La maison de l'environnement du Département expose "Océans plastifiés"

Du 25 janvier au 28 juin, la Maison de l’Environnement du Département au domaine de Restinclières à Prades-le-Lez accueille l’exposition gratuite Océans plastifiés, qui retrace l’invasion des déchets dans les mers du monde entier et propose des solutions pour la stopper. 

Océans exposition MDE

Conçue par l’association Expédition MED, l’exposition met en scène une série de panneaux panoramiques, pédagogiques et scientifiques, des photos et des vidéos, qui présentent les enjeux et l’impact de cette pollution sur la vie marine, sur la planète et ses habitants. Elle incite à faire évoluer notre prise de conscience sur l’urgence d’agir, personnellement, collectivement, politiquement…

Les visiteurs découvrent les origines des déchets, du plastique dans l’environnement, les actions de protection qui peuvent être mises en place et les solutions et alternatives durables qui peuvent être adoptées.

Original : une archéologie à l’envers présente les poubelles du passé et celles du futur !

Des déchets exposés proviennent d’une opération de nettoyage sur 14 plages du littoral Atlantique qui a permis la récolte de 144 997 déchets, dont 96% de plastique.

LA MAISON DE L'ENVIRONNEMENT À RESTINCLIÈRES

Au Domaine de Restinclières, le Département agit pour l’environnement.

Avec la Maison départementale de l’Environnement, il propose expositions, balades, ateliers pour sensibiliser tout au long de l’année le public aux enjeux environnementaux.

Il a mis en place avec différents partenaires (INRA, Chambre d'Agriculture, CRPF...), une des plus grandes expériences européennes d'agroforesterie, mêlant cultures et plantations forestières. Un parcours pédagogique jalonne les différentes parcelles expérimentales. 

La Maison de l’Environnement est logée dans le Château de Restinclières qui s'ouvre sur un parterre à la française qui domine un paysage de forêts et de garrigues. Bordé du Lez et du Lirou, le domaine de Restinclières de 240 ha, classé Espace Naturel Sensible offre aux visiteurs une grande mosaïque de paysages et un patrimoine naturel exceptionnel. De la simple promenade familiale jusqu'à la pratique du VTT ou du cheval (le réseau vert traverse le domaine), toutes les occasions sont bonnes pour fréquenter le domaine, s'y détendre et, pourquoi ne pas, s'y instruire. 

LES EXPOSITIONS 

  • Dans le château 
  • Entrée libre et gratuite – tout public
  • Lundi au vendredi de 14h à 17h / Le week-end jusqu’à 17h30 (18h à partir de mai)
  • Domaine de Restinclières 34730 Prades-le-Lez
  • 04 67 67 82 20

À quoi sert l’archéologie ? Jean-Paul Demoule invité des Mardis d’Ô

Rendez-vous inédits et conviviaux, les Mardis d’Ô invitent des auteurs de référence dans les domaines de la science, des savoirs et de la littérature, à échanger et débattre avec vous. Les entretiens des Mardis d’Ô sont menés par Régis Pénalva, programmateur.

Rendez-vous le mardi 21 janvier à 20h à l’amphithéâtre pierresvives à Montpellier pour un entretien avec Jean-Paul Demoule. A quoi sert l’archéologie ? L’archéologue tentera de répondre à cette question, à l’occasion de la sortie de son livre "Aux origines de l'archéologie". Une soirée en partenariat avec la librairie La Cavale.

L’archéologie fascine, elle fait partie des métiers que voudraient faire les enfants. Les enfants en effet s’interrogent sur l’origine et c’est bien d’origine qu’il s’agit : celle du monde, des humains, de chaque société. L’archéologie s’est substituée aux religions et assure une mission essentielle : elle construit le passé, le territoire et la légitimité historique de chaque nation.

Parfois, la frontière entre les deux fonctions de l’archéologie, scientifique d’une part, idéologique de l’autre, tend à se brouiller. En témoignent les débats autour de l’enseignement de l’histoire et de l’« identité nationale », marqués par des manipulations dans les discours politiques et médiatiques.

En témoigne également la contamination croissante de cette discipline par les idéologies ultralibérales de la concurrence généralisée. La convergence des intérêts économiques à court terme, de l’idéologie ultralibérale et des incuries administratives met en danger le sauvetage d’un patrimoine archéologique menacé. 

Jean-Paul Demoule
 
Jean-Paul Demoule - Ancien président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives, est professeur émérite à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a récemment publié Aux origines, l’archéologie. Une science au cœur des grands débats de notre temps (La Découverte, 2020).

PRATIQUE

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

Pierresvives : 907 rue du Professeur Blayac, Montpellier

Accès : Voiture : parking réservé - Tram : ligne 1, arrêt Halles de la Paillade // ligne 3 arrêt Hôtel du Département

Information au 04 67 67 30 00

Parking surveillé et petite restauration sur place

 

LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS DES MARDIS D’Ô

MARDI 4 FÉVRIER À 20H AU THÉÂTRE D’O

> Jean-Pierre Filiu "Algérie, la nouvelle indépendance"

MARDI 18 FÉVRIER À 20H À L’AMPHITHÉÂTRE PIERRESVIVES

> Emmanuel Todd "Les luttes de classes en France au XXIème siècle"

La cérémonie de remise des décrets de naturalisation et des déclarations de nationalité française

Jacques Witkowski, préfet de l'Hérault, a présidé, vendredi 17 janvier, la cérémonie de remise des décrets de naturalisation et des déclarations de nationalité française dans les grands salons de la préfecture à Montpellier.

19 nationalités étaient présentes soit 70 personnes.

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, personnes debout, costume et intérieur

Cette cérémonie vise à accueillir de manière solennelle et chaleureuse dans la communauté nationale les personnes ayant acquis récemment la nationalité française par naturalisation ou réintégration, ou par mariage avec un ressortissant français.

70 personnes sont conviées à cette cérémonie pour recevoir le décret de naturalisation ou la déclaration de nationalité. Elles sont originaires de pays différents : Maroc (27), Algérie (20), Tunisie (1), Espagne (1), Royaume Uni (1), Bénin (2), Colombie (2), Liban (2), Madagascar (2), Portugal (2), Roumanie (2), Belgique (1), Canada (1), Comores (1), Cote d’Ivoire (1), Gabon (1), Ghana (1), Guinée (1), Italie (1).

Ces personnes résident à Montpellier (pour la plupart d’entre elles), Castelnau-le-Lez, Lunel et Sète.

2 600 arbres plantés le long de la déviation d’Aniane

La déviation d'Aniane à l'ouest de Montpellier accueillera à partir de la mi-janvier 9 300 arbres et arbustes

Arbre domaine Restinclières

EN 2020, LE DÉPARTEMENT DE L’HÉRAULT VA PLANTER 28 000 ARBRES. DÈS LA MI-JANVIER, 2 600 ARBRES TIGES AINSI QUE 6 700 ARBUSTES PRENDRONT PLACE LE LONG DE LA DÉVIATION D’ANIANE.

Pour ce projet paysager qui couvre une surface d’environ 72 500 m², le Département fait le choix de planter des essences méditerranéennes et mellifères qui nécessitent peu d’eau et un entretien limité.

Le Département installera également au centre des 2 giratoires des dalles calcaires, simples d’entretien et rappelant les massifs alentours.

A chaque extrémité de la déviation, aux deux entrées d’Aniane, le Département prévoit des espaces réservés à un accueil touristique et informatif sur les commerces et les activités de la commune.

Parmi les plantations, micocouliers, chênes kermès et pubescents, cistes, pistachiers, pruniers, haies champêtres, romarins et euphorbes rejoindront ainsi bientôt les talus et délaissés de la déviation.

Ces travaux de paysagisme dureront 5 mois à compter de mi-janvier.

CHIFFRES CLÉS

  • 1,8 km : longueur du projet
  • 960 000 TTC : coût des travaux à venir
  • 100 % Financement Département de l’Hérault
  • 28 000 : sur les routes, dans les communes, dans ses domaines, le Département plante 28 000 arbres

Les Mardis d'Ô : Jean-Paul Demoule / aux origines, l'archéologie

21 Janvier 2020Jean-Paul Demoule

À quoi sert l’archéologie? L’archéologie fascine, elle fait partie des métiers que voudraient faire les enfants. Les enfants en effet s’interrogent sur l’origine et c’est bien d’origine qu’il s’agit : celle du monde, des humains, de chaque société. L’archéologie s’est substituée aux religions et assure une mission essentielle : elle construit le passé, le territoire et la légitimité historique de chaque nation. Parfois, la frontière entre les deux fonctions de l’archéologie, scientifique d’une part, idéologique de l’autre, tend à se brouiller. En témoignent les débats autour de l’enseignement de l’histoire et de l’« identité nationale », marqués par des manipulations dans les discours politiques et médiatiques.

En témoigne également la contamination croissante de cette discipline par les idéologies ultralibérales de la concurrence généralisée. La convergence des intérêts économiques à court terme, de l’idéologie ultralibérale et des incuries administratives met en danger le sauvetage d’un patrimoine archéologique menacé. Jean-Paul Demoule, ancien président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives, est professeur émérite à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a récemment publié Aux origines, l’archéologie. Une science au cœur des grands débats de notre temps (La Découverte, 2020). Une soirée en partenariat avec la librairie Sauramps.
 
PRATIQUE
 
LES MARDIS D’Ô
CONFERENCES ET CONNAISSANCES
 
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Information au 04 67 67 36 22
 
Pierresvives
907 rue du Professeur Blayac, Montpellier
 
Accès
Voiture : parking réservé
Tram : ligne 1, arrêt Halles de la Paillade // ligne 3 arrêt Hôtel du Département
Restauration rapide sur place

L'Hérault, terre de volcans

Le Grand Site Salagou-Cirque de Mourèze est un vrai livre géologique à ciel ouvert. Le volcanologue Claude Lesclingand et l’association Demain la Terre ! y organisent des balades commentées, à découvrir en famille.
 
 
PROCHAINS RENDEZ-VOUS A NOTER : Volcanisme et paysage du Salagou
 
 
SAMEDI 25 JANVIER, DE 10H À 17H
Octon et haute vallée du Salagou

Circuit en véhicule avec plusieurs arrêts et marches d'approche de sites. Pique-nique tiré du sac. Avec Claude Lesclingand et l'association Demain la Terre!.

Inscription obligatoire au 04 67 57 25 44.

 
A L’AVENTURE DANS LE CIRQUE DE MOURÈZE
MERCREDI 19 FÉVRIER 2020, DE 14H À 17H
Balade ludique et familiale Randoland, dès 4 ans.
Inscription obligatoire : 04 67 96 23 86

Volcanisme au Salagou - Claude Lesclingand
 
« Regardez ce panorama ! C’est l’un des plus beaux de la région », s’exclame Claude Lesclingand, face au paysage si singulier de la haute vallée du Salagou. « J’ai eu la chance de partir en expédition sur le Stromboli et l’Etna. Mais ce que j’aime ici, c’est que les volcans sont bien cachés…». En effet, il y a 1,5 million d’années, l’Hérault était une terre très volcanique. Ce sont les anciennes coulées de lave, descendues de l’Escandorgue, qui ont façonné le relief du Salagou. L’érosion très forte sur place a fait le reste.
Si les cratères ont disparu, on trouve encore de nombreux "necks", comme ceux de la Roques, de Malavieille ou de l’Agast. Passionné, Claude explique : « Un neck, c’est ce qui reste de l’intérieur du cratère d’un ancien volcan. En d’autres mots : on peut définir cela comme une montée de lave qui a refroidi et s’est solidifiée ». Le Castelas de Malavieille a été bâti sur le plus gros neck de l’Hérault. « Nos ancêtres avaient raison, le basalte est une roche très solide ! ». Sur les contreforts du neck de l’Agast, on aperçoit des murailles de basalte naturelles, que l’on pourrait facilement prendre pour des murs de pierre sèche. « Il s’agit en fait de "dykes", continue Claude, des montées basaltiques qui se sont infiltrées dans les fissures, à une température de 1200°C, et qui se sont ensuite solidifiées ». Une fois le vocabulaire scientifique maîtrisé, la balade animée par le volcanologue devient passionnante. De Brenas, la visite se poursuit sur Octon, pour admirer le lac et son relief si particulier : « A l’origine, les collines de la Sure, de Rouens, de l’Auverne,  le Mont redon et la Germane étaient des vallées, qui ont ensuite été recouvertes par les grandes coulées basaltiques venues de l’Escandorgue. Ainsi protégées de l'érosion, ces vallées sont devenues des monts. On parle de relief inversé… ». Un relief de toute beauté, que petits et grands ne se lasseront pas d’arpenter, en toute saison.

Une belle affluence mardi soir pour cette 3e soirée des Mardis d’Ô

Une belle affluence mardi soir pour cette 3e soirée des Mardis d’Ô : en compagnie de la philosophe Carole Talon-Hugon, il fut question d’art et de morale, de censures militantes, de liberté de la création, de transgression, de ce qui est acceptable et de ce qui ne l’est pas…

L’image contient peut-être : 1 personne, assis, nuit et plein air

Prochain rendez-vous le mardi 21 janvier avec Jean-Paul Demoule « Aux origines, l’archéologie »

Les Mardis d’Ô est le nouveau rendez-vous culturel du Département qui invite des auteurs de référence dans les domaines de la science, des savoirs et de la littérature, à échanger et débattre avec vous.

THÉÂTRE D'O, Domaine départemental du Château d’O
Rond-point du Château d’O, avenue des Moulins, Montpellier
ENTRÉE LIBRE et gratuite, dans la limite des places disponibles
INFORMATION 04 67 67 36 22
ACCÈS EN TRAM ligne 1, arrêt Château d’O
Possibilité de garer son véhicule sur le parking du Théâtre d’O 

Voeux 2020 du DEPARTEMENT DE L'HERAULT

 

 En présence de la Présidente de Région, Carole DELGA, du Préfet de l'Hérault Jacques WITKOWSKI, des corps constitués, des Collectivités Territoriales dont André DELJARRY, Président de la CCI Hérault, le Président du Département, Kleber MESQUIDA, a présenté  ses vœux  pour l'année 2020.  

   

   

   

 

   

  télécharger ici une video des invités

 Et bien sûr, le Photographe Christophe Cambon et Cédric Bouvier ont chanté "la déclaration d'amour à l'Hérault", hymne qu'ils ont composé fin 2018 sur des clips des beaux sites départementaux.» télécharger ici la chanson

Jacques Nègre

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos