L’appel de la profession agricole aux Maires de l’Hérault

Avec la fermeture des marchés de plein air et des restaurations collectives,  la Chambre d'Agriculture de l'Hérault, qui accompagne les agriculteurs au plus près dans la crise liée au covid-19, lance un appel au secours auprès des maires.

Ce lundi 23 mars, Jérôme Despey, Président de la Chambre d’agriculture de l’Hérault, sensibilise les Maires du département sur ce point à travers un courrier qui leur est adressé directement.

"Toute la profession agricole et les agriculteurs au premier chef répondent présents pour couvrir les besoins alimentaires de la population en offrant à travers l’agriculture française des produits diversifiés et de qualité. Les difficultés de circulation et de logistique mettent plus que jamais en évidence l'intérêt d'une alimentation de proximité bénéficiant d'une relation directe entre les producteurs et les consommateurs, que ce soit à la ferme ou dans les nombreux marchés alimentaires (plus de 20% des agriculteurs distribuent en circuits de proximité) qui restent autorisés au regard des directives nationales les plus récentes".

A noter que ces ventes représentent notamment une part importante du revenu des exploitants concernés.  


Par ailleurs, la chambre d’agriculture de l’Hérault mène une intense campagne d'information auprès des producteurs commercialisant sur les marchés pour le strict respect des mesures barrières et des règles de distance dans les rapports interpersonnels : espacement des étals,  distances de sécurité entre acheteurs matérialisées,  absence de manipulation des produits par les acheteurs,  utilisation des sacs des acheteurs,  port de gants voire de masques par les producteurs,  paiement préférentiel par CB sans contact.

https://chambres-agriculture.fr/exploitation-agricole/gerer-son-entreprise-agricole/coronavirus/#c1024533

Pour soutenir l'agriculture de proximité, commandez en ligne sur le site de la ferme de Baillargues.  La livraison de vos produits de producteurs locaux s'effectuera en 24h dans un rayon de 10Km autour de Baillargues.

https://www.lafermedebaillargues.fr/

Accompagnement de mineurs isolés dans l'Hérault

Coronavirus - La Préfecture de l'Hérault communique le 22 mars : prise en charge des mineurs non accompagnés

Dans le cadre de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), le Conseil départemental héberge actuellement près de 450 mineurs non accompagnés dans des structures hôtelières, essentiellement sur la ville de Montpellier.

Dans le contexte actuel d'épidémie, il y a lieu de renforcer l'encadrement de ses jeunes afin d'assurer une meilleure application des mesures barrières et assurer leur couvert, en mettant en place un dispositif d'accompagnement éducatif par des opérateurs partenaires de l'État, et le recours à des animateurs et/ou des éducateurs diplômés et volontaires.

C’est pourquoi, le Conseil départemental de l’Hérault, en lien avec les services de l’État, a déterminé des lieux d’hébergement collectif dans l’urgence. Certains sites feront l’objet de réquisitions préfectorales.

Les premières installations devraient débuter mardi 24 mars et se poursuivre au fur et à mesure de l’ouverture des structures.

Cellule de crise au sein de l’administration du département

Le président du Conseil départemental de l'Hérault, Kléber Mesquida, s'adresse aux Héraultais ce 21 mars 2020 

"Le point a été fait avec tous les responsables sur le suivi territorial concernant la Protection Maternelle Infantile, les 2844 enfants confiés dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance, les personnes âgées bénéficiant de L’APA, les personnes handicapées, le suivi du RSA, mais aussi les services supports indispensables, les services techniques, les astreintes...
J’ai remercié tous les agents qui s’investissent dans les politiques publiques au service des Héraultaises et des Héraultais."


Mesdames, Messieurs, 

La période inédite que traverse notre planète, et notre pays, bouleverse nos schémas de vie habituels et oblige chacun de nous à faire preuve de responsabilité et de prise de conscience

Ainsi il est fondamental de garder à l’esprit une chose, ce confinement et ces règles qui restreignent nos actions et notre liberté, n’ont qu’un seul but : nous protéger. Protéger notre santé, celle de nos proches et des plus fragiles d’entre nous. Entendre cela, c’est faire corps autour de la notion de solidarité qui anime notre nation dans un moment difficile et éprouvant. Une solidarité nécessaire envers toutes les personnes qui pourraient être contaminées par le virus, dont on sait que les plus fragiles seront les plus exposées à un grave danger. 

C’est pourquoi j’appelle chacune et chacun à observer scrupuleusement les règles de sécurité édictées.  

Parce qu’au-delà des personnes malades, il est impératif de prendre en compte le travail et les sacrifices opérés par bon nombre de professionnels. Le respect que nous accordons à leur action est capital, nous leur devons un soutien sans faille et je veux ici remercier chaleureusement les professionnels de santé qui délaissent leurs proches pour assurer permanences et soins dans des conditions que nous savons difficiles. Je veux aussi remercier les pompiers qui se sont immédiatement réorganisés pour être 100% mobilisables, et les personnels de soutien. Enfin, je veux remercier toutes les personnes qui par leur travail assurent une activité économique essentielle pour le pays, en particulier pour répondre à nos besoins alimentaires. Je salue aussi, les associations qui se mobilisent et contribuent à la solidarité nationale pour ceux qui en ont le plus besoin. 

Chacun est appelé à œuvrer pour combattre cette épidémie et à s’unir pour faire face collectivement à cette épreuve. 

Nous avons ouvert les collèges pour accueillir les enfants des personnels soignants qui ne peuvent les garder. Nous assurons un service pour que les prestataires du Département, et notamment les entreprises, soient payés et ne soient pas mis en difficulté

J’ai mis en place au Département une organisation spécifique, avec des agents en télétravail ou présents au Département pour assurer la continuité de nos servicesUne cellule de crise est activée pour ajuster en permanence nos moyens en lien avec les services de l’Etat.

Dès mardi, j’ai demandé que l’on veille tout particulièrement à assurer le paiement de nos prestations sociales (RSA, APA, PCH, aides sociales d’urgence), aides précieuses pour nombre de foyers héraultais. 

Pendant la crise sanitaire, aucune prestation ne sera suspendue et les procédures administratives doivent être facilitées dans les demandes urgentes. Nous sommes solidaires de chacune et chacun, et je veux dire à tous de ne jamais perdre à l’esprit que les liens qui nous unissent seront toujours là pour vous accompagner quoi qu’il arrive. 

Sur le plan économique, culturel et sportif, je vous affirme que le Département sera présent pour soutenir et assurer la reprise des activités dans le pays. Avec la majorité départementale il est de notre devoir de privilégier en toute circonstance l’intérêt général et de tout mettre en œuvre pour que personne ne soit oublié. 

Cette période est sans précédent, notre réponse doit l’être aussi. Prendre soin de l’autre, mobiliser les énergies dans un même objectif et agir avec responsabilité, c’est là le sens du service public et les agents sont mobilisés, dans des conditions très difficiles, pour assurer les missions du Département de l’Hérault. Kléber Mesquida, Président du Département de l’Hérault

SOLIDARITE FACE AU COVID-19 : Le Département de l’Hérault ouvre 29 collèges pour accueillir les enfants des personnels soignants

LE DÉPARTEMENT SE MOBILISE POUR ASSURER LA CONTINUITÉ DU SERVICE PUBLIC ET VENIR EN AIDE AUX PERSONNELS SOIGNANTS, EN PREMIÈRE LIGNE DE CETTE CRISE. EN ACCORD AVEC LA PRÉFECTURE DE L’HÉRAULT, 29 COLLÈGES ACCUEILLENT LES ENFANTS DES MÉDECINS ET AIDES-SOIGNANTS.

Accueil

Conformément aux mesures de confinement en vigueur depuis mardi midi, les collégiens héraultais doivent strictement rester chez eux et suivre les enseignements à distance selon les dispositions mises en place par l’Education nationale.
Seuls les enfants des personnels de santé* ne pouvant être gardés par leur famille bénéficient d’un accueil au sein des collèges.
Dans les 29 établissements exceptionnellement mobilisés par le Département de l’Hérault, les professionnels du Département sont à pied d’œuvre pour proposer les meilleures conditions d’accueil. Dès lundi, un nettoyage approfondi des locaux a été effectué par nos agents.  
Le personnel soignant concerné est invité à contacter directement les établissements ci-dessous dont ils dépendent, par téléphone uniquement.

LISTE DES 29 COLLEGES RÉQUISITIONNÉS (LISTE SUSCEPTIBLE D'ÉVOLUER) :

BASSIN PIC SAINT-LOUP

  • Collège de St Clément de Rivière (Saint-Gély-du-Fesc accueilli à St Clément de Rivière)
  • Collège de Ganges
  • Collège de Jacou (Clapiers accueilli à Jacou)
  • Collège de Castelnau-le-lez (Le Crès accueilli à Castelnau-le-lez)

BASSIN CENTRE HÉRAULT

  • Collège de Bédarieux
  •  Collège de Clermont l'Hérault
  • Collège de Gignac
  • Collège de Paulhan
  • Collège de Pézenas

BASSIN MONTPELLIER SUD

  • Collège Joffre de Montpellier (accueil aussi Royer et Clémenceau)
  • Collège Pagnol de Montpellier
  • Collège Cité Françoise Combes de Montpellier
  • Collège de Fabrègues
  • Collège de Villeneuve-lès-Maguelone

BASSIN MONTPELLIER NORD

  • Collège de Pignan
  • Collège Rabelais de Montpellier
  • Collège Rimbaud de Montpellier
  • Collège Veil de Montpellier
  • Collège Claudel de Montpellier

BASSIN DE BÉZIERS

  • Collège Jean Perrin (pour tous les collèges de Béziers),
  • Collège d’Olonzac
  • Collège de Sérignan

BASSIN DE THAU

  • Collège Cassin d’Agde
  • Collège Simone de Beauvoir de Frontignan
  • Collège Victor Hugo de Sète

BASSIN DE LUNEL

  • Collège de Lattes
  • Collège de La Grande-Motte
  • Collège de Lansargues
  • Collège de Lunel (Ambrussum) 

* LES PERSONNES CONCERNÉES SONT :

  • Tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé, etc.
  • Tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD, etc.
  • Les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées, etc.
  • Les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS), des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.

ATTENTION AUX FAKE NEWS ! (Gendarmerie de l’Hérault)

La Gendarmerie de l'Héraut communique

Aucune description de photo disponible.

Évitons les fausses informations et évitons de les propager.
Les sources d’une information sont primordiales pour déterminer sa crédibilité. L’origine d’un chiffre ou d’une citation, quand elle est mentionnée, permet au lecteur de s’y référer.

Pluralité de l’information

Il est important de comparer et de croiser les sources. Cela permet de voir si l’information est présente sur d’autres plateformes et de voir comment elle est traitée ailleurs.

Consultez les sites officiels :

https://www.gouvernement.fr/

https://www.interieur.gouv.fr/

https://www.occitanie.ars.sante.fr/

OMS : organisation mondiale de la santé : http://www.euro.who.int/fr/home

Vérifier une information avant de la partager !

Renouvellement de carte d’identité ou de passeport : n’attendez pas l’été !

Ne vous retrouvez pas bloqué au moment du départ avec des papiers non valides ! Vérifiez vos titres et anticipez vos démarches pour faire renouveler votre carte d’identité ou votre passeport.

Pour éviter des délais d’attente trop longs, il est préférable de prendre dès à présent vos dispositions :

  • Vérifiez les dates d’expiration de votre carte d’identité et de votre passeport ;
  • Si nécessaire, demandez dès maintenant leur renouvellement.

.Plus d’informations sur les cartes d’identités et les passeports

Effectuer une pré-demande en ligne

Toutes les informations sur vos démarches : www.ants.gouv.fr

cani passeport

Signature d’une convention de cyber sécurité

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

Mardi 10 mars, la région de gendarmerie Occitanie à Montpellier et l'association WOCSA (Worldwide Open Cyber Security Association) ont acté leur collaboration par la signature d’un partenariat sur le partage d’expertise, la sensibilisation et l’accompagnement des individus ainsi que des entreprises dans le domaine de la cybersécurité.

La Gendarmerie est acteur de la sécurité sur tous les territoires y compris sur l'espace numérique.

La rectrice de l'Académie de Montpellier a apporté des précisions ce vendredi 13 mars

La rectrice de l'Académie de Montpellier a apporté des précisions ce vendredi 13 mars et assure: "les élèves vont continuer à travailler en lien avec les professeurs à travers la plateforme du CNED "Ma classe à la maison". Elle est accessible gratuitement. Chaque famille va recevoir un lien pour accéder à la plateforme."

"Mais, au besoin, il y aura aussi un support papier disponible," précise Sophie Béjean sur France bleu Hérault.
"Les élèves auront des exercices à faire et ils pourront poser des questions à leurs professeurs.
Le lien ne sera pas rompu. C'est un plan de continuité pédagogique. Ce soir, les élèves partiront chez eux avec leurs livres, cahiers et des conseils pour les parents. Tout le monde reste en activité."
Une permanence dans chaque établissement
La rectrice précise: "il y aura une permanence dans chaque établissement pour répondre aux interrogations des parents et des élèves". Si jamais la réponse n'a pu être apportée, un numéro de téléphone dédié et une adresse mail pour toute question concernant l'académie de Montpellier sera opérationnel à partir de lundi.
Il s'agit du : 04 67 91 49 30.
adresse mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
L'avenir des concours et du bac ?
Le Ministre de l'éducation nationale l'a affirmé ce matin: les dates du bac et des concours ne sont pas modifiés en l'état actuel des choses. "Pour les concours, par exemple, l'organisation sera modifiée avec un espace suffisant entre les candidats," explique la rectrice.

CORONAVIRUS : Continuité du service public dans l'Hérault

Face à l’évolution préoccupante de la pandémie du coronavirus COVID-19 dans l’Hérault, le Département prend toute la mesure de la crise. Depuis lundi 2 mars, une cellule de crise relaie les recommandations ministérielles et exerce une veille active sur les conséquences de la pandémie. Le Département s’est pleinement mobilisé pour assurer la santé de tous et la continuité du service public.

Ce samedi 14 mars 2020, le Président Kléber MESQUIDA à propos de la continuité des services publics départementaux a demandé à ce que :

- l’ensemble des structures accueillant du public (foyer de l’enfance, EHPAD, établissements pour personnes en situation de handicap, assistants familiaux et maternels...) soit mobilisé pour assurer l’ensemble des services du Département et maintienne un service de qualité aux usagers.
- toutes les prestations de solidarité soient versées aux bénéficiaires : personnes âgées, personnes handicapées, RSA... ainsi que les paiements aux établissements, services et prestataires du Département.
- d’autre part, les Mardis d’O, conférences littéraires, sont annulées jusqu’à nouvel ordre. Par ailleurs, les agents recevant du public ont été largement sensibilisés aux gestes de précaution et s’assurent de les relayer afin de protéger les usagers.

 "Notre pays connaît une crise sans précédent. La santé des concitoyens prime sur toute autre considération. En lien permanent avec les autorités préfectorales et les autorités de santé, j’ai demandé aux services du Département de prendre toutes les mesures nécessaires face à la pandémie. Je tiens aussi à assurer tous les Héraultais que je veillerai personnellement à la continuité des services publics départementaux" Kleber Mesquida, Président du Département de l’Hérault.

COVID 19 : le CHU de Montpellier innove

Le CHU de Montpellier adapte son application MHLINK au suivi des patients confinés à domicile, notamment ceux atteints de COVID-19.

"Les patients atteints de coronavirus dont l'état de santé le permet sont désormais suivis à domicile. S'ils le souhaitent, les nouveaux patients diagnostiqués pourront utiliser l'application MHLINK."

L’image contient peut-être : texte

CHU de Montpellier face à l'épidémie du Conoravirus

Mardi 10 mars 2020, le CHU de Montpellier déclenche la préparation officielle du niveau 1 de mobilisation de son plan blanc 

Medic, Hospital, Laboratory, Medical

Communiqué de Presse du CHU de Montpellier

Pour anticiper et répondre à l’évolution rapide de la situation sanitaire exceptionnelle liée au COVID-19, la cellule de crise COVID-19 du CHU de Montpellier a déclenché la préparation du niveau 1 de son plan de mobilisation, conformément aux directives nationales. 

Ces mesures s’ajoutent à celles déjà prises depuis l’apparition du Coronavirus COVID-19 pour adapter l’organisation du CHU de Montpellier et renforcer les équipes des secteurs les plus concernés. 

En quoi consiste le plan de mobilisation du CHU de Montpellier ?

Le plan de mobilisation de l’établissement vise à adapter l’organisation de l’établissement pour faire face à un potentiel afflux de patients à prendre en charge. Ce plan, couramment appelé plan blanc, fixe les principes de mobilisation de l’établissement et de ses professionnels en cas de situation sanitaire exceptionnelle.

Les mesures concrètes sont adaptées en fonction des caractéristiques précises des évènements pressentis. Dans ce contexte, le CHU de Montpellier devra potentiellement faire face à une mobilisation importante de ses capacités d’hospitalisation sur une durée indéterminée. 

Qu’est-ce que signifie le déclenchement du niveau 1 ?

Dans le cadre du coronavirus COVID-19, le niveau 1 du plan de mobilisation du CHU de Montpellier repose sur 4 principes :

  • Renforcer la filière spécifique « respiratoire » mise en place au niveau des urgences Lapeyronie, afin de garantir le maintien de deux circuits de prise en charge des patients séparés entre, d’une part, les urgences respiratoires, d’autre part, les autres urgences ;
  • Renforcer la filière de dépistage ambulatoire mise en place au niveau des maladies infectieuses et tropicales (MIT) ;
  • Relocaliser le département des maladies infectieuses et tropicales à proximité de la réanimation médicale à l’hôpital Lapeyronie. Ceci permettra d’une part, de faciliter le transfert des patients hospitalisés, dans le cas où certains d’entre eux nécessiteraient une prise en charge réanimatoire et d’autre part, d’étendre la capacité d’hospitalisation des maladies infectieuses et tropicales au-delà des 20 lits dont ce service dispose actuellement.
  • Organiser la déprogrammation de certaines activités non urgentes en médecine comme en chirurgie pour assurer une disponibilité suffisante de nos capacités d’hospitalisation et organiser, si besoin, le renfort en professionnels de santé des secteurs en première ligne (SAMU, Urgences, MIT).

Pourquoi maintenant ?

Les principes de réorganisation présentés ci-dessus nécessitent des opérations importantes en termes de préparation concertées avec les équipes médicales, paramédicales et logistiques. 

A l’échelle d’un grand établissement comme le CHU de Montpellier, cette réorganisation prendra quelques jours pour être pleinement opérationnelle avec la réalisation de plusieurs déménagements internes. 

C’est pourquoi la cellule de crise du CHU, qui réunit les experts médicaux de l’hôpital, a pris la décision d’anticiper une potentielle évolution de la situation sanitaire locale, en lançant dès maintenant la mise en œuvre de ces réorganisations. Ceci permettra au CHU d’être préparé en cas d’augmentation du nombre de cas de COVID-19 sur son territoire. 

Quelles conséquences pour les patients et visiteurs ?

Certaines activités non urgentes seront déprogrammées. Les patients concernés seront contactés directement par les équipes de soins. Il n’est pas nécessaire que les patients prennent l’initiative de prendre contact avec le CHU de Montpellier pour vérifier le maintien ou l’annulation de leur venue.

Le CHU de Montpellier tient à rassurer les patients qui lui font confiance : toutes les activités urgentes de recours gérées par l’établissement restent pleinement assurées. 

Ce soir, le Directeur Général, Thomas Le Ludec et le Président de la Commission médicale de l’établissement, le Pr. Patrice Taourel tiennent à saluer l’extraordinaire mobilisation de ses professionnels face à cette situation sanitaire exceptionnelle.