Plan Littoral 21 : un bilan à la hauteur de ses ambitions

Engagé par la Région dès 2016, le Plan Littoral 21 a vocation à aménager durablement le littoral de demain, tout en préservant l’environnement. Doté d’un milliard d’euros, il a permis la réalisation de projets ambitieux le long de la côte d’Occitanie.

 Plus d'un milliard d'euros consacré aux aménagements du Plan Littoral 21
Plus d’un milliard d’euros consacré aux aménagements du Plan Littoral 21
L’éolien flottant, un enjeu fort pour la transition énergétique et la croissance verte !

Le littoral méditerranéen est une richesse pour notre territoire ! Pour le préserver, le Plan Littoral 21 intervient de manière positive et concrète. Plus d’un milliard d’euros - dont 300 M€ de la Région - est consacré à ces investissements.
À ce stade, les objectifs du Plan Littoral 21 sont d’ores et déjà atteints. Depuis son lancement en 2016, plus de 450 projets ont été soutenus par la Région et ses partenaires (Etat, Caisse des Dépôts) dans les villes et stations d’Occitanie.
Les travaux de réaménagement du littoral portent notamment sur la restructuration des ports de plaisance et infrastructures touristiques, le développement de l’éolien flottant en mer, la valorisation des espaces protégés.

« 50 ans après la mission Racine qui a transformé le littoral languedocien, le plan Littoral 21 lui redonne un second souffle et permet la mise en place de nouvelles activités économiques pérennes et génératrices d’emplois. », déclare Carole Delga.

UN LITTORAL UNIQUE ET UN POIDS ÉCONOMIQUE MAJEUR

Avec ses 220 kilomètres de rivages et ses 20 stations balnéaires, la Région est une réelle puissance maritime. L’Occitanie est la 1ère flottille française de pêche de la Méditerranée avec ses 5 ports de pêche, ses 70 ports de plaisance, et ses 3 ports de commerce (Sète, Port-la-Nouvelle, Port-Vendres). Elle dispose également d’un environnement marin et de ressources naturelles exceptionnelles, dont 40 000 hectares de lagunes et de zones humides, et une aire marine de 14 000 km².

Le Plan Littoral 21 en actions

La Région accompagne et soutient le développement de projets innovants pour la transformation à long terme du littoral. Focus sur deux projets qui présentent des solutions durables pour l’environnement.

UNE BARGE MULTI-SERVICES À HYDROGÈNE

Pour lutter contre la pollution engendrée par les navires à proximité des villes, l’entreprise toulousaine Nexeya mise sur les énergies propres. Elle a développé une barge multi-services à hydrogène pour fournir aux bateaux en escale dans les ports une énergie électrique sans rejet de carbone. Ce projet est lauréat de l’appel à projet " Avenir Littoral " 2019, qui soutient l’innovation et prône une gestion raisonnée de nos ressources pour des solutions durables.

UN SYSTÈME D’IRRIGATION ÉCOLOGIQUE

Limiter la pression sur les ressources en eau, c’est l’ambition du projet Irri Al’teau, porté par l’agglomération du Grand Narbonne, en lien avec l’Institut national de la recherche agronomique. Ce projet réutilise les eaux usées d’une station d’épuration pour les besoins de l’agriculture (vignes essentiellement) et du tourisme (campings). Un moyen de limiter le puisement dans les milieux aquatiques !

LA RÉGION RÉACTIVE POUR FAIRE FACE À LA CRISE DU COVID19

JPEG - 129.1 ko

La pêche, la conchyliculture et la filière nautisme-plaisance ont été particulièrement éprouvées durant la crise sanitaire. Pour aider les professionnels à relancer leur activité, la Région a répondu présente. Elle a mis en place des aides d’urgence et un accompagnement spécifique à chaque filière.

En savoir plus

Offrir à tous les enfants une chance de partir en vacances !

JPEG - 261.1 ko

Certains enfants ne partent jamais en vacances, faute de moyens. L’opération « Premiers départs en vacances », organisée par l’UNAT [1] Occitanie et soutenue par la Région, la CAF [2] et la MSA [3], est là pour y remédier ! Elle permet aux jeunes de 6 à 17 ans, issus de milieux modestes, de bénéficier de séjours dans 50 centres et lieux de vacances en Occitanie.

« Le vivre ensemble, le plaisir du partage, l’histoire de notre région… c’est tout cela que propose l’opération « Premiers départs en vacances », déclare Carole Delga. Et tous les enfants d’Occitanie doivent pouvoir avoir accès à ces richesses.

Partir, c’est grandir

JPEG - 671.2 koLes vacances sont nécessaires à l’épanouissement et au développement des enfants. A la mer, à la montagne ou à la campagne, l’opération « Premiers départs en vacances » permet à tous les enfants, y compris porteurs de handicaps, de se créer des souvenirs inoubliables.

D’une durée de 6 à 21 jours, chaque voyage coûte 65€ par enfant, activités et transport compris. De nombreuses disciplines et thématiques sont proposées : équitation, VTT, séjours artistiques ou culturels, séjours aventures, randonnée… De quoi satisfaire tous les goûts ! Et en cette période particulière, les protocoles sanitaires ont été renforcés afin d’assurer aux enfants et aux équipes des séjours en toute sérénité.

C’EST BON POUR LE TOURISME RÉGIONAL

L’Occitanie est une destination majeure de vacances ! Et le tourisme social et solidaire y est très dynamique. Composé de près de 250 établissements, il porte une démarche exemplaire de développement local et durable.

En savoir plus
  • Pour consulter les catalogues. Conditions d’accès aux séjours : résider en Occitanie, être âgé de 6 à 17 ans, correspondre aux critères de quotient familial établi par votre CAF ou MSA (merci de vous rapprocher de votre travailleur social pour le connaître).
  • Pour obtenir des renseignements, contactez le 05 32 26 26 77 ou envoyez un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Focus sur les dernières aides en faveur de l'Hérault

La Région aux côtés de ses territoires et de ses habitants : focus sur les dernières aides en faveur de l'Hérault.

Tree Line, Road, France, Countryside, Scenery, Foliage
 
Lors de la commission permanente réunie sous la présidence de Carole Delga, les élus régionaux ont voté des aides concrètes dans les 13 départements d'Occitanie. Zoom sur les principaux projets héraultais (liste non exhaustive) qui font vivre ce territoire et ses habitants.
 
ACTIONS POUR L'ECONOMIE ET L'EMPLOI
 
Montpellier - Jouer la carte de l'export
 
Avec ses jeux éducatifs sur la nature et l'épanouissement de l'enfant, l'éditeur Bioviva collectionne les trophées. Fabriqués en France, ces jeux sont respectueux des hommes et de la planète. Devenue l'une des premières «???entreprises à mission???», la société fondée en 2016 affirme sa raison d'être à travers plusieurs objectifs sociaux et environnementaux. En parallèle, elle veut accélérer sa croissance à l'international notamment en Amérique du Nord et du Sud, en développant de nouvelles gammes et supports dont une chaîne YouTube. Ce qui devrait booster son chiffre d'affaires à l'export de 70 % en 2 ans et générer 4 emplois. Pour l'aider à investir (conseils juridiques, outils de marketing et communication, recrutement d'un commercial export, etc.), la Région a voté une aide de 100 000 .
En mai 2020, la Région a décidé de financer dans l'Hérault 5 projets d'entreprises à l'export pour un montant d'environ 460 000.

 
AMENAGEMENT DES TERRITOIRES
Vias - Habitat très accessible
Faciliter l'accès au logement pour tous reste une priorité pour la Région qui a engagé 40 000  dans la construction de la résidence Les Ombrines, près du centre-ville de Vias. Livrée mi-août prochain, elle comprendra 31 appartements du T2 au T4 dans un bâtiment à deux étages et 5 villas mitoyennes en duplex avec jardin. Réservé aux personnes à revenus limités (PLUS et PLAI), ce programme mixte respecte aussi les normes handicap.
En mai 2020, la Région a décidé de soutenir dans l'Hérault 5 projets de création de logements sociaux (143 logements) pour un montant de plus de 150 000.
 
Thézan-les-Béziers - Le bonheur est dans le pétrin
Non, la désertification des centres bourgs n'est pas une fatalité. La commune a entrepris de rénover et d'aménager le bâtiment de l'ancienne boulangerie fermée en 2017, place de l'hôtel de ville, pour faciliter l'installation d'un jeune couple de boulangers pâtissiers. Très attendue par les Thézanais, seniors en tête, l'ouverture d'« Au Pech gourmand » est prévue mi-août. La Région a mis la main à la pâte : 80 000.
 
EDUCATION
 
Pézenas - Un parc machines au top
 
Bac pro plastiques et composites, CAP ébéniste et menuisier installateur : chaque année, le lycée Charles Allies forme 45 élèves dans les meilleures conditions possibles. Après avoir investi dans le matériel dont ils ont besoin, la Région veille à l'entretenir. 49 000  ont été crédités pour la maintenance des presses à injecter et la mise en conformité des machines de l'atelier bois. L'ensemble sera opérationnel à la rentrée.
 
MER ET LITTORAL
Poursuivant l'objectif de devenir la 1ère Région à énergie positive d'Europe d'ici 2050, la Région Occitanie soutient les projets favorisant la production d'énergies renouvelables.
 
Loupian - Eco...logique
 
Ancrés au bassin de Thau, les Tarbouriech ont fait de Médithau, un fleuron de la conchyliculture française avec leur système d'élevage imitant l a marée grâce aux énergies vertes. Rénové, doté de machines de production et de bassins de purification une aide de la Région de plus de 66 000le mas de Loupian récupèrera une part des activités de celui de Marseillan. A la clé : moins d'allers-retours inter sites et donc d'impact sur l'environnement.
En mai 2020, la Région a décidé de soutenir dans l'Hérault 9 projets dans la filière pêche pour un montant de plus de 200 000.
ENVIRONNEMENT
Saint-Etienne-de-Gourgas - Coup de pouce pour jeune pousse
 
En février Chloé Amposta, ingénieure agronome de 28 ans, s'est installée maraîchère sur les terres familiales. Cultiver en bio et vendre en circuit court étaient une évidence pour la jeune femme qui a pu compter sur une aide de 5 500 de la Région pour acheter plants, poules pondeuses et outils, construire un poulailler mobile, etc. Elle espère s'agrandir petit à petit et embaucher.

 
TOURISME
Lodève - Fibre culturelle
Bonne nouvelle pour les 48 000 visiteurs annuels du musée de Lodève. D'avril à août 2021, ils pourront y découvrir une exposition exceptionnelle grâce à une aide de 18 000 . Fruit d'une coproduction interrégionale, « L'herbier tissé » présentera des collections de tapisseries empruntées aux musées Jean Lurçat, Dom Robert, Aubusson... participant au rayonnement culturel de l'Occitanie et à celui du tissage lodévois.
En mai 2020, la Région a décidé de soutenir dans l'Hérault 8 projets de valorisation du patrimoine culturel pour un montant de 51 000.
 
POUVOIR D'ACHAT ET SOUTIEN A LA CULTURE
Sérignan - Démocratiser l'art actuel
C'est dans ce village de 7000 habitants que le Musée Régional d'Art Contemporain a élu domicile. Sa visite était déjà gratuite toute l'année pour certains publics. Elle le sera désormais pour tous, le 1er dimanche de chaque mois. A découvrir ? 470 œuvres d'artistes de notoriété nationale et internationale, figures de grands mouvements ou jeunes talents, réunis sur 3200 m². Sans oublier des expositions temporaires ambitieuses.

Eco-chèque mobilité : bon pour le porte-monnaie et l’environnement

La Région favorise les déplacements doux et verts, tel l’achat de vélos et véhicules électriques. Après avoir lancé en 2019 l’éco-chèque mobilité, elle double au 1er juillet 2020 l’aide aux particuliers pour l’achat d’un vélo à assistance électrique et propose aux salariés cyclistes un bonus pour l’achat de leur vélo.

JPEG - 144.5 ko

Mis en place par la Région depuis 2019, l’éco-chèque mobilité fait du bien au pouvoir d’achat et encourage la transition énergétique. Et c’est un succès : plusieurs milliers de personnes en ont déjà bénéficié pour acheter un vélo neuf à assistance électrique ou une voiture électrique ou hybride rechargeable d’occasion.

Fin 2019, la Région a étendu son bénéfice aux collectivités locales s’engageant dans la conversion de leur parc de véhicules (jusqu’à 20 000 € pour une collectivité et 40 000 € pour un Parc Naturel Régional). Pour inciter encore plus d’Occitans à passer à l’électrique, la Région a voté deux nouvelles mesures lors de la commission permanente du 26 juin.
Au 1er juillet, elle double la prime à l’achat d’un vélo neuf à assistance électrique par les particuliers de 100 € à 200 €. En outre, elle crée un « Bonus Forfait Mobilité Durable » pour encourager plus de salariés à utiliser le vélo pour les trajets domicile-travail.
L’éco-chèque mobilité démontre notre volonté d’aider concrètement les habitants d’Occitanie à s’engager dans la transition énergétique, souligne Carole Delga. L’éco-chèque mobilité sert notre ambition de devenir la 1ère Région à énergie positive.

JPEG - 178.2 koNouveauté, le « Bonus Forfait Mobilité Durable » sera expérimenté en 2020 et 2021. Son objectif est de compléter le Forfait Mobilités Durables [1] remboursé aux salariés par l’employeur, une mesure prévue dans la Loi d’Orientation des Mobilités (mais que l’employeur n’est pas obligé de mettre en place). Le « Bonus Forfait Mobilité Durable » de la Région prendra en charge 50 à 80 % de l’achat d’un vélo.

L’aide pourra atteindre jusqu’à 240 € pour un vélo classique et jusqu’à 400 € pour un vélo à assistance électrique (VAE).

Au final, une personne non imposable achetant un VAE de 1 000 € recevrait une subvention régionale de 400 €, à laquelle pourraient s’ajouter jusqu’à 400 € versés par l’employeur et 200 € de bonus Etat. Autre calcul : une personne non imposable achetant 300 € un vélo classique recevrait une aide régionale de 240 €, à laquelle pourrait s’ajouter le Forfait Mobilités Durables versé par l’employeur.

Ils sont passés à l’électrique

Emilie, Ariégeoise : « J’ai acheté mon VTT à assistance électrique pour me rendre chez les personnes âgées ou handicapées dont je m’occupe et qui habitent à 5 ou 6 km de chez moi, d’abord pour faire des économies de carburant, ensuite pour l’aspect environnemental. L’aide de la Région m’a permis de franchir le pas. »

Thomas, de Canet-en-Roussillon, a opté pour une voiture électrique d’occasion en 2019. « J’en suis vraiment content. Je fais environ 100 km par jour et je n’ai aucun problème pour trouver des bornes de recharge. L’aide de la Région - 2 000 sur 14 500 euros - m’a décidé à sauter le pas. »

En savoir plus

La Région : Une commission permanente riche en transition énergétique, formation et solidarité

Une nouvelle fois, la transition énergétique s’est invitée à la commission permanente de la Région de ce vendredi 26 juin, via le renforcement de l’éco-chèque mobilité. Parmi les autres actions lancées ou soutenues par la Région, zoom sur le fonds L’Occal, l’ouverture de nouveaux campus connectés à la rentrée et l’appel à la participation citoyenne dans la lutte contre le racisme. 

JPEG - 140.3 ko
Crédits : Droits réservés - Région Occitanie

Les élus de la Commission permanente ont adopté ce vendredi 26 juin plus de 180 dossiers issus des 20 commissions de la Région. Parmi eux, le modèle de convention des avances remboursables du fonds L’Occal, qui mettra près de 80 M€ pour soutenir le redémarrage du tourisme, du commerce de proximité et de l’artisanat (cf. encadré). D’autres mesures ont été prises pour améliorer le quotidien des habitants d’Occitanie avec des actions pour la transition énergétique et les déplacements doux avec l’élargissement de l’éco-chèque mobilité et la création du Bonus Forfait Mobilité Durable, et pour la formation des jeunes avec la programmation de nouveaux Campus connectésLa Région se mobilise aussi contre le racisme, en faisant appel à la participation citoyenne des jeunes et des habitants d’Occitanie.

SUCCÈS ET EXTENSION DE L’ÉCO-CHÈQUE MOBILITÉ

Cet été, devenons tous Occitariens !

Croquer l’Occitanie à pleines dents : c’est l’invitation de la Région via la nouvelle campagne estivale Sud de France. Elle incite à devenir « Occitarien » en savourant les produits des terroirs d’Occitanie. Être « Occitarien », c’est manger 100% local, 100% convivial, c’est marquer sa solidarité avec les producteurs régionaux.

PNG - 435.3 ko

« Cet été, soyons tous Occitariens ! » La nouvelle campagne de communication Sud de France lancée par la Région invite à faire le choix des bons produits d’Occitanie, en particulier de ceux labellisés Sud de France, tout en soutenant les producteurs régionaux. La campagne estivale a notamment pour visages Pierre, producteur de fromages à Valentine en Haute-Garonne, Fabien, maraîcher à Montans dans le Tarn, Fabrice, viticulteur héraultais et Emmeline, ostréicultrice du Bassin de Thau. Elle mobilise aussi Romain Ntamack : le talentueux rugbyman toulousain est l’ambassadeur de la marque régionale Sud de France.

Soyons fiers de notre région, soyons tous Occitariens ! Être Occitarien, c’est vivre en Occitanie et manger des produits locaux, sains et de qualité, c’est montrer sa solidarité avec les producteurs régionaux. Nos emplettes sont nos emplois, réaffirme Carole Delga.
 
 

Cette campagne « Tous Occitariens » prolonge la plateforme web « solidarité-occitanie-alimentation ». Créée par la Région durant le confinement, elle permet de se faire livrer à domicile les produits « d’ici ». Le nouveau site web « Tous Occitariens » intègre cette plateforme, prolonge la formidable solidarité alimentaire et consolide les liens directs entre producteurs et consommateurs. Mi-juin, la plateforme mobilise environ 4 300 producteurs, commerçants, restaurateurs et traiteurs d’Occitanie.
Pour rejoindre le mouvement « Tous Occitariens », rien de plus facile : il suffit de s’inscrire par mail. En échange, vous recevrez une proposition hebdomadaire de menu occitarien. De quoi découvrir une gastronomie, fleuron de l’art de vivre et de la convivialité propre à l’Occitanie, « l’Occitalité ». 

En savoir plus

Lycées : une reprise en toute sécurité

Pour limiter le décrochage scolaire et favoriser l’accueil en toute sécurité des lycéens et des personnels, la Région a su rapidement mobiliser les moyens sanitaires nécessaires à la reprise dans les lycées. Durant le confinement, la continuité pédagogique a été mise en oeuvre grâce aux nombreux moyens numériques proposés par la Région, comme loRdi. 

JPEG - 593.7 ko

La crise sanitaire du Covid-19 a mis un coup d’arrêt aux activités scolaires et travaux dans les lycées. Très tôt, la Région a préparé la reprise et mis en œuvre les mesures nécessaires pour la sécurité de tous.

Des mesures sanitaires anticipées dans les lycées

Nettoyage complet des locaux, distribution de gel hydro-alcoolique, masques lavables… Pour la reprise dans les lycées, la Région a décidé d’intervenir largement pour assurer la protection sanitaire des lycéens et des personnels. Ce redémarrage, rendu possible grâce à l’investissement des agents régionaux des lycées, est primordial pour rétablir le lien avec les enseignants et limiter le décrochage scolaire des élèves en difficulté.

« Cette crise sanitaire a creusé les inégalités entre les élèves, c’est pour cette raison que la Région a mis tous les moyens sanitaires en œuvre pour les accueillir le plus rapidement possible », a déclaré Carole Delga.

L’Occitanie en pointe sur la continuité pédagogique

Mobilisée depuis 2017 pour développer l’usage des pratiques pédagogiques numériques dans les lycées, la Région est aujourd’hui en pointe dans ce domaine. Plus de 150 000 lycéens et apprentis ont été équipés d’un ordinateur portable grâce à loRdi. Un ENT (Environnement numérique de travail) commun à tous les établissements publics des deux académies a été mis en place. Les manuels scolaires numériques et les usages pédagogiques numériques ont été développés massivement. Le très haut débit a été déployé dans les lycées publics de la région. Toutes ces solutions développées pour assurer la continuité pédagogique ont été primordiales pour les lycéens durant le confinement.

Des chantiers sous haute protection

Dans les lycées, plus de 40 chantiers d’importance ont redémarré depuis le 27 avril. Et de nombreuses interventions de maintenance sont en cours. La Région a tout mis en œuvre pour que l’activité reprenne dans les meilleures conditions : désinfection des espaces communs, ajout de points d’eau, port obligatoire du masque au-delà des préconisations de sécurité sanitaire, réorganisation des actions pour limiter la co-activité… Dans chaque lycée, ces opérations ont été rendues possibles grâce à un plan d’intervention élaboré par les équipes régionales de maintenance. Ces 150 agents sillonnent le territoire d’Occitanie afin d’assurer la maintenance des établissements.

Côté construction, les lycées Martin Malvy à Cazères (31) et Simone Veil à Gignac (34) ouvriront leurs portes comme prévu en septembre 2020. Pour pallier au retard pris avec le confinement et la reprise progressive, certains bâtiments seront finalisés quelques semaines plus tard. Jusqu’en janvier 2021, les repas seront livrés pour les demi-pensionnaires et l’internat fermé. 

Transports scolaires, c’est le moment de vous inscrire !

Du 15 juin au 17 juillet, les inscriptions au transport scolaire sont ouvertes. Cette année les frais d’inscription baissent encore ! Ils sont plafonnés à 45€ pour les ayants-droits et gratuits pour les internes. Afin de respecter les mesures sanitaires, l’inscription en ligne est fortement recommandée.

En savoir plus

Solidarité alimentaire : la Région se mobilise pour les familles

Pour aider les familles en difficulté, la Région lance l’opération de solidarité « Bien manger pour tous ». Elle met des produits frais et locaux à disposition des associations qui doivent faire face à une hausse des demandes. 

PNG - 3.8 Mo

Augmentation du budget d’alimentation, fermeture de la restauration collective, baisse des revenus due à une activité partielle… La crise du Covid-19 a fragilisé encore un peu plus les familles et les jeunes, les privant de l’accès une alimentation de qualité. Aux côtés des associations d’aide alimentaire [1]la Région se mobilise pour les plus démunis et lance l’opération « Bien manger pour tous ».

La Région Occitanie répond présente pour soutenir les plus fragiles en cette période difficile. Nous voulons permettre à chacun et chacune d’avoir accès à une alimentation saine, de qualité, et à nos producteurs de continuer à vivre de leur activité, déclare Carole Delga

Des produits frais d’Occitanie

Avec l’aide de la Chambre régionale d’agriculture, la Région met à disposition des associations des produits frais, achetés aux producteurs locaux, pour qu’elles les distribuent aux familles les plus démunies. Fruits, légumes, viande, fromages… Près de 30 000 familles pourront bénéficier de plusieurs distributions jusqu’à l’été.

Cette opération solidaire est destinée aux publics fragilisés accompagnés habituellement par les associations d’aide alimentaire, ainsi qu’aux familles de lycéens boursiers. Elle permettra aussi aux producteurs, pénalisés par la fermeture des restaurants, de vendre leurs productions.
 

Les associations d’aide alimentaire au cœur du dispositif

Les produits frais collectés seront distribués aux familles via les associations d’aide alimentaire avec l’appui des bénévoles. Les bénéficiaires pourront venir récupérer les dons dans plus de 500 points de distribution répartis sur les 13 départements de la Région. Les familles des lycéens boursiers seront informées du dispositif par leur établissement scolaire. La Région mobilise 1,2 M€ pour cette opération de solidarité alimentaire.