MBS classé parmi les meilleurs Masters en Management mondiaux

Le Financial Times vient de publier son classement mondial 2020 des meilleurs Masters en Management, qui constitue la référence internationale pour les Business Schools. 

Cette année encore, la sélection s’est renforcée. Seules les 90 meilleures écoles au monde sont parvenues à être classées, contre 100 en 2019. Le paysage français ne fait pas exception à cette sélection accrue. Seules 21 écoles et universités françaises figurent dans le classement cette année, contre 25 l’an dernier.


Le Programme Grande Ecole de MBS (Montpellier Business School) se classe 61 mondial au classement des meilleurs Masters en Management du Financial Times 2020 et 6e français sur le critère de l’employabilité. 

« La méthodologie de ce classement repose majoritairement sur les réponses des diplômés, et en particulier sur trois indicateurs liés à la rémunération qui correspondent à 35% de la notation : le salaire, la progression de salaire et le retour sur investissement. Cette méthodologie creuse des écarts infimes entre les écoles et permet d’année en année une grande mobilité dans le classement. » explique Bruno Ducasse, Directeur Général de MBS. 

MBS se classe 6e école française sur le critère de l’employabilité de ses diplômés

« Nous enregistrons un taux d’employabilité à 96%, majoritairement porté par le levier professionnalisant et inclusif de l’alternance. Cette année, nous enregistrons grâce à cette bonne performance une 6e place française et 24e dans le monde sur ce critère. » analyse Bruno Ducasse.

« La belle performance sur l’employabilité renforce l’ambition internationale de MBS : incarner le pouvoir de l’inclusion », indique André Deljarry, Président de Montpellier Business School. 

A propos de Montpellier Business School

Grande école de management engagée et inclusive, MBS (Montpellier Business School) forme les précurseurs de la transition économique responsable.

Sa gamme de formations s’étend de Bac+3 à Bac+6 : Bachelor, Grande Ecole, Masters of Sciences, Exécutive MBA, Exécutive DBA.

Grande école parmi les grandes, MBS appartient au cercle des 1 % de business schools moniales détentrices des trois plus prestigieuses accréditations AACSB, EFMD-EQUIS, AMBA.

Grande par son ouverture internationale, MBS accueille 80 nationalités, et propose près de 200 destinations internationales à ses étudiants.

Grande école qui donne les plus grandes chances, pionnière de l’ouverture sociale et leader de l’alternance, MBS est la grande école de management experte de la professionnalisation.

Montpellier Business School forme ses étudiants au développement durable

Résolument tournée vers l’entreprise et l’entrepreneuriat, Montpellier Business School est la première Grande Ecole de Management en France par le nombre d’alternants. MBS forme ses étudiants au développement durable pour en faire les acteurs d’un monde en transition.

Aujourd’hui, près de 25% des publications de recherche de Montpellier Business School intègrent des problématiques liées à la RSE et MBS est également l’une des Grandes écoles qui déploie le plus grand nombre d’heures d’enseignement sur cette thématique.  Un exemple de module est le cours de « Mondialisation » du Dr. Helen Etchanchu qui enseigne les fondements du développement durable à l’échelle mondiale. Avec la crise du Covid19, certaines faiblesses du système capitaliste mondial ont pu être mises en exergue en temps réel.

L’objectif de ce cours étant de développer la compréhension des étudiants de la complexité de l’économie moderne afin qu’ils puissent devenir acteurs du monde en transition« Imprégner l’étudiant des enjeux du monde globalisé pour mieux imaginer le nouveau monde. »


Les enjeux du monde globalisé

Au sein du Programme Bachelor, Dr. Helen Etchanchu dispense un cours interactif sur la mondialisation. « Il s’agit d’aider l’étudiant à analyser les principales perspectives transverses qui font le système que nous connaissons aujourd’hui. Dans ce cours, l’étudiant n’aborde pas que l’économie mais aussi les enjeux politiques, historiques, sociétaux, écologiques, ou encore technologiques. », annonce Dr. Helen Etchanchu.

Avant de réinventer le monde d’aujourd’hui, les étudiants sont imprégnés des enjeux du monde globalisé : « ils comprennent rapidement que notre système est en mouvement constant et est soumis à deux tendances : une tendance de convergence qui souhaite des marchés encore plus ouverts, et une tendance de divergence, portée par un élan populiste qui prône davantage la fermeture sur soi. » explique Dr. Helen Etchanchu.

 « Le système tel que nous le connaissons est efficace pour optimiser les coûts mais est vulnérable. L’une de ses principales menaces est la pandémie, et nous vivons justement actuellement ce phénomène avec le COVID19. » complète-t-elle. 

Des exercices fondés sur les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies et sur la simulation d’une COP

Après la théorie, place à la pratique. « Parmi les nombreux débats qui animent le cours, l’un repose sur l’organisation d’un jeu de rôle et la simulation d’une COP. Les étudiants représentent les différents pays membres, présentent un plan d’actions et négocient avec les autres partis pour un accord climatique. » témoigne Dr. Helen Etchanchu. À la suite des décisions qu’ils ont prises, les étudiants découvrent grâce à un logiciel l’impact de leur choix sur le monde économique, environnemental et sociétal.

Dans un second temps, les participants étaient aussi invités à construire un Business Model innovant devant répondre à l’un des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies. Du petit social business local à la grande multinationale, les étudiants avaient le choix pour proposer une éventuelle réorganisation et atteindre l’un des 17 objectifs.

5000 étudiants au futur Campus MBS Cambacérès

Ce jeudi 27 février 2020,  au siège du Groupe SERM-SA3M,  Philippe Saurel, Président de la SA3M, Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Maire de Montpellier et André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie et Président de Montpellier Business School signent le compromis de vente du terrain en vue de l’implantation de Montpellier Business School, du CFA Sud-Formation, du siège de la CCI de l’Hérault et de l’antenne de la CCIR Occitanie sur la ZAC Cambacérès à Montpellier.

Montpellier Business School s’implante sur le quartier Cambacérès, au Sud de Montpellier

Le projet, de 92 M€, vient s’implanter en face du lycée Pierre Mendès-France. Sur une surface totale de 28 705 m² de SDP, les bureaux de la CCI occuperont 3 390 m² de SDP et les locaux du Centre de Formation des Apprentis et de Montpellier Business School s’implanteront sur 25 315 m² de SDP. Ce sont quelques 5 000 étudiants et chercheurs qui seront accueillis dans cette nouvelle structure. Le dépôt du permis de construire début 2021 permettra un démarrage des travaux d’ici fin 2021 pour une livraison prévisionnelle courant 2023. 

Le site de la CCI est actuellement implanté à proximité de l’aéroport. Montpellier Business School ainsi que Sud-Formation sont quant à eux implantés à l’Ouest de la ville. L’ambition est donc de créer une synergie à travers cette proximité immédiate sur Cambacérès. Le site de Cambacérès constituera ainsi un pôle d’excellence en marketing et management commercial, offrant un rayonnement du savoir-faire montpelliérain à l’échelle nationale et internationale. Rassembler les forces et offrir les possibilités encore plus larges en diversifiant encore davantage le panel des formations et services proposés.

La ZAC Cambacérès, aménagée par la SA3M pour le compte de Montpellier Méditerranée Métropole réunira plusieurs établissements de formation en prise directe avec des sociétés de toute taille, toutes créatrices de valeurs pour notre territoire. Ces entreprises s’installeront au sein de la Halle de l’Innovation en construction, et plus largement dans tout le quartier, notamment les enveloppes urbaines le long des infrastructures.