Avec les écologistes de l'Euzière, à la découverte de la biodiversité locale

Jusqu'au  13 septembre 2019, dans le cadre de Natura 2000, des inventaires participatifs sont organisés sur deux communes du Grand Pic Saint-Loup, en partenariat avec l’association Les Ecologistes de l’Euzière. Ces "expéditions naturalistes" sont ouvertes à tous et chacun peut choisir son thème ! 

Les inventaires naturalistes sont gratuits, sans inscription


A Valflaunès

mar. 16 juill. / 8h30-10h30 / botanique > route de Viastre
- mer. 28 août / 18h30-20h30 / insectes > parking en face de l’école élémentaire
- ven. 6 sept. / 18h-19h30 / animation & restitution > salle Pic Saint-Loup

Au Mas de Londres

- lun. 19 août / 20h-22h / chauves-souris > déchèterie puis le long du Lamalou
- jeu. 29 août / 18h30-20h30 / insectes > déchèterie puis le long du Lamalou
- ven. 13 sept. / 17h30-19h30 / animation & restitution > mairie

Accompagnés par les experts naturalistes venez inventorier la biodiversité de votre commune, à la découverte de la faune et de la flore locale !

Après une première campagne en 2018, les inventaires ont lieu cette année à Mas-de-Londres et Valflaunès. Sur chaque commune, 4 sorties de terrain thématiques sont organisées durant l’été, encadrées par un spécialiste des Ecologistes de l’Euzières. Elles sont clôturées par une séance de restitution.

https://www.facebook.com/ecologisteseuziere/

Ces sorties sont ouvertes à tous. Il n’est pas obligatoire de participer à toutes les rencontres et l’on peut choisir sa sortie en fonction du thème. Profitez donc de l’été pour inventorier la biodiversité de votre environnement quotidien, à la découverte de la faune et de la flore locale, et découvrez ce qui fait la richesse de nos sites Natura 2000 !

Les données ainsi collectées feront l’objet d’un rapport qui sera remis à chaque commune et partagé sur les sites de sciences participatives.

Pour consulter le calendrier des Ecologistes de l'Euzière

Contact : 04 67 59 54 62

Prades-le-Lez : la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs le 18 juillet

Que vous soyez résidents, vacanciers, touristes de passage, sur le littoral ou dans l’intérieur des terres, les vacances sont un temps de rencontre pour découvrir le patrimoine de l'Hérault "Valorisation et la Découverte du Patrimoine Religieux et de l’Art Sacré"

 

Thème : PATRIMOINE VIVANT - TRADITIONS SÉCULAIRES

 Temps de rencontre, de partage et de découverte

PLUSIEURS RENDEZ-VOUS POSSIBLES dès 8h 30, même s’il est préférable de participer toute la journée

3 rendez-vous possibles : 

- 8h 30 : Parking du domaine départemental de Restinclières
Boucle de Restinclières  

- Vers midi pour le pique-nique :  Parking des sources du Lez 

- Vers 14 h : Parking de la maison de retraite des missions africaines de Baillarguet

Contact pour la journée du 18 juillet : Joseph Casas au 06 70 86 75 53 

à midi repas tiré du sac

 

 

Au bord des paysages, l'art contemporain tutoie le Pic saint-Loup

Tout cet été 2019, à 30 km au Nord de Montpellier, " Aux bords des paysages" - 4e édition entièrement financée par la Communauté de Communes de Grand Pic Saint-Loup et son club de mécènes -  ce sont des œuvres monumentales produites spécifiquement pour l’occasion qui installent un dialogue surprenant avec l'environnement naturel languedocien.

Du 1er juillet au 18 octobre 2019, au détour d'un pont ou au sommet d'un clocher, découvrez les installations de Michel-Marie Bougard, Bruno Peinado, Bruno Persat et monsieur QQ à travers quatre sites remarquables et emblématiques du territoire, en écho aux paysages du Pic Saint-Loup (patrimoine architectural, sentiers…).

Œuvres présentées

OCULUS - Michel-Marie Bougard - Frétillant au vent, les miroirs reflètent par éclats le Yorgues, le pont qui le franchit, le sol et ses roches, la végétation environnante ou le ciel vers lequel il se dresse.
Lieu : Pont de Yorgues 

SANS TITRE, FEUX PÂLES, À GEORGES DEZEUZE - Bruno Peinado 
Redoublant le statut iconique du paysage qui environne le Pic Saint-Loup, deux panneaux 4x3 offrent depuis le bord de la route un espace pictural démesuré .
Lieu : Lac de Jeantou 

MI-NOIR - Bruno Persat / Célia Picard / Hannes Schreckensberger
L’installation permet d’observer le fabuleux point de vue sur le Pic Saint-Loup et l’Hortus à la façon des miroirs de Lorrain utilisés au XVIIIème par les peintres paysagistes pour composer les zones d’ombre et de lumière de leurs tableaux.
Lieu : Col de Fambetou

