Chaleur hors norme sur le sud du pays

 

Chaleur hors norme sur le sud du pays

Avec Météo FranceTombe, Des Arbres, La Nature, Paysage

Alors que le temps est très perturbé sur les trois quarts nord du pays, sur le quart restant, au sud de la France, le mercure atteint depuis hier des niveaux parfois plus de 10 degrés au-dessus des niveaux moyens pour la saison.

 
Souvent plus de 25 °C

Lundi, les températures ont atteint des niveaux très élevés. On a ainsi relevé :

  • 28,5 °C à Céret (Pyrénées-Orientales) ;
  • 27,3 °C à Oloron (Pyrénées-Atlantiques) ;
  • 26,0 °C à Mouthoumet (Aude, précédent record mensuel 24,5 °C le 11/11/2015) ;
  • 25,5 °C à Castelnau Magnoac (Hautes-Pyrénées, précédent record mensuel 25,2 °C le 01/11/2020) ;
  • 23,5 °C à Toulouse , ce qui est près de 10 °C au-dessus de la moyenne 1991-2020.

Ce mardi, les températures ont atteint :

  • 28,9 °C à Oletta, en Corse, un niveau extraordinaire une mi-novembre ;
  • 27,7 °C à Cannes, nouveau record mensuel devant les 25,8 °C du 04/11/2004, station ouverte depuis 1949 ;
  • 25,6 °C à Narbonne (précédent record mensuel 24,4 °C le 07/11/2013) ;
  • 24,1 °C à Toulouse, soit 11 degrés au-dessus des moyennes de maximales pour la période. ;
  • 24,0 °C à Cassis (Bouches-du-Rhône, précédent record mensuel 23,1 °C le 02/11/2022).
Pourquoi cette douceur ?

Des courants d’ouest à sud-ouest nous font parvenir une masse d’air remarquablement douce en provenance des Antilles. Cette masse d’air a des caractéristiques estivales avec 15 à 17 degrés vers 1500 mètres d’altitude, et un isotherme du zéro degrés vers 4000 m dans les Pyrénées. 

Faites le geste 

 

 

10 gestes efficaces et faciles

Les gestes solidaires

En donnant vos biens ou en achetant des objets d’occasions à des associations spécialisées, vous réalisez une bonne affaire tout en faisant une bonne action en termes social, environnemental et économique. Pour acheter, vendre ou donner, les supports ne manquent pas :

• les dépôts-vente et commerces de seconde main offrent un très large choix d’objets à des prix intéressants ;

• les brocantes, marchés aux puces, vide-greniers ou les antiquaires regorgent souvent de bonnes affaires ;

• les petites annonces de journaux locaux et des sites internet spécialisés (reventes d’objet ou enchères) proposent des objets en bon état et à bas prix, voire gratuits (www.donnons.org);

• les bourses d'échange opérées dans des structures telles que des crèches, des écoles, des associations locales ou des centres culturels permettent de trouver des objets de seconde main à des prix compétitifs (vêtements, livres, jouets, matériel de puériculture…).

Les collectes solidaires

Montpellier Méditerranée Métropole organise, en partenariat avec le tissu associatif, des collectes dites « solidaires ».

Par zone géographique, la population est invitée, sur une journée, à venir déposer les objets qu’elle souhaite donner dans un point d’accueil de sa commune. Les objets ainsi obtenus sont ensuite triés, puis vendus ou valorisés par les associations.

Depuis le début de cette opération, 47 collectes (couvrant les 31 communes) ont été organisées. Y ont été récupérés 54 tonnes de textiles, réutilisés à 82 %, 86 tonnes d’objets électriques et électroniques, réemployés à 30%, 83 tonnes de vélos, bibelots, livres, meubles ou jouets, dont 72% ont, à nouveau, pu être utilisés.

La carte des points d'apport volontaires : https://www.montpellier3m.fr/faites-le-geste

Inondations dans le Nord-Pas-de-Calais : Emmanuel Macron annonce le classement de 244 communes en état de catastrophe naturelle

 

Le président de la République a annoncé que les communes qui l'avaient demandé seront placées en état de catastrophe naturelle après les inondations survenues dans le Pas-de-Calais et le Nord.

Selon Orange.fr

Inonder, Signer, Chute, L'Eau, Natur

Depuis plus d’une semaine, le Pas-de-Calais est inondé. Ce mardi 14 novembre, alors que le département est toujours placé en vigilance orange pour pluies-inondations et crues, le président de la République, qui est arrivé à Saint-Omer dans la matinée, a annoncé un certain nombre de mesures pour aider les habitants les plus touchés. "Si je suis là, c’est pour vous dire notre solidarité, notre soutien qui va se traduire dès cet après-midi par le classement de toutes les communes qui l’ont demandé en catastrophe naturelle", a annoncé Emmanuel Macron lors de son déplacement. En tout, 214 communes sont concernées dans le Pas-de-Calais et "une trentaine" dans le Nord.....

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/inondations-dans-le-nord-pas-de-calais-emmanuel-macron-annonce-le-classement-de-244-communes-en-etat-de-catastrophe-naturelle-magic-CNT00000299oeA.html?

Paris, Honfleur, Carnac… Le palmarès 2023 du "Prix de la France moche"

 

Cette année encore, l’association Paysages de France a décerné ses trophées aux villes dont l’un des coins, photographié pendant l’année, s'est particulièrement distingué… par sa laideur.

 

Paysage Urbain, Ville, Maisons En Rangée

Au classement des pays les plus visités au monde, la France trône fièrement en tête. Culture, gastronomie, art de vivre et paysages, l’Hexagone ferait pâlir n’importe lequel de ses voisins. Pourtant, tout n’est évidemment pas toujours parfait, et ce n’est pas l’association Paysages de France qui dirait le contraire. Comme chaque année, elle a dressé le palmarès des "Prix de la France moche", qui récompense ironiquement, mais pas seulement, quatre villes au sein desquelles un lieu a été considéré comme particulièrement "vilain"....

Lire sur : https://actu.orange.fr/france/paris-honfleur-carnac-le-palmares-2023-du-prix-de-la-france-moche-magic-CNT00000297XG9.html

Pourquoi pleut-il sans discontinuer ?

 

Avec Météo France : 

En ce moment, la France est soumise à des pluies qui semblent tomber sans s’arrêter, jour après jour, depuis mi-octobre. Sur les 4 dernières semaines, à l'échelle de la France, jamais de telles quantités de pluies n'avaient été mesurées. Comment expliquer cette pluie continue ?

Pluie, Natury, Gouttes De Pluie, Saisons
C'est la première fois qu'il pleut autant en France en 26 jours

Entre le 18 octobre et le 12 novembre (26 jours), la France a enregistré un cumul moyen de 215,4 mm. C’est la première fois que la France enregistre un tel cumul sur 26 jours consécutifs toutes saisons confondues. Il faut remonter à l’année 1993 pour observer un cumul de 196,9 mm entre le 21 septembre et le 16 octobre (26 jours).

 Infographies : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/pourquoi-pleut-il-sans-discontinuer

Pourquoi tant de pluie ?

Depuis mi-octobre, la France est traversée par un succession de passages pluvieux quasiment continus. Comment l'expliquer ? D'abord par la situation météorologique globale, le fameux "rail des dépressions" qui domine sur le proche Atlantique depuis un mois : le courant-jet, un courant atmosphérique d’altitude toujours présent dans l’hémisphère nord et soufflant d’ouest en est, est dirigé sur la France. Il fait office d’une autoroute pour les perturbations qui peuvent circuler librement. C’est pourquoi la France est sous l’influence cet automne de nombreuses perturbations chargées en eau qui apportent des pluies.

La différence de températures bien marquée entre les hautes latitudes et les régions subtropicales permettent au courant jet de se dresser de l’Atlantique à l’Europe de l’Ouest : cela forme un couloir pour les perturbations pluvieuses qui se forment au large et sont amenées jusqu’à nos portes par cette configuration classique.

Certaines régions sont moins touchées que d’autres : Les nuages et les pluies ont tendance à s’accrocher sur les reliefs, et le temps s’assèche après avoir passé le relief. C’est pourquoi le pourtour méditerranéen ou encore le nord est de la Corse restent des zones peu touchées par les pluies de ces trois dernières semaines.

Colloque « De l'eau à Montpellier ? »

 

  • Du 09 novembre 2023 au 10 novembre 2023 

Rendez-vous les 9 et 10 novembre 2023 au centre Rabelais de Montpellier pour participer aux colloques et tables rondes autour de l'eau, une ressource vitale devenue rare.
Colloque « De l'eau à Montpellier ? »Voir l'image en grand

Dans un contexte marqué par les conséquences du dérèglement climatique, la question de l’eau, de ses ressources et de ses usages nécessite une prise de conscience conséquente et des regards croisés d’analyse pour présider aux actions indispensables.

Destiné au grand public et en accès gratuit, le colloque, organisé par l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier en partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole, le Centre international UNESCO ICIREWARD et l’Université de Montpellier ainsi qu’avec le concours du pôle Aqua-Valley, s’inscrit dans cette perspective.

Programme et intervenants :

  • Jeudi 9 novembre

9h : Discours d’ouverture
  • D.Lecot (Secrétaire de la Conférence Nationale des Académies)
  • M.Delafosse (Maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole)
  • P.Augé (Président de l’Université de Montpellier)
  • Présentation du colloque par B. Lebleu (Président de l’Académie des Sciences et Lettres Montpellier)

Session 1 : Montpellier et l’eau : passé, présent, futur

Modérateurs : D.Iancu (Présidente, Section Lettres, Académie des Sciences et Lettres Montpellier) ; E.Servat (Directeur, Centre international UNESCO ICIREWARD)

9h45 : Montpellier, pôle mondial de référence dans les recherches sur l’eau

Par E.Servat, Directeur Centre international UNESCO ICIREWARD

10h15 : Le Pôle Aqua-Valley: Acteurs de la transition hydrique des territoires et des industries

Par S.Boucher, Président Pôle Aqua-Valley et France Water Team

10h45-11h15 : Pause

11h15 : Grandes manœuvres pour acheminer l’eau d’ici et d’ailleurs: captages divers et variés
  • J.Desagher, Chercheur, Service Inventaire et Connaissance du Patrimoine, Région Occitanie
  • D.Larpin, Académie des Sciences et Lettres de Montpellier
  • T.Ruf, Directeur de Recherche Emérite, Institut de Recherches pour le Développement, Vice-Président du Conseil d’Administration Régie des Eaux Montpellier
12h15 : Le Lez : source d’inspiration pour les artistes
  • F.-B.Michel, Membre de l’Institut et de l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier;
  • M.Ventura, Docteur Architecte, ENSAM, Montpellier

12h45-14h45 : Déjeuner

Session 2 : Prévoir et gérer les évènements extrêmes

Modérateurs : B.Aubert (Président, Section Sciences, Académie des Sciences et Lettres de Montpellier ; N.Souteyrand (Ingénieur en prévision et gestion de crise, Montpellier Méditerranée Métropole)

14h45 : Les dérèglements climatiques : comment y faire face ?
  • Y.Tramblay, Hydroclimatologue, Institut de Recherches pour le Développement Montpellier ;
  • A.Roumagnac, Créateur, Société Predict Services
15h30 : Nanosatellites et prévision des épisodes cévenols

Par L.Dusseau, Professeur Université Montpellier, Directeur du Centre Spatial Universitaire de Montpellier

16h-16h30 : Pause

16h30 : La gestion des fleuves côtiers

Par J.-P.Volle et S.Ghiotti, Université Paul Valéry, Laboratoire Acteurs, Ressources et Territoires dans le Développement

17h15 : Pluies et inondations en milieu urbain : comment les maitriser ?
  • C.Salles, Laboratoire HydroSciences, Université de Montpellier ;
  • N.Zumbiel, Chef du Service Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations, Montpellier Méditerranée Métropole
  • Vendredi 10 novembre

Session 3 : La ressource : s’assurer d’une disponibilité suffisante

Modérateurs : L.Cot (Section Sciences, Académie des Sciences et Lettres Montpellier); Y.Kedaj (Directeur Général, Pôle Aqua-Valley)

9h : L’utilisation des nappes phréatiques
  • S.Pistre, Professeur d’Hydrogéologie, Laboratoire HydroSciences, Université de Montpellier ;
  • A.Vestier, Directeur Urbanisme, Prospective, Environnement, Régie des eaux, Montpellier Méditerranée Métropole
9h45 : Les limites de la ressource en eau

Par K.Bonacina, Directrice régionale, Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse

10h30-11h : Pause

11h : La réutilisation des eaux usées traitées pour préserver les ressources en eau
  • J.Mendret, Enseignante-chercheuse, Institut Européen des Membranes, Université de Montpellier ;
  • A.B.Wommeldorf, Coordinatrice du projet LIFE ReWa, Régie des eaux, Montpellier Méditerranée Métropole

12h-14h : Déjeuner

Session 4 : S’assurer du bien-être et de la santé des habitants

Modérateurs : E.Cuenant, Vice-Président, Académie des Sciences et Lettres de Montpellier; J.P.Dedet, Professeur Emérite, Faculté de Médecine, Université de Montpellier

14h : Détection et maitrise des contaminants de l’eau
  • Perturbateurs Endocriniens C.Sultan, Professeur honoraire, Faculté de Médecine de Montpellier
  • Antibiotiques P.Licznar-Fajardo, Enseignante-chercheuse, Laboratoire HydroSciences , Université de Montpellier )
14h45 : Eau et maladies à vecteurs

Par D.Fontenille, Directeur de recherche émérite, Institut de Recherche pour le Développement, Montpellier

15h00 : Eau et maladies à vecteurs

Par D.Fontenille,Directeur de recherche émérite, Institut de Recherche pour le Développement, Montpellier

15h30-15h45  : Pause

15h45 : L’eau, la vigne, le changement climatique

Par J.M.Touzard, Directeur et N.Graveline, Chercheuse, Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et le Développement, Laboratoire Innovation et Développement dans l’Agriculture et l’Alimentation

16h30 : Table ronde "L’eau, un bien rare. Changer nos comportements pour en valoriser les usages"

Avec le soutien du Pôle Aqua-Valley, animée par H. Vialatte (Journaliste) avec la participation de :

  • R. Revol (Vice-Président, Montpellier Méditerranée Métropole), S.Boucher (Président Pôle Aqua-Valley), M.Montginoul (Economiste, Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et le Développement), D.Vieillevigne (Architecte-urbaniste), J.P.Volle (Géographe, Association Montpellier 20/50), E.Berard (Ingénieur en travaux publics, ancien Directeur de la Société d’Equipement de la Région de Montpellier, Association Montpellier 20/50), J.P.Salasse (Co-Président, Association des Ecologistes de l’Euzière)
17h45 : Clôture du colloque par B. Lebleu, Président, Académie des Sciences et Lettres de Montpellier

Maintien en crise et en alerte renforcée « sécheresse » de plusieurs bassins versants du département de l’Hérault.

 
 
Maintien en crise et en alerte renforcée « sécheresse » de plusieurs bassins versants du département de l’Hérault.
Le préfet de l’Hérault invite chacun à éviter tout gaspillage et à maîtriser sa consommation d’eau.
Suite à la consultation du 26 octobre dernier de la cellule sécheresse et compte tenu de l’état des ressources et des prévisions météorologiques de la quinzaine à venir, des mesures de restriction des usages de l’eau ont été prises le 31 octobre 2023 par un arrêté de la préfecture de l’Hérault :

Domingos : le point sur l’épisode tempétueux qui touche le pays ce weekend

 

Selon Météo FranceOcéan, Tempête, Vagues, Nuageux

Sur : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/domingos-le-point-sur-lepisode-tempetueux-qui-touche-le-pays-ce

Ce samedi, la dépression Domingos va apporter un nouveau fort coup de vent sur la façade atlantique du pays, et plus particulièrement en soirée de samedi. On attend des vents soutenus avec des rafales de 130 km/h sur les côtes, voire localement un peu plus, et autour de 110 km/h dans les terres. Cette dépression sera significative, bien que moins forte que la tempête Ciarán, mais touchera des territoires déjà affectés cette semaine par des vents violents, des pluies soutenues et de très fortes vagues.

 
Vents violents et fortes vagues dans l’Ouest de la France

En fin de journée samedi, cet épisode tempétueux entraînera des vents notables sur une large bande côtière à l’Ouest du pays, s’étalant du Morbihan à la Gironde, et pouvant aussi toucher le Poitou-Charentes. On attend des vents soutenus : rafales de 130 km/h sur les côtes, voire plus localement, et autour de 110 km/h dans les terres. De fortes rafales de l’ordre de 80/90 km/h sont également à craindre sur une large frange centrale du territoire, entre Loire et Garonne.

À partir de ce samedi soir et pendant une partie de la nuit, plusieurs départements de l’Ouest du pays sont placés en vigilance orange pour vents violents. De fortes vagues vont aussi toucher la façade atlantique.

Ensuite, pour la journée de dimanche, les vents forts se déplaceront vers la Méditerranée. Des cumuls de pluie significatifs sont aussi à attendre sur le Poitou et les Charentes.

La dépression génère également une forte surélévation du niveau marin (surcote), en particulier le samedi soir. De très fortes vagues de secteur sud-ouest aborderont les littoraux de la Charente-Maritime aux Pyrénées-Atlantiques en soirée. La conjonction de ces fortes vagues, et de la forte surcote pourront engendrer localement des submersions. Une surveillance accrue est nécessaire compte tenu de la hauteur des vagues. L'érosion sera aussi particulièrement marquée.

Les vagues pourront ainsi atteindre 8 à 10 mètres au large sur l’Atlantique de samedi soir à dimanche 6h. Une surcote d'environ 1,5 mètre est attendue sur les départements de la Charente-Maritime et de la Gironde.

Fortes précipitations en Corse et vagues-submersion en Méditerranée

Dans le bassin méditerranéen, de fortes vagues de secteur sud-ouest sont attendues dans la nuit de samedi à dimanche, qui pourraient entraîner des submersions de certaines parties vulnérables du littoral de PACA et de la Corse-du-sud.

À partir de samedi soir, d'importantes précipitations vont reprendre sur la Corse et vont se maintenir tout au long de la nuit de samedi à dimanche. Les cumuls seront particulièrement élevés sur le relief central de l'île avec des valeurs jusqu'à 150 à 180 mm, voire un peu plus, sur la durée de l'épisode. Ils se produiront dans un contexte très sensible puisque les sols sont gorgés d'eau suite aux pluies déjà abondantes des jours précédents.

Quels sont les gestes à adopter pour réduire votre consommation d’électricité et de gaz ?

 

Le ministère de la Transition énergétique a lancé le 17 octobre 2023 la campagne de sobriété énergétique « Chaque geste compte », afin de promouvoir des gestes écologiques et des habitudes quotidiennes responsables concernant l’environnement. Parmi les actions encouragées, l’installation d’un thermostat afin de permettre à tout un chacun de mieux contrôler sa consommation d’énergie.

 

Système De Détection De Pression

Les aides « Certificats d’économies d’énergie » (des aides pour les travaux d’amélioration énergétique de son logement) liées à l’installation d’un système de régulation de la température pièce par pièce seront augmentées à compter de décembre 2023. Le plan de sobriété énergétique pour l’hiver 2023-2024 a notamment pour objectif de permettre à davantage de personnes de pouvoir maîtriser leur consommation d’énergie.

Quel que soit votre système de chauffage, un thermostat programmable vous permet d’ajuster la température de votre logement à votre rythme de vie et à votre présence (par exemple baisser la température la nuit, ou en journée lorsque votre logement est vide). Ce dispositif peut vous permettre de réduire en moyenne vos consommations d’énergie de 15 % par an.

  À noter : entre août 2022 et août 2023, la consommation cumulée d’électricité et de gaz a diminué de 12 % en France (pourcentage établi après correction des effets météorologiques et climatiques sur la consommation d’énergie).

Quelques gestes à adopter pour réduire votre consommation

L'Agence de la transition écologique met par ailleurs en avant plusieurs écogestes qui peuvent vous permettre de faire des économies d’énergie et de réduire vos dépenses liées à ce sujet, par exemple :

  • d'activer le mode « économies d’énergie » sur votre ordinateur et votre smartphone, et d'éteindre complètement votre ordinateur, votre télévision ou votre console de jeux vidéo quand vous ne les utilisez pas, ainsi que votre box avant d’aller dormir. Les appareils en veille peuvent représenter jusqu’à 15 % de votre facture d’électricité (hors chauffage et eau chaude), soit plus de 100 € par an. Une machine à café non débranchée (en veille cachée) peut représenter à elle seule 3 à 4 € par an ;
  • de laver votre linge plutôt à 30 °C et de le laisser sécher à l’air libre au lieu d’utiliser un sèche-linge. Cette dernière action peut vous faire économiser environ 20 € par an ;
  • de placer une jaquette isolante autour de votre ballon d'eau chaude pour limiter les déperditions de chaleur. Cela permet de réaliser en moyenne 21 € d’économies par an ;
  • de privilégier le programme « éco » du lave-vaisselle et de ne pas pré-laver votre vaisselle sous l’eau chaude lorsque vous possédez un lave-vaisselle. Lorsque vous lavez votre vaisselle à 50 °C ou avec le programme « éco » de votre lave-vaisselle, vous consommez jusqu’à 45 % d'électricité en moins qu'en le faisant avec le programme intensif ;
  • d'installer des réducteurs de débit sur vos robinets et dans votre douche pour consommer moins d’eau et d'énergie. Cela permet de réaliser en moyenne 31 € d’économies par an ;
  • de rouler à 110 km/h au lieu de 130 km/h lorsque vous êtes sur l’autoroute. Vous économisez ainsi 20 % de carburant.

  À savoir : l’application mobile « EcoWatt », qui a été mise en place par le gestionnaire du réseau de transport d'électricité français RTE, vous permet de savoir à quel moment réduire votre consommation d’électricité pour éviter une coupure de courant. Trois niveaux existent : « pas d’alerte » ; « système électrique tendu, les écogestes sont les bienvenus » ; « système électrique très tendu, coupures inévitables si nous ne baissons pas notre consommation ». Lorsque la demande en électricité est trop élevée, un sms « vigilance coupure » vous incite à réduire ou à décaler vos activités consommatrices d'énergie.

Et aussi

Tempête Ciaran : des rafales de plus de 150 km/h ont été mesurées à Saint-Malo

 

Selon France Info :

Selon l'Observatoire français des orages et des tornades (Keraunos), 130 km/h ont aussi été relevés à Ouessant.
 
Tempête, Autumn Nature, Nauture, Vagues

Ce qu'il faut savoir

Nouveau record à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Selon l'Observatoire français des orages et des tornades (Keraunos), 151 km/h ont été relevés, mercredi 1er novembre dans la soirée, à la jetée du Môles des Noires, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). "150 km/h sur les Îles Chausey, 141 km/h à la Pointe du Roc, 130 km/h à Ouessant", détaille également l'observatoire sur X (ex-Twitter). Plus tôt dans la soirée, 148 km/h ont aussi été mesurés à Saint-Mathieu (Finistère), selon Keraunos et La Chaîne Météo. Suivez notre direct.

Appel à la prudence d'Emmanuel Macron"Ne prenez pas de risque. Restez chez vous et prenez des nouvelles de vos proches isolés", a écrit mercredi sur X (ex-Twitter) Emmanuel Macron, s'adressant aux habitants des départements concernés par une vigilance rouge ou orange, alors que la tempête Ciaran a touché les côtes. Gérald Darmanin a aussi appelé mardi à rester chez soi. Le ministre de l'Intérieur a recommandé, "sur l'ensemble du territoire national", de "ne pas sortir dans la nuit de mercredi à jeudi" pour éviter les dégâts causés par les vents violents. 

Déjà 105 interventions de pompiers dans le Morbilhan. Selon un communiqué de la préfecture envoyé mercredi soir à 22 heures, 105 interventions de sapeurs-pompiers ont eu lieu dans le Morbilhan, et 40 arbres sont tombés sur la voie publique. Une partie d'une commune du Finistère a, par ailleurs, été évacuée par précaution......

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/meteo/tempete/tempete-ciaran/direct-tempete-ciaran-gerald-darmanin-appelle-les-francais-a-ne-pas-sortir-dans-la-nuit-de-mercredi-a-jeudi_6157107.html

Tempête Ciaran : Météo-France craint une "bombe météorologique"

 

Selon Orange.frTempête, Océan, Vagues

La dépression Ciaran est attendue en France à partir de mercredi 1er novembre. Les spécialistes prédisent un renforcement rapide des vents.

La tempête Ciaran s’approche de l’ouest de la France, et devrait toucher la Bretagne, la Normandie et la Loire-Atlantique mercredi 1er novembre. Des vents à plus de 100km/h sont attendus dans les terres. Les experts qualifient déjà le phénomène de “bombe météorologique”. 

"On emploie (ce terme, NDLR) lorsqu'une dépression a un renforcement rapide, avec un creusement de 24 hectopascals en moins de 24 heures", a détaillé François Gourand, prévisionniste à Météo-France, en conférence de presse ce lundi 30 octobre. Selon lui, la tempête Ciaran pourrait se renforcer d’une trentaine d’hectopascals en moins de 24 heures.

“Une autoroute pour les perturbations”

“C’est un qualificatif qui décrit la rapidité de l’intensification du phénomène, pas l’intensité elle-même”, poursuit le spécialiste. "Même si un renforcement rapide laisse présager des vents violents", ajoute-t-il avec précaution.

Cette nouvelle tempête arrive après plusieurs dépressions récentes, dont Céline. Elles sont favorisées par un "rail des dépressions".........................................

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/tempete-ciaran-meteo-france-craint-une-bombe-meteorologique-magic-CNT0000028InXB.html