Météo : des températures estivales attendues ce week-end un peu partout en France

 

Le soleil va s'installer durablement jusqu'à ce week-end et même la semaine prochaine dans l'Hexagone, selon Météo-France. Des records devraient encore être battus.

 

Parasol, Bleu, Natury, Été, Natuire

Selon Orange.fr

Le début du mois d'octobre sera-t-il marqué par des températures dignes d'un été ? Il semblerait bien que oui à en croire Météo-France alors que de nouveaux records pourraient être battus pour la saison, durant le week-end. À certains endroits, le mercure est déjà très haut comme à Toulouse où il faisait 32°C ce mercredi 27 septembre et où le thermomètre pourrait grimper jusqu'à 34°C ce dimanche. Et d'ailleurs, selon Météo-France, après une première "série consécutive inédite en septembre" où les Français avaient connu une série de neuf jours avec des températures supérieures ou égales à 30°C (du 3 au 11 septembre), cela pourrait recommencer avec cinq jours consécutifs. "Une nouvelle série consécutive inédite", détaille Météo-France.

 

Car il n'y a pas que dans le Sud que le mercure va grimper, relaie Le Parisien. Dans le Nord, les températures oscilleront entre 20°C et 25°C et dans le Sud entre 25°C et 30°C (avec certaines exceptions).....

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/meteo-des-temperatures-estivales-attendues-ce-week-end-un-peu-partout-en-france-magic-CNT0000027I4Xx.html

Festival du climat pour petits et grands

Festival du climat pour petits et grands
 
Mercredi 4 Octobre 2023

 

Maison du projet Gisèle Halimi

La Ville et la Métropole de Montpellier vous invitent au Festival du climat mercredi 4 octobre ! Participez aux nombreux ateliers toute la journée : atelier sécurité routière (animé par la Police Municipale), atelier sports avec l’UFOLEP, Mosson Full Contact et CYCLINKS (vélo), des ateliers de l’Ecolothèque, de la Médiathèque Jean-Jacques ROUSSEAU… et bien d’autres surprises à découvrir.

La Direction de la Politique Alimentaire de la Ville de Montpellier et les Centres de loisirs se mobilisent également pour l’évènement, un repas éco-citoyen et bas carbone sera servi dans tous les restaurants scolaires le 4 octobre.

Le festival se déroule sur 3 sites proches les uns des autres :

  • l’esplanade de l’Espace Gisèle HALIMI (35 rue de la Haye - Montpellier)
  • l’allée Henri CORRE
  • la Maison pour tous Léo LAGRANGE (155 rue de Bologne - Montpellier)

Quiz Festival du climat

Devenez votre propre coach climat et contribuez à atténuer les effets sur le climat. Prêt ? Top départ !

Quiz enfant Quiz adulte

La mission Climat de la Métropole de Montpellier vous propose de nombreux ateliers ludiques et pédagogiques, pour réduire notre impact sur le climat : économies d’énergie et d’eau, réduction des déchets, mobilité, alimentation…

TOUT AU LONG DE LA JOURNÉE :

  • Accueil avec le vélo à smoothies autour des fruits de saison
  • Stands et ateliers sur le parvis de la Maison de projet Gisèle Halimi, Allée Henri Corre, Maison pour tous Léo Lagrange, parc Sophie Desmarets.
  • Les « petits écrivains » de l’ALSH l’Île aux Enfants participeront aux animations à la Maison du projet/ Allée Henri Corre.

STAND : TOUS ACTEURS DU PLAN CLIMAT DE LA MÉTROPOLE

Pour accroitre l’efficacité de son Plan Climat Air Energie Territorial solidaire, la Métropole a besoin de la motivation et de l’énergie de tous les citoyens !
Il vous est proposé :

  • Un parcours virtuel avec « l’e-box Climat 3M » (versions adultes ou enfants).
  • Une visite de l’exposition « SuRRRRR’ cyclage » du pôle Numérique de la Métropole et des animations sur « La face cachée du numérique ».

STAND « VERS LE ZÉRO DÉCHET

Adoptons le juste tri », un jeu sur la prévention des déchets qui permet de sensibiliser aux bonnes pratiques de tri.

STAND ET ATELIER DE SENSIBILISATION

Comment faire des courses « bonnes » pour la planète, le portefeuille et pour la santé ? Animé par une diététicienne du Service qualité diététique de la Cuisine centrale. A budget équivalent, vous découvrirez comment rendre vos courses « les plus saines possibles » (sans additifs et sans aliments ultra-transformés…), décrypter les étiquettes, acheter de saison des produits locaux, (re)découvrir les plats faits « maison ».

STAND MOBILITÉS POUR VOUS GUIDER DANS DES DÉPLACEMENTS SANS VOITURE

  • Eco-balades sur le thème d’Une agriculture urbaine, à l’abri du climat
  • Un itinéraire d’aventure autour de la Mosson en 2030 en compagnie de spécialistes de la rivière
  • Visite des « Greniers de la Mosson »
  • 17h30 : Lecture publique de textes réalisés en ateliers et concert avec les instruments réalisés par les enfants de la Mosson « Dans le sillage de l’Oie-climat : l’avenir des enfants s’écrit aujourd’hui ! » (Espace Gisèle Halimi).
  • 18h : Spectacle inspiré des “Incroyables Comestibles”, par la compagnie MUNGO avec Isabelle Bach 

Et de nombreuses autres surprises.

Certains ateliers se déroulant sur inscription, le public est invité à se renseigner sur place.

Pour prolonger l’expérience, vous pourrez tester l’e-box climat 3M en ligne qui aide à se repérer au quotidien dans ses habitudes de vie, et à émettre de moins en moins de carbone.

Organisé par la Mission Climat de Montpellier Méditerranée Métropole

Un évenement éco-responsable

Cette journée est le temps fort du Festival du Climat. Nous l’avons organisée en visant à réduire au maximum notre impact sur le climat : utilisation des modules en bois présents à l’Espace Gisèle HALIMI pour les stands, recours à l’ombre naturelle sans mettre des abris, très peu d’objets non réutilisables et le moins de déchets possibles sur la manifestation.

Accès

Festival accessible en vélo ou en tramway : Ligne 1, arrêt Halles de la Paillade

Programme Festival du climat 2023 (.pdf)

NAITRE ABEILLE, DEVENIR APICULTEUR

NAITRE ABEILLE, DEVENIR APICULTEUR

 
Samedi 23 Septembre 2023

 

Animation proposée par le Département de l'Hérault et le reseau Coopère34
59

GRATUIT - modalité de participation et d'inscription sur notre site internet : http://domainederestinclieres.herault.fr Naître abeille, devenir apiculteur. Le 23/09/2023 - CASTRIES 14h - 17h. Sur inscription auprès de l'association qui anime : le passe muraille - 04 67 06 96 04 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Venez découvrir le Domaine de Fondespierre et vous initiez à l’apiculture. Une visite guidée du domaine vous permettra d’en connaitre l’histoire puis un atelier vous permettra de découvrir la vie des abeilles et le métier d’apiculteur. Lieu de rdv : devant le domaine au 281 Chemin de Fondespierre, 34160 Castries Tél (à utiliser le jour J si besoin) : 04 67 06 96 04

Cette animation, vous est proposée dans le cadre d’un programme d’animation et de découverte de l’environnement et des espaces naturels sensibles, partenariat entre le Département de l’Hérault et le réseau COOPERE 34. L’Hérault est à vous, profitez-en ! Vous ne voulez rien manquer de notre programmation, notre actualité : inscrivez-vous à notre newsletter en quelques clics sur notre site internet : http://domainederestinclieres.herault.fr (Bandeau bas de page du site internet)

Découvrez le Domaine de Restinclières - Prades -le-Lez: LES + DU DOMAINE DE RESTINCLIERES 240 hectares d'Espaces Naturel Sensible (ENS) Ouverture 7j/7 Parking gratuit Aire de jeux Aires de pique-nique Divers sentiers de randonnées et de balades Accès libre et gratuit à tous les équipements Des animations toute l'année : €

"Une nouvelle gestion des rivières arrive à l’heure de la Gemapi"

 

SAUVONS L'EAU
 Saviez-vous que l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse, en tant qu'établissement public du ministère de l’environnement dédié à la préservation de l#’eau - diffuse la connaissance sur l’eau à travers des vidéos courtes ?
 Sur les prochaines semaines, nous vous proposons d'en visionner quelques-unes dans un intérêt général...
 Cette semaine, zoom sur "Une nouvelle gestion des rivières arrive à l’heure de la Gemapi"

Conférence "l'eau, je, nous et les autres : parlons eau et fort!" avec Erik Orsenna organisée par le Conseil de Développement (CODEV)

 

 
Mercredi 20 Septembre 2023, 18:00

 

Salle des Rencontres - Hôtel de Ville de Montpellier

A cette occasion, nous avons invité Erik Orsenna, Écrivain et essayiste, reconnu pour ses nombreuses œuvres sur l'eau et Christelle Gramaglia, Sociologue à l’UMR G-EAU (Gestion de l’eau, acteurs et usages) de l’INRAE de Montpellier, spécialiste des questions d’environnement et des sciences participatives, pour échanger autour de cette thématique.

Véritable laboratoire d'idées, le Conseil de Développement de Montpellier Méditerranée Métropole (CODEV) - instance de démocratie participative prévue par la Loi Voynet de 1999 - est une assemblée d'acteurs et de citoyens qui, par leurs avis et propositions sur les différentes évolutions sociales, permet d'éclairer les politiques publiques de la Métropole de Montpellier.

Avec pour mission de travailler sur les orientations et le devenir de la Métropole pour les 30 à 50 prochaines années, le CODEV constitue une force de propositions auprès des élus pour que le bassin de vie de la Métropole de Montpellier soit un territoire dynamique, protégé, solidaire et fort d'un développement qui respecte les terres et les hommes.

Profondément préoccupé par ces problématiques d'engagement citoyen, d'urbanisme, de changement climatique et de transition écologique, le Conseil de Développement de Montpellier Méditerranée Métropole organise une conférence intitulée "L'eau, je, nous et les autres : parlons EAU et fort!" mercredi 20 septembre  à 18h en salle des Rencontres de l'Hôtel de Ville.

Lors de cette conférence animée par Damien Viellevigne, Architecte et urbaniste, deux intervenants prendront la parole - Erik Orsenna, Écrivain et essayiste, et Christelle GRAMAGLIA, Sociologue à l’UMR G-EAU de l’INRAE de Montpellier, spécialiste des questions d’environnement et des sciences participatives, notamment sur les questions suivantes :

  • Quelle est notre relation à l'eau ?
  • Comment pouvons-nous nous mobiliser pour préserver précieusement cette ressource vitale ?
  • Comment partager l'eau de manière équitable, compte-tenu de ses multiples usages légitimes ?
  • Quel est le rôle politique de l'eau ?
  • Comment l’engagement citoyen peut-il contribuer à la protection de l’eau, ce grand « commun » démocratique, vecteur d'égalité et de justice ?

Missions et objectifs du CODEV

Les 4 missions du Conseil de Développement :

  1. Contribuer à l'élaboration du projet de territoire,
  2. Émettre des avis sur les documents de prospective et de planification,
  3. Contribuer à la conception et à l'évaluation de politiques locales de développement durable,
  4. Valoriser les initiatives et les projets sur le territoire.

L'objectif du CODEV, à long terme, est de mobiliser l'engagement citoyen dans un cadre démocratique participatif.

Pour cette année 2023, le Président de la Métropole de Montpellier a demandé au CODEV de réfléchir et de proposer des avis sur plusieurs sujets :

  • l'engagement citoyen, en créant des sociabilités, vecteurs de solidarité et de cohésion sociale,
  • la culture, en accompagnant la candidature de Sète et de Montpellier au label CEC28,
  • l'économie, en réfléchissant aux marqueurs économiques qui font l'image du territoire aujourd'hui et pour demain, avec en perspective, les impacts sociaux et environnementaux, les emplois,
  • l'urbanisme, en donnant un point de vue citoyen sur le Plan Local d'Urbanisme Intercommunal.

Un plan lumière pour accompagner la rénovation de l'éclairage public de la Métropole de Montpellier

 

Vendredi 8 septembre 2023, la Métropole de Montpellier a signé une convention de partenariat avec le programme d’Action des Collectivités Territoriales pour l'Efficacité Energétique (ACTEE) pour rénover l'éclairage de ses 31 communes. 3 objectifs : évaluer la pollution lumineuse, concevoir un jeu de sensibilisation et rédiger un “plan Lumière”.

Dans le cadre de son Plan Climat Air Énergie Territorial solidaire (PCAETs), la Métropole de Montpellier souhaite actionner tous les leviers possibles pour accélérer sa transition écologique et faire figure de territoire exemplaire face à l'urgence climatique. L’urbanisation croissante  de la Métropole de Montpellier a engendré un accroissement de l’éclairage artificiel nocturne : la Métropole compte aujourd'hui 79 283 points lumineux et 1 544 armoires électriques répartis dans ses 31 communes. Environ 47% du parc de luminaires a été rénové en technologie LED, avec un objectif 100% LED à la fin du mandat en 2026.

L’enjeu de la rénovation de ces équipements est double : économiser de l’énergie au bénéfice du climat et des finances publiques, et réduire la pollution lumineuse pour protéger la biodiversité.

L’accompagnement du programme ACTEE financera à hauteur de 168 000 € (sur un budget total de 450 000 €) la réalisation du “plan lumière” de la collectivité, la mise à jour du programme pluriannuel de rénovation, l’étude de l’évolution de la pollution lumineuse et la réalisation d’un jeu de sensibilisation sur cette thématique.

Un plan lumière aux objectifs ambitieux

Le plan lumière sera conçu, pendant une année, par les équipes de la Métropole sous l’égide d’un Responsable Stratégie Lumière. Il va définir les règles d’installation et d’exploitation du réseau d’éclairage à l’échelle de la collectivité. Il orientera les prises de décisions publiques et privées en faveur d’un éclairage raisonné tout en prenant en compte les enjeux esthétiques, sécuritaires, environnementaux, économiques et sociétaux de l’éclairage artificiel.

Cette feuille de route, qui se concrétisera par un programme de rénovation va guider les objectifs et engagements du Plan Climat Air Énergie Territorial solidaire (PCAETs) de la Métropole :

  • 100% LED à la fin du mandat
  • économie de 20 GWh/an par rapport à 2019
  • généralisation des dispositifs de télégestion des armoires d’éclairage public

Évaluer la pollution lumineuse

ACTEE va contribuer au financement de l’acquisition d’images haute résolution et à l’analyse comparative des niveaux de radiance pour dresser une cartographie précise de la pollution lumineuse sur la Métropole. Ces données contribueront à alimenter la politique de la métropole en termes d’éclairage artificiel nocturne et de réduction de la pollution lumineuse.

Un jeu de plateau pour sensibiliser le territoire

Les équipes de la Métropole concevront avec le soutien d’ACTEE un jeu de plateau qui sera utilisé dans le cadre d’ateliers de sensibilisation et de travail pour des groupes d’adultes (élus, partenaires techniques et/ou grand public) sur la thématique de la pollution lumineuse et des enjeux associés. Ce jeu conçu avec YAPLAY, spécialiste de la formation par le jeu, est un outil indépendant qui doit être accessible à tous, sans avoir de connaissances préalables sur la pollution lumineuse, ses impacts (biodiversité, santé, visuels, socio-économiques) et les solutions possibles.

L’objectif principal du jeu est de sensibiliser à la pollution lumineuse et d’accompagner la mise en place du Plan Lumière et les actions locales ou communautaires qui seront déployées sur le territoire, tout en participant à une expérience de travail ludique et pédagogique.

À propos du programme ACTEE

Porté par la FNCCR, le programme ACTEE accompagne les communes dans la rénovation énergétique de leur patrimoine et la substitution des énergies fossiles par des systèmes énergétiques plus performants et moins carbonés. ACTEE ne finance pas directement les travaux, mais vise à favoriser le passage à l’acte des collectivités.

Les fonds mobilisés par ACTEE ont été affectés à 3 missions principales :

  • Financer des postes d’économes de flux. Au sein des collectivités, ils conseillent et planifient les actions de long terme, de la définition d’une stratégie de rénovation au suivi des travaux, en passant par le montage des dossiers de subvention.
  • Financer des audits et des outils, selon une logique de mutualisation : achats de logiciels en commun, marchés groupés d’audits, de travaux, valorisation commune de CEE, installation de capteurs partagés, regroupement des demandes d’aides, etc.
  • Fournir un ensemble d’outils au service des collectivités : simulateur, logiciels, cartographies, guides, formations, documents contractuels types et outils innovants.

La troisième période d’ACTEE, nommée ACTEE+, s’étendra pendant 4 ans d’avril 2023 à décembre 2026. Son budget a été porté à 220 millions d’euros faisant de ce programme le plus important jamais lancé par le ministère. ACTEE+ a pour ambition d’engager des actions de rénovation dans 30 000 communes, soit 85 % des communes en France..  

À propos de Lum’acte

Avec un parc avoisinant les 10 millions de points lumineux, l’éclairage public représente plus de 40% des consommations d’électricité des collectivités, comme le précise l’étude ADEME/FNCCR/AITF, soit une part conséquente des dépenses en énergie des communes, confrontées à un prix de l’électricité qui ne cesse d’augmenter depuis 2008.

La consommation du parc EP représente environ 5 TWh par an et mobilise une tranche nucléaire de 1260 MW. Cette consommation, due à un parc d’éclairage public vieillissant (40% du parc a plus de 25 ans) pèse sur la pointe de demande en électricité lors de l’allumage en début de soirée.

L’éclairage public est au cœur de nombreux enjeux du territoire : l’éclairage extérieur permet de répondre aux enjeux de sécurité dans les territoires vis-à-vis des administrés, il participe à l’attractivité d’un territoire et est vecteur de lien avec les citoyens via les mises en valeur de monuments ou encore les illuminations festives.
Au-delà de l’aspect sécuritaire, les citoyens sont également de plus en plus attentifs aux impacts de l’éclairage sur la biodiversité nocturne. Les nuisances lumineuses générées par l’éclairage public entrainent une fragmentation des écosystèmes et doivent donc être limitées.

De nouveaux besoins émergent dans les territoires : vidéoprotection, bornes de recharges, capteurs de bruit ou de pollution de l’air, bornes Wi-Fi, gestion des places de stationnement. Les infrastructures d’EP pourront être le support de ces nouveaux équipements afin de mutualiser les réseaux.

Le programme Lum’ACTE vise à accompagner les collectivités dans une optique de favoriser la prise en compte de ces enjeux et d’accompagner le passage à l’acte. Au vu du contexte présenté dans le domaine de l’éclairage public, il s’agit à la fois de structurer les collectivités qui portent déjà la compétence, tout en allant chercher celles, encore isolées, qui ne sont pas sensibilisées au sujet. Le but est également d’accompagner les innovations présentes dans la filière, aboutissant à un meilleur pilotage, une appropriation locale et une optimisation de la consommation énergétique.

Inondations en Libye : le bilan est porté à plus de 3 800 morts, annoncent les autorités

 

Selon France Info

Près de 5 000 personnes restaient portées disparues mardi soir.

Trois jours après les inondations dévastatrices survenues dans l'est de la Libye, le bilan dépasse désormais les 3 800 morts, annonce le porte-parole du ministère de l'Intérieur, mercredi 13 septembre. Plus de 3 000 d'entre eux ont déjà été enterrés. Les précédents chiffres, communiqués mardi en début d'après-midi, faisaient état de 2 300 morts causés par la tempête Daniel. Parmi ces victimes, 400 sont d'origine étrangère. Il s'agit essentiellement de Soudanais et d'Egyptiens, précisent les autorités. 

Ce bilan pourrait s'alourdir dans les prochaines heures : mardi soir, plus de 5 000 personnes restaient portées disparues, environ 7 000 autres étaient déclarées blessées par les services de secours. Trois volontaires du Croissant-Rouge libyen ont en outre trouvé la mort lors des opérations de sauvetage........

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/libye/inondations-en-libye-le-bilan-est-porte-a-plus-de-3-800-morts-annonce-le-ministere-de-l-interieur-libyen

Un plan lumière pour accompagner la rénovation de l'éclairage public de la Métropole de Montpellier

Vendredi 8 septembre 2023, la Métropole de Montpellier a signé une convention de partenariat avec le programme d’Action des Collectivités Territoriales pour l'Efficacité Energétique (ACTEE) pour rénover l'éclairage de ses 31 communes. 3 objectifs : évaluer la pollution lumineuse, concevoir un jeu de sensibilisation et rédiger un “plan Lumière”.

Dans le cadre de son Plan Climat Air Énergie Territorial solidaire (PCAETs), la Métropole de Montpellier souhaite actionner tous les leviers possibles pour accélérer sa transition écologique et faire figure de territoire exemplaire face à l'urgence climatique. L’urbanisation croissante  de la Métropole de Montpellier a engendré un accroissement de l’éclairage artificiel nocturne : la Métropole compte aujourd'hui 79 283 points lumineux et 1 544 armoires électriques répartis dans ses 31 communes. Environ 47% du parc de luminaires a été rénové en technologie LED, avec un objectif 100% LED à la fin du mandat en 2026.

L’enjeu de la rénovation de ces équipements est double : économiser de l’énergie au bénéfice du climat et des finances publiques, et réduire la pollution lumineuse pour protéger la biodiversité.

L’accompagnement du programme ACTEE financera à hauteur de 168 000 € (sur un budget total de 450 000 €) la réalisation du “plan lumière” de la collectivité, la mise à jour du programme pluriannuel de rénovation, l’étude de l’évolution de la pollution lumineuse et la réalisation d’un jeu de sensibilisation sur cette thématique.

Un plan lumière aux objectifs ambitieux

Le plan lumière sera conçu, pendant une année, par les équipes de la Métropole sous l’égide d’un Responsable Stratégie Lumière. Il va définir les règles d’installation et d’exploitation du réseau d’éclairage à l’échelle de la collectivité. Il orientera les prises de décisions publiques et privées en faveur d’un éclairage raisonné tout en prenant en compte les enjeux esthétiques, sécuritaires, environnementaux, économiques et sociétaux de l’éclairage artificiel.

Cette feuille de route, qui se concrétisera par un programme de rénovation va guider les objectifs et engagements du Plan Climat Air Énergie Territorial solidaire (PCAETs) de la Métropole :

  • 100% LED à la fin du mandat
  • économie de 20 GWh/an par rapport à 2019
  • généralisation des dispositifs de télégestion des armoires d’éclairage public

Évaluer la pollution lumineuse

ACTEE va contribuer au financement de l’acquisition d’images haute résolution et à l’analyse comparative des niveaux de radiance pour dresser une cartographie précise de la pollution lumineuse sur la Métropole. Ces données contribueront à alimenter la politique de la métropole en termes d’éclairage artificiel nocturne et de réduction de la pollution lumineuse.

Un jeu de plateau pour sensibiliser le territoire

Les équipes de la Métropole concevront avec le soutien d’ACTEE un jeu de plateau qui sera utilisé dans le cadre d’ateliers de sensibilisation et de travail pour des groupes d’adultes (élus, partenaires techniques et/ou grand public) sur la thématique de la pollution lumineuse et des enjeux associés. Ce jeu conçu avec YAPLAY, spécialiste de la formation par le jeu, est un outil indépendant qui doit être accessible à tous, sans avoir de connaissances préalables sur la pollution lumineuse, ses impacts (biodiversité, santé, visuels, socio-économiques) et les solutions possibles.

L’objectif principal du jeu est de sensibiliser à la pollution lumineuse et d’accompagner la mise en place du Plan Lumière et les actions locales ou communautaires qui seront déployées sur le territoire, tout en participant à une expérience de travail ludique et pédagogique.

À propos du programme ACTEE

Porté par la FNCCR, le programme ACTEE accompagne les communes dans la rénovation énergétique de leur patrimoine et la substitution des énergies fossiles par des systèmes énergétiques plus performants et moins carbonés. ACTEE ne finance pas directement les travaux, mais vise à favoriser le passage à l’acte des collectivités.

Les fonds mobilisés par ACTEE ont été affectés à 3 missions principales :

  • Financer des postes d’économes de flux. Au sein des collectivités, ils conseillent et planifient les actions de long terme, de la définition d’une stratégie de rénovation au suivi des travaux, en passant par le montage des dossiers de subvention.
  • Financer des audits et des outils, selon une logique de mutualisation : achats de logiciels en commun, marchés groupés d’audits, de travaux, valorisation commune de CEE, installation de capteurs partagés, regroupement des demandes d’aides, etc.
  • Fournir un ensemble d’outils au service des collectivités : simulateur, logiciels, cartographies, guides, formations, documents contractuels types et outils innovants.

La troisième période d’ACTEE, nommée ACTEE+, s’étendra pendant 4 ans d’avril 2023 à décembre 2026. Son budget a été porté à 220 millions d’euros faisant de ce programme le plus important jamais lancé par le ministère. ACTEE+ a pour ambition d’engager des actions de rénovation dans 30 000 communes, soit 85 % des communes en France..  

À propos de Lum’acte

Avec un parc avoisinant les 10 millions de points lumineux, l’éclairage public représente plus de 40% des consommations d’électricité des collectivités, comme le précise l’étude ADEME/FNCCR/AITF, soit une part conséquente des dépenses en énergie des communes, confrontées à un prix de l’électricité qui ne cesse d’augmenter depuis 2008.

La consommation du parc EP représente environ 5 TWh par an et mobilise une tranche nucléaire de 1260 MW. Cette consommation, due à un parc d’éclairage public vieillissant (40% du parc a plus de 25 ans) pèse sur la pointe de demande en électricité lors de l’allumage en début de soirée.

L’éclairage public est au cœur de nombreux enjeux du territoire : l’éclairage extérieur permet de répondre aux enjeux de sécurité dans les territoires vis-à-vis des administrés, il participe à l’attractivité d’un territoire et est vecteur de lien avec les citoyens via les mises en valeur de monuments ou encore les illuminations festives.
Au-delà de l’aspect sécuritaire, les citoyens sont également de plus en plus attentifs aux impacts de l’éclairage sur la biodiversité nocturne. Les nuisances lumineuses générées par l’éclairage public entrainent une fragmentation des écosystèmes et doivent donc être limitées.

De nouveaux besoins émergent dans les territoires : vidéoprotection, bornes de recharges, capteurs de bruit ou de pollution de l’air, bornes Wi-Fi, gestion des places de stationnement. Les infrastructures d’EP pourront être le support de ces nouveaux équipements afin de mutualiser les réseaux.

Le programme Lum’ACTE vise à accompagner les collectivités dans une optique de favoriser la prise en compte de ces enjeux et d’accompagner le passage à l’acte. Au vu du contexte présenté dans le domaine de l’éclairage public, il s’agit à la fois de structurer les collectivités qui portent déjà la compétence, tout en allant chercher celles, encore isolées, qui ne sont pas sensibilisées au sujet. Le but est également d’accompagner les innovations présentes dans la filière, aboutissant à un meilleur pilotage, une appropriation locale et une optimisation de la consommation énergétique.

Attention aux orages après les fortes chaleurs

 

 

Selon Météo France

Orage, Papier Peint Nature

Attention aux orages après les fortes chaleurs

Après un épisode de chaleur exceptionnel pour un mois de septembre, l’arrivée d’un air plus froid par l’ouest va entraîner dans un conflit de masses d’air plusieurs un épisode orageux qui devrait se poursuivre jusqu’à mercredi sur la France

Des phénomènes dangereux sont prévus : restez informés et consultez les conseils de comportement en suivant la Vigilance météorologique.

Des orages avec l’arrivée d’un air plus frais

La situation météorologique en oméga qui pilotait le temps sur l’Europe occidentale la semaine dernière, tire progressivement sa révérence. La goutte froide sur l’Atlantique s’étire en un thalweg qui pousse la dorsale anticyclonique vers l’est, tout en l’affaiblissant. L’air froid d’altitude va venir déstabiliser l’air très chaud présent dans les basses couches de l’atmosphère, et générer plusieurs salves orageuses dans un flux qui s’oriente au sud-ouest. 
Des orages sont remontés dans la nuit de dimanche à lundi de la Nouvelle-Aquitaine jusqu’aux Pays-de-la-Loire. Le risque orageux dure encore ce lundi de la Nouvelle-Aquitaine aux Hauts-de-France, en passant par le val de Loire et le bassin parisien.

Fortes pluies, rafales et grêle sous des orages parfois violents

Une dégradation orageuse venant d'Espagne est attendue en fin de journée de lundi sur le sud-ouest du pays et va balayer l'Aquitaine et l'ouest de l’Occitanie. Ces orages parfois forts peuvent être accompagnés de chutes de grêle et entraîner de fortes intensités pluvieuses de l'ordre de 30 mm en 1 heure,  ainsi que de fortes rafales de vent voisines de 90 km/h. Ces orages devraient s'évacuer vers le nord-est en perdant en intensité en deuxième partie de nuit. 
Dans la journée de mardi, on devrait retrouver un axe orageux du Sud-Ouest aux frontières du nord, se décalant progressivement vers l’est au fil des heures, avec une activité modérée à forte, plus organisée l’après-midi. Ces orages pourront encore donner de fortes intensités pluvieuses et s’accompagner de chutes de grêle localement.
L’activité orageuse devrait durer jusqu’à mercredi sur les régions de l’est, du Nord-Est jusqu’à l’intérieur de la Provence, tout en s’affaiblissant, alors que les éclaircies gagneront du terrain par l’ouest.

Météo : bientôt la fin des fortes chaleurs, les orages vont en revanche faire leur grand de retour !

 

La fin de la canicule devrait se préciser en début de semaine prochaine. Des orages pourraient en revanche se produire entre lundi 11 et mercredi 13 septembre.

 

Orage, Conditions Météorologiques

Selon Orange.fr

Lundi 11 septembre devrait sonner la fin des journées très chaudes sur le territoire français. Alors que plusieurs départements sont en alerte orange canicule depuis quelques jours avec des températures proches de 40°C, la semaine prochaine sera marquée par des changements importants. En effet, les orages seront de retour dans l’ouest de la France dès le début de semaine et une baisse générale des températures devrait intervenir, indique tameteo.com. De fortes pluies pourraient intervenir sur la façade atlantique et la Bretagne. À Brest (Finistère), les températures seront autour des 20°C tout au long de la semaine.

 

De gros orages à prévoir mardi

Le pic orageux interviendra mardi 12 septembre avec une grande partie de la France qui sera en proie aux fortes pluies. Les régions allant de l’Aquitaine aux Ardennes, en passant par la région parisienne, devraient être les plus touchées. Les températures devraient se stabiliser autour des 25°C à Paris......

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/meteo-bientot-la-fin-des-fortes-chaleurs-les-orages-vont-en-revanche-faire-leur-

LE DEPARTEMENT AU FORUM DE LA TRANSITION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIETALE

 

 

Du 14 au 16 septembre, le Département de l’Hérault participera à la 4ème édition du Monde Nouveau, le forum de la transition environnementale et sociétale à Planet Océan à Montpellier !

Cet évènement éco-responsable gratuit est l’occasion de participer à de nombreux débats et rencontres avec des acteurs locaux et nationaux qui proposeront tour à tour leur point de vue, leur réflexion sur les changements et les attitudes à mettre en place dès aujourd’hui pour un monde meilleur, plus écologique.

Ce sera l’occasion d’échanger sur les nombreuses actions en faveur de l’environnement dans lesquelles le Département s’engage : acquisitions et préservations d’Espaces Naturel sensibles, plantation d’arbres, protection des insectes pollinisateurs et des espèces fragiles, gestion durable de la ressource en eau, développement des mobilités douces et réalisation de routes plus vertes avec des procédés innovants, soutien aux producteurs pour une alimentation plus durable…

Christophe Morgo, vice-président délégué à l’environnement représentera le Département lors de l’inauguration du forum et présentera la volonté et l’engagement du Département pour la préservation de l’environnement et les activités économiques qui s’y rattachent.

Yvon Pellet, vice-président délégué à l’économie agricole et l’aménagement rural, participera à une table ronde intitulée « Résilience agricole et alimentaire, de la Ferme à l'Assiette ». Cette table ronde a pour objectif de mettre en avant les changements systémiques nécessaires pour soutenir le monde agricole, tant sur les exploitations, c'est-à-dire les milieux, que pour les femmes et les hommes. L’occasion de faire part des actions et de l’engagement du Département pour une agriculture locale et durable et ainsi valoriser le plan alimentaire territorial (PAT) qui vise à renforcer les circuits courts, la part du bio dans les cantines, la cohésion sociale et la santé des populations.

Horaire : 17h-19h10

Jean-Louis Gely, vice-président délégué au tourisme et à l’économie, participera également à une table ronde intitulée « Mobilités : sommes-nous sur la bonne voie ? ». Dans le cadre de cette table ronde seront abordées les nouvelles dynamiques de tourisme : tourisme de proximité, slow tourisme, tourisme responsable. L’opportunité d’évoquer les nombreuses actions structurantes que le Département met en place, autour bien sûr de la préservation et de la promotion des sites naturels exceptionnels, mais aussi le soutien aux acteurs de la filière dans le cadre du schéma départemental pour un tourisme écoresponsable.

Horaire : 16h-18h10

+ D'INFOS SUR CE SCHEMA : ICI

Rendez-vous les 14, 15 et 16 septembre à Planet Océan à Montpellier !

Retrouvez le programme ici
L'évènement est gratuit sur inscription ici