TUB-CLOCHAE - monsieur QQ 
Prolongement extérieur de Tub - Clochæ  présenté à la Maison des Consuls en 2018, cette structure toute en courbes grimpe et se déploie à travers le clocher rectiligne et médiéval des Matelles pour ressortir en nuée.
Lieu : Tour clocher, Les Matelles 

Pour découvrir les installations  : https://www.facebook.com/auxbordsdespaysagesofficiel/

Commissariat général :  Sabrina Issa, Christine Douylliez et Jean Paul Douylliez pour l’Association Les Vendémiaires avec le concours d’Anna Olszewska, Historienne de l’art, et de Didier Fournials, Directeur Culture & Patrimoine de la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup.

Communiquer votre itinéraire à des proches

Opération de recherche et d’assistance dans les gorges de l’Hérault

L’image contient peut-être : pont, montagne, ciel, plante, arbre, plein air, nature et eau

Dimanche matin, les gendarmes de Ganges ont porté secours à 7 scouts allemandes dans les gorges de l’Hérault. 
Surestimant leur capacité physique, elles avaient été contraintes de passer une nuit à la belle étoile.
Les jeunes randonneuses dont une âgée de 19 ans et six, âgées de 13 à 16 ans, ont été retrouvées par les militaires, épuisées.

La veille, samedi 29 juin 2019, elles avaient décidé de rejoindre à la nage Saint-Guilhem-le-Désert depuis le barrage Bertrand près de Saint-Martin-de-Londres.
Au cours de cette randonnée périlleuse, les jeunes filles avaient confié leurs affaires à des kayakistes pour qu’ils les déposent à une base de canoës, en vue de les récupérer le soir à leur arrivée. Inquiet de ne pas les voir, le responsable de la base avait alerté les gendarmes.

La période estivale est propice aux différentes activités de plein air.
Quelques règles essentielles :
- Choisissez une activité et un parcours adaptés à votre expérience, ne surestimez pas vos aptitudes physiques ;

Emportez avec vous :
- de quoi vous alimenter et vous hydrater, des vêtements adaptés ;
- une trousse de secours ;
- un téléphone portable et les numéros d’urgence utiles (112) ;
- une carte détaillée du lieu et un GPS .

Communiquer votre itinéraire à des proches et la durée de votre sortie.

En savoir plus pour profiter des sports et de la nature en toute sécurité.

http://www.preventionete.sports.gouv.fr/…/PreventionEte2018…

En route pour sillonner le littoral de Sète à Gruissan

Votre road-trip commence dans l’ambiance iodée de Sète, port d’attache de tous les bateaux, qu’ils soient de pêcheurs ou de croisières. Ensuite : Agde, la perle noire de la Méditerranée, dont les plages célèbres vous tenteront peut-être. A moins que vous ne filiez droit sur Béziers et le spectacle permanent des Ecluses de Fonséranes sur le Canal du Midi.


Une visite à l’oppidum d’Ensérunes vous mettra en appétit d’histoire romaine : vous pourrez vous en rassasier à Narbonne, avant de vous mettre au vert dans le massif de La Clape. Ici les cigales chantent aussi bien que les sirènes, qui à Gruissan tenteront de vous retenir …

https://www.tourisme-occitanie.com/road-trips/les-grands-sites-du-littoral-de-sete-a-gruissan?

Visites en Langue des Signes Française avec les Sites d’exception en Languedoc

Visites en Langue des Signes Française Le patrimoine d'exception accessible à tous Communiqué de presse Depuis le mois d'Avril 2019, les Sites d’exception en Languedoc proposent de faire découvrir de façon privilégiée aux personnes sourdes signantes, quelques-uns des sites touristiques et patrimoniaux incontournables de la région. Cette initiative, proposée en partenariat avec la Scop DES’L - service d'interprètes en Français/Langue des Signes - basée à Montpellier et le département de l'Hérault, a pour but de rendre accessible à ce public ce patrimoine remarquable du Languedoc.

bambCapture

Pour la saison estivale 2019, entre juillet et août, 4  sites d'exception (La Bambouseraie des Cévennes, l'Abbaye de Valmagne, l'Abbaye de Sylvanès, le Château -Abbaye de Cassan ) proposeront aux visiteurs sourds signants, des visites guidées, interprétées en Langue des Signes. Ces visites interprétées en LSF seront également ouvertes aux publics entendants. En avril dernier, 4 autres visites avaient été réalisées dans les sites suivants : Le site archéologique et musée d'Ambrussum, le Viaduc de Millau, la Maison Noilly Prat et le Mrac Sérignan.

Un programme version numérique et des vidéos de présentation, traduites en Langue des signes, sont réalisés pour l'occasion. 

Les visites au programme :


www.sitesdexception.fr 


Le 07 Juillet à 10h00 - La Bambouseraie des Cévennes
(Générargues - 30)
Créée il y a plus de 160 ans, par le passionné de botanique Eugène Mazel, ce site naturel d’exception, classé Jardin Remarquable et inscrit aux Monuments Historiques, vous invite à la rêverie, à la flânerie.

Le 13 Juillet à 10h00 - L'abbaye de Sylvanès
(Sylvanès -12)
Nichée en Aveyron, dans une vallée au coeur de la forêt, cette ancienne abbaye cistercienne est aujourd'hui un haut lieu de culture, d'art et de spiritualité.

Le 19 juillet à 14h00 - Le Château - abbaye de Cassan
(Roujan -34)
En plein coeur des vignes et des oliviers se dresse ce magnifique monument historique. Humble retraite monastique, il s’est transformé en un puissant prieuré royal puis en fastueuse demeure princière.


Le 10 août à 14h00 - L'abbaye de Valmagne
(Villeveyrac- 34)
Fondée en 1139, l’abbaye de Valmagne est une des plus importantes abbayes cisterciennes de France mais aussi, un des plus anciens vignobles du Languedoc.

Cliquez ici pour consulter le programme complet des visites (tarifs, accès,
réservation) :  www.sitesdexception.fr 

Lérab Ling Hauts Cantons

Balades dans les Hauts Cantons de l'Hérault, du centre bouddhiste tibétain à la forêt domaniale de l'Escandorgue

LES HAUTS CANTONS sont une partie du département de l'Hérault constituant l'arrière-pays montpelliérain et biterrois. Cette région est caractérisée par un paysage de moyenne montagne incluant notamment les massifs Caroux-Espinouse, l'Escandorgue, la Séranne et le sud du Larzac. Bien que n'étant pas une appellation officielle, l'expression « Hauts cantons » est très utilisée dans le langage courant local. 
Les Hauts-cantons regroupent les cantons : de Bédarieux, du Caylar, de Lodève, Lunas, d' Olargues, de la Salvetat-sur-Agout, de Saint-Gervais-sur-Mare, de Saint-pons-de-Thomières. On peut y rajouter aussi une partie du canton de Saint-Martin-de-Londres (Séranne, vallée de la Buèges)

LERAB LING centre bouddhiste tibétain 
Au nord-ouest de Montpellier, à 30 minutes de Lodève sur le plateau de l'Escandorgue dans un environnement naturel remarquable, se trouve un magnifique temple bouddhiste qui est le coeur du centre de retraite bouddhiste tibétain de Lérab Ling. Le temple s’inspire dans tous ses aspects des meilleurs exemples d’architecture des monastères tibétains de l’Himalaya. On peut y admirer une très belle statue du Bouddha de 7 mètres de haut. Il a été fondé par Sogyal Rinpoche, auteur du Livre Tibétain de la Vie et de la Mort. C’est à la fois un lieu de découverte, d’étude et de pratique du bouddhisme, dont la vocation est de traduire les valeurs-clés de l'ancienne tradition de sagesse du Tibet dans les différents domaines de la vie contemporaine.

Qui est le Bouddha ? L'enseignement qu'on appelle le bouddhisme a pris sa source dans l'expérience d'Éveil du Bouddha sous l'arbre de la Bodhi, il y a deux mille cinq cents ans. C'est donc avec le Bouddha que commence le bouddhisme. Mais était le Bouddha ? » Le terme « bouddha » n'est pas un nom propre, mais un titre qui signifie « celui qui Sait, celui qui Comprend ». Il signifie aussi « celui qui est Éveillé », Ce titre a d'abord été donné à un homme dont le nom était Siddhartha Gautama, et qui vivait au sixième siècle avant notre ère, dans une région située en partie au sud du Népal et en partie au nord de l'Inde.

Siddhartha reçut ce qui était, selon les normes de cette époque, une très bonne éducation. De façon générale il avait une vie assez confortable, sans responsabilités particulières.

La légende dit que, par un beau et lumineux matin, Siddhartha eut envie de faire un tour en char. Il appela donc son conducteur de char, fouetta les chevaux et partit. Ils allèrent à la ville, et soudain Siddhartha rencontra sa première vision : il vit un vieil homme. Il demanda à son conducteur : « Qu'est-ce donc que cela ? » Et le conducteur de char répondit : « C'est un vieil homme. » « Pourquoi est-il si frêle, si voûté ? » « Eh bien, c'est juste qu'il est vieux. » Et Siddhartha demanda : « Mais comment est-il devenu comme cela ? » « Eh bien, tout le monde vieillit, tôt ou tard. C'est naturel. Ça arrive, c'est tout. » « Est-ce que cela va m'arriver aussi ? » Et le conducteur fut bien obligé de répondre : « Oui, bien que tu sois jeune cela va inévitablement t'arriver. Un jour aussi tu seras vieux. » Ces mots frappèrent le futur Bouddha comme la foudre, et il s'exclama : « A quoi bon cette jeunesse ! A quoi bon cette vitalité et cette force, si tout finit ainsi ! », et le cœur malade il retourna vers son beau palais.

La deuxième vision fut celle de la maladie. Il réalisa que tous les êtres humains sont sujets à diverses maladies et réalisa le fait qu'aussi fort et en bonne santé qu'il soit, il pouvait à tout instant être frappé par la maladie.

La troisième vision fut celle d'un cadavre que l'on transportait vers le lieu de crémation, sur une civière.

La quatrième vision. Cette vision était celle de ce qui est appelé un sadhu en Inde, un saint homme, marchant dans la rue avec son bol à aumônes. Il semblait si calme, si tranquille, si plein de paix que le futur Bouddha pensa : « Peut-être sait-il. Peut-être est-ce là le chemin. Peut-être devrais-je en faire autant : couper tous les liens, toutes les attaches mondaines, comme un errant sans foyer et à la robe jaune, comme l'a fait cet homme. Peut-être, de cette manière, trouverai-je une réponse aux problèmes qui me tourmentent. »

Aller de l'avant. La belle histoire, presque romantique, continue en décrivant comment par une nuit de pleine lune, alors que tout était calme, Siddhartha fit un dernier adieu à sa femme et à son fils endormis. Il n'était pas heureux de les quitter, mais il devait partir. Il chevaucha longtemps cette nuit-là, jusqu'à ce qu'il ait atteint la rivière qui marquait la frontière du territoire des Shakya. Là, il laissa son cheval, quitta ses habits princiers, coupa ses longs cheveux et sa barbe, et devint un homme errant sans foyer, à la recherche de la vérité.

FORÊT DOMANIALE de l' ESCANDORGUE

L’Escandorgue est un petit massif volcanique, situé dans le département de l'Hérault. Il constitue une longue échine nord-sud qui s'ancre au nord sur le causse du Larzac. 
L'Escandorgue sépare le bassin de la Lergue et du Salagou à l'est, du bassin de l'Orb à l'ouest. Il dépasse 850 m d'altitude au nord et avoisine les 400 m au sud. Il n'est peuplé que de petits villages ou hameaux. 
La RD 35 franchit l'Escandorgue par le col de la Baraque de Bral, entre Lunas et Lodève, tandis que la RD 908 suit un moment son échine pour relier Bédarieux à Clermont-l'Hérault.
La majeure partie de l'Escandorgue est constituée par des calcaires et des dolomies formés au cours de l'ère secondaire. Le volcanisme est apparu beaucoup plus tard, entre 2,5 et 1,5 million d'années. Durant cette période, de nombreux petits volcans stromboliens ont libéré des laves basaltiques qui ont rempli les anciennes vallées et recouvert le plateau.

LE MONASTERE ORTHODOXE SAINT-NICOLAS

La route est tortueuse pour y arriver mais les panoramas sont splendides. 
Situé à 85 km à l’ouest de Montpellier et à 60 km au nord-est de Béziers, à 10 km d'Avène le monastère orthodoxe Saint-Nicolas est installé depuis 1965 au hameau de la Dalmerie, dans le nord du département de l’Hérault, non loin des sources de l’Orb. 
Le monastère a été fondé en 1962 à Montbrison, dans la Drôme, à proximité de Valréas, pour permettre aux Français orthodoxes d'accomplir leur vocation monastique. Les offices sont célébrés en français et chantés sur les mélodies slaves et byzantines. 
La première fondation à Montbrison n'a pu être pérennisée. Les exigences matérielles (manque d’eau, aucune possibilité d’extension) ont obligé les moines à déménager. 
Ils trouvèrent au hameau de la Dalmerie, aux limites des départements de l’Hérault et de l’Aveyron, les conditions favorables pour s’installer de manière définitive. Ce qu’ils ont fait, le 21 novembre 1965. En 1990, ils ont pu construire une église qui est devenue l'église abbatiale (katholikon), Dessinée par l'architecte grec Georges Axiotis (décédé en 2001), achevée et mise en service pour Noël 1995. Vidéo en FULL HD également sur YOUTUBE STUDIO MCV - V CAMPION

 

Balade à Bouzigues Vendredi 21 juin

Balade toute plate de 5 km le long de l'étang et dans le village avec jmjm. 
Dégustation d'huîtres dans un mas
Tarif 6 €
Départ 8h15 sur le parking de Lo Solehau / Touristra Vacances à Balaruc-les-Bains retour vers 11h30
Inscriptions et renseignements
MARIE 06 76 84 68 50

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, ciel, océan, arbre, enfant, plein air, nature et eau

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes