La SPA protégée par les pompiers ce jeudi

Entre Montpellier et Sète, sur le massif de La Gardiole, les 180 soldats du feu ont maîtrisé l'incendie ce jeudi 18 juillet 2019

maguel

Sur le front des incendies

Ce 18 juillet après que 11 ha de végétation aient brûlé en début d'après-midi, un autre incendie a  débuté du côté de Fabrègues pour se diriger très rapidement avec l'aide de la tramontane vers Villeneuve-lès-Maguelone.

Plusieurs dizaines d'hectares touchés

D'énormes moyens ont été engagés à terre et dans les airs. A noter que les locaux et le refuge de la SPA ont été protégés par les camions des pompiers, (le bâtiment est en bas à gauche). Pas de soucis pour les animaux...

Le Sdis 34 s'exprime

"Aujourd’hui durant la phase de lutte un véhicule pris par les flammes a brûlé, sans faire de blessé grâce au sang froid et à l’expérience des équipes d’intervention. 
Merci de respecter celles et ceux qui risquent leur vie pour sauver des vies et de rappeler qu’un simple mégot jeté ne brûle pas que le forêt et peut brûler aussi des hommes et des femmes qui sont pompiers.

En 48h, les sapeurs-pompiers ont dû intervenir sur plusieurs dizaines de départs de feu simultanés, mobilisant la quasi totalité des moyens disponibles et nécessitant l’appel de renforts extérieurs. Les sapeurs-pompiers de l’Hérault appellent à la plus grande vigilance face à la multiplication des incendies sous ces dernières 48h dont la cause humaine est la principale origine des différents sinistres." 

Festival Convivencia 2019 : concert de Maya Kamaty

15e étape à Villeneuve-lès-Maguelone, vendredi 26 juillet 2019 sur la péniche Le Tourmente pour un  nouveau concert Musiques du Monde et une exposition

C'est la 23e édition du festival Convivencia, de Toulouse à Montpellier, la péniche est transformée en scène navigante pour proposer des escales musicales le long du canal du Midi inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco du 30 juin au 28 juillet 2019.

 

Sur les étangs du bord de mer, la péniche parcourt le Canal du Midi jusqu'à Villeneuve-lès-Maguelone

Entre une bande de flamants roses impassibles et un vol de mouettes rieuses, la péniche Tourmente sera amarrée à la Passerelle du Pilou.

Maya Kamaty en concert  vendredi 26 juillet à 21h30

Avec la complicité des artistes Moana Apo et Stéphane Lépinay, ses « dalons » et musiciens de longue date, ainsi que du producteur Victor-Attila Vagh (Flavia Coelho), Maya et sa clique ont trouvé le juste équilibre entre l’organique et l’électronique. Leur maloya réinventé n’appartient plus seulement à La Réunion, mais au monde. 

Bercée par la langue créole et la musique traditionnelle de la Réunion, le Maloya, Maya Kamaty devient une chanteuse hors pair. Elle a obtenu le prix de la Meilleure Voix Féminine de l’océan indien. Maya intègre à ses musiques de multiples instruments aux sonorités électroniques. 

Maya Pounia : chant & kayamb
Stéphane Lepinay : guitare 
Dylan Marvillier : batterie 
Moana Apo : machines

Entrée libre, dès 19h

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/ConvivenciaFestival/

Le festival Convivencia, c'est aussi un parcours d’art contemporain : le Frac Occitanie Montpellier accueille l'œuvre de Chapman à Villeneuve-lès-Maguelone

Parcours d’art contemporain et d’art vivant sur le Canal du Midi, Horizons d’eaux 3 

Né en 1927 en Angleterre, Harold Chapman s’installe dans l’Hérault au début des années 1960. Photographe documentaire, il réalise entre 1964 et 1982 un important travail de prises de vues de la vie quotidienne dans le grand sud de la France. Quarante photographies concernant l’actuelle région Occitanie mais aussi des vues de Camargue et du Vaucluse permettent de revoir l’histoire récente de ces territoires méditerranéens et du massif central en Lozère.

