Montpellier Business School forme ses étudiants au développement durable

Résolument tournée vers l’entreprise et l’entrepreneuriat, Montpellier Business School est la première Grande Ecole de Management en France par le nombre d’alternants. MBS forme ses étudiants au développement durable pour en faire les acteurs d’un monde en transition.

Aujourd’hui, près de 25% des publications de recherche de Montpellier Business School intègrent des problématiques liées à la RSE et MBS est également l’une des Grandes écoles qui déploie le plus grand nombre d’heures d’enseignement sur cette thématique.  Un exemple de module est le cours de « Mondialisation » du Dr. Helen Etchanchu qui enseigne les fondements du développement durable à l’échelle mondiale. Avec la crise du Covid19, certaines faiblesses du système capitaliste mondial ont pu être mises en exergue en temps réel.

L’objectif de ce cours étant de développer la compréhension des étudiants de la complexité de l’économie moderne afin qu’ils puissent devenir acteurs du monde en transition« Imprégner l’étudiant des enjeux du monde globalisé pour mieux imaginer le nouveau monde. »


Les enjeux du monde globalisé

Au sein du Programme Bachelor, Dr. Helen Etchanchu dispense un cours interactif sur la mondialisation. « Il s’agit d’aider l’étudiant à analyser les principales perspectives transverses qui font le système que nous connaissons aujourd’hui. Dans ce cours, l’étudiant n’aborde pas que l’économie mais aussi les enjeux politiques, historiques, sociétaux, écologiques, ou encore technologiques. », annonce Dr. Helen Etchanchu.

Avant de réinventer le monde d’aujourd’hui, les étudiants sont imprégnés des enjeux du monde globalisé : « ils comprennent rapidement que notre système est en mouvement constant et est soumis à deux tendances : une tendance de convergence qui souhaite des marchés encore plus ouverts, et une tendance de divergence, portée par un élan populiste qui prône davantage la fermeture sur soi. » explique Dr. Helen Etchanchu.

 « Le système tel que nous le connaissons est efficace pour optimiser les coûts mais est vulnérable. L’une de ses principales menaces est la pandémie, et nous vivons justement actuellement ce phénomène avec le COVID19. » complète-t-elle. 

Des exercices fondés sur les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies et sur la simulation d’une COP

Après la théorie, place à la pratique. « Parmi les nombreux débats qui animent le cours, l’un repose sur l’organisation d’un jeu de rôle et la simulation d’une COP. Les étudiants représentent les différents pays membres, présentent un plan d’actions et négocient avec les autres partis pour un accord climatique. » témoigne Dr. Helen Etchanchu. À la suite des décisions qu’ils ont prises, les étudiants découvrent grâce à un logiciel l’impact de leur choix sur le monde économique, environnemental et sociétal.

Dans un second temps, les participants étaient aussi invités à construire un Business Model innovant devant répondre à l’un des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies. Du petit social business local à la grande multinationale, les étudiants avaient le choix pour proposer une éventuelle réorganisation et atteindre l’un des 17 objectifs.

Présentation du PLAN STRATEGIQUE de MONTPELLIER BUSINESS SCHOOL

André Deljarry Président MBS  et Bruno Ducasse Directeur Général

présentent ce jeudi 5 mars 2020 le plan stratégique de Montpellier Business School qui repose sur quatre idées fortes :

- Promouvoir nos valeurs
- Incarner notre différence
- Mesurer notre impact
- Accroitre notre empreinte

 MBS doit  devenir l’école de commerce référente sur la transition sociale et environnementale.

Avec la création du premier observatoire des Diversités, MBS démontrera qu'elle sait amener tous ses étudiants à la réussite professionnelle, quelles que soient leurs origines sociales.

Avec le lancement de l’index de maturité RSE des entreprises, MBS accompagnera les PME et les ETI du territoire dans leur transition environnementale.

Le déploiement international de l’école se poursuivra.

En parallèle MBS renforcera ses liens déjà étroits avec les entreprises, notamment locales et régionales, pour développer son offre de services : formation continue, conseil et accompagnement des dirigeants.
L’objectif, c’est tripler le chiffre d’affaires de la formation professionnelle d’ici 2025.

Cette empreinte sera symbolisée par le nouveau campus: Philippe Saurel, Président de la Métropole et de la SA3M a signé le compromis de vente du terrain.
Le campus sera à Cambacérès, face au lycée Pierre Mendès-France.
Ce sera un éco-campus qui répondra aux défis du XXIème siècle : la transition écologique, énergétique, numérique, bien-être…
Un projet d’envergure qui respecte son écosystème, et ses constructions innovantes auront pour fonction de protéger cet environnement

Grâce au soutien de la Région avec sa Présidente Carole Delga et de la Caisse des Dépôts avec son Directeur Régional Thierry Ravot, ce projet permettra de générer 300 millions d’euros de travaux sur le territoire durant 3 à 4 ans :
- La construction des différents bâtiments accueillant les écoles et institutions pour 90 M€
- Les 800 logements étudiants à Cambacérès pour 70 M€
- Ainsi que 44 000 m² de surface de plancher qui seront construits sur le site actuel d’Alco qui permettront d’engager 140 M€ de travaux

Voici les grandes lignes de cette trajectoire, qui doit amener MBS en 2025 à accueillir 5000 étudiants dont 1500 internationaux dans un campus ultramoderne à Cambacérès, pour un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros et 400 emplois directs.
MBS : être doit être plus que jamais, un marqueur et un ambassadeur du territoire.

 Telechargez ICI le plan stratégique 

 Jacques Negre 

5000 étudiants au futur Campus MBS Cambacérès

Ce jeudi 27 février 2020,  au siège du Groupe SERM-SA3M,  Philippe Saurel, Président de la SA3M, Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Maire de Montpellier et André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie et Président de Montpellier Business School signent le compromis de vente du terrain en vue de l’implantation de Montpellier Business School, du CFA Sud-Formation, du siège de la CCI de l’Hérault et de l’antenne de la CCIR Occitanie sur la ZAC Cambacérès à Montpellier.

Montpellier Business School s’implante sur le quartier Cambacérès, au Sud de Montpellier

Le projet, de 92 M€, vient s’implanter en face du lycée Pierre Mendès-France. Sur une surface totale de 28 705 m² de SDP, les bureaux de la CCI occuperont 3 390 m² de SDP et les locaux du Centre de Formation des Apprentis et de Montpellier Business School s’implanteront sur 25 315 m² de SDP. Ce sont quelques 5 000 étudiants et chercheurs qui seront accueillis dans cette nouvelle structure. Le dépôt du permis de construire début 2021 permettra un démarrage des travaux d’ici fin 2021 pour une livraison prévisionnelle courant 2023. 

Le site de la CCI est actuellement implanté à proximité de l’aéroport. Montpellier Business School ainsi que Sud-Formation sont quant à eux implantés à l’Ouest de la ville. L’ambition est donc de créer une synergie à travers cette proximité immédiate sur Cambacérès. Le site de Cambacérès constituera ainsi un pôle d’excellence en marketing et management commercial, offrant un rayonnement du savoir-faire montpelliérain à l’échelle nationale et internationale. Rassembler les forces et offrir les possibilités encore plus larges en diversifiant encore davantage le panel des formations et services proposés.

La ZAC Cambacérès, aménagée par la SA3M pour le compte de Montpellier Méditerranée Métropole réunira plusieurs établissements de formation en prise directe avec des sociétés de toute taille, toutes créatrices de valeurs pour notre territoire. Ces entreprises s’installeront au sein de la Halle de l’Innovation en construction, et plus largement dans tout le quartier, notamment les enveloppes urbaines le long des infrastructures.

VOEUX MONTPELLIER BUSINESS SCHOOL

 

 Patrick Vignal, Samuel Hervé, Max Lévita, André Deljarry, Stephane Cerdan, Marie Thérèse Mercier

 

 

  

   

 Ce mardi 21 Janvier, la traditionnelle cérémonie des vœux de MBS, dans l'amphithéatre Didier Jourdan, a permis à son nouveau Président André Deljarry et à son nouveau Directeur Général, Bruno Ducasse, de brosser un état des lieux complets et de nous parler des objectifs de ces 3 prochaines années, en présence entre autres de : - Monsieur Patrick Vignal, Député de l’Hérault, - Madame Marie-Thérèse Mercier, Conseillère régionale, représentant la Présidente Carole Delga, - Monsieur Max Lévita, Vice-président de la Métropole, en charge des Finances, représentant le Président Philippe Saurel, - Monsieur Thierry Marc, Secrétaire général du MEDEF 34.

André Deljarry :

"2020 ouvre une nouvelle décennie, et avec elle une nouvelle phase du développement pour notre école plus que centenaire. MBS a fait un pari unique dans les Grandes Ecoles de Commerce : combiner la qualité académique avec l’ouverture sociale et l’inclusion. Un pari tenu, symbolisé par l’obtention cette année de l’accréditation EQUIS et l’entrée de MBS dans le cercle très fermé des écoles « triple-couronnées ». Rendons-nous bien compte : moins de 1% des business schools mondiales ! Un pari tenu, avec 29% d’étudiants issus de classes modestes, contre 12% en moyenne dans les autres grandes écoles de commerce. Avec une place incontestable de leader français de l’alternance : près de 1500 apprentis en 2019 ! ... avec  ses 17 000 diplômés, ...avec des étudiants de plus de 80 pays - des enseignants et collaborateurs qui représentent 36 nationalités ! La Gouvernance entend renforcer encore l’ouverture sociale de l’école, sans déroger à sa qualité académique.  Le développement et l’internationalisation de la recherche devra se poursuivre, tout en insistant sur la transmission du savoir qui doit s’adapter aux générations digitales. MBS doit renforcer son rôle d’acteur économique et développer ses services aux entreprises – régionales comme nationales : formation continue, conseil et accompagnement des dirigeants." 

Et le Président enchaîne sur ce qui doit devenir le nouveau CAMPUS Montpellier Business School,  projet qui lui tient à cœur depuis plus de 8 ans. 

La réunion du 31 décembre avec Philippe Saurel a permis de valider définitivement son implantation : face au Lycée Pierre Mendès France dans le Quartier Cambacérès, grâce au soutien de la Région, avec Carole Delga et de la Caisse des Dépôts, avec son directeur Régional Thierry Ravot. Ce projet permettra d’engager 300 M€ de travaux sur le territoire. Il englobe la construction: - du nouveau campus, - le siège de la CCI Hérault, - l’antenne de la CCI régionale, - le CFA Sud Formation pour 90 M€ - Et 800 logements étudiants pour 70 M€. Parallèlement c’est toute la transformation du site d’Alco qui est engagée, avec la construction sur ces 6 hectares de 700 logements dans un magnifique parc classé pour 140 M€. Au total, cela représente bien 300 M€ de travaux générés sur 3 ans.

 Demain, avec le nouveau campus, MBS sera en capacité -  de pérenniser ses accréditations, -  d’accueillir 5 à 6000 étudiants ainsi qu'un millier d’apprentis au CFA Sud Formation. Plus les personnels CCI. Soit près de 8500 personnes au cœur de ce nouveau campus pour 320 M€ de retombées économiques, tous les ans, et on l’espère de façon définitive à partir de 2023.

 Et le Président d'insister: JE LE DIS DE FACON TRES CLAIRE : C’EST AU COURS DES 3 PROCHAINES ANNEES que ce projet doit aboutir. C’est IMPERATIF ! Tout projet structurant pour le territoire doit OBLIGATOIREMENT ÊTRE SOUTENU par l’ensemble des acteurs : Etat, Collectivités, Consulaires. RALENTIR des projets structurants est CONTREPRODUCTIF pour le territoire. Nous avons obligation de travailler TOUS ENSEMBLECe projet doit aboutir AU COURS DES 3 PROCHAINES ANNEES. J’appelle à nouveau l’ensemble des acteurs : Etat, Collectivités territoriales, Chambres consulaires à le soutenir. 

Bruno Ducasse, quant à lui, avant de se projeter en 2020, a rappelé les temps forts 2019 

  • AMBA pour le PGE et le MBA
  • EQUIS et la triple couronne,
  • Le visa du Bachelor, 
  • Les classements nationaux et internationaux :
    • Consolidation de la place de MBS dans tous les classements
      • 55e au Financial Times
      • 12e-13e pour le PGE
      • 2e Bachelor pour Challenges
      • 8ème Master in Marketing français pour le MSc selon QS
  • Une spectaculaire performance qualitative et quantitative en termes de publications de Recherche

   

 ET en 2020  

  • Une première en avril : l’évaluation du HCERES 
  • La préparation à la visite d’AASCB pour le renouvellement de l’accréditation
  • La mise en œuvre de la nouvelle politique d’incitation à la recherche afin d’en faire encore plus progresser la qualité.

 Le renforcement de nos liens avec les entreprises

  • Partenariats nationaux et régionaux idéalement lancés dès janvier 2019 par la signature avec ASICS.
  • Le développement d’actions de FPC innovantes
  • L’association toujours plus forte des entreprises à nos actions pédagogiques (ex : Private Sport Shop et start-up week ; Asics et Mark-up)
  • Le succès de Start-up étudiantes incubées à MBS 
  •  Structurer une offre et une force de commercialisation FPC et conseil aux entreprises compétitive et fortement développer le CA 
  • Notamment, proposer une offre adaptée au tissu économique régional : PME, ETI, SSII

 Ceci c’est traduit, et c’est essentiel, avec des rentrées 2019 réussies, des promotions pleines et une sélectivité en hausse ; malgré un marché difficile, notamment pour les classes préparatoires.

  • MBS compte ainsi plus de 3700 étudiants
  • Stabiliser PGE et le Bachelor et améliorer la sélectivité
  • Développer encore les effectifs étudiants Msc, internationaux et français
  • Développer les programmes délocalisés à Dakar, en Amérique centrale et en Asie

   

 

 Montpellier Business School se distingue par deux convictions profondes :

- La diversité est une force pour l’entreprise.

- La RSE est devenue incontournable à la réussite de toute entreprise mais aussi pour participer à l’invention d’un monde meilleur. 

  • C’est pourquoi a été renouvelé l'engagement au service de La Mission. C’est pourquoi nous voulons former les leaders de la transition économique responsable.
  • Le président l’a rappelé : MBS forme tous les talents méritants, quelle que soit leur origine sociale, académique ou géographique. 
    • Cette mission est unique et essentielle, alors que les écoles de management sont parfois pointées du doigt pour leur manque d’ouverture.
    • En 2019, MBS a encore montré l’exemple :
      • 10 ans du label diversité
      • Renouvellement de la charte handicap : MBS reste l’école de l’inclusion et réaffirme sa vocation à accueillir toutes les Diversités
      • Plus d’1.5M€ de bourses distribuées aux étudiants méritants en difficulté, et, avec l’alternance, plus d’un étudiant sur 3 qui ne verse pas de droits de scolarité !
      • Création d’un Yunus Center, de deux chaires dédiées à l’inclusion, et près d’un quart des nombreuses publications académiques de MBS sont liées à la RSE au sens large.

 Puis 2020 - 2025

  • Lancement d’un plan stratégique 2020-25, en co-construction avec l’ensemble des équipes, selon la feuille de route donnée par la gouvernance.
  • Ce plan réaffirme la mission et la stratégie unique de MBS : faire coexister ambition académique, internationalisation, ouverture sociale et engagement RSE.
  • Elle s’incarnera par une trentaine de projets nés de ces groupes de travail, pour à accueillir, en 2025, 5000 étudiants et sera présenté officiellement début mars.

J. Nègre