Avec l'association Félins pour l'Autre, Grisette, très douce, est à l'adoption

 

L'association Félins pour l'autre, en partenariat avec Thau-Info.fr propose régulièrement un chien ou un chat pour une adoption qui doit toutefois être un engagement réfléchi.

 L'association se bat au quotidien afin d’aider les animaux en détresse, pour leur trouver de bons maîtres et leur offrir une seconde chance.
 
"Tous les jours, nous sommes appelés pour des situations d' urgence :
 
soins, abandon, maltraitance, négligence…

Nous sauvons les animaux grâce à des familles d'accueil qui s'occupent bénévolement de nos petits protégés, le temps de leur trouver
une famille d'adoption définitive.
 
benjCapture d’écran 2023-04-08 100927Tous nos animaux sont vus par un vétérinaire, nous les faisons identifier, vacciner et stériliser.
 
Ils sont ensuite proposés à l'adoption."

Toutes ces actions coûtent cher, et l'association
 
ne reçoit aucune subvention et fonctionne uniquement grâce aux dons et à la solidarité.
 
"Ceci n’est possible que grâce à vous, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour des dons financiers ou matériels (croquettes, litière, colliers/laisses, jouets, médicaments…),

et humain pour du bénévolat ! Grâce à votre soutien nous pouvons continuer nos actions.

 Avec l'association Félins pour l'Autre, Grisette, très douce, est à l'adoption

 

Femelle de 1 an 1/2 environ
Pucée et stérilisée
Visible sur Montpellier
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

"Craintive quand je ne connais pas, je deviens très présente et câline une fois la confiance installée.
J'adore les câlins sur le tapis où je vous offrirai une séance de ronronthérapie !
Je m'entends très bien avec les autres chats, qui auront droits aussi à leur part de câlins !
Vous l'aurez compris je suis un amour de minette qui ne fait aucune bêtise.
Pour mon épanouissement, j'aurai besoin d'une terrasse ou d'un petit bout de jardin pour lézarder au soleil.
On évitera les enfants en bas-âge qui me font peur.

Pour me rencontrer, contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant vos conditions d'accueil ainsi que vos coordonnées téléphoniques.
Pour mon adoption, il vous sera demandé le remboursement de mes frais d'identification et de stérilisation."benjCapture d’écran 2023-04-08 101007

Eau potable contaminée aux pesticides de synthèse, cela doit cesser.

 

Communiqué de Générations futures : "Eau potable contaminée aux pesticides de synthèse, cela doit cesser."

Générations Futures
 
 
Une étude de l'ANSES montre qu’un métabolite du fongicide Chlorothalonil (cancérogène possible) est présent au-dessus de la limite de qualité dans plus d’un prélèvement sur trois en France !
 
 
Générations Futures dénonce de nouveau la faiblesse du système d'évaluation et d'autorisation des pesticides qui conduit à cette situation sanitaire scandaleuse. Elle appelle les décideurs politiques à agir.
 
 
Contexte de l'étude.
 
 
Le 6 avril, l'Agence sanitaire française (l'ANSES) a publié une étude sur la présence, dans l'eau destinée à la consommation humaine, de composés chimiques, qui ne sont pas ou peu recherchés lors des contrôles réguliers. Les prélévements ont concerné le territoire français et ont donné lieu à plus de 136 000 résultats. L'étude s'est focalisée, entre autres, sur 157 pesticides et leurs métabolites (les sous-produits issus de la dégradation des pesticides dans les milieux).
 
 
Des résultats préoccupants.
 
 
L'étude attire l'attention sur le métabolite du fongicide chlorothalonil (interdit en 2019) appelé "R471811". Ce dernier est retrouvé dans plus d'un prélèvement sur deux avec des dépassements de la limite de qualité (0,1 µg/litre) dans plus d'un prélèvement sur trois !
Plus généralement, sur les 157 pesticides et métabolites recherchés, 89 sont détectés au moins 1 fois dans les eaux brutes et 77 fois dans les eaux traitées.
 
 
Générations Futures dénonce une pollution récurrente de l'eau par les métabolites de pesticides.
 
 
En septembre dernier, l'association a alerté dans un rapport (à retrouver sur generations-futures.fr) sur le fait que les autorités mettent sur le marché, en connaissance de causes, des pesticides engendrant des pollutions prévisibles de nos ressources - l'eau potable - par des métabolites. Ce rapport a concerné, à cette période, l'herbicide S-métolachlore et son métabolite l'ESA métolachlore. Il a été publié en parallèle de deux enquêtes du journal Le Monde et du magazine Complément d'enquête, qui ont dénoncé la contamination de l'eau du robinet par cet herbicide, conduisant 20 millions de Français à consommer une eau de boisson non conforme. L'histoire se répète donc. Cela ne peut plus durer !
"On sait depuis 2006, par la Commission européenne, que le pesticide chlorothalonil a la capacité de produire des métabolites en quantitié importante. Or, aucune recherche probante sur la toxicité des métabolites n'a été conduite et la recherche de ces métabolites dans les eaux est très récente. C'est donc une faillite totale du suivi post homologation pour cette molécule." déclare France Veillerette, porte-parole de Générations Futures.
 
 
Générations Futures appelle le gouvernement et notamment le ministre de l'Agriculture, à agir contre les pesticides qui contaminent nos eaux et non pas contre les décisions de retrait de pesticides.
 
 
En février dernier, l'ANSES a décidé du retrait des principaux usages du S-métolachlore. Mais en mars, lors du congrès de la FNSEA (syndicat agricole majoritaire), le ministre de l'Agriculture a déclaré demander à l'ANSES de revoir sa décision de retrait du S-métolachlore
 
Avec cette étude de l'ANSES qui alerte sur la contamination de notre eau potable par un autre pesticide - le chlorothalonil - Générations Futures :
  • demande au ministre de l'Agriculture de ne pas maintenir sur le marché le S-métolachlore, qui pollue notre eau potable.
  • plus généralement, de réduire urgemment la dépendance de l'agriculture française aux pesticides, qui contaminent nos eaux, mais aussi nos sols, notre air et nos aliments !
 
Générations Futures reste activement mobilisée, suit la situation de près et interviendra juridiquement à chaque fois qu’il sera nécessaire pour protéger la santé humaine et l’environnement.

l'association APAVH, MARLEY, 4 mois, est à l’ADOPTION !

Avec

L'association APAVH, en partenariat avec Thau-Info.fr propose régulièrement un chien ou un chat pour une adoption qui doit toutefois être un engagement réfléchi.
 
 L'association se bat au quotidien afin d’aider les animaux en détresse, pour leur trouver de bons maîtres et leur offrir une seconde chance.
 
"Tous les jours, nous sommes appelés pour des situations d' urgence :
 
soins, abandon, maltraitance, négligence…

Nous sauvons les animaux grâce à des familles d'accueil qui s'occupent bénévolement de nos petits protégés, le temps de leur trouver
une famille d'adoption définitive.
 
Tous nos animaux sont vus par un vétérinaire, et l'association les fait identifier, vacciner et stériliser.
 
Ils sont ensuite proposés à l'adoption." Toutes ces actions coûtent cher, et l'association
 
ne reçoit aucune subvention et fonctionne uniquement grâce aux dons et à la solidarité.
 
"Ceci n’est possible que grâce à vous, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour des dons financiers ou matériels (croquettes, litière, colliers/laisses, jouets, médicaments…), et humain pour du bénévolat ! Grâce à votre soutien nous pouvons continuer nos actions.

 Avec l'association APAVH, MARLEY, 4 mois, est à l’ADOPTION !barleCapture d’écran 2023-04-01 173447

Marley le plus gentil des bébés…
C'est une ado qui nous a appelé pour nous demander de venir chercher son chiot.
Son père le lui avait offert pour Noël, il avait 2 mois. Il fait des bêtises, pipi etc…des trucs de chiot et cela pose problème.

 

Et l'Apavh précise :
"Nous avons compris que c’était urgent, pour le chiot surtout, parce que tout le monde s’en fout.
A commencer par les parents qui n'ont même pas pris la peine de nous appeler, et encore moins de nous rencontrer.
Marley n’était pas identifié, pas vacciné, il n’avait jamais été vermifugé : en clair il n’a jamais vu un véto. On l’a embarqué avec ses deux peluches et son panier trop petit.
En 2023 il y a encore des parents qui offrent un chiot à leurs enfants, comme si c’était un objet.
Des parents qui laissent leur ado s’en charger comme si elle refourguait ses cartes Pokemon !
Depuis Marley a pris ses marques avec nous, c'est un gros bébé qui vit bien sa nouvelle situation ; pour lui tous ces copains c'est comme une colo ! Toujours un autre chien avec qui s’amuser.
Marley dort encore beaucoup c'est un vrai bébé, il observe énormément les choses et les gens.
C'est un petit bout sensible qui restera dans son coin s’il sent qu'il n'est pas le bienvenu, à l'inverse il viendra se coller tout contre vous parce qu'il aime les humains, petits et grands."barleCapture d’écran 2023-04-01 173530


Ce petit chien est surprenant d'adaptation, il est intelligent et comprend vite les choses. Pour un chiot c'est à souligner.
Doux, attachant, curieux Marley est un vrai petit cœur sur pattes ! Un loulou adorable qui fera le bonheur d'une famille avec ou sans enfants.

Sur le site : https://www.apavh.com/marley-2023
Contact : 06 58 73 25 62

Type Setter, mâle sera stérilisé à 6 mois.

Avec l'association Félins pour l'Autre, Chipie est à l'adoption

 

L'association Félins pour l'autre, en partenariat avec Thau-Info.fr propose régulièrement un chien ou un chat pour une adoption qui doit toutefois être un engagement réfléchi.

 L'association se bat au quotidien afin d’aider les animaux en détresse, pour leur trouver de bons maîtres et leur offrir une seconde chance.
 
"Tous les jours, nous sommes appelés pour des situations d' urgence :
 
soins, abandon, maltraitance, négligence…

Nous sauvons les animaux grâce à des familles d'accueil qui s'occupent bénévolement de nos petits protégés, le temps de leur trouver
une famille d'adoption définitive.
 
Tous nos animaux sont vus par un vétérinaire, nous les faisons identifier, vacciner et stériliser.
 
Ils sont ensuite proposés à l'adoption."

Toutes ces actions coûtent cher, et l'association
 
ne reçoit aucune subvention et fonctionne uniquement grâce aux dons et à la solidarité.
 
"Ceci n’est possible que grâce à vous, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour des dons financiers ou matériels (croquettes, litière, colliers/laisses, jouets, médicaments…),

et humain pour du bénévolat ! Grâce à votre soutien nous pouvons continuer nos actions.

 Avec l'association Félins pour l'Autre, Chipie est à l'adoptionbarleCapture d’écran 2023-04-01 173309
Femelle de 10 mois
Pucée et stérilisée
Visible sur Montpellier
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Chipie est une minette timide, qui aura besoin d'une famille calme et patiente pour se rassurer.
Une fois en confiance, elle viendra souvent vous voir pour une petite séance caresse, mais attention, c’est elle qui choisi son moment ! Très joueuse, les petites balles rebondissantes qu'elle peut tenir dans sa bouche sont ses jouets préférés.
Elle peut vivre en appartement.

Pour la rencontrer, contactez felinspourlautre en précisant vos conditions d'accueil ainsi que vos coordonnées téléphoniques.
Pour son adoption, il vous sera demandé le remboursement de ses frais d'identification et de stérilisation.barleCapture d’écran 2023-04-01 173403

APPEL aux BAINS de SOLEIL ! POUR LES CHIENS DE L'APAVH

 

L'association APAVH, en partenariat avec Thau-Info.fr propose régulièrement un chien ou un chat pour une adoption qui doit toutefois être un engagement réfléchi.
 
 L'association se bat au quotidien afin d’aider les animaux en détresse, pour leur trouver de bons maîtres et leur offrir une seconde chance.
 
"Tous les jours, nous sommes appelés pour des situations d' urgence :
 
soins, abandon, maltraitance, négligence…

Nous sauvons les animaux grâce à des familles d'accueil qui s'occupent bénévolement de nos petits protégés, le temps de leur trouver
une famille d'adoption définitive.borthCapture d’écran 2023-03-25 112122
 
Tous nos animaux sont vus par un vétérinaire, et l'association les fait identifier, vacciner et stériliser.
 
Ils sont ensuite proposés à l'adoption." Toutes ces actions coûtent cher, et l'association
 
ne reçoit aucune subvention et fonctionne uniquement grâce aux dons et à la solidarité.
 
"Ceci n’est possible que grâce à vous, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour des dons financiers ou matériels (croquettes, litière, colliers/laisses, jouets, médicaments…), et humain pour du bénévolat ! Grâce à votre soutien nous pouvons continuer nos actions.

Nous anticipons le nettoyage de printemps avec ce que vous allez peut-être amener à la déchetterie... mais qui pourrait bien faire des heureux ! borthCapture d’écran 2023-03-25 112155
Nos poilus aiment se prélasser sur leurs bains de soleil, de préférence rigides car ceux en toiles se déchirent compte tenu de l'usage intensif que les chiens en font.
Si vous avez un vieux bain de soleil dont vous souhaitez vous débarrasser, enfin un neuf c'est bien aussi, contactez-nous au 06 58 73 25 62 merci pour eux !.....

SIDACTION 2023 : 24, 25 ET 26 MARS - C’EST PARTI !

 

 VISUEL BOUCHE_SIDACTION 2023_110.jpg

ON N’A JAMAIS ETE AUSSI PROCHE
DE JOUIR D’UN AVENIR SANS SIDA.

Faire un don à Sidaction, c’est sauver des vies : appelez le 110 ou rendez-vous sur sidaction.org

 


Pour télécharger le dossier ,
cliquez ici.
Pour voir le spot vidéo de la campagne,cliquez ici.
Pour écouter les podcasts, cliquez ici


Le Sidaction 2023 est lancé ! Trois jours de collecte et d’information sur la lutte contre le virus du sida. Alors que la science a fait de grands progrès, 1 personne meurt chaque minute du sida dans le monde. Et les idées reçues et discriminations font toujours le lit de l’épidémie de VIH. 40 ans après sa découverte, plus de 38 millions de personnes vivent avec le virus à travers la planète. Si on n’a jamais été aussi proche d’y arriver, la mobilisation doit se poursuivre pour enfin jouir d’un avenir sans sida.

 Nos 35 médias partenaires - dont deux nouveaux : la plateforme France.tv et la chaîne BFM Business - se battent toujours aussi fidèlement aux côtés de Sidaction pour contribuer à mettre en lumière la lutte contre le VIH/sida et sensibiliser le plus grand nombre.

Dans sa nouvelle campagne d’appel à dons, Sidaction rappelle que la lutte contre le sida a connu de grandes avancées depuis 40 ans, avec l’arrivée des trithérapies en 1996 et plus récemment celle des traitements par voie injectable qui améliorent la vie quotidienne des personnes vivant avec le VIH. Les moyens de prévention se sont eux aussi diversifiés pour permettre une sexualité mieux protégée avec des outils adaptés à tous. Pourtant, des obstacles se dressent encore pour envisager un monde sans sida.

 Aujourd’hui, 650 000 personnes décèdent du sida chaque année dans le monde et on estime à près de 6 millions, dont plus de 24 000 en France, le nombre de personnes qui ne savent pas qu’elles sont contaminées.

La réalité de l’épidémie demeure très stigmatisante pour les personnes vivant avec le VIH et les idées reçues restent ancrées dans l’imaginaire collectif, laissant place à de fortes discriminations.

 

LES TEMPS FORTS DURANT LE WEEK-END


Un podcast inédit : « Ensemble, 40 ans de lutte contre le sida » avec les voix d’Isabelle Adjani, Marina Foïs, Catherine Ringer et Eddy de Pretto

Cette série de podcasts revient sur les principaux événements qui ont rythmé les 40 années de lutte contre le sida. De l'apparition des premiers cas au début des années 80 aux espoirs des dernières avancées médicales, en passant par l'arrivée des trithérapies, revivez quatre décennies de combats au plus près des chercheurs, des patients, des associations et de toutes celles et ceux qui ont entretenu l'espoir de voir disparaître un virus qui a définitivement bouleversé nos sociétés.

Une série documentaire inédite, produite par le studio Engle, et écrite par Anthony Passeron. 4 épisodes racontés par Isabelle Adjani, Marina Foïs, Catherine Ringer et Eddy de Pretto.

Disponible dès maintenant sur toutes les plateformes : https://podlink.to/ensemble


Le Sidragtion se mobilise pour Sidaction

À l’occasion du week-end du Sidaction 2023, l’équipe du Sidragtion battra le pavé dans la France entière afin de collecter des dons au profit de Sidaction. Aux côtés des trois fondatrices, Minima Gesté, Enza Fragola et Emily Tante, les drag-queens, drag-kings et drag-queers du Sidragtion organisent maraudes, collectes de rues, drag-shows militants ou humoristiques et soirées festives au profit de la lutte contre le sida ! Rendez-vous à Lille, Amiens, Rennes, Brest, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Marseille, Lyon, Clermont-Ferrand, Dijon, Strasbourg et Paris.

Plus d’informations sur l’événement : @sidragtion sur Instagram


« 50 ans du disco : les stars chantent pour le Sidaction »

Sous la présidence de Line Renaud et de l’ambassadeur de Sidaction, Jean Paul Gaultier, Julia Vignali et Vincent Niclo formeront un duo inédit pour accueillir sur la scène du Dôme de Paris de nombreux artistes. Ils célèbreront les 50 ans du disco en reprenant les grands classiques de ce phénomène musical né dans les années 70. Rendez-vous samedi 25 mars à 21h10 sur France 2.

Pour soutenir les personnes vivant avec le VIH en France et dans le monde, et faire progresser la recherche vers le vaccin et l’allègement thérapeutique, Sidaction a besoin de la mobilisation des donateurs pour collecter les fonds qui seront reversés aux programmes de recherche, ainsi qu’aux associations menant des projets de prévention, d’accès au dépistage et d’aide aux personnes vivant avec le VIH. Sidaction, toujours là contre le sida.


Pour faire un don à Sidaction
:

  • Par téléphone : en appelant le 110 (numéro d’appel gratuit)
  • Par Internet : www.sidaction.org
  • Par SMS au 92110 : en envoyant le mot « DON » pour faire un petit don de 5€ (coût d’envoi du SMS gratuit ou inclus dans les forfaits SMS)
  • Par courrier : Sidaction - 228, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS

Déclaration de Fabien Roussel : "le combat continue ! Construisons une autre majorité politique !"

 

Déclaration de Fabien Roussel : "le combat continue ! Construisons une autre majorité politique !"

(Déclaration de Fabien Roussel)

"À neuf voix près, la motion de censure n’a pas été adoptée. Quel naufrage pour le gouvernement ! Cette réforme reste illégitime.

Le combat continue car une majorité de progrès existe toujours dans notre pays contre cette réforme. Depuis le recours au 49-3, la révolte n’a fait que grandir.

Les grèves reconductibles se maintiennent dans de nombreux secteurs, elles s’ancrent dans plusieurs d’entre eux, elles commencent à peser sur l’activité économique.

Face au chaos provoqué par le président de la République et son gouvernement, nous devons répondre par notre unité, notre détermination à faire retirer cette réforme, et cela dans le respect de la démocratie. Face à la monarchie présidentielle qui fracture notre pays, face à la menace de dissolution de l’Assemblée nationale, j’appelle d’abord au retrait de cette réforme, seule exigence portée par nos concitoyens aujourd’hui.

Nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour la mettre en échec : recours au Conseil constitutionnel, référendum d’initiative partagée pour redonner à notre peuple les moyens d’imposer le retrait du projet gouvernemental, mobilisations à l’appel de l’intersyndicale. Retrouvons-nous jeudi 23 mars pour manifester avec l’objectif d’en faire une nouvelle journée d’action exceptionnelle.

Nous pouvons gagner en obtenant le retrait du projet ! L’avenir du pays se joue en ce moment.

Le camp de la gauche, du progrès et de la justice sociale sort renforcé de cette bataille.

Les organisations syndicales, depuis le 19 janvier, date de la première manifestation, ont été exemplaires. Elles ont multiplié les propositions alternatives à l’allongement de l’âge de départ, elles ont continuellement tendu la main au gouvernement et au président de la République, elles ont organisé des manifestations massives, exceptionnelles, joyeuses et déterminées.

Les forces politiques de gauche et écologistes, PCF, PS, LFI, EELV, GénérationS, GRS, avec leurs parlementaires présents au sein des sept groupes  du Sénat et de l’Assemblée nationale, ont montré par leur mobilisation, par de nombreux amendements communs, qu’une réforme progressiste des retraites était possible, elles ont uni leurs forces pour décrypter la réforme gouvernementale, elles se sont mobilisé dans des meetings communs. Elles ont travaillé en liaison constante avec les organisations syndicales, en collant au plus près de leurs attentes.

Tous ensemble, à travers manifestations, grèves, batailles parlementaires, nous avons construit un puissant mouvement exemplaire. Face à un pouvoir ultraminoritaire dans le pays, j’appelle à construire une alternative de progrès, rassemblant l’ensemble des forces de gauche, travaillant avec les organisations syndicales, respectant la démocratie sociale.

Construisons un pacte pour le redressement social et démocratique de la France, en vue d’une majorité et d’un gouvernement de la gauche et des écologistes uni et  respectueux des organisations syndicales.

Contrairement à ce que l’on entend trop souvent, l’extrême droite perd du terrain. Cette extrême droite, en effet, qu’a-t-elle fait ? Rien ou si peu. Rien dans les mobilisations, rien au Parlement, rien dans les propositions hormis une terrible suppression des cotisations sociales sur les salaires, privant notre Sécurité sociale de tout financement. Elle refuse d’augmenter le Smic, de rétablir l’ISF et elle n’a de cesse de s’attaquer à notre modèle social et aux syndicats autant qu’à nos compatriotes d’origine étrangère dont elle fait des boucs émissaires."

Le camp du progrès et de la justice sociale a une responsabilité historique. Forces de gauche et forces syndicales, dans le respect du rôle de chacun et de nos différences, l’avenir est désormais de notre côté !

Message de Fabien Roussel, député du Nord et secrétaire national du PCF,

Numérique responsable : distribution d'ordinateurs reconditionnés aux associations par la Ville et la Métropole

Vendredi 24 mars 2023, dans le cadre de sa politique Numérique responsable, la Ville et la Métropole de Montpellier ont fait don à différentes associations du territoire de matériel informatique reconditionné par l’association NOUAS Solidarité.
Numérique responsable : distribution d'ordinateurs reconditionnés aux associations par la Ville et la MétropoleVoir l'image en grand

En présence de Michaël DELAFOSSE, Manu REYNAUD, Agnès SAURAT et d'Abdelhak HARRAGA, Président de NOUAS Solidarité.

La Ville et la Métropole de Montpellier s’engagent dans la voie du reconditionnement pour donner une seconde vie aux équipements informatiques et lutter contre l’urgence climatique.

En janvier dernier, des ordinateurs réformés avaient été confiés à l’association NOUAS Solidarité afin de les reconditionner, c'est-à-dire les remettre à neuf, pour en redistribuer à des associations. Plus de 100 ordinateurs ont été distribués dans le cadre de cette opération.

Cette action est un choix volontariste de la Ville et de la Métropole de Montpellier, en faveur de la sobriété du numérique et pour lutter contre la fracture numérique. En fournissant des ordinateurs, les deux collectivités accompagnent la vitalité associative et contribuent à alimenter le secteur en plein essor du reconditionnement.

"Au début du mandat, nous avons fait le choix d’acquérir des ordinateurs portables pour que nos agents puissent avoir accès au télétravail et que les collectivités puissent assurer dans de bonnes conditions la continuité du service public. Nous avons alors réfléchi au devenir des ordinateurs de bureau fixes : et notre volonté a été de les donner aux associations pour les accompagner et les soutenir dans tous leurs projets qu'elles mènent sur le territoire.

C’est un geste fort, bon pour l'environnement, bon pour la cohésion sociale. Grâce à ce matériel reconditionné, nous donnons aux associations un outil qui facilite par exemple la gestion du nombre de leurs licenciés, leurs démarches internes, qui offre la possibilité de développer de nouveaux projets et permet de lutter contre la fracture numérique.

Je tiens à remercier toutes les équipes et toutes les personnes qui ont rendu cette initiative possible."

Michaël DELAFOSSE

Une démarche écologique et solidaire

Cette opération s'inscrit dans une démarche tout autant écologique que solidaire sur l'ensemble du territoire :

  • Sobriété numérique : Si rien n'est fait, l'impact du numérique sur les émissions à effet de serre va bientôt dépasser celui de l'aéronautique. 80 % des émissions du numérique sont dues au matériel, c’est là que nous devons concentrer nos actions : en allongeant la durée de vie des équipements informatiques, en les utilisant à bon escient et en les reconditionnant ou en recyclant, nous réduisons leur coût environnemental
  • Vitalité associative : Nombre d’associations n’ont pas les fonds pour se doter d’un ordinateur, essentiel à leur gestion. C’est essentiel pour nous de leur affirmer notre soutien.
  • Lutte contre la fracture numérique : Nous aidons les citoyens en difficulté avec le numérique (aussi appelé “illectronisme”) en fournissant des ordinateurs si nécessaires aujourd’hui à l'insertion, à la réussite sociale et professionnelle de chacun.
  • Insertion professionnelle : Le reconditionnement des ordinateurs permet d’offrir du travail à une cinquantaine de personnes pendant plusieurs mois au sein de l’association NOUAS, dans un secteur en plein essor.

Exemples d’utilisation par les associations

  • Mise à disposition d’ordinateurs pour accompagner les publics dans une montée en compétence au numérique et dans leur recherche d’emploi,
  • Soutien scolaire assuré par les associations facilité grâce aux ordinateurs (recherche de contenus en ligne, apprentissage de la bureautique aux enfants, …),
  • Les ordinateurs représentent une aide précieuse pour les associations qui en ont besoin pour la gestion courante de leurs activités.

Une opération complémentaire aux actions de la collectivité

  • Inclusion numérique : La Métropole, la Ville et le CCAS de Montpellier sont engagés dans une démarche d’accompagnement des citoyens. 12 conseillers numériques « France Services » accompagnent les habitants dans les usages numériques quotidiens sur tout le territoire métropolitain (pour faire ses démarches en ligne par exemple, création d’une adresse mail et mot de passe ou apprendre tout simplement à se servir d’une machine). Il est possible de prendre rendez-vous avec ces conseillers dans les médiathèques, les Maisons pour tous ou encore les guichets de proximité.
  • Sobriété numérique : La semaine dernière s’est tenue la semaine du nettoyage numérique (Digital Cleanup Week) au sein de notre collectivité : des stands étaient installés dans le hall de l'Hôtel de ville et l'Hôtel de Métropole pour que chacun puisse déposer ses vieux appareils qui trainent dans les tiroirs. En parallèle, la collectivité va mettre en place son Plan Numérique Responsable 2025, lequel sera prochainement soumis au vote du Conseil municipal et du Conseil métropolitain, en cohérence avec la loi REEN qui vise à réduire l'empreinte environnementale du numérique… Ce programme prévoit une série de mesures pour favoriser un numérique plus sobre, plus responsable et écologiquement plus vertueux. 

Avec l'association PERLE, PISTACHE, un petit gabarit , 8 mois, est à L'ADOPTION!

 

L'association PERLE, en partenariat avec Thau-Info.fr propose régulièrement un chien ou un chat pour une adoption qui doit toutefois être un engagement réfléchi.

 L'association se bat au quotidien afin d’aider les animaux en détresse, pour leur trouver de bons maîtres et leur offrir une seconde chance.
 
"Tous les jours, nous sommes appelés pour des situations d' urgence :
 
soins, abandon, maltraitance, négligence…

Nous sauvons les animaux grâce à des familles d'accueil qui s'occupent bénévolement de nos petits protégés, le temps de leur trouver
une famille d'adoption définitive.
 
Tous nos animaux sont vus par un vétérinaire, nous les faisons identifier, vacciner et stériliser.
 
Ils sont ensuite proposés à l'adoption."

Toutes ces actions coûtent cher, et l'association
 
ne reçoit aucune subvention et fonctionne uniquement grâce aux dons et à la solidarité.
 
"Ceci n’est possible que grâce à vous, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour des dons financiers ou matériels (croquettes, litière, colliers/laisses, jouets, médicaments…),

et humain pour du bénévolat ! Grâce à votre soutien nous pouvons continuer nos actions.

 Avec l'association PERLE, PISTACHE, un petit gabarit , 8 mois, est à L'ADOPTION!bonasCapture d’écran 2023-03-18 132941

Pistache est une petite minette, un petit gabarit à la recherche d'une gentille et douce famille.

C'est une petite bavarde qui communique beaucoup elle sait se faire comprendre quand elle a envie de jouer, quand elle a envie d'un câlin ... Elle a aussi son petit caractère et sait faire comprendre quand quelques chose lui déplait.
Voilà une adorable puce qui colorera votre quotidien et illuminera votre vie!
Elle aime bien lézarder au soleil, sentir les fleurs, grimper aux arbres.. Dans son nouveau foyer un jardin fera son bonheur.
Très proche de son humain, elle aime les caresses, jouer à la canne à pêche, courir après une balle .. Partager tous ces moments avec lui!bonasCapture d’écran 2023-03-18 133143


Elle se sent très rapidement à l'aise avec les inconnus et s'adapte très facilement aux nouveaux environnements.
Elle a besoin d'une famille présente qui pourra lui accorder toute l'attention dont elle a besoin, Pistache devra être la seule poilue de la maison, elle ne souhaite pas partager son humain!
Contact : 06 81 94 75 62

Avec l'association APAVH,JONAS, un chien qui sourit, 10 mois, est à l’ADOPTION !

 

L'association APAVH, en partenariat avec Thau-Info.fr propose régulièrement un chien ou un chat pour une adoption qui doit toutefois être un engagement réfléchi.
 
 L'association se bat au quotidien afin d’aider les animaux en détresse, pour leur trouver de bons maîtres et leur offrir une seconde chance.
 
"Tous les jours, nous sommes appelés pour des situations d' urgence :
 
soins, abandon, maltraitance, négligence…

Nous sauvons les animaux grâce à des familles d'accueil qui s'occupent bénévolement de nos petits protégés, le temps de leur trouver
une famille d'adoption définitive.
 
Tous nos animaux sont vus par un vétérinaire, et l'association les fait identifier, vacciner et stériliser.
 
Ils sont ensuite proposés à l'adoption." Toutes ces actions coûtent cher, et l'association
 
ne reçoit aucune subvention et fonctionne uniquement grâce aux dons et à la solidarité.
 
"Ceci n’est possible que grâce à vous, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour des dons financiers ou matériels (croquettes, litière, colliers/laisses, jouets, médicaments…), et humain pour du bénévolat ! Grâce à votre soutien nous pouvons continuer nos actions.

 Avec l'association APAVH,JONAS, un chien qui sourit, 10 mois, est à l’ADOPTION !bonasCapture d’écran 2023-03-18 132757

Et l'APAVH NOUS PRECISE A SON SUJET :

"Nous avons déjà un chien qui sourit, c'est Doudou ! Comme lui, Jonas retrousse ses babines et sourit quand il est content ou embarrassé.
C'est trop mignon, il est trop mignon. Mais impossible de capturer ce moment sur une image.
Ce bébé est arrivé de la fourrière, comme la plupart de nos chiens, nous ne connaissons rien de son passé.
Sa vie commence avec nous ; pour sa vie d'avant on s'en doute, son histoire est comme pour les autres : un chiot donné tout petit, qui grandit, dont il faut s'en occuper, etc… l'abandon classique. "

 bonasCapture d’écran 2023-03-18 132848


"Voilà pourquoi tous nos chiens sont stérilisés, pour ne pas participer au business de ces milliers de jeunes chiens abandonnés, de cette misère animale due à l'inconséquence des particuliers.
Nous avons installé Jonas avec Sasha, une vraie chipie qui lui mange sa gamelle quand elle a terminé la sienne, c'est elle sur les photos avec lui.
Elle joue un peu fort mais il ne lui en veut pas, il se laisse faire.
Parce que c'est encore un chiot, il a beaucoup de choses à apprendre, il est intelligent et curieux, très observateur, alors il apprendra vite surtout si vous êtes un bon professeur.
Jonas s'entend avec les autres chiens, pour les chats on ne sait pas mais là encore il apprendra.
Jonas aime les humains, petits et grands, il cherche le contact avec des caresses.
Un vrai chien de famille que vous pourrez faire suivre en rando et pourquoi pas au bureau !? "

Sur notre site : https://www.apavh.com/jonas-2023
Contact : 06 58 73 25 62

Type Labrador, mâle stérilisé.

Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage LPO Occitanie - Villeveyrac : SUSPENSION DES ACCUEILS D'OISEAUX MARINS

 

En raison d'un cas avéré de grippe aviaire sur une mouette rieuse trouvée sur le littoral héraultais et du risque de contamination impliqué par l'accueil d'espèces " à risque" , le centre de sauvegarde n'accueille plus d'oiseaux marins (goélands, mouettes, etc) jusqu'à nouvel ordre , les espèces marines étant les plus touchées par la maladie.
---
Pour information, bien que le risque de contamination aux mammifères soit faible, et qu'aucun cas de contamination à l'Humain n'ait été recensé en France, il convient de laisser sur place tout oiseau suspect (vivant ou mort) et de ne pas y toucher.
 Les structures à contacter, en cas de découverte, sont :
- Pour un cadavre suspect : l'OFB de votre département (pour éventuelles analyses) ou la DDPP de la région (pour enlèvement d'un cadavre sur terrain privé) ou la mairie de votre commune (pour enlèvement d'un cadavre sur terrain public)
- Pour un individu suspect et agonisant : les services vétérinaires de la DDPP de votre région pour une euthanasie
 Pour connaître les symptômes de la grippe aviaire sur un oiseau et pour toute autre question à ce sujet, nous vous invitons à consulter la FAQ de la LPO à ce sujet : https://www.lpo.fr/.../agir-pour-la.../faq-grippe-aviaire
 En réaction à ce cas positif à la grippe aviaire, la préfecture a publié un arrêté (16 mars, arrêté n° 33) définissant une zone de contrôle temporaire sur plusieurs communes.
L'arrêté est consultable ici :