Exposition 26 juillet – 31 août 2019
Vernissage le  vendredi 26 juillet à 18h

La photo et le territoire
Harold Chapman
Centre culturel Bérenger de Frédol, VILLENEUVE-LÈS-MAGUELONE (34)

Du mardi au samedi : 9h30-12h30 et de 14h à 17h

Tél : 04 67 69 58 00

La Tournée Ap’Hérault plage : des petits gestes pour de grandes vacances

Mercredi 17 juillet 2019 à la Passerelle  du Pilou dès 18h30

En juillet et août, le Département de l’Hérault et ses partenaires organisent une tournée Ap’Hérault plage avec plus de 50 animations sur le littoral.

Cette opération a pour objectif d’inciter les vacanciers à prendre conscience du bien précieux qu’est notre littoral en adoptant des petits gestes pour préserver et protéger cet environnement si fragile.


Dans une démarche conviviale et “décalée », une caravane va parcourir les 90 km de côte et fera étape dans une vingtaine de communes. À cette occasion, des ambassadeurs de la démarche Hérault littoral diffuseront de la documentation de sensibilisation, des goodies (bracelets UV), des cendriers de plage, le magazine de l’été du Département, tout en faisant déguster des échantillons de produits locaux.

SELFIE GAGNANT

Le public pourra également se photographier en selfie sur un transat géant et se désaltérer avec l’Ap’Hérault, un cocktail de jus de fruits et sa brochette de fruits frais réalisé par Jérémy Taysse, lauréat médaillé d’or au Concours régional du Meilleur apprenti de France dans la catégorie barman en 2017.

Le coup d’envoi de cette tournée a été donné ce mardi 25 juin sur la plage de Couchant à La Grande Motte. A cette occasion Christophe MORGO, Vice-Président délégué à l’environnement et Stéphan ROSSIGNOL, Président de l’Agglomération du Pays l’Or et Maire de la Grande Motte ont inauguré  le premier "Poisson glouton"une campagne de sensibilisation ludique et décalée lancé par le département de l’Hérault pour alerter sur les enjeux liés à la pollution marine. Trois autres plages vont accueillir ces poissons gloutons Frontignan (depuis le 5 juillet),  Vendres (à partir du 13 juillet) et Agde (à partir du 23 juillet), afin de faire barrage contre le plastique en Méditerranée 

Hérault, rassemblement annuel de la Fédération de Parkour en juin 2019

Une Première dans le Sud de la France : les 29 et 30 juin 2019, le plus grand événement de Parkour de France se tiendra aux arènes de Villeneuve-lès-Maguelone réunissant plusieurs centaines de pratiquants, les traceurs. Au programme : pratique sur les spots de la ville, rencontres, workshops, tables rondes ...

L'an passé, le rassemblement national de la fédération Parkour avait lieu à Reims en avril 2019.


Le saviez-vous ?

Le cinéma l'a rendu célèbre dans les années 2000. Le Parkour une sorte de gymnastique urbaine qui nécessite une bonne condition physique. Il peut être défini comme le franchissement d'obstacles en milieu urbain ou naturel, le but étant d'aller d'un point A à un point B le plus vite possible. Résultats : course, passement d’obstacles, sauts, escalade et conditionnement physique. Le Parkour est né à Paris dans les années 90 et a été popularisé dans les médias par l’acteur David Belle et le collectif Yamakasi et aujourd'hui, la fédération annonce plus de 1000 adhérents en France.

 Un Diplôme Universitaire est dédié au cadrage et à l’entraînement des sports urbains et met en avant comment savoir mettre au point une préparation physique et une préparation mentale adaptées aux sportifs de ces disciplines, connaître la culture urbaine, la législation et les normes pour la pratique ! 

A 20 km au Sud de Montpellier : Accès au Complexe

Samedi 29 et dimanche 30 juin, à partir de 9h
Arènes municipales Claude Jouvenel
Gratuité pour les visiteurs

Villeneuve-lès-Maguelone accueille le Week-end de la Fédération Parkour, rassemblement annuel de la Fédération de Parkour. L’événement est consacré à l’échange entre associations de France et d’Europe, à la rencontre entre pratiquants, à l’ouverture aux autres et, bien entendu, à la découverte et à la pratique du Parkour. Des coachs de renommée internationale participeront à l’évènement. Près de 500 traceurs-pratiquants sont attendus.

Et pour le public novice ?

Le week-end est aussi une occasion de faire découvrir le Parkour au grand public via des initiations accessibles à tous. Il sera possible de s’initier à la pratique de la discipline auprès d’animateurs diplômés, le samedi et le dimanche de 11h à 17h30.

Soirée prestige du CJD le 20 juin

Ce jeudi 20 juin 2019, 500 jeunes dirigeants d’entreprise qui composent le Centre des Jeunes Dirigeants sont attendus à Villeneuve-lès-Maguelone. Au programme, quatre conférenciers interviendront autour du thème "Comment déterminer nos choix". L'an passé, l'assemblée avait débattu sur le thème “Osons l’Utopie”.


Une soirée traduite en langue des signes qui débutera à 18h dans le beau domaine de Saint-Baudile.

Eliette Abecassis
Auteur et philosophe, Eliette a écrit de nombreux livres, dont « un heureux événement », adapté au cinéma. Elle écrit aussi pour le théâtre, la chanson française, intervient régulièrement à la télévision, à la radio ou collabore avec des journaux dans des critiques littéraires ou pour donner un regard philosophique sur l’actualité.

Violaine MAGNAT
Facilitatrice en intelligence collective le jour, conteuse d’aventures humaines le soir, Violaine va nous conter avec un grand talent la dualité perpétuelle auquel la société nous confronte : Raison ou passion ! A cela, elle répond sans concession qu’elle ne tranche pas entre deux parties d’elle-même, et non elle n’est pas utopiste mais « idréaliste ».

Pour réserver sa soirée : https://www.weezevent.com/prestige-cjd-m

LAURENCE DE LA FERRIERE
Laurence est la première et la seule femme au monde à avoir traversé intégralement l’Antarctique. A travers l’expérience d’une histoire exceptionnelle, vécue sur le terrain depuis plus de 25 ans, elle nous invite à comprendre, puis à nous approprier les mécanismes mise en œuvre, pour atteindre un objectif difficile en dépassant les limites que nous croyons connaître.

REMI LARROUSSE
Intervenant et mentaliste sur le thème des biais cognitifs, Rémi Larrousse construit des parallèles et des correspondances entre le monde de l’illusionnisme et le monde de l’entreprise. 
Quels sont les mécanismes et erreurs de jugement à identifier pour améliorer nos prises de décision ? 
Quelles sont les méthodes individuelles et collectives à appliquer pour améliorer son discernement et poser les bases d’un système de décision ?
Lors de cette intervention au format original, Rémi Larrousse alterne des expériences d’illusionnisme et de mentalisme et des cas d’entreprises pour illustrer son propos. 

Pour réserver sa soirée : https://www.weezevent.com/prestige-cjd-montpellier-2019

Plus d'informations sur le CJD 

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte 4700 adhérents – Entrepreneurs et cadres dirigeants – répartis en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises.

Source intarissable d’intelligence collective, depuis 80 ans, le CJD n’a cessé d’apporter des réponses de terrain aux enjeux sociétaux, notamment en termes d’emploi, en diffusant auprès de ses adhérents Dirigeants d’entreprise les outils pour se former, échanger et expérimenter.

http://www.cjd.net/le-cjd/missions/

Jusqu'au 1er septembre, le service Vélomagg plage

Aller à la plage en Vélomagg  du 1er juin au 1er septembre 2019

Ce vendredi 7 juin, la saison 2019 du service Vélomagg Plage est officiellement lancée, accessible au centre culturel Bérenger de Frédol, boulevard des Moures à Villeneuve-lès-Maguelone. Ce service 100 % estival est plébiscité chaque année par de nombreux utilisateurs. En 2018, ce service avait enregistré une hausse de la fréquentation de + 36% par rapport à l’année 2017.

Devant l'arche de la porte de Maguelone, les maires de Montpellier, Pérols, Villeneuve-lès-Maguelone : Philippe Saurel, Jean-Pierre Rico, Noël Ségura et Abdi El Kandoussi président de TaM

"Vélomagg Plage entre dans notre plan d'actions en faveur des déplacements doux et s’inscrit pleinement dans le développement de l'intermodalité. Il va permettre aux habitants et aux touristes d'utiliser un vélo pour profiter entièrement d'un parcours au grand air, avec des paysages exceptionnels. Une manière de profiter de l'été, pratique, économique et rapide pour découvrir 9 km de plages métropolitaines. Philippe SAUREL, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier 

Des vélos californiens et des remorques pour transporter les enfants plus jeunes

Empruntez la ligne de bus 32 depuis la station de tramway ligne 4 Garcia Lorca jusqu’à l’arrêt Vélomagg plage à Villeneuve-lès-Maguelone. Rendez-vous au Centre culturel situé à proximité de l'arrêt de bus Vélomagg plage. Présentez votre abonnement ou votre titre de transport validé. Remettez une pièce d’identité faisant office de caution. Un vélo vous est prêté gracieusement. Pédalez pour la journée et ramenez votre vélo à l’accueil Vélomagg plage jusqu’à 19h.

1 ticket de transport Tam validé = 1 vélo à la journée 

L’accueil Vélomagg plage est situé au centre culturel Bérenger de Frédol à proximité de l’arrêt Vélomagg Plage (situé Boulevard des Moures à Villeneuve-lès-Maguelone via la ligne 32 de bus) et accueillera le client de 9h à 19h :

• Du samedi 1er juin au samedi 29 juin 2019 : tous les samedis et dimanches.

• Du dimanche 30 juin 2019 au dimanche 1er septembre 2019 : tous les jours.

Montpellier Méditerranée Métropole et TaM renforcent également le service de la ligne de bus 32 en mettant en place des départs supplémentaires entre la station de bus Garcia Lorca et l’arrêt Vélomagg Plage :

• Du samedi 1er juin au dimanche 30 juin 2019 : tous les samedis et dimanches

• Et du samedi 7 juillet au dimanche 1er septembre 2019 : tous les jours.

Grand concert de cuivres en la Cathédrale de Maguelone

Grand concert de cuivres en la Cathédrale de Maguelone, le samedi 25 mai à 20h30, par l’Ensemble Quintyphéüs, organisé par le Rotary Club Montpellier Rabelais, au profit des Compagnons de Maguelone.

Le Rotary Club Montpellier-Rabelais vous invite le samedi 25 mai à 20h30 à assister à un grand concert de cuivres par l’Ensemble Quintyphéüs que nous avons ré-invité après le magnifique concert donné l'an dernier.

Cette soirée caritative, organisée au profit des Compagnons de Maguelone, vous permettra de découvrir ou de redécouvrir quelques-unes des oeuvres de Bach, Haendel, Bizet et Verdi.
Les 4 musiciens de l’Ensemble Quintyphéüs feront également participer pour l'occasion des enfants des classes de trompettes des Conservatoires Castelnau-Le-Lez et La Grande Motte.

billetterie en ligne : http://www.boutique-maguelone.com/fr/18-billetterie

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, texte

Concert gratuit du groupe 7idylle

La commune de Villeneuve-lès-Maguelone organise une "Soirée de printemps" sur le thème des Antilles : au programme, concert gratuit du groupe 7idylle. Préparez-vous à venir danser le zouk !

Cette soirée festive se déroulera sur le parvis du Centre culturel de Villeneuve-lès-Maguelone, le vendredi 24 mai, à partir de 19h. 

Le groupe 7idylle
« 7idylle » est né de la rencontre entre Lïor, chanteuse Gospel et Pascal Obydol, guitariste et chanteur, 7ème enfant de la famille de musiciens(es) guadeloupéens de renom à l’origine de la création des groupes « Expérience 7 » et « Zouk Machine ».

Pascal a notamment travaillé pour des comédies musicales : « la Légende du Roi Lion » ; « la Rue Zabym » et a prêté également sa voix et son talent de guitariste pour divers projets discographiques tels que Pascal Vallot, Daan Junior ou encore Carlos do Nascimento.
Lïor a chanté aux côtés d’artistes comme Christiane Obydol de Zouk Machine, Michel Fugain, le Gospel Voices, ainsi que pour des émissions de télévision ou lors de galas.

Depuis 10 ans, ils sillonnent scènes, soirées privées, festivals en métropole et dans les Dom ainsi qu'en Europe.

Ils se produiront, à Villeneuve-lès-Maguelone, accompagnés de leurs musiciens (guitare basse, batterie, percussions, saxophone et claviers) et interpréteront un large répertoire composé d’une vingtaine de titres originaux et de reprises.

 Centre culturel de Villeneuve-lès-Maguelone, 235 boulevard des Moures, Villeneuve-lès-Maguelone.

Buvette sur place

Restauration : formule repas antillais (colombo de poulet) à 12 € - uniquement sur réservation au 04 67 69 58 00

Bienvenue dans mon jardin au naturel se greffe au Festival de la Biodiversité

Cette année, l’événement Bienvenue dans mon jardin au naturel (coordonné par le CPIE BT depuis 2015 sur le territoire) se joint au Festival de la biodiversité !

De la Maison des Salines de Villeneuve-lès-Maguelone à Sète et Bouzigues, les jardiniers amateurs vous accueilleront le samedi 25 et le dimanche 26 mai pour partager avec vous leurs trucs & astuces pour un jardin au naturel !

Retrouvez la liste des jardins sur la programmation du Festival de la biodiversité.

Pour découvrir la Maison des Salines

Bientôt, les Escapades culturo-gourmandes

2e édition des Escapades culturo-gourmandes  
Samedi 27 avril 2019 de 11h à 23h

Dégustation de spécialités culinaires de différentes contrées : Corse, Russie, Occitanie, pays du Maghreb, Portugal, Espagne, Italie.

Présentation de spectacles équestres toutes les heures avec Caval'Idylle - une association créatrices de spectacles qui vient en aide aux chevaux traumatisés - sur des thèmes différents : le Portugal, le Maghreb, la Corse, l'italie.

Dans le Grand jardin près du Théâtre Jérôme Savary, au programme :

11h00 : Ouverture des Escapades Culturo gourmandes avec la mise en place d’un marché artisanal

12H30 : Inauguration 
Apéritif offert par la commune, et possibilité de se restaurer sur place auprès des différentes cultures culinaires Languedocienne, Corse, Portugaise, Russe, Espagnole, Maghrébine, Italienne

14h00 à 18h00 « Après-midi Familiale et culturelle » :

Après-midi familiale autours des différentes cultures méditerranéennes avec des spectacles folkloriques et équestres et diverses animations : découverte culturelle, spectacles équestres, animation musicale, chant corse, apparition de chevaux dans la foule

Entretien exclusif avec Claude Viallat

Derniers jours de l'exposition  Estampes originales  qui se tient  à Villeneuve-lès-Maguelone jusqu'au 12 avril 2019 du peintre nîmois, ancien élève des Beaux-arts de Montpellier et de Paris.


D’abord Monsieur Viallat, une première question concernant l’exposition à Villeneuve-lès- Maguelone. Pourquoi cette exposition ? Y a-t-il une actualité Viallat ? De nouvelles peintures… ?

Non pas vraiment. On m’a demandé si je voulais faire cette exposition et j’ai simplement dit oui. C’est une exposition qui a été organisée par l’Artothèque de Montpellier à partir de ses propres collections. Moi je n’ai prêté que deux livres sur la tauromachie auxquels j’ai collaboré…

Pourquoi avoir intitulé cette exposition « estampes originales » ? Quel est le sens que vous donnez au mot « originales » ? Ces estampes auraient-elles quelque chose de différent par rapport à votre travail habituel ? Ont-elles quelque chose de spécifiquement original, ou alors, ne s’agit-il que d’œuvres exposées pour la première fois ?

Ce n’est pas moi qui ai trouvé ou choisi ce titre. C’est toujours l’Artothèque de Montpellier. Ce sont des œuvres qui ont été tirées à Nîmes ou Montpellier, je ne sais plus exactement, en tout cas dans la région, il y a quelques années, et que l’Artothèque a acheté. C’est une exposition entièrement organisée par l’Artothèque.

Vous avez été, comment dirai-je, « l’inventeur » d’une forme particulière qui est devenue ou qui a été longtemps votre signature, une forme particulière, que l’on a dit ressembler à un « osselet » ou à un « haricot ». Cette forme permettait de reconnaître votre travail. Cette forme représentait-elle quelque chose de particulier pour vous ?

Ce n’est pas une signature. C’est une forme quelconque, qui n’est jamais tout à fait la même d’ailleurs. On ne peut pas dire qu’il s’agit d’une signature au sens propre, dans la mesure où elle varie tout le temps, déclinée sous différentes couleurs, directions, tailles... C’était juste une manière de travailler, un outil de travail. Il aurait pu s’agir tout aussi bien d’une forme complètement différente.

Quel est le regard rétrospectif que vous jetez sur votre parcours depuis Support/surfaces ?

En fait, je me rends compte d’une chose que plus on rétrécit les choses et plus on les ouvre ; plus on va au fond d’une impasse, plus on repousse le fond de l’impasse. Chaque fois on sait très bien ce que l’on ne veut pas faire, on se met devant un mur, et chaque fois le mur recule, et les possibilités progressent. L’impasse est le prétexte, ce qui vous donne l’impulsion. Puis à chaque fois on essaye d’aller plus loin, pour voir s’il y a d’autres solutions, d’autres situations, et on se rend compte que la vie au jour le jour nous offre chaque jour des solutions différentes.

Le thème de la tauromachie est central pour vous pour ne pas dire presque unique. Pourquoi cette importance, cette prégnance, de la tauromachie ?

La tauromachie est une grande partie de ma culture. J’ai une fascination pour le taureau qui est un animal, mythique pour moi ; un animal qui a une démesure. Dans la manière de le voir, de le fréquenter, chaque fois, on se trouve devant une bête qui a une force, une présence, une agressivité. La mise à mort, la corrida est faite en fonction de cette donnée : on sait que c’est l’animal ou le torero qui va finir, qui va mourir, la règle du jeu est nette dès le départ. Toute ma vie, j’ai été professeur de dessin et de peinture, et toute ma vie j’ai fréquenté les taureaux, je les avais dans la tête. La tauromachie appartient à ma vie privée, à ma culture personnelle. La peinture c’est autre chose. Je suis arrivé à un moment donné où on était au « dernier » tableau, la peinture semblait dans une impasse, sclérosée… la peinture était censée être finie… et je me suis posé la question : comment est ce qu’on peut refaire de la peinture à partir du moment où celle-ci est dite « finie », c’est-à- dire à partir d’une situation qui est bloquée, essayer de débloquer les choses et ouvrir des possibilités nouvelles.

Vous travaillez avec toutes sortes de choses. Dans votre atelier on trouve des objets hétéroclites, des cordes, des morceaux de bois, des bouts de ficelle, des morceaux de tissu de toutes sortes…

Oui, Je travaille sur différents supports, du bois, des cordes… des objets de récupération que j’assemble ou désassemble, noue ou dénoue, colorie ou pas.

Quels sont les peintres ou les artistes qui aujourd’hui vous touchent ou vous intéressent ?

Me touche absolument tous ceux qui font de la peinture. Si je vous donne des noms, les autres vont se sentir lésée (rires)…Soulages… !

D’autres exposition de vous sont elles prévues ?

Oui, une exposition en juin à la Fondation Venet - Bernard Venet - au Muy dans le Var. Ce sera une exposition un peu lourde avec de grandes pièces, des pièces qui ont déjà été exposées dans les années 80.  

Au Centre Culturel Bérenger de Frédol à Villeneuve-lès-Maguelone et organisée par L’Artothèque de Montpellier, on peut encore contempler - jusqu’au 12 avril - quelques œuvres plus ou moins anciennes de Viallat de « tauromachie flottante ».

F-Bacha, correspondant de Montpellier infos

Espace d’exposition du centre culturel Bérenger de Frédol 235 boulevard des Moures, 34750 Villeneuve-lès-Maguelone Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes