vient aux Restos comme si on venait dans une grande famille. Et dans cette famille il y a d’autre forme d’aide ou d’entraide. Les bénévoles proposent et accompagnent. Aider dans des situations d’urgence d‘hébergement, accompagner sur un chemin personnel de reprise de confiance en soi, un chemin vers l’insertion sociale mais aussi celui d’une insertion professionnelle.Les Restos du Cœur

L’esprit Restos ou la grande famille des bénévoles

Pour mener à bien ce projet associatif, il y a ce qu’on appelle ce fameux « Esprit Restos ». Soyons positifs, adaptons-nous à toutes les situations, trouvons les meilleurs moyens pour venir en aide à celles et ceux qui en ont tellement besoin. Les compétences des bénévoles sont mises à profit pour les missions d’accompagnement, d’autres bénévoles se forment aussi pour les mener à bien. Les quelque 73 000 bénévoles à travers la France font preuve chaque jour d’un dynamisme et d’une détermination à l’image du fondateur des Restos, sans faille. Mais le renouvellement des forces vives est naturel. S’investir aux Restos du Cœur, dans cette grande famille, ne peut avoir pour certain.es qu’un temps, précieux mais un temps. A chaque campagne les Restos du Cœur ont besoin de nouveaux bénévoles. Souvent pour des missions précises mais aussi pour aider, simplement mais de manière si indispensable.  Faire partie d’une équipe. Les bénévoles peuvent être disponibles tout au long de l’année ou dans des périodes plus courtes, mais tous sont essentiels.

Crise du Covid-19 : Faire face et accueillir cette année toujours plus de monde...

Les Restos du Cœur seront toujours là, grâce aussi au soutien de toutes et tous : lire sur https://www.restosducoeur.org/lesprit-restos-du-coeur-etre-la-aux-moments-cles-de-la-vie-des-personnes-fragilisees-par-la-societe/

L’engagement bénévole, l’action associative et la générosité sont des piliers irremplaçables pour maintenir la cohésion sociale et permettre à la société de « tenir » alors qu’elle est soumise à rude épreuve.

Comme dans la chanson des Restos, les bénévoles et équipes des Restos du Cœur continueront à se mobiliser « sans idéologie, discours ou baratin » comme elles le font depuis 35 ans. Mais cette année dans un contexte inédit et incertain.

État d'urgence sanitaire : jusqu'à quand ?

Face à l'aggravation de la propagation de l'épidémie de Covid-19, un nouvel état d'urgence sanitaire a été déclaré à compter du 17 octobre 2020. Une loi parue au Journal officiel le 15 novembre 2020 en a autorisé le prolongement jusqu'au 16 février 2021 inclus.

Un premier état d'urgence avait été instauré sur l'ensemble du territoire national le 24 mars 2020 avec la publication de la loi du 23 mars 2020 d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19. Il avait été prolongé jusqu'au 10 juillet 2020 par la loi du 11 mai 2020.

Cette fois, c'est la loi du 14 novembre 2020 qui autorise le prolongement de l'état d'urgence sanitaire qui avait été déclaré par le décret du 14 octobre 2020.

Les mesures prises dans ce cadre prennent fin dès l'issue de l'état d'urgence sanitaire. Cependant, comme la première fois, cette loi prévoit également une période transitoire jusqu'au 1er avril 2021 permettant la prise de mesures d'accompagnement de sortie de l'état d'urgence.

Banques alimentaires : la Collecte Nationale, le 27, 28 et 29 novembre prochains

Devenir bénévole pour la Collecte Nationale la collecte nationale en quelques chiffres

POUR DONNER DES PRODUITS OU AIDER : https://www.banquealimentaire.org/le-don-de-produits-215

UN MOMENT SOLIDAIRE ESSENTIEL POUR FAIRE FACE À LA HAUSSE DE LA DEMANDE

La Collecte Nationale est le rendez-vous solidaire des Banques Alimentaires durant lequel plus de 130.000 bénévoles, mobilisés le temps d’un week-end, collectent des denrées alimentaires dans plus de 9.000 points de collecte à travers toute la France : magasins, écoles, mairies, entreprises... tous sont mobilisés au profit de l’association. 

Chaque année, la Collecte Nationale des Banques Alimentaires permet de récolter près de 11.500 tonnes de denrées alimentaires, soit l’équivalent de 23 millions de repas. Cette année, conséquences directes de la crise sanitaire, le réseau des Banques Alimentaires fait face à une hausse de 20 à 25% de la demande d'aide alimentaire et une baisse de ses stocks de 23% par rapport à la même période en 2019. Tout particulièrement cruciale cette année, la Collecte Nationale doit donc être une réussite afin que le réseau puisse soutenir l'ensemble de ses bénéficiaires. 

UN DON = UN SOUTIEN PROCHE DE CHEZ VOUS 

Les associations partenaires des Banques Alimentaires mobilisées : Les 5.400 associations partenaires qui travaillent toute l’année avec les Banques Alimentaires s’engagent avec leurs bénévoles pour recueillir les dons alimentaires qui seront par la suite redistribués aux personnes en situation de précarité. 

Les collectivités territoriales aux côtés des Banques Alimentaires : De nombreuses collectivités territoriales mobilisent leurs agents et leurs locaux pour soutenir la logistique mise en place par les Banques Alimentaires lors de la Collecte Nationale. 

Les Clubs Services engagés : Les membres des Kiwanis, Lions Club et Rotary se donnent rendez-vous chaque année pour participer à organiser et à accueillir les dons lors de ce grand week-end solidaire. 

Des entreprises mobilisées : De nombreuses entreprises nous soutiennent en mettant à disposition des Banques Alimentaires leurs équipes de salariés, en prêtant des véhicules pour soutenir la logistique, en organisant des événements spéciaux. 

Des acteurs en relaient recrutement : Afin de mobiliser les 130 000 bénévoles nécessaires pour la Collecte, nos sommes accompagnés par des organismes qui relaient nos besoins, et notamment la Réserve Civique.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon