CORONAVIRUS : Continuité du service public dans l'Hérault

Face à l’évolution préoccupante de la pandémie du coronavirus COVID-19 dans l’Hérault, le Département prend toute la mesure de la crise. Depuis lundi 2 mars, une cellule de crise relaie les recommandations ministérielles et exerce une veille active sur les conséquences de la pandémie. Le Département s’est pleinement mobilisé pour assurer la santé de tous et la continuité du service public.

Ce samedi 14 mars 2020, le Président Kléber MESQUIDA à propos de la continuité des services publics départementaux a demandé à ce que :

- l’ensemble des structures accueillant du public (foyer de l’enfance, EHPAD, établissements pour personnes en situation de handicap, assistants familiaux et maternels...) soit mobilisé pour assurer l’ensemble des services du Département et maintienne un service de qualité aux usagers.
- toutes les prestations de solidarité soient versées aux bénéficiaires : personnes âgées, personnes handicapées, RSA... ainsi que les paiements aux établissements, services et prestataires du Département.
- d’autre part, les Mardis d’O, conférences littéraires, sont annulées jusqu’à nouvel ordre. Par ailleurs, les agents recevant du public ont été largement sensibilisés aux gestes de précaution et s’assurent de les relayer afin de protéger les usagers.

 "Notre pays connaît une crise sans précédent. La santé des concitoyens prime sur toute autre considération. En lien permanent avec les autorités préfectorales et les autorités de santé, j’ai demandé aux services du Département de prendre toutes les mesures nécessaires face à la pandémie. Je tiens aussi à assurer tous les Héraultais que je veillerai personnellement à la continuité des services publics départementaux" Kleber Mesquida, Président du Département de l’Hérault.

COVID 19 : le CHU de Montpellier innove

Le CHU de Montpellier adapte son application MHLINK au suivi des patients confinés à domicile, notamment ceux atteints de COVID-19.

"Les patients atteints de coronavirus dont l'état de santé le permet sont désormais suivis à domicile. S'ils le souhaitent, les nouveaux patients diagnostiqués pourront utiliser l'application MHLINK."

L’image contient peut-être : texte

CHU de Montpellier face à l'épidémie du Conoravirus

Mardi 10 mars 2020, le CHU de Montpellier déclenche la préparation officielle du niveau 1 de mobilisation de son plan blanc 

Medic, Hospital, Laboratory, Medical

Communiqué de Presse du CHU de Montpellier

Pour anticiper et répondre à l’évolution rapide de la situation sanitaire exceptionnelle liée au COVID-19, la cellule de crise COVID-19 du CHU de Montpellier a déclenché la préparation du niveau 1 de son plan de mobilisation, conformément aux directives nationales. 

Ces mesures s’ajoutent à celles déjà prises depuis l’apparition du Coronavirus COVID-19 pour adapter l’organisation du CHU de Montpellier et renforcer les équipes des secteurs les plus concernés. 

En quoi consiste le plan de mobilisation du CHU de Montpellier ?

Le plan de mobilisation de l’établissement vise à adapter l’organisation de l’établissement pour faire face à un potentiel afflux de patients à prendre en charge. Ce plan, couramment appelé plan blanc, fixe les principes de mobilisation de l’établissement et de ses professionnels en cas de situation sanitaire exceptionnelle.

Les mesures concrètes sont adaptées en fonction des caractéristiques précises des évènements pressentis. Dans ce contexte, le CHU de Montpellier devra potentiellement faire face à une mobilisation importante de ses capacités d’hospitalisation sur une durée indéterminée. 

Qu’est-ce que signifie le déclenchement du niveau 1 ?

Dans le cadre du coronavirus COVID-19, le niveau 1 du plan de mobilisation du CHU de Montpellier repose sur 4 principes :

  • Renforcer la filière spécifique « respiratoire » mise en place au niveau des urgences Lapeyronie, afin de garantir le maintien de deux circuits de prise en charge des patients séparés entre, d’une part, les urgences respiratoires, d’autre part, les autres urgences ;
  • Renforcer la filière de dépistage ambulatoire mise en place au niveau des maladies infectieuses et tropicales (MIT) ;
  • Relocaliser le département des maladies infectieuses et tropicales à proximité de la réanimation médicale à l’hôpital Lapeyronie. Ceci permettra d’une part, de faciliter le transfert des patients hospitalisés, dans le cas où certains d’entre eux nécessiteraient une prise en charge réanimatoire et d’autre part, d’étendre la capacité d’hospitalisation des maladies infectieuses et tropicales au-delà des 20 lits dont ce service dispose actuellement.
  • Organiser la déprogrammation de certaines activités non urgentes en médecine comme en chirurgie pour assurer une disponibilité suffisante de nos capacités d’hospitalisation et organiser, si besoin, le renfort en professionnels de santé des secteurs en première ligne (SAMU, Urgences, MIT).

Pourquoi maintenant ?

Les principes de réorganisation présentés ci-dessus nécessitent des opérations importantes en termes de préparation concertées avec les équipes médicales, paramédicales et logistiques. 

A l’échelle d’un grand établissement comme le CHU de Montpellier, cette réorganisation prendra quelques jours pour être pleinement opérationnelle avec la réalisation de plusieurs déménagements internes. 

C’est pourquoi la cellule de crise du CHU, qui réunit les experts médicaux de l’hôpital, a pris la décision d’anticiper une potentielle évolution de la situation sanitaire locale, en lançant dès maintenant la mise en œuvre de ces réorganisations. Ceci permettra au CHU d’être préparé en cas d’augmentation du nombre de cas de COVID-19 sur son territoire. 

Quelles conséquences pour les patients et visiteurs ?

Certaines activités non urgentes seront déprogrammées. Les patients concernés seront contactés directement par les équipes de soins. Il n’est pas nécessaire que les patients prennent l’initiative de prendre contact avec le CHU de Montpellier pour vérifier le maintien ou l’annulation de leur venue.

Le CHU de Montpellier tient à rassurer les patients qui lui font confiance : toutes les activités urgentes de recours gérées par l’établissement restent pleinement assurées. 

Ce soir, le Directeur Général, Thomas Le Ludec et le Président de la Commission médicale de l’établissement, le Pr. Patrice Taourel tiennent à saluer l’extraordinaire mobilisation de ses professionnels face à cette situation sanitaire exceptionnelle.

6ème Salon des héritières de Bacchus

Dimanche 8 mars 2020 à Claret à partir de 10h30 à 19h

Seul salon des vins dédié aux vigneronnes venues de toute la France.
Une trentaine de vigneronnes soit plus de 24 appellations de représentées
Restauration sur place

détail
Salle Polyvalente, place du Millénaire
34270 Claret
Entrée Salon 2020 avec verre sérigraphié : 6€

Impôts fonciers : pas d'augmentation dans l'Hérault

Sur proposition du Président Kléber MESQUIDA, l’assemblée départementale a voté ce lundi le gel du taux de taxe foncière sur les propriétés bâties. Pour la 3ème année consécutive, le Département choisit de ne pas augmenter ses impôts fonciers afin de préserver le pouvoir d’achat des Héraultais. Malgré les contraintes financières de plus en plus lourdes qui pèsent sur le Département dans le cadre du Pacte de Cahors, ce choix fort est rendu possible grâce à une politique de gestion saine qui porte ses fruits : optimisation des recettes, rationalisation des dépenses et maîtrise active de la dette. 

UN CAP BUDGÉTAIRE MAINTENU SANS AUGMENTATION D’IMPÔTS

Le Budget primitif 2020 affiche un montant de 1,5 milliard d’euros. Il va être utilisé pour répondre aux attentes des Héraultais et poursuivre les grands projets pour l’Hérault sans aucune augmentation de la fiscalité. C’est là, l’assurance d’un budget maîtrisé et équilibré.

Ce budget s’organise en deux grands postes de dépenses : l’investissement à hauteur de 241 M€ et le fonctionnement pour 1 milliard 215 millions €.

En maintenant un tel niveau d’investissement, le Département offre aux communes et aux intercommunalités une aide précieuse pour réaliser leurs projets et dynamiser l’activité du territoire. Investir c’est favoriser l’emploi, offrir des équipements publics de qualité, innover

et accompagner les professionnels. Les grands projets que nous menons sont aussi rendus possibles grâce à la maîtrise par le Département de ses dépenses de fonctionnement.

La double peine imposée par l’État à notre collectivité serait pourtant désastreuse sans ces efforts et une très bonne santé financière due notamment au dynamisme démographique qui renforce le produit des droits de mutation que nous percevons.

L’ÉTAT PONCTIONNE LE DÉPARTEMENT

En effet, l’État ne compense pas les dépenses de solidarité qu'il a transférées aux Départements. Dans l'Hérault, c'est 209 M€ en moins que la collectivité doit assumer. À cela s'ajoute les dépenses que l'État n'assume plus pour la maintenance informatique des collèges et l'accueil des mineurs isolés.

L’obligation faite au Département de limiter à 1,25 % l’augmentation de ses dépenses de fonctionnement est une autre atteinte. C’est le fameux Pacte de Cahors décidé par le Premier ministre. En cas de dépassement, l’État ponctionne 100 % de la somme dépassée. Or ce n’est pas le Département qui décide des sommes à verser, notamment aux plus démunis que sont les personnes handicapées, les enfants mineurs placés sous sa protection, les personnes en insertion ou encore les personnes âgées dépendantes. Ces dépenses sont obligatoires et le nombre d'Héraultais concernés ne cesse d’augmenter. Pour 2020, l’État devrait ainsi appliquer une amende de 20 M€ pour des dépenses dont le Département n’a pas la maîtrise.

Malgré cet étau gouvernemental, le Département maintient le cap budgétaire. Il met tout en oeuvre pour garantir un service public efficace et assurer une meilleure qualité de vie à tous les Héraultais. 

Horaires d'ouverture des bureaux de vote

Elections municipales

Lors des 2 tours du scrutin municipal des 15 et 22 mars 2020, les bureaux de vote ouvriront : De 8h00 à 18h00

Sauf Montpellier 8h00 -20h00 (la clôture du scrutin est fixée à 20 heures dans les 135 bureaux de vote de la commune)

Et Béziers 8h00 –19h00

(la clôture du scrutin est fixée à 19 heures dans les 54 bureaux de vote de la commune)

LISTE DES CANDIDATURES : http://www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Elections-et-citoyennete/Elections/Elections-Municipales-2020/Etat-des-candidatures

Calamité agricole : demande d’indemnisation avant le 3 avril

Reconnaissance de calamité agricole suite aux pluies et inondations du 22 au 23 octobre 2019

Dépôt des dossiers de demande d’indemnisation avant le 3 avril 2020

Danube, High Water, Flood, River

Le comité national de gestion du risque en agriculture, réuni le 29 janvier 2020, a donné un avis favorable à la demande de reconnaissance au titre des calamités agricoles suite aux pluies et inondations du 22 au 23 octobre 2019 dans le département de l’Hérault.

Les biens reconnus sinistrés sont :

- les pertes de récolte en pépinière/horticulture ;

- les pertes de fonds sur sols et ouvrages agricoles, palissages, clôtures, cultures pérennes (vigne, fraisier, olivier, kiwi, asperge, framboisier), ruche, stocks extérieurs, cheptel vif (poule pondeuse).

La zone reconnue sinistrée concerne 215 communes

Afin de bénéficier d'une indemnisation, les exploitants agricoles concernés peuvent déposer, avant le 3 avril 2020 (cachet de la poste faisant foi) une demande par formulaire papier auprès de la direction départementale des territoires et de la mer de l'Hérault (DDTM 34)

Le formulaire est disponible sur le site internet des services de l’État : www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture-foret-et-developpement-durable/Agriculture/Calamites-Agricoles/

A NOTER: le lundi 9 mars 2020, une journée d’information et d’aide au remplissage des formulaires est organisée à la salle Campotel à Servian (en face de la piscine Muriel Hermine).

Contacts et renseignements: DDTM 34 / SAFBâtiment Ozone -181, place Ernest Granier -CS 60556 -34064 MONTPELLIER Cedex 204 34 46 60 51 ou 60 68 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Liste des 211 communes concernées:Abeilhan, Adissan, Agde, Les Aires, Alignan-du-Vent, Aniane, Arboras, Argelliers, Aspiran, Aumelas, Aumes, Autignac, Avène, Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-Vieux, Bassan, Bédarieux, Bélarga, Berlou, Bessan, Béziers, La Boissière, Le Bosc, Boujan-sur-Libron, Le Bousquet-d'Orb, Bouzigues, Brenas, Brignac, Cabrerolles, Cabrières, Campagnan, Camplong, Canet, Capestang, Carlencas-et-Levas, Castelnau-de-Guers, Castelnau-le-Lez, Causse-de-la-Selle, Causses-et-Veyran, Caussiniojouls, Caux, Le Caylar, Cazedarnes, Cazouls-d'Hérault, Cazouls-les-Béziers, Cébazan, Celles, Cers, Cessenon-sur-Orb, Ceyras, Clapiers, Clermont-l'Herault, Colombiers, Combes, Corneilhan, Coulobres, Cournonsec, Cournonterral, Creissan, Le Cros, Cruzy, Dio-et-Valquières, Espondeilhan, Fabrègues, Faugères, Florensac, Fontes, Fos, Fouzilhon, Fozières, Frontignan, Gabian, Gigean, Gignac, Graissessac, Hérépian, Joncels, Jonquières, Lacoste, Lagamas, Lamalou-les-Bains, Lattes, Laurens, Lauroux, Lavalette, Lespignan, Lezignan-la-Cèbe, Liausson, Lieuran-Cabrières, Lieuran-les-Béziers, Lignan-sur-Orb, Lodève, Loupian, Lunas, Magalas, Maraussan, Margon, Marseillan, Mauguio, Maureilhan, Merifons, Mèze, Mireval, Montady, Montagnac, Montarnaud, Montbazin, Montblanc, Montels, Montesquieu, Montferrier-sur-Lez, Montpellier, Montpeyroux, Mourèze, Murviel-les-Béziers, Murviel-les-Montpellier, Nebian, Neffiès, Nézignan-l'Eveque, Nissan-lez-Enserune, Nizas, Octon, Olmet-et-Villecun, Pailhes, Palavas-les-Flots, Paulhan, Pégairolles-de-l'Escalette, Péret, Pérols, Pézenas, Pézènes-les-Mines, Pierrerue, Pignan, Pinet, Plaissan, Les Plans, Poilhes, Pomerols, Popian, Portiragnes, Le Pouget, Le Poujol-sur-Orb, Poujols, Poussan, Pouzolles, Pouzols, Le Pradal, Prades-sur-Vernazobre, Le Puech, Puechabon, Puilacher, Puimisson, Puissalicon, Puisserguier, Quarante, Roquebrun, Roquessels, Rosis, Roujan, Saint-André-de-Sangonis, Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Saint-Chinian, Saint-Clément-de-Rivière, Saint-Etienne-de-Gourgas, Saint-Etienne d’Estrechoux, Saint-Felix-de-l’Heras, Saint-Felix-de-Lodez, Saint-Geniès-de-Fontedit, Saint-Gervais-sur-Mare, Saint-Guilhem-le-Désert, Saint-Guiraud, Saint-Jean-de-Fos, Saint-Jean-de-la Blaquière, Saint-Jean-de-Védas, Saint-Nazaire-de-Ladarez, Saint-Pargoire, Saint-Paul-et-Valmalle, Saint-Pierre-de-la-Fage, Saint-Pons-de-Mauchiens, Saint-Privat, Saint-Saturnin-de-Lucian, Saint-Thibéry, Salasc, Saussan, Sauvian, Sérignan, Servian, Sète, Soubes, Soumont, Taussac-la-Billière, Thézan-les-Béziers, Tourbes, La Tour-sur-Orb, Tressan, Usclas-d'Hérault, Usclas-du-Bosc, Vailhan, Valmascle, Valras-Plage, Valros, Vendemian, Vendres, Vias, Vic-la-Gardiole, Vieussan, Villemagne-l'Argentière, Villeneuve-les-Béziers, Villeneuve-les-Maguelone, Villeneuvette, Villeveyrac.

SOLIDARITÉS : DES NOUVEAUX LOCAUX POUR LES HABITANTS DU MILLÉNAIRE

JEUDI 5 MARS À 11H, AU 233 RUE GUGLIELMO MARCONI À MONTPELLIER, KLÉBER MESQUIDA,  PRÉSIDENT DU DÉPARTEMENT, PATRICIA WEBER, VICE-PRÉSIDENTE DÉLÉGUÉE AUX SOLIDARITÉS À LA PERSONNE, JACQUES RIGAUD, VICE-PRÉSIDENT DÉLÉGUÉ AUX BÂTIMENTS DÉPARTEMENTAUX ET AUX MOYENS OPÉRATIONNELS, ONT INAUGURÉ LES NOUVEAUX LOCAUX DU SERVICE DES SOLIDARITÉS MILLÉNAIRE.

Maison des solidarités Millénaire

Cette inauguration marque l’aboutissement de la réorganisation des services départementaux en 6 Maisons de la Solidarité et 33 antennes.

Le Service départemental des Solidarités Millénaire est l’un des 11 sites répartis sur le territoire montpelliérain. Ces nouveaux locaux situés sur le site Marconi, propriété du Département, viendront remplacer l’ancien site de l’Atrium.

Le Département a réorganisé ses services pour être au plus près de ses interlocuteurs et leur apporter des réponses individuelles : accueil, information et orientation uniques pour les familles, les seniors, les personnes en situation de handicap et toutes personnes nécessitant un accompagnement social et familial, une information sur l’accès aux droits, au logement, un accompagnement pour lever les freins à l’emploi, une protection maternelle et infantile…

Des professionnels spécialisés à l’écoute du public

Les professionnels du Service départemental des Solidarités Millénaire accompagnent les habitants selon leur situation et besoin(s) en matière de :

  • Action sociale et insertion
  • 8 assistantes de services sociaux ;
  • 2 conseillères en économie sociale et familiale ;
  • Protection Maternelle Infantile
  • 1 médecin ;
  • 1 sage-femme, 1 infirmière, 3 puéricultrices ; 
  • Enfance
  • 3 éducatrices, 1 assistante sociale, 3 assistantes administratives. 

DES LOCAUX MODERNES ET SPACIEUX POUR ACCUEILLIR LE PUBLIC

Le projet consiste en l’extension du site situé 233 rue Guglielmo Marconi. Le bâtiment existant a bénéficié d’une rénovation complète avec une isolation par l’extérieur, une nouvelle étanchéité avec isolation en toiture et réfection complète des aménagements intérieurs.

Pour accueillir le public, à l’extérieur un parking réservé a été aménagé ainsi qu’un accès pour les personnes à mobilité réduite et les mamans avec poussette. Enfin, une meilleure insonorisation des locaux permet de mener des entretiens dans de meilleures conditions.

La surface totale des locaux est d’environ 750 m². Coût global de l’opération : 2,3M€

Rame traditionnelle : championnat de France à Mèze

Dimanche 8 mars 2020

 

La 1ère manche du Championnat National 2020 aura lieu à Mèze, le dimanche 8 mars, sur le Lac du Sesquier, et sera organisée par la Jeune Lance Sportive. Les autres phases de la compétition se dérouleront :

  • 29 mars au Cros de Cagnes (06),
  • 5 avril à Istres (13).

La finale se déroulera à Sérignan (34) le 26 avril 2020.

  

 

Les Mardis d'Ô accueillent Hélène Monsacré et Pierre Judet de la Combe

Lors de cette rencontre au Théâtre D' O à Montpellier le mardi 03 mars à 20h, ils viendront évoquer leur nouvel essai « Tout Homère » et expliqueront pourquoi Homère est le fondement de notre culture.

Plus d’info  http://bit.ly/2IfIPY1

Une soirée en partenariat avec la librairie La Géosphère

PRATIQUE

- Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
- Ouverture de la billetterie (un billet doit être pris à l’accueil du Théâtre d’Ô à partir de 18h
- Possibilité de garer son véhicule sur le parking du Théâtre d’Ô
- Information 04 67 67 36 22

Les Mardis d’Ô c'est l’un des rendez-vous culturels du Département qui invite des auteurs de référence dans les domaines de la science, des savoirs et de la littérature, à échanger et débattre avec vous.

Avec la Gendarmerie : la trajectoire de sécurité

La sécurité des deux roues motorisées est un enjeu prioritaire dans notre département.
Les gendarmes de l’escadron départemental de sécurité routière de l’Hérault animeront lors de plusieurs demi-journées, une présentation sur une nouvelle approche de la conduite : la trajectoire de sécurité. Ce positionnement sur la route diminue les risques d'accident et améliore les sensations de conduite.

L’image contient peut-être : texte

Cette séquence sera suivie d’une mise en pratique par une sortie sur route en groupes encadrés.
Un petit déjeuner pris en commun est prévu (2€ de participation).

Dates proposées par 4 unités de l’EDSR 34.
Vous pouvez vous inscrire par mail, dès maintenant à la brigade motorisée de votre choix :

https://www.facebook.com/GendarmerieHerault/photos/pcb.2403730489919600/2403728669919782/?type=3&theater